Mercredi 18 août 2021 à 14:45

Actualité

 à 07:49

Une quatrième vague de Corona19 delta?Une quatrième vague de Corona19 delta? 

  

 

 

 

 

 

 

 

               Le coronavirus mutant delta est devenu maintenant majoritaire également dans notre pays et est à l’origine de la quasi-totalité des nouvelles contaminations.
              C’est un phénomène courant en microbiologie. Le microbe essaie de s’adapter à son environnement pour se reproduire le plus possible, et donc il change légèrement de structure par mutation de son ADN ou ARN.
              Si cette mutation aboutit à un microbe moins performant, il disparait parce qu’il ne supplantera pas ceux présents, mais s’il est plus contagieux et plus virulent, c’est lui qui sera vite à l’origine de toutes les contaminations.
              C’est ce qui est arrivé avec le virus alpha anglais et maintenant le virus delta indien.

               Le variant Delta est plus transmissible de l'ordre de 40% à 60%, par rapport au variant Alpha [celui identifié au Royaume-Uni], lui-même 50% plus transmissible que le variant original (chinois).
               On constate qu’en Europe, il contamine surtout des personnes relativement jeunes et qu’il donne moins de cas graves, mais c’est essentiellement parce que la population âgée est maintenant vaccinée dans une proportion importante.
               Les contaminations par cevirus sont reparties à la hausse en France et on peut craindre une quatrième vague pour le mois d’août, qui imposerait des mesures beaucoup plus sévères que celles prises au 14 juillet.
                La pandémie n’est pas terminée comme trop de personnes l’ont cru. Tant qu’il y a une circulation importante du virus, le nombre de contamination est suffisant pour que la probabilité d’une mutation (une modification aléatoire de la réplication du virus) soit importante et donc pour que des virus plus actifs voient le jour, ceux qui le seraient moins étant éliminés.
               Tant que tout le monde ne sera pas vacciné, tant que des médicaments anti-viraux efficaces ne seront pas disponibles, la circulation du virus ne sera pas contenue, et l'apparition de variants comme le delta risque de devenir habituelle.
               Ceux qui ont reçu les deux doses ont dix fois moins de risque d'une hospitalisation s'ils contractent le variant delta, mais en France, ils sont moins de 20 millions. On est donc loin du seuil de l'immunité collective.
               Les assouplissements de juin ont fait trop croire que la crise était fini et la soif de liberté a fait oublier les précautions indispensables, d’où une nouvelle croissance des contaminations.
               À moins de vouloir revoir un confinement dont nous avons connu les inconvénients personnels et les retombées économiques catastrophiques, il faut absolument se faire  vacciner et continuer les gestes barrière.
             Certes se faire 
vacciner ne protège pas totalement mais à 95% contre les formes graves, mais ne pas être vacciné protège à 0*

               D'après l'Institut Pasteur, les statistique du Royaume Uni, d'Europe, des Etats Unis et d'Israël montrent que plus de 83% des personnes infectées n’étaient pas vaccinées et environ 13% n’avaient reçu qu’une seule dose. Seulement 4% des personnes vaccinées étaient positives et il n’y a pratiquement pas eu de cas grave, (7%), et aucun mort parmi les vaccinés et les séquelles de la COVID sont plus graves chez les non vaccinés.

Une quatrième vague de Corona19 delta?

Une quatrième vague de Corona19 delta?

              Et si vous tombez malade à l’étranger, si vous avez été vacciné vous n’aurez pas besoin d’une hospitalisation. Comme un mois en soins intensifs pour cause de Covid coûte (au minimum) 80.000 euros en Europe, les complications pour que l’hôpital à l’étranger se fasse rembourser,  n’existeront donc pas.
             Au plan personnel, cela vaut la peine de se faire vacciner. 

             Mais c’est un devoir collectif de le faire, vis à vis des autres.
             En effet d’une part il y a peu de personnes vaccinées infectées mais d’autre part, le système immunitaire d'une personne vaccinée est capable d'éliminer le virus.
             La personne  vaccinée a 12 fois moins de risques d'infecter les autres.

             Même si le risque zéro n'existe pas, et que la vaccination ne protège pas à 100%, le risque de répandre le virus est minime, et incomparable avec le risque très élevé d'une personne malade, ou de porteurs asymptomatiques qui, sauf test PCR, sont indétectables
             Réduire le nombre de contamination réduit le risque de mutation et donc la probabilité d’une longue durée de la crise.
             Je ne comprends pas qu'un personnel soignant soit enclin à refuser le vaccin. C'est prendre le risque de contaminer les malades qu'il soigne, et c'est contraire à la déontologie de son métier.

             Atteindre ainsi une immunité collective est le seul moyen de sortit de la pandémie actuelle, mais pour cela il faut que 75% au moins de la population, enfants compris (car ils sont un des principaux vecteurs de contamination asyptomatique), soit vaccinée. (c’est à dire 90% des adultes).

             Je suis donc entièrement d'accord avec les mesures annoncées par le président Macron le 12 juillet. S'il ne les avait pas prises, nous aurions en outre plusieurs centaines de milliers de gens contaminés, la plupart entre 15 et 50 ans.
             Il semble que cela ait été efficace puisque plusieurs millions de 
rendez vous ont été pris pour se faire vacciner. Mais il est triste de constater que le bâton est plus efficace que la carotte. Les ânes sont moins idiots que les humains.

            J’avoue ne pas comprendre que nos compatriotes n’aient pas saisi cette importance et que certains ne veuillent toujours pas se faire vacciner. Outre que c’est dangereux pour eux mêmes, surtout s’ils sont âgés, c’est de l’égoïsme et de l’inconscience vis à vis de la collectivité.
             
Certains ont peur de la piqûre ce qui n’est vraiment pas une raison valable. On ne sent rien du tout.

              Certains ont peur des effets secondaires : ceux -ci sont rares et on a un recul important puisque plus de 50 millions de vaccinations des vaccins Pfizer et Moderna ont été faites en Europe.
               Le seul effet courant est une inflammation du point de piqûre qui est sensible pendant quelques heures. En fait ce n’est pas particulier au vaccin: toute piqûre avec injection de liquide fait un tel effet, si on a fait l’injection un peu vite, si on n’a pas massé ensuite le point d’injection, et si vos tissus diffusent plus lentement le liquide.
               Des effets assez fréquents (1/10) sont de la fatigue et des maux de tête mais il n’est pas sûr que ce soit une cause directe du vaccin.
               Plus rares des douleurs articulaires, de la fièvre et un gonflement des ganglions lymphatiques sous les bras. 
               Personnellement, sur une centaine de personnes vaccinées que je connais, celles-c) n’ont pas connu d’autre effet que qu’un petite inflammation locale et un peu de fatigue, encore que cela n’est pas sûr qu’elle soit la cause du vaccin lui même (la psychologie intervient beaucoup dans la sensation de fatigue).
              Quant aux effets à long terme qui servent de prétexte à certains pour ne pas se faire vacciner, ils ne sont guère à craindre. En effet le contenu du vaccin est essntiellement un ARN et des microprotéines lipides destiné à le protéger jusqu’à ce qu’il agisse sur nos cellules.
              Ces protéines disparaissent ensuite, de même que l’ARN lorsqu’il a provoqué la réaction de production d’anticorps. A long terme il ne reste rien du vaccin.
              En fait quelques personnes que j'ai rencontrées ont simplement peur du vaccin, psychologiquement et sans savoir pourquoi

             Je pense donc qu’on n’a guère de risques à craindre des vaccins ARN contre le COVID, alors que le bénéfice est immense tant pour soi-même que pour la communauté.

             Vacciner toute la population au plus vite est notre seule chance d’éviter la 4ème vague et de revenir à une situation normale.
             Je comprends mal pourquoi le gouvernement ne va pas plus loin pour certaines mesures.

              Une vaccination pourrait être obligatoire. Elle l’est pour de nombreuses maladies  qui font beaucoup moins de morts que le coronavirus (justement grâce à l’obligation de vaccination). Mais je comprends que le gouvernement craigne que ce ne soit pas forcément très efficace.
              De même dire que seuls les personnes non vaccinées seraient confinées dans un prochaine vague serait trop discriminatoire et guère contrôlable. 
              Mais il y a une autre mesure qui pourrait être très incitative : c’est la pass sanitaire allant plus loin dans son emploi. Il suffit de supprimer de celui-ci le test PCR. Celui-ci n’est pas probant puisqu’il indique seulement que l’on n’était pas porteur du virus 5 jours avant, mais on a très bien pu être contaminé depuis. Comme l’a décidé Malte, il suffirait de réserver ce pass aux seuls complètement vaccinés depuis plus de 15 jours, (et ceux qui ont eu le covid et reçu une seule dose). 
              J'avoue que je comprends mal les personnes qui préfèrent actuellement subir un grattage profond des narines lors du test PCR, ce qui est beaucoup plus désagréable qu'une vaccination que l'on fait juste deux fois et qui est indolore et beaucoup moins désagréable.

            Et pour conclure, je citerai une réflexion de l'immunologiste Pierre Desvaux, à propos des mesures prises par le président Macron et les protestations de certains adversaires du vaccin, que je trouve très pertinente :
          " Vous ne voulez pas vous faire vacciner ? Vous voulez continuer à répandre le virus ? Vous voulez donner au virus de meilleures opportunités de muter ? Vous voulez continuer à encombrer les hôpitaux et prendre la place de ceux qui en ont besoin pour autre chose que le Covid ? Vous voulez contaminer vos proches, au risque de les faire mourir ? Vous tenez tant à être reconfinés, pour mettre à mal l'économie et permettre d'avoir plus de chômeurs?
          Libre à vous, la vaccination n'est toujours pas obligatoire, mais ne venez pas vous plaindre de ne pas avoir les mêmes possibilités que ceux qui on fait cet acte de simple bon sens qui les protège, et civique, puisqu'il protège aussi les autres." 

Lundi 16 août 2021 à 16:24

Histoires drôles

 

Que dire aux personnes réticentes à se faire vacciner.?

         Cela fait longtemps queue n'avais pas émis ici, mais j'ai beaucoup de difficultés pour accéder à Cowblog, et je suppose que vous n'avez pas envie de lire un article sérieux. Alors je retranscris une histoire qui m'a fait sourire et que j'ai trouvée sur "Quora".
Je trouve qu'elle met bien en lumière la mentalité de nos civilisations nationales.

        Quant à la caricature ci-dessus, elle m'a amusé, mais l'infirmière n'est pas douée car la vaccination n'est pas une piqûre intraveineuse, mais intra musculaire, alors la veine il vaut mieux l'éviter. Il faudra envoyer le caricaturiste se renseigner à l'hôpital !

       Voici l'histoire :

      Un médecin a décidé de vacciner un Anglais, un Allemand, un Américain et un Français. qui sont réticents.  Il dit à l’Anglais :

– C’est par ici votre vaccin s’il vous plaît.

– Je ne veux pas!

– Allez ! Un gentleman se ferait vacciner.

Et l’Anglais s’est fait vacciner.

Le médecin s’adresse à l’Allemand:

– Maintenant c’est ton tour.

– Non merci !

– C’est un ordre !

Et l’Allemand s’est fait vacciner.

Le médecin s’adresse à l’Américain :

– Maintenant, c’est à votre tour.

– En aucun cas !

– Mais vous savez, votre voisin s’est fait vacciner.

Et l’Américain s’est fait vacciner.

Le médecin s’adresse au Français :

– A vous maintenant !

– Je ne me ferai pas vacciner !

– Allez, un gentleman se ferait vacciner.

– En aucune façon !

– C’est un ordre !

– Non !

– Vous savez, votre voisin s’est fait vacciner…

– Je m’en fous !

– Mais d’où venez-vous

-  De France.

– Ah, un Français ! De toute façon, vous n’avez pas droit au vaccin.

– COMMENT ÇA, JE N’Y AI PAS DROIT ???!!!

Et le Français se fit vacciner.

Que dire aux personnes réticentes à se faire vacciner.?

 

    Et je rajoute cette annonce concernant le pass santé, qui m'a fait sourire.

Que dire aux personnes réticentes à se faire vacciner.?


Jeudi 3 décembre 2020 à 18:52

Informatique, médias, internet

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/5GDessinCilVert.jpg

     Il est curieux de constater que c’est en France que la 5G est la plus contestée.
Dans les autres pays, l’utilité de la 5G parait évidente pour l’industrie et des progrès techniques dans certains domaines et  cela n’a jamais été contesté. Seules des réserves ont été émises sur le plan des conséquences sur la santé, sans d’ailleurs aucune preuve.
    En France  le danger de la 5 G a été encore plus exagéré, avec même des suppositions fantaisistes, mais l’utilité même de la 5G est contestée, notamment par les écologistes et le problème du développement de ce système de communication a été confondu avec d’autres problèmes, comme le renouvellement exagéré des smartphones.
    En définitive, c’est devenu un problème politique, qui s’éloigne de la technique et de la logique, et devient polémique.

    Les reproches faits à la 5G sont de nature écologique, sanitaires et sécuritaires.

Les reproches écologistes :

          L’un des premiers reproches est le renouvellement incessant des appareil de communication et en particulier les smartphones, alors qu’ils ne sont pas usés, qu’on les répare peu et que le marché de l’occasion pourrait être bien plus grand limitant l’achat d’appareils neufs.
    Il ne faut évidemment pas compter sur les fabricants de téléphones pour lutter contre cette tendance.

    Mais ce n’est pas la 5 G la fautive, mais celle du consommateur qui veut avoir l’appareil de dernier cri et les développeurs qui modifient en permanence systèmes et logiciels, de telle sorte qu’il faut, pour pouvoir communiquer avec tous, pouvoir utiliser des logiciels récents.
    C’est probablement une régulation difficile à mettre en place, mais elle ne dépend que peu de l’avènement de la 5G, qui apportera peu d’innovations à l’utilisateur privé.

    Le deuxième reproche important est la consommation en énergie, les écologistes reprochant au téléphone mobile de gaspiller cette énergie et donc de contribuer au réchauffement climatique.
    En fait, suivant ce que l’on compte dans le numérique, on peut le créditer de 2 à 3,9 % des émissions de gaz à effet de serre. Le principal consommateur au plan des téléphones est la charge de leurs batteries. Les antennes et réseaux sont beaucoup moins dépensiers : environ 10% de la téléphonie.
    En matière de télécommunication la principale consommation est celle des centaines de millions de box, allumées en permanence.
    De plus la 5G consommera deux à dix fois moins d’énergie que la 4G.`
    Ce reproche est donc infondé et il n’est pas invoqué dans les autres pays que la France.

Les reproches sanitaires :

    L’un des reproches que l’on entend le plus souvent est celui de la mise en danger de notre santé sous l’effet des rayonnements électromagnétiques.
    En fait aucune étude scientifique n’a pu mettre en évidence des nuisances des rayonnements du domaine hertzien. Certes à très forte puissance la chaleur dégagée dans la matière est importante et il serait dangereux de se mettre devant l’antenne d’un gros radar.
    Mais les antennes relais téléphonique ne diffusent que peu d’énergie.
    La plus grande partie est diffusée par l’électronique de notre téléphone portable. En fait on n’a pas décelé de dommage avéré, mais dans l’absence aussi de certitude absolue l’OMS a recommandé de ne pas laisser les enfants téléphoner pendant des heures, le téléphone étant alors pr§s de leur cerveau, encore en développement. Mais on n’a jamais décelé de cancer qui soit avec certitude, dû au téléphone.
    Une émission importante est celle des box wifi que l’on trouve dans presque toutes les demeures. Là encore aucun dégât n’a été constaté.
    Il y a 50 ans les personnes habitant autour de l’émetteur radio d’Allouis étaient soumis à un fort champ électromagnétique (un habitant avait mis une tresse en cuivre autour de son jardin et recueillait sur elle plus de 2 kW, ce qui lui chauffait son eau chaude et créait une zone sans réception radio derrière elle de plusieurs km !). Personne n’en a été malade
    Certaines personnes se disent sensible aux champs électromagnétiques (tous et pas particulièrement la 5G). Des expériences sur ces personnes ont montré qu’il n’en était rien et que c’était purement psychologique. Seules de très rares personnes sont vraiment sensibles et on n’a pas d’explication, pas plus que pour les très rares personnes sensibles au champ magnétique terrestre.
    De plus la 5G émettra moins que la 4G, mais par contre les antennes seront plus nombreuses.
    Bref les rayonnements électromagnétiques en communication ne semblent pas nuisibles pour la santé mais on n’est pas certain à 100% pour les effets à long terme genre cancer, encore que le phénomène nécessiterait des taux d’exposition très supérieurs aux taux actuels.
 En fait si on avait évoqué de la même manière le principe de précaution du temps de Pasteur, il n’y aurait aucun vaccin et après la guerre, aucun antibiotique, car il y a toujours un micro-danger dont on ne peut démontrer l’inexistence.

Les reproches sécuritaires :

    C’est la rivalité  Chine Amérique qui est en jeu et Trump a soufflé autant qu’il a pu sur les braises.
    En fait au point de vue fonctionnement, la 5 G est très sûre, mais elle n’est pas pour autant à l’abri des hackers. Et les GAFA, notamment Google et Amazon, sont prêt à collecter toutes les informations possibles sur les particuliers et entreprises qui les utilisent, à leur profit, mais aussi pour le revendre à des tiers, en tant que renseignement commercial.
    Il est certain que l’on peut truffer les objets connectés de capteurs espions pour obtenir sur place divers renseignements, à l’insu des utilisateurs. C’est un danger contre lequel il faudra lutter. Mais c’est déjà vrai avec la 4G,  le risque zéro n’existe pas et on n’est jamais totalement à l’abri d’un espionnage ou d’un piratage…. même étatique

    Le vrai problème est au niveau des nations, de leur rivalité commerciale et notamment de celle entre les USA et la Chine.
    La Chine a un long passé de piratages et de vol de la propriété industrielle, ainsi que la réputation d’avoir d’excellent hackers au service de l’Etat chinois.
 
    Le constructeur chinois Huawei est de loin le plus en avance techniquement, même sur ses concurrents américains, et il est prêt à inonder le marché de ses produits. En Chine, les trois opérateurs téléphoniques nationaux proposent des abonnements 5G depuis octobre 2019, de même que le Japon et la Corée du Sud. En 2018, son budget de recherche et développement atteignait 13 milliards d’euros, soit près du double de son concurrent américain direct, Cisco et ses équipements sont à bas prix et très performants . 
           
    Les services américains disent qu’il est tenu par la loi de permettre à Pékin d’intercepter tout ce qui transite par ses antennes et équipements et qu’il a mis dans ses logiciels des chevaux de Troie pour permettre cet espionnage à l’insu des utilisateurs.
    Le Royaume Uni et l’’Allemagne semblent vouloir bannir le constructeur de leurs fournisseurs; la France a fait retirer des antennes 3G et 4G du constructeur installées outre-mer.
    L’Australie a refusé tout composant chinois dans son dispositif 5G.

    A partir du printemps 2019, les administrations américaines ont été contraintes d’exclure Huawei de leurs appels d’offres, tout comme les entreprises de la Silicon Valley, tandis que les opérateurs de télécoms américains ont été tenus de cesser tout lien commercial avec ce fabricant.
     Trump twittait qu’il y aurait des représailles contre tout industriel qui passerait commande au constructeur chinois.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/Unknown-copie-6.jpg

La rivalité commerciale Sino-américaine :

    Elle concerne tout le domaine numérique ainsi que l’intelligence artificielle.
    De nombreuses entreprises chinoises prospères du numérique font l’objet d’un boycott américain, ensuite imposé à ses alliés, notamment le fournisseur mondial de caméras Hik-Vision.
    TikTok, propriété du groupe pékinois ByTeDance et application vidéo préférée des adolescents, qui est accusée d’expédier vers la Chine les données de ses utilisateurs, pourtant déjà copieusement exploitées par les Facebook, WhatsApp et autres Instagram, risque d’être bloquée aux USA; mais de son coté la Chine bloque depuis longtemps Google, Gmail, Facebook et les sites des principaux médias américains via la construction d’une muraille virtuelle entre leurs serveurs et les utilisateurs chinois. .


Jeudi 26 novembre 2020 à 18:46

Informatique, médias, internet

 Quels sont les apports de la « 5G » aux particuliers et aux entreprises.?

    La 5G apporte une amélioration analogue à ce qu’apporte sur internet la fibre optique par rapport à l’ADSL.
    Techniquement la 5G a un débit 10 fois plus élevé que la 4G er permet des chargements 7 fois plus rapides environ : on peut charger beaucoup plus de données en un temps défini.
    Le temps de latence est beaucoup plus faible, de l’ordre de la milliseconde : c’est la durée nécessaire pour qu’un paquet de données partant d’un émetteur, arrive à destination. Un temps très court est nécessaire pour commander à distance des objets connectés qui exigent des réponses rapides (une voiture, une machine industrielle)
.
    Une bande passante par unité de surface 1000 fois plus grande et donc 100 fois plus d’objets connectés sur une surface donnée par rapport à la 4G    Une très grande disponibilité.
    90% de réduction de l’énergie demandée sur le réseau; cela permet des durées de vie beaucoup plus grande pour des objets connectés alimentés par batterie.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/5G8specificationrequirementsfr.jpg

    La 5G n’apportera que peu de nouveautés et d’améliorations aux particuliers sur leurs smartphones.

    Les communications téléphoniques et celles des SMS resteront les mêmes car même si les temps de parcours sont moindres, l’amélioration passera inaperçue.
    La durée entre les charges de batterie sera sans doute allongée du fait de la moindre consommation en communication.
    Les temps de chargements de données importantes seront fortement diminués, mais ce n’est pas indispensable : par exemple le chargement d’un film de 800 Mo qui prend 40 secondes sur la 4G, sera chargé en 5 secondes sur la 5G. Mais les services de streaming audio et vidéo fonctionnent très bien avec la 4G.!
    Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Télécom. Ces quatre opérateurs ont tous récupéré en juin 2020 un premier lot de fréquences. D’autres fréquences ont été vendues en septembre, et donc la 5G va être lancée en 2021
    Vous avez peut-être déjà été sollicité par des démarcheurs ou des publicités commerciales de certains opérateurs qui annoncent des forfaits compatibles 5G ou qui vendent déjà des smartphones compatibles avec l’ultra haut débit mobile. 
    Gare au piège : aucun opérateur français n’a en 2020 un réseau 5G opérationnel. Ce n’est qu’à la toute fin de l’année 2021 que, peut-être, les premiers sites seront allumés, dans des zones très limitées et la 5G ne donnera son plein potentiel que dans plusieurs années. Il vaut mieux attendre quelques années que les plâtres soient essuyés.
    Toutefois le réseau 4G des smartphones arrive peu à peu à saturation et l’augmentation de débit de la 5G évitera par la suite, cet engorgement.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/arcepusages5g1024x407.png

    Au niveau des particuliers, la télévision en flux direct et hors internet sera améliorée permettant la THD, (la « 8K ») ou en 3D, les caméras 360 d°, la réalité virtuelle seront accessibles sur les réseaux et de nouveaux types de divertissements seront sûrement imaginés.
    Mais certains services à distance seront améliorés, comme les consultations médicales par exemple.
    Et les « clouds » qui se sont beaucoup développés, deviendront le stockage normal.

    Mais la 5G est surtout faite pour permettre l’essor des objets et machines connectées.

    Sans doute verra t’on apparaître de nombreux objets connectés dans la maison pour compléter ceux déjà en activité avec la 4G. mais j’avoue ne pas être convaincu de leur très grande utilité. Sans doute suis-je « vieux jeu », mais je les considère actuellement plutôt comme des gadgets.
    Par contre, au niveau des collectivités, des agglomérations, de nouvelles applications seront possibles, en matière de sécurité, ou de maîtrise énergétique ou de la circulation par exemple. On peut penser à des allumages, des arrosages automatiques, des relevés de déchets intelligents…. (encore que cela serait sans doute possible avec la 4G, mais plus gourmand en énergie)

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/anfr5gusages.png
    
    Mais les progrès importants sont à faire, soit au niveau de l’industrie, soit au niveau de la commande à distance de machines
    Pour les entreprises, c’est le débit important qui permet de traiter un très grand nombre de données et donc des data beaucoup plus importants. Ce peut être essentiel aussi pour certains services publics comme le météorologie nationale.

    Au niveau de la commande des objets c’est surtout le faible temps de latence qui permet une réaction rapide. C’est indispensable par exemple pour une automobile autonome ou tout véhicule sans conducteur. Cela l’est aussi pour la chirurgie à distance ou le contrôle de centrales nucléaires
    La commande de machines industrielles peut demander à la fois une réponse rapide et un traitement de grands volumes de données pour permettre des automatisations sous contrôle. De même le contrôle du fonctionnement de grands systèmes complexes, comme le réseau électrique ERDF.

    Il semble que l’on se dirige vers plusieurs sortes de réseaux, notamment un réseau à fort débit, mais à temps de latence moins court, et réseau à très faible temps de latence pour les besoins d’instantanéité.
    Finalement il est difficile aujourd’hui de prévoir toutes les applications futures de la 5G, de la même façon qu’il était impossible, au début du smartphone, d’en prévoir toutes les applications qui allaient être développés.
    Ce qui est certain c’est qu’un pays qui n’aura pas la 5G verra son industrie et certains services public devenir moins concurrentiels et certaines applications de connection ultra-rapide qui ne pourront pas être développées, comme la téléchirurgie par exemple. Les entreprises iront s’installer dans les pays étrangers où elles peuvent utiliser les avantages de la 5G et le chômage augmentera à nouveau, sans compter que l’arrivée de la 5G va créer des emplois dans le domaine informatique.

    Dans l’article de demain je parlerai des inconvénients et critiques de la 5G, celles réelles et celles avancées sans vérifications et qui s’avèrent douteuses.

Jeudi 19 novembre 2020 à 18:29

Informatique, médias, internet

http://lancien.cowblog.fr/images/Numeriser.jpg

      Depuis quelques mois la venue prochaine du système de communication 5G défraye la chronique, et le nombre de bêtises qui circulent à ce sujet est remarquable. Les gens inventent des arguments pour défendre leurs thèses, sans seulement vérifier s’ils sont exacts, notamment sur le plan technique.
    Je voudrais donc faire le point sur cette question en 3 articles; le premier sur l’historique des systèmes de communication téléphonique, le second sur l’utilité et l’emploi de la 5G, et le troisième sur les reproches que l’on fait à la 5G et leur réalité.

    Certains d’entre vous n’ont jamais connu le « zéro G ». (On ne l’appelait pas ainsi). C’était vers 1970, les gros téléphones dans les voitures des ministres, des PDG ou des personnes riches.
Le fonctionnement était très aléatoire, la couverture n’était qu’au voisinage des grandes villes, et ils ne pouvaient quitter la voiture pour des raisons de poids et d’alimentation en courant électrique. Je ne me suis jamais personnellement servi de ces appareils.

    La « 1G » a été le premier réseau GSM (Global System for Mobile Communications), mais n’a été implanté qu’au Japon en 1979, avec peu de succès, les appareils correspondants étant très volumineux et peu portables, et la couverture du réseau insuffisante.

    La « 2G » a été installée à partir de 1990 et permettait d’avoir un téléphone mobile qui tienne dans la poche et qui puisse transmettre la voix et écrire des SMS. La marque NOKIA a connu un grand succès en France.

    La « 3G » est apparue à partir de l’an 2000 et a permis de se relier à internet, avec un débit certes faible, mais qui permettait de recevoir des messages, de faire des recherches et d’envoyer et de recevoir des images, dont le chargement n’était pas toujours immédiat.
    Par ailleurs la couverture territoriale des antennes s’est développée.
    On a vu apparaître l’iPhone avec l’IOS d’Apple et de nombreuses marques utilisant Androïd de Google. L’utilisation du téléphone portable s’est peu à peu généralisée et démocratisée. Le smartphone est apparu avec ses applications et le développement de nombreux petits logiciels par de petites start-up.

    Le réseau « 4G est apparu en 2011. Beaucoup plus performant en débit, avec une couverture nationale et mondiale, il va révolutionner l’emploi du smartphone et des tablettes, car il permet de gérer des bases de données importantes. Peu à peu le smartphone et la tablette vont, pour certains usages courants, remplacer l’ordinateur fixe, mais aussi les administrations, les magasins, les guichets et dans une certaine mesure les téléviseurs et les lieux de rencontre.
   Le nombre d’applications explose et permet de gérer à distance sans se déplacer et les réseaux sociaux deviennent un moyen de communication et d’information primordial, avec beaucoup d’avantages, mais aussi d’inconvénients (nombreuses fausses nouvelles, désinformation, organisation de rassemblements nuisibles à l’ordre public).
     Les objets connectés apparaissent dans le grand public.
    Les sites internet et les tweets deviennent un moyen de gouvernement, dont le paroxysme est l’usage fait par le Président Trump.

    En 2020, la nouvelle norme, la « 5G » est au point. Avec un débit 10 fois supérieur à la 4G, elle permettra aux entreprises d’avoir des applications plus performantes et aux objets connectés de pouvoir fonctionner plus facilement comme les voitures autonomes par exemple. Elle ne modifiera pas beaucoup l’usage des particuliers, mais apportera une grande évolution aux entreprises. Celles qui n’auront pas la 5G ne seront plus compétitives.

    L’implantation de la 5G est déjà très avancée dans certains pays (Chine, Etats-Unis, Corée Scandinavie, Brésil, Australie, Allemagne, Espagne (en bleu sur la carte en début d’article), alors que d’autres commencent leur déploiement : Russie, Algérie, Portugal, France, (en rouge sur la carte en début d’article),   
    La France est à la traîne, s’empressant lentement de vendre aux enchères les fréquences correspondantes aux opérateurs. Des détracteurs politiques retardent le mouvement, usant souvent d’arguments inexacts et les nouveaux maires écologistes de grandes villes la refusent, sous des prétextes souvent erronés et parce qu’ils considèrent qu’elle apporte peu à leurs électeurs particuliers (ce qui est vrai) mais ignorent ce qu’elle apporte aux entreprises (qui, pour la plupart ne votent pas pour eux).

       Une fois de plus les politiques font preuve de leur ignorance dans le domaine technique.

      
Dans les deux articles suivants, je parlerai des apports de la 5G et des inconvénients vrais ou faux qu’elle peut avoir.

Mercredi 11 novembre 2020 à 12:01

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/B9725200595Z120201109191604000GOQH1K36G10.jpg

          Je suis heureux de la victoire de Jo Biden, ou plus exactement, de la défaite de Trump.

          J’avoue ne pas comprendre comment beaucoup d’américains ne se rendent pas compte que leur président était la risée de tout le monde à l’étranger, et que, si on riait des âneries qu’il proférait, c’était dommageable pour l’image de leur pays.
           Je veux bien comprendre qu’un républicain répugne à voter pour un démocrate, mais c’est ahurissant que Trump ait eu autant de votes pour lui quand on se réfère à ses actes personnels et à ses tweets.

          Il est de notoriété publique qu’il passe plus de temps à jouer au golf, qu’à travailler à la Maison Blanche. et que le classement au golf dont il se vante est surévalué.
           Les journaux se sont d’ailleurs fait un plaisir de relever, dans ses tweets, toutes les affirmations inexactes, voire grossièrement mensongères et on finit par se demander quand il dit la vérité. Peut être est il incapable psychologiquement de le faire ?
           On s’étonne de sa façon de gouverner par tweets, mais c’est un mode de communication qui rend difficile d’écrire plus d’une phrase. Et quand on lit les quelques avis de Trump sur la culture, on se rend compte que c’est sans doute le président des USA le plus illettré : certes il sait lire les cours de bourse, mais je ne sais pas s’il a d’autres lectures.
          Ses bourdes en matière scientifique, et même sur les connaissances les plus élémentaires (par exemple désinfecter les poumons des malades du coronavirus avec de l’eau de javel), sont innombrables et on peut douter de la qualité de son instruction. Mais cela a des conséquences graves, en matière de lutte contre le réchauffement climatique ou la pandémie.

           Il est le seul président à pouvoir se vanter de ne pas payer d’impôts dans son pays, mais à payer 200 000 $ par an en Chine et d’oser le dire sans que cela choque. On dit d’ailleurs qu’il a de très nombreuses dettes et qu’il ne les paie jamais.
          Il est aussi le seul président à nouer des relations amicales avec les dictateurs du monde entier, parfois ennemis des USA, et à s’être fâché avec les démocraties alliées de son pays.
          Il a réussi à imposer une guerre économique qui risquait à terme de nuire à son pays, mais on se demande s’il est capable de prévoir les conséquences de ses actes.

           Selon ses dires, la presse est mensongère et l’ennemi du peuple. Pourtant quand les journalistes disent du bien de lui, sur Fox News par exemple, là elle est correcte et bénéfique.
          Et quand les événements ne sont pas favorables, ils sont minimisés et ce n’est jamais sa faute : il rend responsables les autres , notamment Obama ou les démocrates, de tout ce qui arrive de mal dans son pays; et sur le plan international, c’est la faute de l’Europe, de la Chine ou de l’Iran qu’il accuse de ne pas respecter leurs engagements, alors que c’est lui qui les a mis à mal, ou bien il fustige les « mauvais accords commerciaux » signés par ses prédécesseurs.
          Bref il fuit ses responsabilités, il a toujours la conscience limpide et les mains propres 

           Ses comportements privés sont souvent grossiers, et les présidents des Etats Unis (ou d’autres pays), parfois très machos et coureurs de jupons, se comportaient quand même de façon courtoise avec les femmes. Trump les considère comme des objets à son service notamment destinées à assouvir ses phantasmes sexuels.
          Il a sûrement une haute opinion de son sex-appeal (l’argent y est sûrement pour beaucoup) et les méchantes langues disent qu’il détient un record des frais de coiffure.

           Finalement on peut se demander si Trump est un homme psychologiquement normal tellement son égocentrisme est exagéré.
          C’est un être narcissique, qui apprécie d’être flatté et admiré à l’excès, qui adore voir et entendre tout ce qui nourrit son égo démesuré. Les moindres critiques à son égard le rendent furieux, d’où ses attaques constantes et exagérées contre ses adversaires ou ses détracteurs, mais aussi ses vantardises vis à vis de ses grandes qualités supposées et les énormes succès qu’il dit avoir remportés. Et il n’est pas prêt à reconnaître sa défaite aux élections.
           Le pire c’est qu’il passe son temps à opposer les uns aux autres, à créer la division, la confusion, la haine, le mépris et la discorde. Il a du mépris pour les personnes aucune humanité  ni compassion, (par exemple quand il sépare les enfants des parents immigrés illégalement), et il ne s’en rend pas compte : il s’en vanterait presque.

           Certes sa politique a eu certains succès à court terme, notamment ses baisses d’impôt et la dérèglementation qui ont entraîné un essor économique et une baisse du chômage, ainsi que ses succès au moyen Orient pour essayer de réconcilier Israël avec les pays arabes. Mais est ce lui qui a vraiment dirigé ces avancées ou son entourage et évidemment il s’en attribue tous les mérites. Etait il un président innovateur ou un fantoche ?
          Et je ne suis pas sûr qu’à moyen terme, sa politique d’isolationnisme aurait été encore bénéfique.

           Mais si j’étais américain, même républicain, je n’aurais pas pu voter pour Trump. Pour moi le Président, le chef de l’Etat est censé incarner les vertus de la Nation, malgré ses défauts humains, et il ne doit pas mélanger les sphères publiques et privées, ses propres intérêts financiers et ceux de l’Etat; et ses propos, mêmes anodins, doivent être mesurés : par exemple si vous menacez publiquement un fonctionnaire de ne pas se comporter d’une manière qui convient à votre agenda, si vous insultez dans un tweet un adversaire ou une femme, ce n’est pas digne de la fonction d’un chef d’Etat qui représente son pays.

           Certes je reconnais ses talents pour se mettre en avant : il produit au quotidien un récit, une attitude que l’on ne peut ignorer et il nous oblige à suivre se fantaisies; il est doué pour l’ironie et le comique de situation. Mais c’est aussi le propre des clowns et des monstres de la télévision ou du cinéma. Finalement c’est un acteur doué, mais je n’aimerais pas l’avoir pour Président.
          Un Président doit être dévoué à son pays. Les USA sont simplement un moyen de faire valoir la gloire de M. Trump, et aussi ses intérêts.

Jeudi 29 octobre 2020 à 17:27

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/Unknown1-copie-7.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Image4/Unknown-copie-18.jpg











    Comme probablement vous tous, j’ai écouté le discours du Président Macron et j’avoue ne pas comprendre le mesures annoncées.

    Que le virus se propage actuellement de façon exponentielle et que l’on ne maîtrise pas la situation, c’est évident.
    Que si on ne réagit pas fortement, les hôpitaux vont être rapidement débordés avec des conséquences dramatiques pour la vie d’un grand nombre de personnes.
    Donc que l’on soit amené à faire un confinement allégé, cela me paraît aussi être du bon sens, car le couvre-feu, s’il empêche les réunions à l’extérieur ne diminue guère les réunions privées.
    Qu’il faille aussi protéger l’économie, cela vaut mieux si l’on ne veut pas la faillite de nombreuses entreprises, et accroître la pauvreté par privation de salaires.
    Je pense que jusque là nous avons tous compris ce point de vue et je pense que la plupart des français y adhèrent car c’est une question de salubrité publique, pour tous, car le récentes contaminations ont montré que le virus était également dangereux pour les adultes, voire certains adolescents qui gardent des séquelles de leur maladie. Et je pense que le nombre journalier de morts ,qui devient de plus en plus grand, fait peur à tous, y compris à ceux de moins de 65 ans. C’est aussi une question de survie pour l’économie de la France.

    Je comprends donc un certain nombre de mesures : blocage des frontières hors Europe, limitation des déplacements en France, rester le plus possible chez soi et donc limitation des sorties, limitation des réunions publiques et privées. C’est pour casser la propagation du virus.
    Je comprends aussi certaines mesures économiques :
        - continuer le travail dans les services publics et en entreprises
        - laisser les écoles ouvertes, avec des mesures plus strictes, pour que les parents ne soient pas obligés de rester chez eux pour garder les enfants
        - et que par contre les universités restent fermées, sources de clusters plus nombreux car certains étudiants se réunissent sans masques hors université.

    Par contre je ne comprends pas les mesures concernant les commerces qui ne me paraissent pas logiques.
    Que l’on ferme restaurants et cafés, certes c’est assez catastrophique pour eux, mais c’est normal au plan salubrité, car, pour boire ou manger, on ne peut mettre un masque et on reste alors nombreux sans masque, dans une pièce close. Les aérosols produits par les conversations envahissent peu à peu la pièce et risquent de provoquer des contaminations.
    Je pense que c’est aussi normal pour les salles de sports, car je pense qu’avec un masque, on est essoufflé si on fait un effort physique intense.

    Par contre, si tout le monde porte un masque, les gouttellettes et aérosols sont piégés et ne sortent plus et les autres personnes protégées par leur masque également, ne risquent pratiquement plus rien, sauf si on leur tousse ou éternue près du viasge.
    Dès lors, les autres commerces : librairies, magasins de vêtements, coiffeurs, fleuristes, magasins de bricolage etc…, pourquoi les fermer ?  Ce sont des magasins où il n’y a pas foule et où commerçants comme clients, portent tous le masque, n’ont pas besoin de l’enlever, et où on ne reste pas des heures !
    On pénalise ces commerçants, certains feront faillite, on dépense de l’argent public pour les soutenir, et en plus on favorise les grandes surfaces ou les grands commerçants sur internet, comme Amazon, qui s’arrange pour ne pas payer d’impôts en France. Car eux vont continuer à vendre la même chose, sans aucune contrainte, et favorisés par le confinement.
    De même je comprends mal que l’on pénalise les gens du spectacle, car cinéma et théâtres ont déjà supprimé un fauteuil sur deux et tout le monde y porte un masque. Il suffirait de bien contrôler que les gens le gardent bien en place pendant le spectacle.
    Cela me paraît du bon sens et en outre cela donne à nouveau une opinion de non utilité des masques, fausse et dangereuse.

    La règle serait pourtant simple : il est interdit d’ouvrir les locaux où on ne peut garder un masque. Dans les autres locaux il faut vérifier que les gens portent correctement leur masque (pas avec le nez dehors), et éventuellement dans certains grands espaces, limiter le nombre de personnes présentes  en même temps.
    Et on ne dit pas suffisamment combien l’aération des locaux clos est importante, d’une part pour évacuer les aérosols, mais aussi pour évaporer plus vite les gouttelettes, ce qui fait mourir le virus.

    Enfin je trouve normal que l’on conserve les EPAD ouvertes aux visites, avec de strictes précautions, car l’isolement de personnes âgées est très nuisible à leur santé, et également que l’on restreigne à un npmbre réduit de personnes, les réunions privées, car c’est la principale source de contamination actuelle, car les appartements et maisons sont des espaces clos.
    Mais comment s’assurer que les gens respectent la consigne dans les réunions cher eux ?
    On ne peut que leur faire confiance, à leur bon sens.
    Mais par moment je doute de ce bon sens, quand je vois que l’annonce du confinement a provoqué l’afflux des personnes sans masques dans les restaurants et cafés jusqu’à ce soir, et également  l’afflux de personnes, certes avec masque, mais qui charriaient vers les caisses surchargées des chariots pleins de victuailles, comme si on allait manquer de provisions pendant plusieurs semaines, ce qui est idiot, car une partie de leurs achats risque de terminer, abîmée à la poubelle. Certaines personnes ne sont pas raisonnables et réfléchissent peu.

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/Unknown2-copie-6.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Image4/Unknown3.jpg

Jeudi 17 septembre 2020 à 11:25

Zoologie, botanique, évolution

              Les anthropologues se demandent souvent pourquoi et comment l’homme s’est différencié du singe et a acquit un cerveau plus performant, dans certains domaines, alors que nos génomes restent très voisins les uns des autres.

          Des recherches menées sur des crânes fossiles ont permis de modéliser le développement du cerveau du singe à l’Australopithèque, à l’homme de Néanderthal et à l’Homo-sapiens, et elles sont montré que ce développement était particulier pour le  lobe pariétal, situé sur le dessus du crâne, derrière le lobe frontal. Ce développement a rendu la tête des hommes plus ronde au fur et à mesure de l’évolution.

           C’est surtout la partie supérieure du lobe pariétal qui s’est développée et notamment le “précunéus.”/(voir le schéma ci-dessous).

L'évolution du cerveau de l'homme.

 

           Il est apparu également que cette région du cerveau était celle qui augmentait le plus entre le cerveau d’un nouveau-né et celui d’une personne adulte.

L'évolution du cerveau de l'homme.

          Le précunéus d’un homme actuel est beaucoup plus grand que celui d’un singe, et le cerveau d’un homme est environ trois fois plus gros que celui d’un singe de même taille.

          Toutefois les dimensions du précunéus varient d’une personne à l’autre, sans qu’on puisse constater des conséquences importantes sur les fonctions diverses du cerveau.

          Le cerveau humain étant devenu beaucoup plus gros, il consomme plus d’énergie, et le réseau sanguin s’est développé afin de pouvoir apporter un flux sanguin suffisant.

 

          Quelles sont les fonctions du précunéus, et plus généralement de la partie supérieure du lobe pariétal?

         Une des fonctions principales est de coordonner les centres de la vision et les ordres donner à nos centres moteurs, en particulier de coordonner l’oeil et la main.

          Le précunéus reçoit des informations des centres somato-sensoriels, qui connaissent l’état et la position de nos muscles et de nos membres, ainsi que des centres d’interprétation de la vision du lobe occipital. A partir de ces informations, il crée des cartes cognitives, qu’il transmet, via les mémoires tampons à court terme, au cortex préfrontal, pour lui permettre de diriger nos actions.

 

          Les zones voisines du précunéus, notamment dans le pariétal inférieur, sont celles qui d’une part rassemblent les informations des divers sens, et, dans l’hémisphère gauche, le centre de Geschwind, qui rassemble l’ensemble du vocabulaire et leur signification sous forme delien avec d’autres mots ou d’autres sensations.

 

          En définitive, ce qui a peu à peu différencié l’homme du singe, c’est d’abord le développement de son cortex préfrontal, qui pense, réfléchit, organise, décide et donne les ordres d’action, mais qui également gère nos émotions, nos sentiments et nos relations avc autrui. Le cortex préfrontal dorsoltéral notamment rassemble les informations pertinentes et régule et contrôle les aspects cognitifs et émotionnels.

          Mais pour pouvoir nous diriger ainsi, le cortex préfrontal a besoin de données nombreuses, basées essentiellement sur des sensations et sur le langage, et c’est au cortex pariétal de rassembler beaucoup de ces données, notamment celles concernant le vocabulaire, les multi-sensations, et la coordination entre notre vue et nos centres moteurs, c’est à dire le contrôle de nos gestes. Il établit notamment des cartes spatiales de l’environnement et de nos actions. 

          C’est donc aussi le développement de ce lobe qui nous a permis de nous différencier des animaux.

L'évolution du cerveau de l'homme.

Jeudi 10 septembre 2020 à 11:30

Zoologie, botanique, évolution

             J’ai lu récemment dans la revue « Pour le Science »un article sur les « collemboles ». Je ne savais pas ce que c’était n’en ayant jamais entendu parler, et cet article m’a fait découvrir un monde nouveau pour moi, celui des arthropodes, c’est à dire des animaux voisins des insectes dont les pattes sont articulées.

          Je voudrais vous en dire quelques mots.

          Les « collemboles » ne sont pas des insectes, ils n’ont pas d’ailes, mais comme eux ils ont trois paires de pattes, portées chacune par un élément du thorax. L’abdomen est constitué de six segments et la tête porte deux antennes. Un prolongement en forme de fourche est replié sous l’extrémité de l’abdomen et peut se déployer brusquement, ce qui permet à l’animal de faire des sauts de plusieurs centimètres de hauteur. Les anglais appellent d’ailleurs les collemboles « springtail » (queue sauteuse).
         Au début de l’abdomen, un tube ventral qui permet à l’animal de conserver l’eau à l’intérieur de son corps, même s’il est dans un environnement sec ou très salé, et de respirer dans l’air, à condition que celui-ci soit humide. Il permet aussi à l’animal de se fixer à un support.

        Les scientifiques ont recensé 9 200 espèces de collemboles (mais les coléoptères en comportent 370 000 !!). Les formes et les couleurs sont diverses, et leurs dimensions varient de 0,1 à 17 mm.
        Ils vivent dans les sols et se nourrissent de champignons, bactéries, algues, pollens. Ils ont donc un rôle de régulation, favorisant le dissémination de spores et de bactéries agissant sur la décomposition de matières organiques dans les sols, et donc leur fertilité.
          Ce sont donc des animaux très utiles.
        Ils sont aussi la proie de prédateurs qui vivent dans la terre,  : araignées, mille-pattes, scorpions, cloportes, carabes….
       Leur reproduction est soit sexuée, soit par parthénogénèse (développement de l’ovule non fécondée).

       Leurs aspects sont très divers comme le montrent les photos ci dessous :
http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/DdrjF6a2HVyIfswxa9R2SMKHvo400x246.jpg

 













http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/XMlgKSqikmPDt1vrYobA0S3he54400x266.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/9sGB8kjVZVQAng2vXEO7vKmHPY400x269.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/whaDQ5mhRbTqudp6tW3npkQAQfs400x211.jpg

 










http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/PbShM8YvIMO7f9m074NZMBlbWI400x398.jpg
 






















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/kZlettW64t1qg5faGpmusrqj7U400x266.jpg
 












          Une espèce de colembolle particuiuer, le « tullbergia ».

          Il vit dans l'Arctique, par des températures de -40 d°C. Ils ont survécu à plusieurs dizaines de périodes glacières. Il y a 68 millions d'années, l'Arctique était recouvert de forêts luxuriantes et il il est probable que ce collembole actuel est le descendant de ceux qui y vivaient à cette époque.
         On ne sait pas comment ces animaux ont survécu, d'autant plus qu'ils ont besoin d'un milieu avec un minimum d'humidité. Ils ne subsistent que dans de très petites zones, des pentes exposées au soleil qui libérait un peu d'eau de la glace

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/b8nLRFNj3Od5CpsHiYdaER92Nc500x500.jpg
 

Jeudi 3 septembre 2020 à 11:21

Biologie, santé.

 http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/4TrNdGfPnBHGfnSyEJjOrhc7oo500x280.jpg

         Une mode idiote et dangereuse chez les jeunes qui cherchent des sensations ailleurs que dans le cannabis : l'inhalation du protoxyde d'azote N2O, plus connu sous le nom de "gaz hilarant", utilisé (de moins en moins), comme anesthésiant, qui est un gaz incolore et inodore.

 Danger pour les jeunes : le protoxyde d'azote        On le trouve dans le commerce, dans des cartouches servant à émulsionner de la crème chantilly, coûtant quelques euros et pouvant débiter 8 litres de gaz, que les jeunes recueillent dans un sac en plastique qu'ils respirent ensuite. C'est actuellement la drogue la plus utilisée après le cannabis.

           En apparence, ce n'est pas dangereux, c'est relaxant, euphorisant et cela fait rire sans qu'on puisse s'en empêcher.
           Mais d'une part on risque des accidents si le gaz sort trop brutalement de la capsule (blessures pulmonaires dues à l'augmentation brutale de pression dans l'air; et surtout brûlures dues à l'abaissement du gaz à basse température, sous l'effet de la dépression brutale.
          Surtout on risque des suites physiques sur le cerveau. Pris avec de l'alcool ou du cannabis, on risque des étouffements, par privation d'oxygène, voire des crises d'épilepsie. Mais à dose élevée on constate des arythmiescardiaques, et même des décès par arrêt cardio-respiratoire.
         L'usage régulier de doses faibles peut entrainer des perturbations du métabolisme de la vitamine B12, qui entraînet une sclérose de la moelle épinière et une paralysie des membres. On constate également des diminutions de la population de globules rouges (anémie) et de globules blancs (défenses immunitaires). 

          Le protoxyde d'azotebloque les récepteurs NMDA des synapses, qui transmettent l'influx nerveux, ce qui entraîne une inhibition, une baisse d'activité du cerveau.
          A dose faiblesse blocage entraîne une diminution de la conscience, une diminution du contrôle des émotions, d'où un sentiment d'ébriété et d'euphorie, et un rire que l'on ne peut arrêter

          La vente de ce gaz devrait être interdit et fournir un autre gaz aux cuisiniers. Si l'on constate un usage par les jeunes, il faut être attentifs aux signes de fourmillement dans les membres, avant coureurs d'une paralysie.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast