http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/images3.jpg

  Beaucoup d’entre vous ont des chats. Certaines de mes correspondantes m’ont même envoyé leurs photos, qui m’ont fait plaisir.
    Et bien sûr quand vous les caressez, vos chats ronronnent.

    Je rappelle d’abord que l’oreille d’’un individu jeune a un seuil de perception des fréquences basses qui peut varier de 10 à 30 hz et une limite des fréquences aigues qui peut aller de 8 000 à 24 000 hz, mais que ces limites varient avec l’âge, la limite aigue diminuant notablement.

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/images-copie-1.jpg

    J’ai lu récemment une étude qui indiquait que le ronronnement habituel était toujours émis à une fréquence de 27 hertz (27 oscillations par seconde, donc assez grave et un peu rauque).
(le hertz correspond à une oscillation par seconde)
    Mais dans ceratins cas s’ajoute à ce signal, un autre ronronnement à une fréquence beaucoup plus aigue de 400 hertz et l’université du Sussex a constaté que cela correspondait à un message du chat à ses maîtres : “j’ai faim !”.

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/images1-copie-1.jpg    Chose encore plus curieuse, les personnes même si elles n’avaient jamais eu de chat, reconnaissaient en général le signal et que leur chat souhaitait manger. Pourquoi ?
    Les chercheurs ont alors constaté que les nourrisons humains affamés émettaient aussi cette fréquence en criant.
    L’homme serait donc conditionné par l’évolution à reconnaitre cette fréquence, comme un signal de demande de nourriture.
    Reste à comprendre pourquoi les chats imitent ainsi les “bébés humains”et utiliseraient ce stratagème pour stimuler notre fibre nourricière.
    Les chercheurs l’ont bien demandé aux chats en observation, mais ils n’ont pas eu de réponse : “secret défense chat” !