Mardi 20 avril 2010 à 7:59

Fleurs

    D'autres fleurs originales, comme par exemple ces anémones "poilues" autour de la fleur fermée qui s'ouvre pendant la journée s'il y a du soleil
    Des bleues et des blanches :


http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1001818.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1001820.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1001837.jpg





http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1001838.jpg















































































http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1001833.jpg















    Ces petites fleurs blanches gracieuses : des iphéons.










http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1001845.jpg










Une grappe de clématites








http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs1/1001847.jpg






et des coucous sauvages.


Lundi 19 avril 2010 à 7:59

Fleurs

    Comme je ne peux lire vos coms ou mails, je ne veux pas faire d'article sérieux quand je suis en Bretagne.

    Alors je vais parler aujourd'hui et demain, de quelques fleurs de mon jardin sur le toit (au 5ème étage sur la terrasse de l'immeuble voisin), celles qui sortent un peu de l'ordinaire et qui fleurissent depuis 10 jours


http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1001822.jpg






    Aujourd'hui des tulipes :
    Celles normales ressemblent à celle ci d'un bel orange par exemple







http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1001810.jpg





Mais il y en a de plus complexes qui sont multiples, jusqu'à 5 qui poussent à partir d'un oignon unique, sur le même tige.








     Et puis des "tulipes perroquet", comme des plumes, blanche, orange et jaune.


http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs1/1001844.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1001834.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs1/1001842.jpg

Dimanche 18 avril 2010 à 7:42

Animaux

    Puisque j'étais dans des photos d'animaux, autant continuer aujourd'hui : quelques photos de scènes campagnardes trouvées sur internet :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/ane245920.jpg




Vous avez le bonjour de l'âne : il ressemble à mon voisin en Bretagne (pas un homme, un brave âne qui brait de façon horrible.


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/tesquitoi296383.jpg









Rencontre chien vaches : t'es qui toi ?

http://lancien.cowblog.fr/images/Chiens/chien.jpg










Ce chien sur la plage se prend pour une mouette. S'envolera t'il ?



http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bisoubaveux467367.jpg






J'en ai des comme cela dans mon jardin, mais je suis discret : je ne les regarde pas s'embrasser.

Bisoux baveux à tous et à toutes !


Samedi 17 avril 2010 à 8:00

Oiseaux

En Bretagne, dans la baie de Carnac -Quiberon, il y a beaucoup d'oiseaux et rouges gorges et moineaux sont très familiers.
Ils ont faim et viennent cherche la nourriture sans vergogne et sans peur, comme les deux moineaux ci-dessous
Saviez vous qu'ils aimaient les frites et qu'ils savaient se servir d'une fourchette ?

http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/moineaufrite.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/moineaufourchette.jpg
























http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/nidmesange.jpg









Et cette mésange a une façon bizarre de construire son nid !

Vendredi 16 avril 2010 à 8:00

Informatique, médias, internet

    Puisque nous étions dans l'informatique, continuons :Vous savez que je suis fan d’Apple, puisque j’ai des micro-ordinateur Apple depuis 1980
    Alors j’ai été voir la tablette graphique “i.pad”, et, même si je reconnais que c’est une informatique révolutionnaire, franchement je ne suis pas emballé car je me demande à quoi elle sert !


http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/dimensions20100127.jpg
    Certes la tablette est belle d’accès dans son coffre d’aluminium brossé avec sa pomme traditionnelle, et certainement solide, mais il est prudent, comme pour les portables d’avoir un sac de protection..
    Elle a la taille d’un magazine ( 243 X 190 mm), et 1cm d’épaisseur, ce qui surprend, mais elle est assez lourde : un peu plus de 700 grammes.
    La mémoire est confortable RAM de 16 Go et disque dur de 64 Go.
    L'écran de 9,7 pouces est très lumineux, et sa taille, parfaitement adaptée à une utilisation à quelques dizaines de centimètres des yeux.
    Il a une excellente définition, (1024 X 768 pour 9,7 pouces) mais aussi très sensible aux traces de doigts.
    La batterie est très puissante : son autonomie dépasse les dix heures annoncées par Apple et on peut aussi fonctionner sur secteur.
    Tout se pilote avec les doigts.L'interface est identique à celle du téléphone i.phone et du baladeur i.pod à écrans tactiles.
    Après quelques minutes on a la machine en main grâce au simplisme système d'exploitation.
    L'iPad est incroyablement rapide : les commandes sont instantanées, aussi vives qu'avec un ordinateur fixe, (il est cadencé à 1 Ghz !).
    Il n’y a qu’une seule sortie qui peut se connecter à un autre ordinateur  par USB, (Apple ou PC sous Windows ou Vista) et à un écran VGA.
    Son prix n’est pas donné : de l’ordre de 500 €

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/300x20015562300d43fill1330981926b382011.jpg

    Lire un livre, un magazine ou un quotidien est une nouvelle expérience.
    Une fois téléchargé, on feuillette" le livre presque comme un vrai. Il y a même l'ombre d'une page qui se tourne et quel que soit le sens dans lequel on tient l'iPad, l'image bascule instantanément dans la bonne position.
    L'expérience est bluffante. On peut grossir les caractères, mais aussi déclencher des vidéos ou des sons : une lecture inédite et enrichie, mais à quel prix seront les livres et les magazines et leur nombre sera sûrement limité. ?
    Plus surprenant, il se révèle performant pour écrire des textes ou construire des feuilles de calcul, et son clavier, qui s'affiche sur l'écran tactile, s'avère confortable à l'usage. Mais l’écran est petit et mon écran de 27 pouces sur l'Apple dans mon bureau, est évidemment sans comparaison.
    Le visionnage des films et vidéo est tout à fait confortable. On peut stocker des photos sur i.photo et s’en servir comme d’un cadre photo défilant.
    L'iPad est, parait il, aussi être une excellente console de jeux, mais je ne l’ai pas essayé sous cet angle..
    Surfer sur internet est très facile, mais l'iPad n'est pas autonome : il a été pensé comme le satellite d'un ordinateur principal et une connexion Wi-Fi est indispensable. Une version 3G sera aussi proposée, mais plus chère.
   
    Et c’est là que pour moi le bas blesse :
    La tablette d'Apple est faite avant tout pour la maison en proposant une utilisation nouvelle, comme un magazine que l'on tient à la main mais en version électronique. On peut aussi l'utiliser en avion ou dans un train.
    Mais il est moins pratique qu’un portable avec son petit écran.
    C’est le satellite d’un gros ordinateur fixe et cela remplace difficilement le portable. Quant à lire un livre, bien sûr, cela m’a épaté, mais je n’en vois guère l’utilité. C’est aussi facile de feuilleter un bouquin et au moins on a tous le choix d’aller chercher ce qu’on veut à la bibliothèque
    Bref pour moi qui ai un gros ordinateur bien pratique, cela ne vaut pas la peine de dépenser plus de 500 € et je reste fidèle à mon iMac ci dessous.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/1000261.jpg


Jeudi 15 avril 2010 à 8:00

Informatique, médias, internet

    Je suis donc en Bretagne sans internet, et la parution de cet article a été programmée.
Je répondrai à mon retour jeudi, dans huit jours, à vos coms et mails.

    Puisque mon dernier article concernait les micro-ordinateurs, continuons dans cette voie :
    L'opérateur lié à France Télécom, Orange a aujourd'hui inauguré sur les Champs-Elysées une nouvelle “cabine téléphonique multimédia”, accessible sur un trottoir aux passants et 12 cabines vont être installées dans Paris.


http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/cabinemulti.jpg    Les commandes ressemblent à celles de l’i.phone d’Apple et c’est facile à utiliser.
    Pas question de surfer longtemps sur internet, au risque de bloquer l’engin des heures pour les autres et les sites que l’on peut consulter sont restreints (RATP, SNCF, La Poste, l'Assurance Maladie, Pôle emploi, les Services publics, les cartes Mappi, l'annuaire Orange 118712 et Wikipédia... j’ai dû en oublier ceux que je ne connais pas). La durée de connexion est d’ailleurs limitée à dix minutes.
    On peut également consulter et envoyer des emails, au travers une dizaine de fournisseurs ( il y a Gmail et Hotmail, mais aucun des concurrents d’Orange (SFR, Free, Numéricable, mais il y a AOL qui est SFR, je me demande pourquoi ! ).
    Il y a également un moyen de consulter une liste de renseignement sur l’environnement de quartier : restaurants, hôtels, cinémas,musées, pharmacies, médecins, hôpitaux, banques, bornes taxis, postes, stations de location de vélos...

    Ces cabines téléphoniques sont raccordées au réseau par ADSL et fonctionnent sous Windows XP, et utilisent Internet Explorer 7. L'écran tactile de 17 pouces est très peu précis et cela gâche la facilité d’emploi. D’après le “conseiller Orange” qui était là, il paraît que c’est dû au dispositif anti vandalisme, mais il n’a pas su m’expliquer pourquoi.
    La question du prix des communication, qui intéresse évidemment tous les usagers est restée sans réponse et liée au financement de ces cabines téléphoniques multimédias.
    Si la publicité est théoriquement interdite sur ce type de mobilier urbain, la cohabitation entre la mairie de Paris et JCDecaux, spécialisé dans la publicité urbaine, ainsi que la place pour une affiche publicitaire, font poser des questions auxquelles Orange ne répond pas.
   

Mercredi 14 avril 2010 à 8:01

Absence et retour

   http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1000869.jpg

    Je pars aujourd'hui en Bretagne pour huit jours : je vais voir mon rouge gorge, mes écureuils, mes lapins sauvages et mes marmottes.
Et surtout remettre maison et jardin en état après un rude hiver.

    Je n'ai internet là bas que les deux mois d'été et donc je n'aurai pas accès à mon blog.
    J'ai programmé la parution d'articles pendant ces huit jours, mais je ne pourrai lire ni vos coms ni vos mails, mais vous pouvez m'écrire, je vous répondrai dès mon retour, jeudi dans huit jours.
    Ceux ou celles qui ont mon numéro, peuvent laisser un message sur mon portable, je les rappellerai.

    A bientôt donc, mais le blog reste vivant ces jours prochains, mais il n'y aura pas d'article difficile à lire. Faut bien que vous soyez en vacances vous aussi ! lool


Mardi 13 avril 2010 à 8:20

Chats

Il y a longtemps que je n'ai pas plublié des photos de chats. Je n'en ai pas chez moi, ce sont mes enfants qui ont eu plusieurs chattes.
    Mais ces photos proviennent d'internet :
http://lancien.cowblog.fr/images/Chats1/guismocurieux231664.jpg







Un chat timide qui regarde chez le voisin,




http://lancien.cowblog.fr/images/Chats1/chatcedre231654.jpg








ou ces deux chats nettement plus peureux, mais qui veulent tout de même voir



http://lancien.cowblog.fr/images/Chats1/2chat.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Chats1/baiser231646.jpg









Ces deux amoureux qui s'embrassent



http://lancien.cowblog.fr/images/Chats1/sommeil231642.jpg







Et celui là qui tombe de sommeil.

Lundi 12 avril 2010 à 7:57

Actualité

J’avais fait l’autre jour un article sur un vélo électrique.
Voici aujourd’hui une autre information intéressante :
    A Séoul les Coréens testent actuellement un petit train électrique pour promener les touristes, au sein du parc d'attraction de Gwacheon, dans la banlieue sud de Séoul (comme il y en a un à Carnac, mais tiré par un tracteur à gazole, qui n’est guère écologique).
    Il s’appelle OLEV (On Line Electric Vehicle)
    Ce train dont vous voyez ci-dessous la photo est électrique et il n’ pas comme les trams un trolley pour prendre l’électicité sur un fil suspendu à des caténaires. Admirez la “locomotrice” vert pomme !!  Et les roues de l'Olev sont des pneus


http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/kaistolevseoul02-copie-1.jpg

    Il tire son énergie d'une ligne électrique enterrée sous la route , l’électricité fournie alimentant son moteur mais également chargeant des batteries, qui lui confèrent une certaine autonomie.
    A Bordeaux, des trams d'Alsthom sont alimentés, du moins en centre ville, par un rail supplémentaire pour supprimer les caténaires, maisce système  (APS = Alimentation par le sol). a connu.  de longs mois les déboires, notamment par temps de pluie
     L'Olev coréen, lui, s'alimente sans contact grâce à des câbles enterrés sous la chaussée, à environ trente centimètres de profondeur, ce qui les protège, et on recueille l’électricité par induction.
    En plus des 30 centimètres de revêtement, l’énergie doit traverser les 13 centimètres de garde séparant du sol le dispositif de réception du courant installé sous la motrice et la perte entre émission et réception serait de 26%.
    L'autre originalité est que cette alimentation externe n'est pas nécessaire sur tout le trajet et elle n’alimente le moteur que sur 16% de celui-ci, en trois tronçons, mais charge des batteries permettant de faire les 84% restant du trajet.

    Pour les transports en commun, les avantages sont intéressants. Par rapport à un tramway classique, les travaux d'infrastructure sont considérablement allégés tandis que l'on gagne en souplesse. Il sera ainsi plus facile d'allonger ou de dévier une ligne existante. Des bus électriques pourraient ainsi desservir n'importe quel quartier d'une ville. « Dans un système de transport urbain par bus, il suffirait de tronçons d'alimentation sur 20% seulement du trajet »
    Selon les concepteurs, on peut imaginer que le système fournisse de l'électricité à des voitures électriques particulières, pendant qu’elles roulent en ville ou sur une autoroute.
   
On peut rêver de voir ainsi ne plus utiliser d’essence polluante et de voir toutes les voitures françaises électriques et alimentées par des rails dans le sol, rechargeant les batteries, et quatre ou cinq centrales nucléaires suffiraient à alimenter tout notre parc automobile.

Dimanche 11 avril 2010 à 12:49

Informatique, médias, internet

  J’ai entendu à la télé que M Henry Edward Roberts était mort jeudi premier mars des suites d'une pneumonie, à l'âge de 68 ans.
    Et j’ai entendu aussi sur CBS News qu’il était toujours considéré par les Américains, qui croient qu’ils ont tout inventé dans le monde moderne, comme le créateur du premier ordinateur personnel, en 1975 : l'Altair 8800, .
    Je m’élève contre cette information qui est fausse et je sais de quoi je parle, car je m’intéressais de très près à ces problèmes à l’époque.


http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/micral1101040.jpg    L'Altair 8800 était certes un micro-ordinateur, mais ses performances étaient modestes : jugez en  (et aussi des progrès faits en 30 ans!)
    Sa mémoire vive (RAM) était de 4 ko (mon mac actuel a 4 Go soit un million de fois plus !), mais on pouvait l’étendre à 64 ko par la suite. Il n’avait pas de mémoire morte (ROM).
    Un tout petit lecteur de disquettes  (des galettes de 13 cm) de 300 ko ( mon disque dur actuel contient 500 Go, soit un million de fois plus et on trouve à des prix raisonnables des disques de 5 To).
    Il n’avait pas d’écran vidéo, ni de clavier Juste quelques diodes et interrupteurs sur la face avant.

    Edward Roberts avait fondé la société MITS pour développer cette machine.
    En 1975, deux pionniers de la micro-informatique, Bill Gates et  Paul Allen découvrent l'Altair 8800 dans un magazine et proposent à la société MITS de développer des programmes pour son ordinateur. Ils écrivent alors le langage Altair Basic, fondent Microsoft et concluent un accord avec M. Roberts pour distribuer leur programme avec ses ordinateurs.
    Ces programmes évolueront et deviendront le premier MS/DOS.
    Quelques milliers de machines ont été vendues entre 600 et 400 $, mais je me demande ce que les utilisateurs ont bien pu en faire.

    Mais on avait parlé de micro-ordinateur vers 1970 et la société Intel avait réalisé un microprocesseur, l’intel 8080, qui tournait à 2 MHz (mon Mac tourne à 2 Ghz soit mille fois plus vite aujourd'hui). Cette société avait réalisé un kit MCS4 en 1971, qui était plutôt un banc d’essai de ce microprocesseur.

    Le premier micro-ordinateur a été conçu par des français, André Truong, PDG de R2E, et  François Gernelle, ingénieur concepteur du Micral N, en 1972, pour faire des calcul d’évaporation dans des sols.
    Il utilisait le microprocesseur d’Intel, avait 16ko de RAM, mais pas de clavier ni d’écran. On sortait les résultats sur un perforateur de bandes. Son prix était de 8500 frs (environ 1350 €).  Quelques centaines de machines ont été vendues
    En 1975, R2E (Réalisation et études électroniques) réalise des versions successives du Micral, de plus en plus puissantes, bientôt orientées vers la gestion, avec écran, clavier et disque dur.. Certaines seront multiprocesseurs, toutes multi-utilisateurs : la perspective est moins l'« ordinateur personnel » que la mise en réseau entre plusieurs utilisateurs
    La société rencontre des problèmes financiers et elle est rachetée  en 1979 par Bull, qui commercialisera des Bull-Micral jusqu’en 1990
Bull demandera à François Gernelle de concevoir des compatibles PC. Mais, cet ingénieur émet des réserves sur la machine d'IBM et sur son système PC-DOS signé Microsoft. Il qualifie ce type de machine d'ordinateur “égoïste” car mono-utilisateur et refusera ce travail. Les Micral seront équipés d’un système “Prologue”, puis CP/M, différent de PC/DOS, mais compatible avec lui.

    J’ai eu la chance de connaître MM Truong et Gernelle, et d’essayer des Micrals, en même temps que j’essayais des Apple 1 en 1977, puis des Apple2 en 1978.
    Les Micrals étaient de bons appareils mais j’ai été séduit par l’interface plus conviviale de l’Apple et mon premier micro-ordinateur dans mon travail en 1980, puis à titre personnel en 1982, a été un Apple2, que j’ai encore et qui fonctionne toujours.
    Cadencé à 1 mHz, il avait 64 ko de mémoire, un lecteur de cassette et un lecteur externe de disquettes ressemblant à des CD “mous” de 13 cm et ne permettant de stocker que 300 ko. Il fallait avoir deux lecteurs externes car l’un contenait le système (qui était chargé par “petits morceaux en mémoire vive), et on copiait sur l’autre. L’écran de résolution très moyenne, avait  24 lignes et 80 colonnes de majuscules. (mon écran  actuel fait environ 2000 X 1000 - 2 millions contre 2000 pixels !). Sur l’Apple2 les pixels étaient de petits carrés !!
    On utilisait d’un bon traitement de texte (Applewrite), d’un logiciel de dessin (Appledraw)) et du premier tableur (Visicalc) et surtout on disposait d’un langage simple de programmation et d’une documentation excellentequi permettait de bien comprendre comment fonctionnait l’appareil et de programmer de petites applications.
    Je me souviens avoir programmé un “mastermind” et un “tétris” qui ont fait la joie de mes petits enfants.
    Apple a vendu plusieurs millions d’Apple2 jusqu’en 1988, (avec évidemment des améliorations successives), supplanté ensuite par le MacIntosh, et son système révolutionnaire à icônes.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/apple2.jpg

    J’ai voulu vous donner là un aperçu de l’évolution de la microinformatique, qui vous paraît aujourd’hui si naturelle et si simple (bien qu’on ne comprenne plus la façon dont cela fonctionne et qu’on ne puisse plus trifouiller la machine - c’est comme les moteurs de voiture)
    Et c’est grâce à ces précurseurs que je passe une partie de mon temps à taper sur un clavier et à cliquer sur une souris, alors que j’aurais des tas d’autres choses à faire. Mais cela m’a permis de connaître bien des correspondant(e)s sur Cowblog, et donc je leur pardonne d’avoir inventé les micro-ordinateurs.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast