http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/restosducoeur.jpg
    Deux de mes anciens collègues de travail, à la retraite comme moi, sont bénévoles dans les “restos du coeur” et ils se dévouent pour venir en aide à ceux qui sont dans la misère au point de ne pas pouvoir manger à leur faim..
    Ils me disaient que cette année les "restos du coeur” qui rouvrent aujourd’hui leurs portes, s’attendent à recevoir encore plus de personnes (de l’ordre de 10% en plus) et que par contre les subventions de l’Etat ont baissé de 15%  de telle sorte qu’ils sont davantage tributaires des dons.


    D’après les chiffres donnés par leur site, http://www.restosducoeur.org/content/comptes-demploi-des-ressources#zoom_enfoires
les ressources des restos du coeur s'élevaient à 142,8 millions euros en 2008/2009.
    Les dons et legs des particuliers représentent 40,7% (58 millions d'euros), mais les donateurs peuvent bénéficier d'une déduction fiscale de 75% du montant du don, (selon certaines conditions) en application de la “loi Coluche”, votée en 1988, et donc on peut considérer que sur ces 58 millions, l’Etat en redonne environ 43
    Les subventions publiques constituent 32% (45,8 millions d'euros)
En 2008-2009, l'Union européenne et l'Etat français ont ainsi donné à l'association l'équivalent de 20 millions d'euros de marchandises afin de les distribuer gratuitement. Les autres organismes publics tels que le ministère des Affaires sociales, les collectivités locales ou bien encore le Fonds de solidarité pour le logement ont donné 25,8 millions d'euros de subventions.
    Les “Enfoirés” représentent enfin 17% des ressources des Restos. L'année dernière, le produit des concerts, la vente de disques et de DVD ainsi que les activités annexes, comme les droits d'images, ont été de 24,7 millions d'euros.
    On peut toutefois dire que les subventions, compte tenu du crédit d’impôt, sont donc de l’ordre de 89 millions, mais 20 millions proviennent de l’Union Européenne. La subvention française est donc de l’ordre de 70 millions d’euros.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/RessourcesdesResto.jpg

    On voit également sur ce site, que les restos du coeur essaient de comprimer au maximum les frais de fonctionnement, notamment par appel au bénévolat, pour que ces sommes soient le plus possible consacrées aux besoins de ceux qu’ils aident.
 
    J’avoue avoir été scandalisé qu’on baisse de 15% cette subvention pour une oeuvre aussi utile que les restos du coeur (donc une dizaine de millions), alors que le gouvernement distribue plus de deux milliards aux restaurateurs, (passage de la TVA de 19,6 à 5,5 %), lesquels ne sont pas capables de respecter leurs engagements, de baisser leurs prix, d’embaucher et d’augmenter leur personnel, et donc consacrent l’essentiel de ces sommes (200 fois la réduction de la subvention) à leur profit personnel.

    Une fois encore on donne aux gens en général aisés, des ressources qu’on enlève aux pauvres. Cela me dégoûte et je ne peux m’empêcher de le dire.