Vendredi 21 mai 2010 à 8:52

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1001765.jpg

   
Une de mes très jeunes correspondantes me demande “Crois tu que l’amour éternel existe et pourrais-je trouver un jour un garçon qui m’aime toute ma vie.”
   
    En fait elle est elle même partagée entre le doute et l’espoir et a toute la fougue de la jeunesse.
    Alors voilà ce que je lui répondrai (j'ai d'ailleurs déjà fait des articles analogues sur ce sujet) :   


     Je crois que la plupart des jeunes de 13 à 15 ans confondent souvent l’amour avec une très grande amitié, avec une relation très intellectuelle et utopique, le rêve d’avoir un frère jumeau ou un “prince charmant”, qui compense l’éloignement inéluctable des parents; où alors, cédant à la mode, elles veulent pouvoir afficher un compagnon qui sera chargé de les accompagner dans leurs sorties, d’être leur chevalier servant et accessoirement de leur apporter quelques sensations, que leur évolution en femme leur fait désirer (un peu comme on veut, pour faire comme les autres, fumer quelques cigarettes.).

    Une grande évolution me semble se produire chez les filles de 16/17 ans (et pas chez les garçons) et elles rêvent davantage qu'eux, me semble t’il, d’une relation beaucoup plus durable de “couple”, sans d’ailleurs bien se rendre compte de ce que cela recouvre, si ce n’est qu’elle est moins intellectuelle et platonique, et qu’elles aimeraient, en général en vain, faire des projets avec le garçon qu’elles aiment.
    Je constate que l’amour d’un tel couple dure rarement plus de 18 mois et que c’est presque toujours le garçon qui rompt, le plus souvent pour retrouver sa liberté et échapper à une nouvelle “emprise familiale”, celle de sa petite amie, alors qu’il a bien du mal déjà à se libérer de celle de sa propre famille.

    Un nouveau cap va être franchi, si, grâce à l’aide financière des parents, les deux membres du couple ne se voient plus épisodiquement, mais peuvent vraiment “vivre ensemble sous le même toit”.
    Et là paradoxalement, je constate autour de moi que la plupart du temps le couple rompt au bout de quelques mois et en général avant deux ans : en fait chacun ne voyait l’autre que de façon discontinue, en essayant de mettre à profit ces instants agréables, et en ne voyant que le bon coté de l’autre et des situations (l’amour est aveugle dit on !).
    Mais lorsque l’on est obligé de vivre tous les jours avec quelqu’un, on ne voit plus uniquement le bon coté des choses. Il faut accepter toutes les situations, les joies et les peines, ne plus être égoïste et accepter l’autre tel qu’il est, avec ses qualités mais aussi ses défauts.
    Il faut assimiler le nouveau joug d’une nouvelle famille : celle du couple.
    A cela on ne résiste pas toujours, et cela autant fille que garçon.

    Une troisième difficulté attend le jeune couple, c’est le début de la vie professionnelle. Jusque là le couple a fait son “nid pour deux”, où il se sent en sécurité et qui est sa nouvelle famille.
    Et là tout à coup, un nouvel univers se présente pour chacun, qui va le capter plus ou moins.
    Si ce nouvel univers n’est pas attractif, le couple n’est pas trop perturbé, si ce n’est que les copains ou amis qu’on peut se faire dans son métier, vont entrer en concurrence avec les relations internes du couple.
    Mais si le travail devient intéressant, puis passionnant, il finit par devenir un concurrent du couple qui prend de l’énergie, du temps et de la passion. L’équipe à laquelle on appartient professionnellement peut devenir aussi une nouvelle famille.
    Si chacun des membres du couple ne s’intéresse pas très fortement à la vie professionnelle de l’autre, (et ce n’est pas facile à faire, car cela peut être un métier très différent et cela prend de la volonté, de l’énergie et du temps, ce qui nécessite un très gros effort), la vie du couple peut fortement en souffrir, et j’ai souvent vu des séparations en résulter.
    Certaines de ces séparations sont d’ailleurs dues à des liaisons qui se sont créées entre ceux et celles qui avaient des activités dans des équipes voisines au sein de l’entreprise.

    Après cette épreuve, le couple qui a alors des enfants, devient plus stable en général pour un certain temps, répartissant son activité entre les professions de chacun et le travail commun qu’est l’éducation des enfants.
    Mais l’épreuve suivante vient quand les enfants ont grandi, sont devenus ados et échappent peu à peu à la famille. L’amour des premières années du couple s’est transformé en tendresse, et certains couples ont du mal à résister aux remous que causent l’émancipation plus ou moins houleuse de leur progéniture.
    Dans certains cas malheureusement, ce sont les divergences du couple, qui rendent cette émancipation encore plus difficile, les enfants faisant les frais de cette mésentente. Chacune des deux personne a évolué en s'éloignant de l'évolution de l'autre : on diverge.
    La voix populaire appelle cela la crise de la quarantaine ! (même si cela vous arrive à 50 ans !)

    Après le couple qui a résisté, se retrouve dans une atmosphère moins tempétueuse, faite en général d’amitié et de “frittages raisonnables” en intensité car chacun connait bien les limites à ne pas dépasser.

    Encore que je viens de lire dans la presse le cas d’un homme de 84 ans qui vient de tuer sa femme du même âge, après une dispute ! Il a vraiment pris le temps de la réflexion !!
Même là l’amour n’est pas éternel ! lol

Jeudi 20 mai 2010 à 8:10

Sexualité, Homosexualité

http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1001792.jpg


    Le 17 mai était la journée contre l’homophobie.

    Les homosexuels sont ils des hommes et des femmes comme les autres ?
    Les sociétés occidentales en doutent de moins en moins. Mais ce progrès est loin d’être une réalité dans bien d’autres nations où le choix d’une sexualité minoritaire est toujours considéré comme une «perversion»
Dans plus de 80 pays, les actes homosexuels sont condamnés par la loi. Parfois les textes prévoient la perpétuité. Dans sept pays, la peine de mort peut être appliquée. Même là où l’homosexualité ne relève pas du code pénal, les discriminations et les agressions physiques se multiplient : elles touchent encore plus les personnes transsexuelles.
    Un couple d'homosexuels a été déclaré coupable d'actes contre nature et d'indécence grave mardi au Malawi. Les deux hommes, arrêtés fin décembre dernier alors qu'ils célébraient leur union, risquent jusqu'à 14 ans de prison.

    Dans certains pays, la tendance est à l’amélioration, mais elle est fragile. Dans d’autres, la situation se dégrade.
    Et il est ahurissant de constater que L’homosexualité n’a été retirée du manuel diagnostique et statistique des maladies mentales qu’en 1985, et a été déclassifiée lors du congrès de 1992 par tous les états signataires de la charte de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
    Ce n’est pas à l’honneur des psychiatres !!

    J’ai fait de nombreux articles sur l’homosexualité et je ne reviendrai pas sur ce que j’ai déjà dit.
    Contrairement à ce que l’on croit la tendance à l’homosexualité ( c’est à dire l’attirance pour une personne du même sexe, et je ne parle pas des “essais“ que beaucoup font à l’adolescence car ils cherchent leur voie), n’est pas quelque chose d’exceptionnel.
    Certaines personnes se rendent compte très tôt de leur attirance pour le même sexe, d’autres plus tardivement. Certaines l’assument, d’autres pas, du fait de la pression de la société, et nombreuses sont celles qui sont déjà engagées dans une relation hétérosexuelle, mariées et avec des enfants.
    Il est très difficile de déterminer exactement le nombre d’homosexuels, mais des chercheurs et spécialistes pensent qu’en moyenne 10% de la population aurait des penchants homosexuels, ce qui ne veut pas dire qu’ils les mettent ensuite en pratique.
    Certains clichés, comme "l’homme homosexuel est efféminé", ou "la lesbienne est une femme masculine", subsistent dans les esprits. Ces stéréotypes nuisent non seulement aux homosexuels, mais également aux hétérosexuels qui ont choisi un mode de vie et une apparence, en marge de celles habituelles de la société.
    Aujourd’hui encore, les hommes aux cheveux longs, les femmes qui ne se maquillent pas, ou encore qui ont les cheveux courts, ou bien encore les hommes et les femmes pratiquant certains sports, ou exerçant certaines professions, sont automatiquement soupçonnés d’être homosexuels.
    C’est absurde car il est impossible de savoir si un homme ou une femme est homosexuel, ou ne l’est pas, en se fiant uniquement à son apparence ou à ses comportements, pour la simple raison que l’homosexualité n’est pas une caractéristique qui se voit.
    Des chercheurs ont tenté de démontrer que les homosexuels étaient différents des hétérosexuels sur le plan physique et anatomique. Ces hypothèses n’ont jamais pu être vérifiées pour tous et notamment pour les femmes. Seuls certains homosexuels hommes ont un centre de l’hypoothalamus plus voisin de celui d’une femme.

    Pour les adolescents et même jusqu’à 20 ans environ, les “amours” que l’on peut avoir et ressentir ne signifient pas grand chose, car c’est l’âge où l’on est à la recherche de sa voie affective, et où l’on a une soif de tenfdresse et d’affection et on peut ressentir une attirance pour quelqu’un qui vous plaît sans que le sexe y soit pour autant la chose proncipale.
Autrement dit, avoir une expérience homosexuelle ne veut pas pour autant dire que l’on est homosexuel ou encore qu’on ne l’est pas. Il faut se donner du temps pour découvrir nos préférences sexuelles et affectives.
    La détermination de l’orientation sexuelle peut être difficile pour certaines personnes. Une période d’exploration et d’expérimentation peut être alors utile pour aider à se découvrir, mais ne déterminera pas nécessairement notre orientation sexuelle.

    Ce qui me choque dans tout cela c’est la propension qu’ont les gens à s’occuper de ce qui ne les regarde pas chez les autres, que ce soit pour l’homosexualité, mais aussi pour la religion, les opinions politiques, etc... C'est l'intolérance.
    La liberté devrait nous pousser à ne pas nous préoccuper de ces problèmes personnels, tant qu’il ne gênent pas la liberté d’autrui, c’est à dire tant qu’on n’en fait pas la publicité et le prosélytisme..
    Mon opinion est que je n’ai pas à juger les personnes homosexuelles, pas plus qu’elles n’ont à me juger et à essayer de me convertir, si je suis hétérosexuel et content de mon sort, pas plus que je n'ai à le faire et réciproquement, pour les opinions politiques et religieuses.
    Pour moi l'homosexualité n'est pas différente de toutes sortes d’opinions personnelles et de comportements dans la mesure où ils respectent aussi la liberté des autres de ne pas être semblables à eux.

Mercredi 19 mai 2010 à 8:40

Paysages

Une pause en faisant à nouveau un tour dans les maisons, cette fois ci dans des sites insolites :
http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages2/mieuxquepiscineprivee288749.jpg







Château avec piscine gratuite








http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages2/milieucouleriviere288747.jpg






ou celle ci d'où l'on peut plonger par les fenêtres








http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/larchitecteetaitdinguedescalade288765.jpg







Vue imprenable du haut du rocher,







http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages2/pasfaciledacces542451.jpg









Celle ci au contraire au fond d'un aven





http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages2/pierrequipousse288761.jpg







Et là je pense quand même qu'on a construit la maison après les pierres !






Lundi 17 mai 2010 à 7:57

Notre personnalité

http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1001831.jpg

    Je vous ai déjà parlé des préférences cérébrales et notamment de l’extraversion et de l’introversion, préférence qui nous sert de “moteur” dans la vie, car elle indique quel est le milieu dont nous tirons notre énergie, notre envie de vivre : le milieu extérieur des autres humains pour l’extraverti, le milieu intérieur de sa pensée pour les introvertis.
    Je vais revenir un peu sur ces notions à propos de la timidité.


    Je vous rappelle quelques éléments déjà dits dans d’autres articles (pour ceux qui ne les ont pas lus :
    Une personne extravertie est sociable, active, ne peut se passer de la compagnie des autres personnes et a tendance à s'ennuyer quand elle est seule. Elle a de nombreuses relations souvent superficielles, est à l'aise en public car son mode est l'interaction, la communication et aime recevoir, discuter, faire le boute en train.  Elle improvise facilement, parle de tout et de rien, aime raconter sa vie et se livre facilement.
    Une personne introvertie est réservée, réfléchie, peut se passer de la compagnie des autres personnes et a peu de relations mais approfondies avec des gens qu'elle connaît. Elle n'aime pas la foule ni les réceptions dans un milieu inconnu. et souhaite être tranquille pour se concentrer. Elle est à l'aise avec les pensées et les idées, mais peut avoir quelques problèmes de communication, parle peu, surtout de problèmes sérieux et réfléchit longuement avant de parler et et elle n'aime pas parler d'elle-même ou se confier.
    On pense donc qu’une personne extravertie a davantage confiance en elle et n’est pas timide, alors qu’une personne introvertie est moins confiante du moins au contact des autres et donc aura tendance à être timide.
    L’observation du comportement des humains confirme en général cette déduction.

    Les psycho-neurobiologistes seraient heureux s’ils pouvaient expliquer ces comportements par le fonctionnement du cerveau.
    En fait ce n’est jamais possible, car le comportement humain est chose fort complexe, qui met en jeu le cerveau tout entier (ne serait ce que par la mémoire), et donc on n’arrive pas à expliquer le causes complètes de ces comportements (je dirais presque heureusement !!)
    Mais on peut déceler l’importance de certains centres cérébraux et leur action, en général non pas sur le comportement total, mais sur des caractéristiques particulières du comportement.
    Voici un exemple lié à la timidité, une recherche menée par des biologistes de l'hôpital De Charlestown, au Massachusetts dont j’ai lu une publication dans la revue Sciences.

    Un psy de cet hôpital qui soignait notamment des personnes très timides avait remarqué que ces personnes craignaient la vue de visages inconnus.
    Les biologistes ont donc voulu en savoir plus.

    Carl Schwartz et ses collègues ont donc montré à des volontaires des photos de visages inconnus ou au contraire  familiers, et ont observé eur activité cérébrale dans un scanner RMN (résonnance magnétique qui décèle la consommation d’oxygène des neurones actifs).
    Ils connaissaient par ailleurs le caractère timide ou non de leurs “cobayes”.
    Une zone cérébrale réagit de façon variable selon les individus : le complexe amigdalien dont je vous ai souvent parlé, qui est composé de centres droite et gauche; à l’origine de crainte, de la répulsion, la peur, de la colère et des réactions correspondantes
    Ils ont observé que les personnes dont le complexe amygdalien s'active intensément à la vue des portraits nouveaux, étaient timides et lorsqu’ils étaient enfants, étaient plutôt inhibés. Ceux au contraire dont le complexe amygdalien ne s'active pas assez, étaient ouverts aux autres et avaient été des enfants désinhibés.
    Les enfants inhibés fuient la compagnie des autres enfants, redoutent les activités nouvelles ou les lieux inconnus. À l'inverse, les désinhibés sont portés vers la nouveauté au point d'en perdre toute prudence.
    Les enfants inhibés ont plus tard un complexe amygdalien hyperactif devant les portraits d'inconnus, et celui-ci déclenche les réactions de peur ou d'angoisse tandis que les enfants désinhibés ont un complexe amygdalien hypoactif : cette tendance est donc en partie « programmée » à la naissance, mais on peut la moduler.   
    Par des conversations, par la réflexion on peut arriver à modifier l'action des pensées inconscientes sur cette zone cérébrale. L’entraînement par ces exercices permet aussi une action lente mais efficace.
    Le combat contre la timidité n'est pas perdu d'avance.

    Mais cet article m’a fait réfléchir car les comportements qu’il décrit sont proches de ceux de l’introverti et de l’extraverti.
    Peut être une partie de la préférence innée d’extraversion / introversion est elle due au fonctionnement partiellement déterminé génétiquement de notre complexe amygdalien.
    Mais là aussi on peut en partie agir sur les inconvénients de son extraversion ou de son introversion par la réflexion et l’exercice intellectuel et en minimiser les conséquences
    Mais il n’y a pas identité entre timidité et préférence E/I et le complexe amygdalien n’est pas seul en cause.
    Il est sûr par exemple que la résistance au stress et la confiance en soi jouent sur la timidité, mais là encore le complexe amygdalien joue un rôle.

Dimanche 16 mai 2010 à 9:20

Vivre sa vie

http://lancien.cowblog.fr/images/Divers/486828thousandsofpeoplegatherinthecentreofnantestodrinktogetherinanorganizedpubliceventindefianceofalawthatprohibitsdrinkingalcoholicbeveragesonthestreets.jpg
    L’incident dans l’apéritif de Nantes m’a valu quelques mails et on m'a redemandé de refaire un article sur ce sujet

    9000 personnes ont en effet participé mercredi 12, à un apéritif organisé à partir de facebook et un jeune homme de 21 ans est mort accidentellement après avoir sauté d’une hauteur de 5 mètres, en état d’ivresse ( 2,40 grammes l'alcool dans le sang), et de nombreuses personnes ont dû être hospitalisées ou arrêtées pour ivresse, coma éthylique, overdose, ou bagarres et blessures.

    Le gouvernement en fait aussitôt une affaire d’état (mais il y a eu mort d’homme) et veut faire une loi interdisant ces manifestations, sans se demander s’il pourra l’appliquer cette loi !
    Si plusieurs milliers de personnes se rassemblent comment les disperser sans casse, et dès lors les pouvoirs publics seront tenus pour responsables !
    A mon avis l’interdiction ne servira à rien et les lois devraient être réservées à des problèmes importants et de teles problèmes ourraient être résolus au niveau préfectoral.
    Les préfets avaient admis que l'apéro au sens de pique-nique géant etait une tradition française qu’ilsne souhaitaient pas empêcher si la manifestation est déclarée en préfecture.

    C’est vrai que vouloir participer à un mouvement collectif ne suppose pas terminer ivre mort ou drogué.  Ce qui est interdit, c'est l'ivresse sur la voie publique." Elle est réprimée par la loi.
    Mais comment empêcher quelques personnes de boire trop d’alcool, de fumer ou de se piquer
    Les Français n'ont guère besoin de se retrouver sur internet pour que les soirées dégénèrent. Chaque année en moyenne, 70 000 procédures d'ivresse publique ont lieu en France. Il est donc difficile d’empêcher que ces "apéros géants" ne rassemblent pas aussi des groupes, habitués à boire le week-end.
    On pourra en arrêter certains mais ce sera après coup et donc la prévention ne jouera que très peu.
    C’est exact qu’au vu de la loi, ils risquent gros : Six mois de prison et 700 € d'amende.pour « organisation illicite ». Un an de prison et 1 500 € pour les participants qui troubleraient l'ordre public.
    Et la justice a déjà poursuivi des cafetiers et des patrons de boites de nuit quand des personnes se tuent en sortant de leurs établissements où on les a laissé se saouler à mort.
    A mon avis, la répression est nécessaire mais elle ne sera pas déterminante pour empêcher les débordements.

    Les personnes qui se rassemblent ainsi se réclament de la liberté.
    J’ai lu sur un forum : “si on ne rentre pas dans "leurs" moules on se fait taper sur les doigts et ceux qui se font de l'argent sur le dos de notre terre, ont le droit de tuer des milliers de personnes pour leur business !!! pfff ”
    Cette opinion me paraît exagérée mais n’est pas complètement fausse non plus.
    Mais quand on fait quelque chose au nom de la liberté, il faut en assumer la responsabilité.
    On a sans soute le droit de faire ce que l’on veut soi même, mais à condition que cela n’ait pas d’incidence sur la liberté du voisin (déclaration des droits de l’homme et du citoyen !).
    Donc à mon sens, ceux qui commettent des actes qui entraînent des malfaisances en sont responsables, pénalement et pécunièrement. Et les organisateurs sont connus sur facebook..
    Ils risquent surtout de payer les dégâts de la foule.
    A Angoulême, l'organisateur de l'apéro Facebook du samedi 17 avril a, lui, reçu la note. L'événement interdit par la préfecture lui a été facturé plus de 2700 euros.
    Et c’est assez dissuasif :
    L'organisateur de l'apéro géant qui devait se tenir à Quimper le 29 mai est un modèle de prudence.
    Faute d'obtenir l'adhésion de la mairie, il annule tout.
Il a rappelé « qu'apéritif, d'après la définition du dictionnaire n'implique pas nécessairement la présence d'alcool ». ,qu'il « n'organise pas d'événement », mais « lance une invitation sur la place publique ».
 prudent. Raisonnable, l'attitude et le langage travaillé, 33 ans. il voudrait seulement « réveiller Quimper » Il avait sollicité un rendez-vous avec la municipalité pour lui faire part du projet, et prévenu d'emblée les internautes que sans l'accord de cette dernière, rien ne se ferait.
“Les pouvoirs publics n'interdisent rien, mais ils n'adhèrent pas. Donc ils condamnent, résume Nicolas à la sortie de la mairie. Ça veut dire que ça ne se fera pas. Je n'ai pas envie de sortir 10 000 € de ma poche pour payer une société de nettoyage.”
    Je pense aussi que la Sécurité Sociale est une assurance indispensable, une solidarité nécessaire entre tous pour garantir ceux que la maladie ou un accident a atteint. Mais les assurances ne garantissent pas les accidents volontaires. De même je pense qu'on devrait envoyer la note d'hospitalisation à ceux qui se sont volontairement enivrés sur la voie publique au point d'être hospitalisés, pour les faire réfléchir au coût de leur acte qui n'a pas à être supporté par la communauté.

     Pourquoi cet engouement des jeunes pour ces apéros :
     Dans son livre Vertige de l'ivresse, Véronique Nahoum-Grappe s'interroge sur ce lien entre alcool et fête. "L'alcool, psychotrope licite des société occidentales, permet de modifier les distances entre soi-même et autrui" et elle pense que trois facteurs expliquent ces fêtes en extérieur : le prix élevé des consommations dans les bars,, la loi antitabac, "qui pousse à poursuivre des conversations dehors", et les changements de configuration des centres-villes, où "les quartiers piétons permettent désormais de se rassembler le soir".

    Vous m’avez aussi demandé de faire des articles sur l’ivresse, le mécanisme d’action de l’alcool et les risques biologiques à terme.
    Je vais essayer de le faire mais il me faut revoir des articles scientifiques que j’ai dans mes archives et ce ne sera pas immédiat car cela représente du temps et la rédaction n'est pas pfacile car ce n'est pas simple à expliquer.

Samedi 15 mai 2010 à 8:03

Paysages

Repos en photos; aujourd'hui quelques maisons insolites :

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages2/fineillusion5424881-copie-1.jpg









Les vieux immeubles de Paris sont parfois curieux, mais je me demande ce que l'on peut mettre comme meubles dans la pièce du bout de l'immeuble.








http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages2/lascenseuretaitoption288737.jpg















Une maison sur pilotis; par où rentre t'on, en montant dans l'arbre ?







http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/byebyedemenagements288745.jpg







Aux USA quand on déménage, on emmène sa baraque !







http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages2/scoopmaisonpoilue288733.jpg






Même un blockhaus, cela peut
s'aménager, et écologiquement en plus !






http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/maisonbateau542431.jpg






Et quand on est amoureux de la mer, que ne ferait on pas !!!




Vendredi 14 mai 2010 à 7:51

Zoologie, botanique, évolution

Avant de faire cet article, je recherche une cowbloggeuse "Bougie" qui m'a écrit et me demande un avis personnel, mais elle ne me me donne ni son adresse, ni celle de son blog, et je ne l'ai pas trouvée dans l'annuaire de cow. Peut elle me donner un moyen de la joindre en m'écrivant à "contacter l'auteur" sur ce blog, pour que je puisse lui répondre Merci.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bermite.jpg


Certainement beaucoup d’entre vous ont déjà vu un “bernard l’ermite”

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bernardlermite09.jpg
     C’est un petit crustacé décapode (dix pattes dont deux avec des pinces), que l’on appelle “pagure” et dont on voit des milliers en Bretagne dès qu’on met les pieds dans l’eau ou que l’on explore les flaques.
    Pour ceux qui ne connaissent pas, cela ressemblerait un peu à un crabe ou à une toute petite langoustine, qui n’aurait aucune carapace sur son abdomen ou sa queue.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bernardlermite10-copie-1.jpg    Sa caractéristique principale est que sans cette protection, il se ferait manger et que donc il lui faut se protéger contre les prédateurs et sa méthode est de “protéger ses fesses” (disons poliment son abdomen) en le logeant dans une coquille de gastéropode vide, dans laquelle il rentre entièrement et dont il ne sort presque jamais entièrement, et on ne voit en général que sa tête, deux pinces et les quatre pattes avant, alors qu’il s’accroche à la coquille avec les quatre pattes arrières.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bernardlermite11.jpg    Il s’y retire en cas de danger et bloque l’entrée avec ses pinces qui sont souvent dissymétriques.

    Il marche sur les quatre pattes avant, en trainant sa coquille.
    Il mesure jusqu'à 5 cm, présente une paire d'antennes et une pince droite plus massive que la gauche.

    Quand il grandit, lors de sa mue, il change de coquille.et donc en vole une plus grande.
    On trouve des bernard l’(h)ermite dans les pays tropicaux et en raison de l’humidité, ils peuvent vivre à l’extérieur et même grimper dans des buissons, pendant un certain temps, dont il mange les petites feuilles, mais avant sa promenade sur la terre, il remplit sa maison coquille d’une réserve d’eau (mais à ma connaissance, il n’a pas de réfrigérateur !).
    Le bernard l’hermite est omnivore, c’est un excellent détritivore qui mangera des algues indésirables, des restes de nourriture, des excréments de poisson, et même des cadavres si il y en a.
    Il pond des œufs qui donneront des larves avant de devenir adultes.

    Les bernard l’ermite vivent souvent seuls mais les chercheurs se sont aperçu qu’ils vivent aussi en colonies, mais d’un type parfois particulier.
    La colonie est composée de bêtes dont la taille (et sans doute l’âge) est décroissante et qui occupent donc aussi des coquilles de taille décroissante.
    Le plus grand est l’animal dominant.
    Un jour sa maison devient trop petite et il va chercher une coquille vide plus grande et revient s’installer dedans . ALors le bernard suivant prend la coquille qu’il a laissée et ainsi de suite jusqu’au dernier, chacun change de maison.
    Extraordinaire d’entre-aide n’est ce pas !

Jeudi 13 mai 2010 à 9:01

Politique, économie, religion.

Vous m’avez demandé un avis sur la crise actuelle, de la Grèce, de l’Europe et de l’Euro.
    J’ai peu de connaissances en économie, surtout au niveau des nations et de la bourse. Je ne peux donc que vous donner mon opinion personnelle, mais je ne sais pas si elle est pertinente.

    Même si la plupart de mes lectrices et lecteurs ne sont pas encore dans la vie active, vous avez un âge où vous savez qu’on ne peut pas dépenser plus que ce que l’on gagne de façon systématique et pendant longtemps.

    On peut prendre un crédit pour faire des achats importants et en principe, les banques qui vous prêtent, regardent, avant de vous prêter, si vous gagnez assez pour pouvoir ensuite rembourser prêt et intérêts.
    Pour la plupart des particuliers, ce contrôle est simple : on contrôle leurs salaires sur leurs fiches de paye.
    Mais vous avez sûrement entendu parler de personnes qui ont pris plusieurs crédits dans des banques différentes, sans qu’elles aient vérifié l’existence de ces prêts multiples et il arrive un moment où elles ne peuvent plus rembourser capital et intérêt. Ce sont les problèmes de surendettement.
   
    Pour une entreprise, c’est un peu la même chose. Ses dépenses obligatoires (fonctionnement, salaires, frais financiers) sont assez régulières, mais le rentrées d’argent, liées aux paiements des clients le sont moins.
    Une entreprise recherche donc auprès des banques des crédits pour lisser ces problèmes de trésorerie.
    Elle emprunte aussi pour faire des investissements importants qui devraient ensuite permettre des rentrées d’argent en augmentant son chiffre d’affaires.
    Si elle s’endette trop et ne peut rembourser ses dettes, et que le banquier ne veut plus lui prêter d’argent, elle est en cessation de paiement, et si elle ne redresse pas rapidement la situation, elle est mise en faillite;
    C’est plus difficile pour les banques de savoir si l’entreprise peut rembourser ses dettes, mais en principe les bilans et comptes de résultats, ainsi qu’un examen des commandes en cours et futures permet de se faire une assez bonne idée de la question.

    Normalement ce devrait être la même chose pour les états. Mais la comptabilité publique est quelque chose de très complexe et trop détaillée pour se faire une idée précise.
    Alors on a recours à l’examen des budgets, de leur déficit, et de la dette globale du pays par rapport à des des critères tels que le Produit Intérieur Brut (PIB) qui est censé mesurer le revenu provenant de  la production d’un pays.
    Mais ces données sont difficiles à mesurer et donc la précision de ces mesures n’est pas excellente, et de plus on peut plus ou moins falsifier ces données au nveau gouvernemental.

    En fait tous les pays vivent au dessus de leurs moyens c’est à dire que leurs dépenses sont plus fortes que les rentrées d’argent venant des impôts de toutes sortes.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/index.jpg



     Pour vous donner un aperçu voici les recettes de la France en 2007, environ 370 milliards d’euros.(dont 175 grâce à la TVA)









http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/DettepubliquefranceduPIB.png


    Et voici l’évolution de la dette publique de la France pour les 30 dernières années en milliards d’euros et en pourcentage du PIB. C’est inquiétant !
    Cela représente 20 000 euros par français.
   


http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/Dette.jpg



C’est vrai pour tous les pays Européens dont la dette en % du PIB était fin 2009 (article du Monde) donnée dans ce tableau.
    A titre de comparaison elle serait de 64% pour les USA et de 197 % pour le Japon.
    Cela dit on trouve dans la littérature des chiffres qui diffèrent selon la façon de le calculer. (notamment dette publique brute et nette ou l’on déduit les actifs)



    Les créanciers de cette dette sont très divers : les ménages (impôts, emprunts), les sociétés, des établissements de crédits, banques, assurances caisses de retraite, des administrations, des pays étrangers et plus généralement le marché financier.



    Pourquoi la Grèce : parce que c’est le pays européen le plus endetté, mais surtout parce qu’il semble que les comptes aient été falsifiés et que l’on se soit rendu tout à coup compte d’un déficit presque double de celui annoncé officiellement poar le gouvernement grec.
    Personne ne voulait plus prêter à la Grèce qui, pour rembourser ses dettes, devait recourir à des taux d’intérêts tels que le remboursement ultérieur était impossible.






    Dans la nuit de dimanche à lundi, à Bruxelles, à l'issue de plus de onze heures de tractations, les ministres des Finances de l'Union Européenne se sont mis d'accord sur la mise en place d'un fonds d’intervention pouvant aller jusqu'à 750 milliards d'euros pour aider les pays de la zone euro en difficulté. (Ce sont des prêts et garanties des pays de la zone euro, à un pays en difficulté ainsi que des prêts du Fonds monétaire international - FMI).
    De plus, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé des "interventions" sur le marché, en achetant des titres obligataires qu’émettraient les pays pour couvrir leur dette.
    Ces diverses actions ne sont faites que contre un intérêt sur les sommes prêtées, mais à des taux moindres que ce que ces pays trouveraient devant un marché réticent..
    En outre, six grandes banques centrales, dont la Banque centrale européenne, la Réserve fédérale américaine  et la Banque du Japon , ont décidé de pouvoir échanger des devises entre elles pour tenter de calmer les tensions sur les marchés.

    Lundi les places boursières ont réagi positivement et les indices boursiers ont remonté de 5% environ, de même que la valeur de l’euro.
    Ce qui prouve une fois de plus que les cours de la bourse n’ont rien à voir avec la véritable valeur des choses, mais correspondent à des données psychologiques des traders et autres responsables des transactions, qui jouent au poker avec les placements, pour essayer de gagner le plus possible d’argent.
    D’autre part le taux des obligation grecques diminuait de moitié, ce qui veut dire que la Grèce retrouvait un crédit moitié moins cher.

    Et le pauvre ministre des finances autrichien, s’est cassé un pied (et non les pieds !) en arrivant à Bruxelles ! C’est un métier dangereux !!

    Dernier point, comment les pays peuvent ils rembourser leur dette ? : trois solutions :
    - Enprunter à nouveau; cela s’appelle de la “cavalerie” et pour une entreprise cela finit par une faillite. Pour l’état grec on en était là.
    - Augmenter les recettes : augmenter les impôts et prélévements, ou compter sur la croissance qui permet sans augmenter le pourcentage des impôts de faire rentrer plus d’argent. Mais en période de crise, cela ne fonctionne pas.
    - Diminuer les dépenses, mais ce n’est ni facile ni agréable, et cela pose des problèmes et finalement les économies possibles sont assez limitées.
   
    J’avoue que je n’aimerais pas être à la place de nos dirigeants.
    Dans une entreprise les règles sont plus claires et on voit mieux où l’on va (ce qui n’évite pas les catastrophes forcément), et on a plus de moyens d’action.
    Les problèmes d’un état sont plus lourds et moins maniables
    Et puis les problèmes politiques électoraux s’en mêlent.et orientent aussi les décisions.

    Ce qui me choque le plus dans ces problèmes, c’est que l’économie des nations et le sort des personnes qui les composent, dépendent de ceux qui, dans les banques, assurances et grosses sociétés multinationales décident des placements d’argent, qui doivent rapporter beaucoup, et qui vont donc orienter le marché pour faire baisser les cours pour pouvoir acheter, puis les faire remonter pour pouvoir vendre.
    Ce sont en particulier les banques américaines qui ont fait exprès baisser l'euro par l'orientation de leurs capitaux, en ont acheté au plus bas et le revendent maintenant en faisant des milliards de profits.

    Je me demande aussi ce qu’il adviendra lorsque des pays, qui ont un taux de croissance très élevé, comme la Chine, laquelle n’est pas gênée par la crise, a une main d’oeuvre à bas coût  et dispose donc de capitaux, lorsque elle aura prêté aux autres nations, aura acheté de nombreuses entreprises et exigera un jour sa dette. Ce jour là le monde appartiendra aux chinois !
    Souhaitons que je me trompe.

Mercredi 12 mai 2010 à 8:23

Photos, photos comiques

Un peu de repos aujourd'hui après ces articles sur ces animaux curieux que sont les pieuvres et qui semblent vous avoir plu.
    Je ferai un petit tour dans les rues et les immeubles, au hasard des rencontres et j'ai trouvé sur internet, quelques photos insolites dans ce but :

http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/attentionmalroute277236.jpg




    Une route d'abord, sur laquelle il ne faut pas être sensible au mal de mer !





http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/messagecode294771.jpg









    Dans les rues de Paris, mais oui, on n'est pas en Chine !






http://lancien.cowblog.fr/images/Divers/rencontretroisiemepoil271887.jpg






   Sur un pont une rencontre bizarre : burka ou yéti ?





http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/cacestcanon288751.jpg







Une maison bien protégée : mais non ce ne sont que des gouttières !!




http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/chaussettesnoires296377.jpg








Et là c'est sûrement une famille nombreuse;






http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/sexisme296403.jpg






Enfin dans ces toilettes d'un café, je trouve que cela fait sexisme et discrimination !
Et pourquoi passer les dames au savon noir, comme un carrelage ?

Mardi 11 mai 2010 à 8:30

Zoologie, botanique, évolution

          Merci à Newborn qui m’a signalé qu’il existait une pieuvre au venin mortel.

J’ai donc cherché quelques renseignements et j’ai trouvé deux familles d’octopus qui m’ont paru intéressantes, alors j’y consacre un article supplémentaire qui résume ce que j’ai pu glaner sur internet.

 

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/2235422128ee8b727e25.jpg

Octopus marginatus n'est pas un poulpe comme les autres. Cette petite pieuvre présente des comportements qui en font une exception.

Elle évolue sur les fonds sableux des baies et lagons d'Indonésie. 

Le corps de cette pieuvre mesure environ 8 cm et elle atteint 15 cm avec ses tentacules. Elle se nourrit de crevettes, de crabes et de coquillages.

. Les lignes sombres ramifiées qu'elle arbore, rappelant des veines, lui ont valu l'appellation anglaise de “Veined Octopus”.

Son autre appellation " Coconut Octopus" lui vient de son habitude à utiliser des noix de coco pour se confectionner un abri.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/marchebipede.jpg

Cette petite bestiole recherche au fond de l’eau des coquilles de noix de coco, les désensable, les vide, les nettoie en projetant de l'eau à l'intérieur de la coquille puis les transporte sur des distances de plus de 20 mètres afin de se confectionner un abri..

Pour les transporter, elle pratique la bipédie. Elle plie 6 de ses tentacules autour  de sa tête pour tenir la noix de coco et se sert des deux bras restant pour se déplacer rapidement. Pour des prédateurs, le leurre est parfait. Ils ont l'impression de détecter une simple coquille vide qui dérive au gré des courants.

Lorsqu’il y a beaucoup de coquilles au fond de l’eau elle les transporte et les stocke autour de sa maison


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/octopusmarginatus.jpg






Ci dessus, le poulpe marche sur deux tentacules, la noix sur la tête
Ci contre, il est dans son abri de noix de coco.














        Les poulpes à anneaux bleus sont les seules pieuvres qui présentent un  risque mortel

Les pieuvres sont généralement inoffensives et peu agressives si elles ne sont pas provoqués. Leur bouche présente cependant un bec corné et elles sont donc capables de mordre. Bien que certaines puissent injecter un poison pour paralyser leur proie, leurs morsures présentent rarement un risque létal, sauf pour celles des poulpes à anneaux bleus, qui vivent dans des eaux côtières et des bassins de marées autour de l’Australie. Vous voyez sur la photo ci dessous cette animal aux couleurs originales.


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/Hlunulatanewb075a.jpg

Ces poulpes atteignent 20 cm de longueur, tentacules comprises et ne pèse qu’un vingtaine de grammes. Ils sont normalement de couleur claire avec des bandes brun foncé et des anneaux bleus. Quand ils se sentent menacés, leur corps s’obscurcit et les cercles bleus deviennent lumineux. Leur venin peut être répandu directement dans l’eau pour paralyser leur proie, mais aussi injecté lors d’une morsure. Les effets sur l’homme n’apparaissent que si le venin est injecté.

Cette injection indolore d’une toxine (tétrodotoxine) altère en quelques minutes la transmission nerveuse entraînant une chute de pression artérielle et peut entraîner une paralysie des muscles respiratoires, la mort survenant si aucune ventilation n’est pratiquée. 


La tétrodotoxine est une toxine isolée pour la première fois en 1909 dans les poissons “fugu”

C’est une neurotoxine puissante produite par certaines bactéries et qui est présente chez certaines espèces de poisson, les tétraodons. 

Elle a aussi été isolée dans d'autres espèces  : triton de Californie, le poisson-perroquet, certaines grenouilles, certains crabes certaines étoiles de mer, chez le poulpe à anneaux bleus, chez des limaces de mer, ces espèces se trouvant dans l'océan Indien.

Au Japon, la tétrodotoxine est  la principale cause d’accidents alimentaires mortels : entre vingt et cent morts par an sont imputables à la consommation de fugu. Le taux de létalité est supérieur à 50 %.  20 mg de toxine et une vingtaine de grammes de chair de fugu pouvant provoquer la mort.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/Tetrodotoxin3Dballs.png


(boule blanche = H

boule rouge = 0

boule bleue = N

boule noire = C

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast