Mercredi 2 mai 2012 à 8:43

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/images/erectionobelisquedelouxor.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/images/280pxP1020407ParisVIIIPlacedelaConcordeObelisquerwk.jpg















           
Je vous avais montré des photos du Paris de 1870 que m'avaient données un ami, et je me posais des questions sur certaines d'entre elles et notamment l'une d'elle sur la place de la Concorde.
            A la suite de recherches faites surtout par Codtroll, il semble que cette photo ne soit pas celle de la place de la Concorde à Paris mais celle d'une place de Marseille (la place Mazargue) sur laquelle il y a aussi un obélisque.
 
            Mais à cette occasion Codtroll m'a donné l'adresse d'un article que je vais vous résumer, sur le devenir de l'obélisque de Luxor de notre grande place de Paris.
 
 
            Vous savez qu'il est courant, lorsqu'il y a un changement de président et de gouvernement, qui implique un basculement de couleur politique, que le sortant laisse derrière lui quelques chausses-trappes, histoire de gêner un peu celui qui lui succède.
 
            Un article d'Agora Vox nous apprend que le ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, a fait uncourt déplacement à Louxor, en Haute Égypte, fin mars et qu'il aurait promis au nouveau Premier Ministre Essam Sharaf, qui veut mettre sur pied un grand programme de sauvegarde du patrimoine historique, que la France allait décider de rendre au peuple égyptien l’obélisque actuellement érigé sur la place de la Concorde, à Paris, entre le Palais-Bourbon et la Madeleine, comme cadeau d’amitié entre les deux pays. 


            L'article précise que " L’annonce par Frédéric Mitterrand a eu lieu dans la soirée du jeudi 31 mars 2011, dans le luxueux salon victorien du Winter Palace, l’hôtel mythique des égyptologues construit en 1886 dans un jardin tropical sur la rive droite du Nil (racheté par le groupe Accor sous le nom de Sofitel). Le ministre français était entouré d’Emad Abu Ghazi, professeur à l’Université du Caire et récemment nommé Ministre égyptien de la Culture, et de Zahi Hawass, le chef du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes visiblement très heureux."
            Les négociations auraient été menées par Zahi Hawass et auraient commencé à la fin de l’année 2008, après la décision du Président Nicolas Sarkozy de donner un gage de bonne volonté de la France lors de la création de l’Union Pour la Méditerranée.
 
 
            Cet obélisque, de 23 mètres de hauteur et de 227 tonnes. date du XIIIe siècle avant J.-C. (Ramsès II) et fait partie des deux obélisques qui encadraient l’entrée du temple de Louxor (Thèbes), et a été fabriqué dans du granit rose, dans une carrière au sud d’Assouan, que j'ai eu l'occasion de visiter.
            Les égyptiens de cette époque ne disposaient pas d'outils performants pour extraire le granit et ils creusaient des rainures dans lesquelles ils enfonçaient des coins de bois. Ils mouillaient les coins avec de l'eau, ce qui les faisait gonfler et cette dilatation faisait éclater le granit.
            Ensuite la forme grossière allongée sur le sol était taillée au burin et au marteau et décorée de motifs er de hiéroglyphes.
 
            Les deux obélisque avaient été offerts à la France à la fin du règne de Charles X (en mai 1830) par le sultan Méhémet Ali, vice-roi d’Égypte à la France pour rendre hommage à Jean-François Champollion et se faire apprécier du roi de France.
            Seul le premier obélisque "ouest" a été transporté par un bateau d'avril 1831 à décembre 1833, sous la conduite de Champollion et en 1836, le roi Louis-Philippe le fit ériger au centre de la place de la Concorde.
            Le second obélisque "est" n’a finalement jamais été transporté à Paris et le Président François Mitterrand l’a formellement rendu à l’Égypte le 26 septembre 1981.
 
            Pour la petite histoire, le piédestal d'origine en Egypte, de l'obélisque "ouest" comportait une décoration représentant seize babouins avec le sexe en érection. Pour ne pas choquer la société française prude du XIXème siècle cet élément ne fut pas installé place de la Concorde, on peut le voir à la section des antiquités égyptiennes du musée du Louvre et on peut aussi voir les même babouins sur l’obélisque, resté à Louxor.
 
            J'avoue avoir été un peu peiné par cette décision, car cela déparerait notre place de la Concorde, jusqu'au moment où je me suis aperçu que l'article était daté du 1er avril 2012 !!!


http://lancien.cowblog.fr/images/images/220pxGDEGLouxorTemple024.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/images/62729CD060560.jpg









 

         Ci dessus le deuxième obélisque "est" à Louxor et à droite le bas relief des singes, conservé au LOUVRE. Je l'ai publié, car vraiment je n'y trouve rien de bien choquant !!

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/images.jpg



Mais ce n'est pas étonnant que l'on veuille retourner notre obélisque en Egypte; cela lui donnerait une cure de vitamines au soleil, car il semble que les pluies incessantes de ces derniers jours sur Paris l'aient un peu ramolli.


Mardi 1er mai 2012 à 7:52

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/Unknown.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/images.jpg
















            Le muguet aussi appelé lys des vallées, une plante originaire du Japon, est présente en Europe depuis le Moyen-Age.
C'est une petite fleur blanche de printemps. Selon la tradition, le 1er mai, on offre un brin de muguet aux gens que l’on aime. Le muguet est une fleur "porte-bonheur" et l'on dit qu’elle apporte bonheur et santé jusqu’à l’année d’après. Au printemps, les clochettes du muguet sont blanches, alors que l’été elles sont rouges.
            Pour cueillir un brin de muguet il est préférable d'utiliser des ciseaux car il faut faire attention de ne pas arracher sa tige souterraine. Dans certaines régions cette fleur est protégée. Si on arrache ses "racines" ou plus exactement ses rhizomes qui portent les racines, le muguet ne pourra plus refleurir au prochain mois de mai.
            Offrir du muguet le premier mai est une tradition très ancienne qui remonte à l’antiquité, car c’était à cette date que les marins reprenaient la mer..
            En France, à la Renaissance, on prêtait déjà au muguet une réputation de porte-bonheur et on dit que la tradition d’en offrir remonte à Charles IX, qui en avait reçu avec plaisir quelques brins et qui en aurait distribué aux dames de la cour et aux courtisanes en gage de porte-bonheur et pour célébrer l'arrivée du printemps..
            Rien à voir donc avec la Fête du Travail mais depuis, le muguet antique du premier mai est devenue le symbole de cette fête, vers 1907.
 
            L'origine en France de la fête du travail remonte à la révolution : en 1793 une fête du Travail est fixée le 1er pluviôse (en janvier), par Fabre d’Églantine.
    C’est en juillet 1889 que la IIe Internationale socialiste  décide le 20 juillet 1889 de faire de chaque 1er mai une journée de manifestation avec pour objectif la réduction de la journée de travail à huit heures, soit 48 heures hebdomadaires, le dimanche seul étant chômé à l’époque.
    La première célébration a lieu le 1er mai 1890 et les manifestants arborent
un triangle rouge, pour signifier que la journée devait être découpée en trois parties égales : une pour le travail, une pour le repos et une pour les loisirs.
    Ce symbole fut ensuite remplacé par une fleur d’églantine, symbole de la foi en la Révolution et fleur traditionnelle du nord de la France, puis par le muguet.
 
            Mais le premier mai est aussi une fête internationale annuelle célébrant les travailleurs.
                A l'origine c’était une journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail, et elle est encore l’occasion d’importantes manifestations
                Elle est célébrée dans de nombreux pays du monde le 1er mai, en Amérique du Nord,  le premier lundi de septembre et au Royaume-Uni et en Irlande, le premier lundi de mai.
                Bien qu’ils la fêtent maintenant un autre jour, ce sont les Américains qui ont initié en 1884 la Fête du Travail le 1er mai. La Fédération américaine du travail promit aux ouvriers, qui travaillaient alors 12 heures par jour si ce n’est plus, que, deux ans plus tard, la durée de la journée de travail serait fixée à 8 h. Mais le 1er mai 1886 seulement 200 000 ouvriers bénéficièrent de cette avancée sociale.
                Et pourtant entre temps le Central Labor Union avait institué le "Labor Day", le premier lundi de septembre, mais le Congrès américain ne légalisera cette décision qu’en 1894, après des émeutes pendant lesquelles la troupe tua deux ouvriers à Chicago..
                C’est Lénine en Russie, qui le premier fit du premier mai un jour chômé
                En France le premier mai n’est un jour férié que depuis 1941, mais c'est en avril 1947 que le gouvernement, issu de la libération, en fit officiellement un jour férié et payé.
 
            A demain donc, je vais cueillir mon muguet sur ma terrasse.
 
 http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/images2-copie-3.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/images1-copie-6.jpg

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast