Dimanche 28 août 2016 à 9:06

Sciences et techniques

     Une lectrice me demande par mail, comment « fonctionne » une étoile.
    J’avais fait un article sur le soleil et ses réactions thermonucléaires, le 1er juillet 2011, mais c’était un peu compliqué. Je vais essayer de faire plus simple.

    Newton avait généralement trouvé que deux masses célestes m1 et m2 s’attirent, la force d’attraction étant proportionnelle à m1 X m2  / d2, d étant la distance qui les sépare.
Cette force gravitationnelle s’applique aussi aux masses élémentaires à l’intérieur d’un astre.
    Les étoiles sont constituées de beaucoup de matière, sous forme gazeuse. La matière périphérique est attirée par celle située au centre, de telle sorte que l’étoile se comprime peu à peu. La pression devient énorme, et la température également.
    La température atteint plusieurs millions de degrés et des réactions thermonucléaire de fusion ont alors lieu.
    Mais la pression tend à repousser le gaz en contrant l’attraction de gravitation, repoussant les gaz vers la surface.
    En fait dans une étoile, la boule de gaz est en équilibre, les forces gravitationnelles attractives, et celles de pression répulsives, s’équilibrant.
    Les masses mises en jeu sont énormes; notre soleil, qui n’est qu’une étoile très moyenne, représente environ 2 milliards de milliards de milliards de tonnes de matière (2. 1027) soit 330 000 fois celle de la terre.

    Initialement la matière de l’univers était essentiellement de l’hydrogène et de l’hélium. Mais les réactions thermonucléaires créent de nouveaux éléments, plus l’énergie étant élevée, plus on peut fusionner pour donner des élément lourds : carbone, oxygène, magnésium, silicium, phosphore, soufre calcium, titane, chrome, fer et nickel, qui sont les deux éléments les plus lourds, correspondant aux énergies les plus fortes.
    Des éléments plus lourds tel que or, platine, uranium, sont créés dans l’explosion d’étoiles massives, les énergies instantanées libérées étant alors énormes.
    L’énergie libérée en une seconde dans le soleil, correspond aux besoins énergétiques de notre planète pendant plusieurs centaines de millions d’années.
    Dans notre soleil, il y a 74% d’hydrogène, 24% d’hélium,et 2% d’éléments lords, sous forme de plasma d’atomes dépourvus de leurs électrons.
    Chaque seconde le soleil convertir 700 millions de tonnes d’hydrogène en hélium, grâce à des réactions de fusion nucléaire, libérant ainsi sous forme d’énergie l’équivalent de 4,5 millions de tonnes de matière par seconde, , soit (E = mC2) un peu moins de 4 1026 joules.Chaque seconde le soleil convertir 700 millions de tonnes d’hydrogène en hélium, grâce à des réactions de fusion nucléaire, libérant ainsi sous forme d’énergie l’équivalent de 4,5 millions de tonnes de matière par seconde, , soit (E = mC2) un peu moins de 4 1026 joules.

    Voyons comment est constitué le soleil :

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/structuresoleil1.jpg

    Les réactions thermonucléaires ont lieu au centre du soleil, dans ce que l’on appelle le “noyau”. Elles sont auto régulées car toute augmentation de la fusion nucléaire entraîne un réchauffement et une dilatation du cœur qui réduit en retour le taux de fusion, et à l’inverse, toute diminution légère de la fusion refroidit et densifie le cœur, ce qui fait revenir le niveau de fusion à son taux initial.
    Le rayon de la sphère “noyau” correspond à environ un quart du rayon du soleil. La température y est de l’ordre de 15 millions de degrés et la pression de  250 milliards de bars (soit 2,5 1016 pascals; la pression atmosphérique sur la terre est voisine de 1 bar).

    Il y a ensuite une zone dite “radiative”, entre 0,25 et 0,75 rayon du soleil dans laquelle la matière est très chaude et dense, où les divers noyaux perdent leur énergie cinétique et les électrons positifs s’annihilent avec des électrons négatifs en donnant des photons et toute l’énergie est finalement transformée en photons au départ très énergiques, mais qui peu à peu par action sur les noyaux, donnent par absorption et réémission, des photons d’énergie moindre.   
    En raison de ces nombreuses réactions, on estime que le temps de transit d’un photon du cœur à la surface est compris entre 10 000 et 170 000 ans. ! En surface de cette zone la température n’est plus que de 2 millions de degrés.

    Puis une zone de 0,25 rayon solaire où la chaleur est transmise par “convection” c’est à dire que la matière monte à la surface de cette zone et se refroidit de 2 millions à 5800 d°, puis replonge vers le centre et il y a ainsi de nombreux courants de convection turbulent que l’on observe à la surface du soleil sous forme de granulations.
    D’énormes champs magnétiques règnent dans cette zone

    La dernière zone appelée photosphère, n’a qu’une épaisseur de 400 km et sa température est de l’ordre de 5800 d°. C’est elle qui laisse échapper la lumière solaire (ultraviolet, visible et infra-rouge).

    Enfin il existe une zone autour du soleil que l’on appelle “atmosphère solaire” avec deux zones : la chromosphère, très peu épaisse et la couronne solaire qui s’étend à des millions de km. (mais rien de comparable avec l’atmosphère terrestre.). Elle est surtout composée d’hydrogène et d’hélium, mais, dans une première partie, on y trouve des éléments plus lourd : azote, oxygène, oxyde de carbone, eau.
    La température remonte progressivement jusqu’à un million de degrés sans qu’on en connaisse l’explication (probablement d’origine magnétique).

    J’espère que maintenant vous savez mieux comment « fonctionne » une étoile.

Vendredi 26 août 2016 à 8:47

Sciences et techniques

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/VIDEOQuellesetoilespeutonobserverdanslecieldhiver.jpg
      L’été, le ciel est souvent clair et au bord de la plage l’horizon est très large. On peut dont se prélasser, couché sur le sable, à regarder les étoiles, innombrables et brillantes dans le ciel.
    Ces étoiles, ces constellations, c’est bien mystérieux.

    Les constellations qui nous sont chères, la grande et la petite ourse, (quand j’étais petit, je trouvais qu’elles ressemblaient plus à des casseroles qu’à une ourse !), le sagittaire, le scorpion, le capricorne, …. et que nous cherchons à localiser dans le ciel, en fait, elles n’existent pas !! Ce sont des illusions d’optique.

    Les astronomes ont en effet mesuré les distances à la terre des principales étoiles d’une même constellation. Elles sont très différentes et ces étoiles ne sont pas proches les unes des autres, mais elles sont dans des directions voisines vers la terre, les unes derrière les autres. C’est donc un effet de perspective qui nous fait croire qu’elles sont proches et forment les figures que nous connaissons.
    Un rêve d’enfant qui s’envole !

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/distance2.jpg

    Comment les astronomes mesurent ils la distance des étoiles proches ? Ils se servent de la notion bien connue des amateurs de photos : la parallaxe.
    Durant l’année, la terre tourne autour du soleil décrivant une ellipse presque circulaire. Le « fond du ciel, étant tellement loin, que ce mouvement ne perturbe guère l’angle sous lequel on le voit : il est donc apparemment fixe.
    Au contraire, les étoiles plus proches de la Terre (quelques centaines d’années lumière), ne semblent pas au même endroit du ciel si on les regarde à 6 mois d’intervalle. Et si on observe leur mouvement durant 12 mois, on constate qu'elles accomplissent un petit cercle sur le fond de ciel fixe.
    On voit, sur la figure ci dessus, que plus l’étoile est proche de la terre, plus le diamètre du cercle est important.
    Si on fait des mesures de la position de l’étoile à six mois d’intervalle, la terre se sera déplacée de deux fois sa distance R au soleil, qui est de 149 597 870 km
     La parallaxe annuelle, d’une étoile est l’angle téta sous lequel on verrait, depuis cette étoile (E), le demi-grand axe de l’orbite de la Terre (R). (schéma ci dessous)


http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/Parallaxeannuelle.jpg

En mesurant le déplacement de l’étoile sur le fonds de ciel fixe, on peut mesurer les angles  ABE et BAE dont la somme avec 2 téta fait 180 degrés.
On peut donc calculer la parallaxe téta, et R/D = tangente téta d’où le calcul de D distance de l’étoile.  La distance terre soleil est mesurée actuellement par télémétrie radar à partir de sondes spatiales.

De 1989 à 1993,des centaines de milliers de parallaxes ont été mesurées par le satellite Hipparcos, (115 mesures pour chaque étoile). Débarrassé des turbulences de l'atmosphère terrestre, Hipparcos a pu mesurer l'angle de parallaxe de ces étoiles avec une précision inégalée: 118 218 étoiles à 0.001 seconde d'arc près et 1 050 000 étoiles entre 0.007’’ et 0.03’’.

 

Les étoiles que nous observons n’ont pas toutes la même couleur, ni la même brillance.

Cela dépend de la température de leur surface : la loi de Wien simplifiée indique que la couleur d’un corps est liée à sa température, la longueur d’onde de l’émission étant inversement proportionnelle à la température (en degrés Kelvin d°C + 273).

Le soleil dont la température de surface est de l’ordre de 5700 d°C rayonne dans le jaune, alors que Bételgeuse, qui est rouge n’a une température de surface que d’environ 3000 d°C et Sirius à une température de l’ordre de 25 000 d°C est bleue. Une étoile à 60 000 d°C rayonne dans l’ultraviolet et donc nous ne la voyons pas à l’oeil nu.

La brillance est aussi fonction de la température, puisque la puissance rayonnée est proportionnelle à la puissance 4 de la température. Mais le phénomène est complexe, car les photos émis résultent en définitive des réactions thermonucléaires au centre de l’étoile. Donc plus une étoile est massive, plus elle va être brillante.

 

Mercredi 24 août 2016 à 8:35

Animaux

En intermède la troisième et dernière série de photos sur les animaux bizarres.

La fourmi panda

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/fourmipanda1-copie-1.jpg























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/fourmipanda2.jpg
























Le sphynx colibri

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/sphynxcolibri1-copie-1.jpg





















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/sphynxcolibri2-copie-1.jpg






















Le tenrec

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/tenrec1.jpg

























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/tenrec2-copie-1.jpg
























Le papillon caniche du Vénézuéla :
http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/papilloncaniche2duvenezuela.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/papilloncanicheduvenezuela1-copie-1.jpg




Lundi 22 août 2016 à 8:58

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/zikavirus.png

    On parle beaucoup dans la presse et à la télé su virus Zika.
    Il n'existe aucun traitement actuellement contre Zika qui, dans quatre cas sur cinq, n'entraîne pas de symptômes et passe inaperçu. Il ne peut infecter deux fois la même personne. Mais si une femme enceinte est contaminée, il peut causer de graves malformations congénitales chez son foetus, en particulier un développement insuffisant de la boite crânienne et donc du cerveau : la microcéphalie; la taille de la tête est anormalement petite par rapport à la taille du corps. Il en résulte par la suite, un  retard mental plus ou moins important. Là encore il n’y a pas de traitement possible.
    Jusqu’à présent l’épidémie était localisée en Amérique du sud et centrale, mais le virus Zika se propage aux États-Unis, notamment en Floride,  ses premiers cas non importés étant transmis par des moustiques autochtones.

    Deux vaccins sont actuellement en cours d’essais sur l’homme, ceux d’un vaccin expérimental mis au point par le laboratoire Inovio Pharmaceuticals et la biotech sud-coréenne GenOne Life Sciences, qui ont lieu à Québec au Canada, à Miami et Philadelphie aux Etats-Unis; et ceux d’un vaccin américain de l'Institut américain des allergies et maladies infectieuses (NIAID) qui vient d’être administré à 80 volontaires en bonne santé, âgés de 18 à 35 ans, répartis dans trois sites de recherches aux Etats-Unis.
    Ces vaccins expérimentaux ne peuvent inoculer le Zika. Ils incitent le corps à développer une réaction immunitaire lorsqu'il est confronté au virus transmis principalement par le moustique.
    Les premiers résultats sont attendus pour le début 2017.

Samedi 20 août 2016 à 10:05

Bretagne

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/Chlorella.jpg

    Sur les plages de Carnac, il y a toujours des algues, amenées par les marées, que les services de nettoiement ramassent presque tous les jours et dont ils se servent comme engrais.
    Surtout des goémons bruns, avec leurs petites boules creuses qui servent de flotteurs,, mais diverses autres algues, vertes, brunes, rouges, haricots de mer, varech, laminaire ou spiruline, et quand il fait chaud, les algues vertes pales, gluantes, qui se déposent et pourrissent au soleil si on ne le enlève pas, produisant de l’hydrogène sulfuré, toxique.
    Et dans une crique appelée le Pô, où les ostréiculteurs cultivent leurs huitre, on trouve aussi des champs de salicorne, une algue qui ressemble à de la ciboulette, et que l’on vend ensuite en pot dans du vinaigre, comme des cornichons. C’est d’ailleurs excellent.

    Les algues ont en effet de nombreuses applications au service de l’homme.

    Tout d’abord, le principale, dans l’industrie cosmétique. On les utilise pour les crèmes pour le visage et le corps, les lotions pour le corps ou dans certains produits minceurs.

    Les algues sont aussi utilisées en cuisine. En bord de mer, on trouve des pains aux algues chez le boulanger et des pâtés aux algues chez le charcutier, et on trouve de nombreuses recettes sur internet. On les incorpore dans d’autres mets, des rillettes par exemple, un peu comme un condiment, comme du persil ou de la ciboulette. On peut aussi faire de la mayonnaise aux algues, mais j’avoue que je le préfère sans.
    C’est bon en général, et c’est aussi bénéfique au plan santé. Riches en fibres, en minéraux, en oligo-éléments, elles sont pauvres en calories.

    Toutes le algues ne sont pas bénéfiques; certaines sont toxiques.
    Certaines personnes sont allergiques à certaines algues, qui provoquent de eczéma.
    D’autres algues produisent des toxines qui peuvent provoquer des dérèglements gastro-intestinaux, qui peuvent durer plusieurs jours mais guérissent spontanément.
    Quelques algues enfin, les dinoflagellés, provoquent des fourmillements, des engourdissements et des maux de tête, et dans les cas les plus graves, certains muscles sont paralysés et respirer devient difficile.
    Il ne faut donc pas consommer une algue qu’on ne connaît pas, sans consulter le pharmacien.

Jeudi 18 août 2016 à 17:20

En intermède, suite des photos d'animaux bizarres :

La vipère buisson :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/viperebuissons.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/viperebuissons2.jpg



























Le serpent pénis

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/serpentpenis1-copie-1.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/serpentpenis2-copie-1.jpg
















Le dragon épineux  :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/dragonepineux1.jpg






























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/dragonepineux2.jpg























le cochon de mer

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/cochonmer1.jpg
























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/cochonmer2.jpg

Mardi 16 août 2016 à 14:15

Fonctionnement de Cowblog

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/1308657955982.jpg                                                               HELP


J’ai un problème avec mon blog.
        J’étais en « premium" jusqu’au 7 août 2016, mais en fait la présentation de mon blog était tout à fait classique, sans fioriture.
        Cowblog étant un peu à la dérive, en attendant notre transfert à eklablog, je n’avais pas renouvelé mon abonnement.
        Le 8 août, j’ai eu la surprise de trouver le fond de mon blog tout noir, avec les écritures en blanc. Cela ne me gêne pas trop.
        Par contre tout le bandeau haut de mon blog a disparu, ce qui fait un vide affreux.
        J’ai essayé de le remettre en place sur la fenêtre de gestion « habillage ».   
        Sur cette fenêtre tout semble bien fonctionner et je rétablis sans problème mon bandeau, mais pas moyen, lorsque j’enregistre la modification, qu’il soit mis sur mon blog.
       

        Chose plus grave, je ne peux plus insérer aucune image sur mon blog; J'y ai à la place tout un charabia en HTML, plus des signes bizarres et tout un baratin sans rapport.

       Avez vous eu de tels ennuis.?

      Je pense avoir trouvé la raison :

      La capacité de mon blog a été ramenée à 300 Mo, comme si je venais de le créer, alors que l'on nous accordait tous les ans 200 Mo de plus et, même sans premium, je devrais avoir de l'ordre de 2 Go, alors que je susi économe en espace (je ne mets ni vidéo, ni musique), et malgré ses 10 ans d'ancienneté et ses 3375 articles, mon blog ne fait que 670 Mo de volume.
Mais c'est évidement plus gros que 300 Mo attribuée ç un blog qui débute !     




     Mozart semble avoir aussi de gros problèmes, car elle ne peut plus ouvrir sa fenêtre de gestion. Je vais essayer de contacter Lidstah pour voir s’il peut régler nos ennuis

Dimanche 14 août 2016 à 9:13

Psychologie, comportement

    J’ai consacré mes deux dernier articles à répondre à la demande d’une lectrice, qui voulait savoir ce qu’était la théorie du trèfle à 4 feuilles.
    Elle m’avait aussi demandé ce qu’était la « théorie d’Hudson »


    Frédéric Hudson est un professeur à l’université de Colombia aux Etats Unis, et c’est l’un des précurseurs du coaching    . Il a imaginé notamment une théorie sur le cheminement des attitudes que nous avons face à un projet, face à un changement que nous avons entrepris.
    Il considère qu’il y a quatre phases successives, avec toutefois des retours en arrière temporaires possibles.

        Phase 1 : Lancement :

    C’est une phase dynamique de construction, d’action, de réalisation : par exemple, un nouveau poste, une nouvelle activité, un nouveau projet…
    Le sujet est enthousiaste, il a un but, une utilité, il sait où il va, il sait ce qu’il a à faire. Au sens de Maslow, il a le sentiment de se réaliser.
    C’est donc une phase positive dans laquelle on est motivé.

        Phase 2 : Désynchronisation, marasme, restructuration.

    Des difficultés, des défauts apparaissent, ainsi qu’une certaine insatisfaction, voire de la lassitude, mais on a conservé une certaine énergie.
    Le sujet proteste, se plaint, ressent des émotions négatives et cesse peu à peu d’agir.
    Les méthodes de la phase 1 sont sans doute devenues inadéquates et il faut les changer.     Si nous réussissons ces aménagements, nous repartons en phase 1, guilleret(te), quand cela n’est pas possible, c’est qu’un cap est passé, et nous entrons dans la phase 3.
 
        Phase 3 : Désengagement.

    La phase 3 est un passage d’une énergie haute et négative (phase 2), à une énergie basse et négative. C’est pourquoi cette phase est impopulaire et beaucoup cherchent à l’éviter, ou à l’écourter !
    La personne se désengage de l’action, elle réduit sa participation, ses contacts et s’isole progressivement. C’est la solitude, l’abattement, la tristesse, la lassitude, au bord de la dépression.
    C’est le moment de réfléchir à la phase précédente, de comprendre pourquoi on en est là, et de trouver ce qu’il faut changer vraiment pour repartir.
    C’est une période de changement profond, mais où l’énergie que l’on y consacre reste faible.

        Phase 4 : Réintégration, expérimentation :

    L’on n’a pas encore retrouvé l’énergie et la motivation positive de la phase 1, mais on a retrouvé l’envie de vivre des expériences, et c’est donc à nouveau une phase positive.
    C’est donc une période de préparation pour expérimenter des pistes, faire des essais, se rapprocher de personnes qui correspondent à ce renouveau que nous préparons.
    Si cette expérimentation, cette préparation réussit, l’on retrouve la confiance en soi et on se sent prêt pour une nouvelle aventure et l’on retourne dans une nouvelle phase 1.

http://lancien.cowblog.fr/images/Psycho/Coaching11.jpg

    En fait Hudson propose à partir de ce modèle, des pistes, des recettes pour écourter et mieux sortir des phases 2 et 3, soit en retournant en phase 1 à partir de la phase 2, soit en passant plus vite à la phase 4, à partir de la phase 3.
    Il a construit une méthode de « désapprentissage - apprentissage » qui est résumée sur le schéma ci-dessous.

http://lancien.cowblog.fr/images/Psycho/Coaching31.jpg

    Il analyse les phases négatives et la façon de les contrer (voir la « courbe de deuil » ci-dessous) :
    Il donne des conseils pour analyser sa situation, voir ses forces et ses faiblesses (cf. tableau ci dessous).

http://lancien.cowblog.fr/images/Psycho/Coaching51.jpg

    En fait les travaux d’Hudson représentent un véritable cours de coaching : la roue d’Hudson permet de comprendre le chemin de changement d’une personne en permettant à celle-ci de se positionner et de comprendre ce dont elle a besoin pour utiliser au mieux son investissement intellectuel, affectif et matériel et trouver en elle et autour d’elle les  ressources appropriées pour obtenir et conserver la maîtrise de sa vie et réaliser ses objectifs.

Vendredi 12 août 2016 à 9:05

Animaux

         J'ai trouvé sur internet une série de photos représentant des bêtes bizarres.
         Je vais vous en montrer quelques unes en trois intermèdes.

La crevette mante religieuse :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/crevettemantereligieuse2-copie-1.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/crevettemantereligieusee.jpg



























Le poisson chauve souris

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/poissonchauvesouris1.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/poissonchauvesouris2-copie-1.jpg





















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/ayeaye.jpg











Le aya-aye












http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/dragonbleu.jpg










Le dragon bleu :


















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/grenouillevioletteinde.jpg










La grenouille violette















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/umboniaspinosa.jpg










L'umbonia spinosa













Mercredi 10 août 2016 à 8:56

Psychologie, comportement

     J’avais dit dans le dernier article, que pour répondre à la question de ma correspondante, je décrirai les personnalités du « trèfle à 4 feuilles », bien qu’elles aient été beaucoup moins utilisées que les types d’Hermann, qui sont assez voisins.
    Voici donc ces quatre personnalités qui sont la reproduction d’un article de « Colibris » (qui est un groupe nancéen, qui traite de sujets très divers, le texte ci-dessous ayant été rédigé par une personne dénommée "Bernard") :

http://lancien.cowblog.fr/images/Psycho/Prefcer1.jpg

        Cortical Gauche : L’Expert.

 La Personnalité.
Rationnel, logique, technicien précis, rigoureux, analyse les faits, intellectuel brillant, théoricien, stratège, calculateur, a le soucis d’être premier, dominateur, a infiniment confiance en soi, est soucieux d’avoir raison.

Les compétences.
Abstraction, mathématiques, quantitatif, technique, les finances, le droit, résolution de problèmes, très bon orateur, compétition, stratégie, chiffres et lettres, passion du mot juste, fureur d’apprendre, peu inventifs.

L’action.
A la certitude qu’il est seul capable de résoudre les problèmes, étudie sans difficultés, traite un dossier à la fois, analyse méthodiquement les faits avec rigueur et logique, compile les faits, procède par hypothèse, sens élevé des institutions, ligne droite sans états d’âme, respecte les lois, autoritaire, surestime ses propres capacités.

La communication.
Croit ce qu’il dit et dit ce qu’il croit, est soucieux d’avoir raison, aime le pouvoir et le commandement, fait preuve d’une supériorité agaçante, air hautain, dédaigneux, est seul à raisonner juste, cassant, intransigeant, obstiné, n’accepte la contradiction que si elle est étayée de preuves précises, croit pouvoir convaincre par la logique, ne supporte pas les interruptions, imbu de lui même, champion du parler vrai, aime les conversations savantes, convaincre par la logique.

Les relations humaines.
Individualiste, froid, distant, évalue, critique, ironise, entêté sur les principes, idéaliste, ne déroge pas à la parole donnée

Aiment : Avoir raison, être le premier, le pouvoir, les théories, les modèles, les définitions, les formules, la logique, la rigueur, la justice, apprendre, les chiffres et les lettres, le mot juste, parler vrai, les conversations savantes, convaincre.

N’aiment pas : L’irrationnel, les sentiments, les affirmations sans preuves, la créativité. L’échec : a du mal à accepter l’erreur, toujours irrationnel et de la faute des autres. N’en convient qu’après accumulation des preuves.


        Limbique Gauche : L’organisateur

La Personnalité.
Introverti, réaliste, émotif – contrôlé,  minutieux/maniaque, ordonné, conservateur, séquentiel, attaché aux acquis, sens du territoire, stoïque, impassible, froid, secret, énigmatique, force de caractère, silencieux, réservé, prudent, rusé, timide, pudique, obstiné, travailleur, patient, vigilent, méfiant, a peur, rancunier, look strict et classique gris, toujours le même style, a besoin d’être à l’aise dans ses vêtements, sensible à la douleur.

Les compétences.
Administration, organisation, formalisation, réalisation, mise en oeuvre, doué pour la gestion d’une entreprise, meneur d’hommes, orateur de talent, lecture, comptabilité, très bonne mémoire, faculté d’encaisser des coups et de résister à l’adversité, ne laisse rien au hasard, réalisme.

L’action.
L’action est le moyen et le but, tout ce qui n’a pas d’application pratique est inutile, Administratif, établit les srtuctures nécessaires pour réussir, travailleur solitaire, ordoné, méthodique, courageux, ferme, tenace, jaloux de ses prérogatives, hanté par le désir de réussir à tout prix, main de fer dans un gant de velour, méfiant et rancunier, va jusqu’au bout pour anéantir ses adversaires, jamais de regrets, sens de l’honneur, ambition, rigueur dans la gestion du temps, contrôle, surveille, vérifie, archive, planifie, centralise, compte, écrit pour stocker les informations, note références et découpe articles de journaux pour archiver.

La communication.
Communication difficile mais orateur de talent, mesure ses paroles, onctueux et velouté mais avec un regard mobile et incisif, froideur du serpent, sourire aux dents d’acier, timidité parfois paralysante, courtois mais jamais familier.

Les relations humaines.
Introverti, vit à l’intérieur, solitaire, coeur de pierre, dur avec soi et dur avec les autres, sensible mais qui refoule les sentiments jusqu’à paraître totalement inhumain, émotions violentes, mais retenues et maîtrisées, allergique à l’exhibitionnisme, difficulté à se lier, peu d’amis mais fifélité, rancune tenace.

Aiment : Réussir, le pouvoir (ambition dévorante), les formules, la comptabilité, l’ordre, les structures qui lui permettent de réussir, les jeux de cartes.

N’aiment pas :  Le risque, le changement, les compliments, les sentiments, le travail d’équipe.


        Cortical Droit : Le stratège.

La Personnalité.
Créateur, inventif, artistes, intuitif, visionnaire, Vision synthétique et globale, illuminé, fantaisiste, original, étonnant, ne fait rien comme tout le monde, détonne, provoque, scandalise, difficile à cerner, génie ou avanturier ?, désinvolte, dilétante, prend des risques, non conventionnel, look extravagant, vêtements inadaptés à la fonction.

Les compétences.
Création, innovation, esprit d’entreprise, artiste, expression imagée, mémoriser par l’image, visionnaire au seul coup d’oeil, penser en image, interpréter les signes invisibles pour un cerveau gauche, conceptualisation, va à l’essentiel, globalisation, synthèse, intuition, vision spatiale, sens de l’orientation, sait donner du rêve, capable de traiter de tout, ne sait pas compter,

L’action.
Préoccupation de construire le futur, d’anticiper l’avenir, a la sensation d’être destiné à de grandes choses, esthète de l’action, a des objectifs lointains, aime entreprendre et prendre des risques et entraîner les autres, conscient des incertitudes, grisé par l’imprévu, passionné par les idées nouvelles, n’est pas affecté par l’échec, à l’aise dans les contradictions, inventif, a toujours une idée de rechange, procède par association, intègre les images et les méthaphores, ne travaille que devant une échéance importante, à contretemps (la nuit, quand son intelligence est la plus vive), a du mal à trouver sa voie, capacité à mener sans difficulté plusieurs activités de front, dominé par le besoin de créer, touche à tout, sorcier, magicien, grande assurance en leur avenir, grands simplificateurs, décisions immédiates.

La communication.
Regard absent, apparente nonchalence, décontracté, a de l’humour, aime les discussions, saute du coq à l’âne, discours éclaté, humour, s’exprime avec des images à portée pédagogique, paraboles, anecdotes et métaphores frappantes, use de paradoxes pour frapper, expressions innattendues, doué pour les petites phrases, boutades, jeux de mots, ironie, gags.

Les relations humaines.
Individualiste, fait de la politique pour lui-même, rusé, manipulateur, comédien, spécialiste du double jeu.

Aiment :  Passionné d’idées nouvelles , d’images, rêver, entreprendre, prendre des riques, le hasard, l’exotisme, retouner leur veste, changer d’idées,

N’aiment pas : Les mathématiques, l’analyse, les statistiques, la lecture, les règlements, la discipline, l’école, la routine, être comme les autres.


        Limbique Droit : Le communicateur.

La Personnalité.
Extraverti, relationnel, sens du contact humain, communicateur, émotif qui ne cherche pas à se contrôler, assume sa nature et se donne comme il est, instinctif, spontané, bavard, gestuel, sensible, sensuel, naturel, séducteur, animateur, pédagogue, généreux, idéaliste, spiritualiste, militant, manipulateur, manque de modestie, a besoin de briller en société, de se valoriser soi-même et de se rassurer, puéril, impulsif, inconstant, influençable, superficiel, dépendant,  anéanti par l’humiliation.

Les compétences.
Communiquer, écouter, négocier, concilier, ouverture, dialogue, sent les choses, sait évaluer la valeur et la sincérité, sait sonder les coeurs, animer, pédagogie, comédien, talents d’imitateur, déclenche l’émotion du public, faible résistance à l’attaque, doute de ses capacités.

L’action.
Sens d’une mission : exalter les valeurs humanistes, privilégie l’action à la réflexion, marche à l’instinct, en cas de danger ses viscères le prévienne et non la réflexion, part du concret pour résoudre un problème, aime le travail de groupe, sait déléguer, fait confiance.

La communication.
Communiquer en passant par les sentiments et les sensations physiques, aimable, souriant, vocabulaire simple et imagé parfois trivial, bafouille, accroche des mots, ne finit pas ses phrases, pratique la répétition, besoin de se livrer et de mieux connaître l’autre,  s’étonne de constater que les autres les voient différemment, a besoin de savoir ce que pensent les autres, court après les mécontents pour les satisfaire, capacité de mentir et de démentir, se prend pour le vent et n’est que la girouette, éclats de rire ou de colère, n’accepte pas les reproches, prend tout à coeur, se vexe, n’ose pas dire ce qu’il pense de peur de blesser, s’excuse longuement s’il doit dire « non », monopolise la parole.

Les relations humaines.
Besoin d’échanger, partager, demande d’amour, compréhension, dialogue, proche des gens, généreux, échange qui favorise l’intimité, pleure d’émotion, de bonheur, sanglote à la perte d’un être cher, prend le deuil pour le reste de leur vie.

Aimen :  Etre proche des gens et aimé de tout le monde, la considération, les compliments, passionnés de gloire, la douceur de vivre, parler et subjuguer leur entourage, la nature, la musique (extase), chanter, ressentir, communiquer, sonder les coeurs, le contact, l’harmonie, la famille, les enfants, les copains, les sentiments, les sensations, les confidences, séduire, l’amour, l’action, la littérature, les films d’amour ou de violence.

N’aiment pas :  Les introvertis, l’abstraction, la modestie, le protocole, l’indifférence, les conflits.

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast