Samedi 21 juillet 2012 à 14:49

Ecologie, Changement climatique

http://lancien.cowblog.fr/images/Objetsdivers/Trechovazoreduzida.png

            J'avais vu un reportage à la télévision sur France 3, et Alyane m'a fait parvenir ce lien
http://raoni.fr/signature-petition-1.php et http://www.raoni.com/
qui est le site où le chef indien Raoni décrit les malheurs qui attendent son peuple.
    Raoni Metuktire est l'un des grands chefs du peuple des Kayapos vivant au cœur d'une réserve protégée sur le territoire du Brésil, et une figure internationale emblématique de la lutte pour la préservation de la forêt amazonienne et de la culture indigène.
    Nicolas Hulot a lui rendu visite, chez lui au cœur de la forêt amazonienne,  et les images qu'il a tourné dans ce réservoir naturel constitueront la matière d'un numéro de sa célèbre émission de TF1 Ushuaïa, qui sera diffusée d'ici la fin de l'année.

    Le problème actuel part d'une bonne intention : diminuer les rejets de CO2 au Brésil en développant l'énergie hydroélectrique, en créant des barrages sur les fleuves.
    Oui mais un barrage suppose que derrière il y a une retenue d'eau et celle ci engloutit un territoire plus ou moins grand. Malheur à ceux qui y habitent
    Le projet de construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte sur la rivière de Xingu a été finalement adopté le 1er juin, par l'agence environnementale brésilienne IBAMA.
    D'une puissance de 11 200 mégawatts, le barrage de Belo Monte sera le troisième plus grand barrage du monde avec celui des Trois Gorges en Chine et celui d'Itaipu entre le Brésil et le Paraguay. D'un montant de plus de 11 milliards de dollars, sa construction va permettre d'approvisionner 23 millions d'habitants en électricité. Un enjeu crucial pour le Brésil, selon le gouvernement, car les besoins énergétiques du pays devraient être multipliés par 2,5 d'ici 2030.
    D'autant que ce barrage va également créer 18 000 emplois directs et 80 000 emplois indirects, sur une population de près de 200 millions d'habitants au Brésil. Ce qui n'est pas négligeable pour un pays qui est en plein développement. En tant que quatrième plus grand émetteur de gaz à effet de serre, le Brésil tient un rôle important dans le développement durable. Il est le cinquième producteur mondial d'énergies renouvelables. Il utilise ces énergies à 46% et le pétrole, le gaz naturel et le charbon minéral à hauteur de 52%. Tout comme le secteur agricole, le secteur énergétique est tout aussi capital pour la prospérité économique du Brésil. D'où l'importance de construire un barrage hydroélectrique comme celui de Belo Monte.

    Mais un tel barrage a aussi de très déplorables conséquences.
    - 1500 km2 de forêts vont être détruits. Les poissons vont eux aussi disparaitre de la rivière de Xingu une fois le barrage construit, et les autres espèces animales continuer d'être menacées.
    - surtout 20 000 à 40 000 indiens seront contraints d'ici 2014-2015 de quitter leurs habitats et de chercher ailleurs leur nourriture qui provient essentiellement essentiellement de la chasse et de la pêche..
    - en dehors des peuples connus, on a décelé l'existence d’Indiens isolés dans la région affectée par le barrage, qui ont très peu d’immunité contre les maladies introduites par les étrangers et sont ceux qui courent les plus grands risques.

    Le bureau du procureur de la République du Brésil ainsi que de nombreuses organisations locales et internationales appellent à l’annulation de la licence de construction du barrage, invoquant le fait que les études d’impacts environnementaux ont été menées de manière partielle et que les Indiens et les autres populations affectées n’ont pas été consultés de manière adéquate.
    Il ne semble pas que les indiens aient été entendus au sommet Rio + 20

                      

Vendredi 20 juillet 2012 à 11:32

Animaux

          Pour changer des chats, quelques photos d'animaux
          D'abord des ours blancs du Zoo, puis des oies et ce que voyait celle qui voulait plonger dans la cuvette.


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux3/Diapositive49.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux3/Diapositive44.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux3/Diapositive54.jpg








http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux3/Diapositive51.jpg














http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux3/Diapositive53.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux3/Diapositive11.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux3/Diapositive45.jpg

Jeudi 19 juillet 2012 à 16:15

Paysages

http://lancien.cowblog.fr/images/CarnacPlessis/1000126.jpg
     Je suis donc en Bretagne, à St Colomban, près de Carnac et de la presqu'île de Quiberon, presque au fond de l'anse du Pô.
     Je vais vous montrer ce tout petit village, 
une vingtaine de maisons, presque personne l'hiver, (surtout des ostréiculteurs), que prolonge une plage avec une centaine de maisons, parmi lesquelles la mienne, et donc plus de 500 à 1 000 personnes l'été.
     D'abord sa très belle petite église du XIIIème siècle..

http://lancien.cowblog.fr/images/CarnacPlessis/P6040014.jpg
    La photo ci-dessous, n'est pas ma maison, c'est un peu trop petit, mais la "fontaine de Saint Colomban", où le Saint guérissait les bêtes malades.

http://lancien.cowblog.fr/images/CarnacPlessis/1000124.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages1/1000131.jpg









Les maisons toutes rénovées du village








http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages1/1000139.jpg






Une végétation luxuriante,









http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages1/1000141.jpg









Et beaucoup de fleurs, les hortensias notamment qui se plaisent beaucoup ici.








http://lancien.cowblog.fr/images/CarnacPlessis/1002796.jpg







Ma maison est en dehors du village, dans les pins, à 100 mètres de la plage.















Mercredi 18 juillet 2012 à 15:33

Divers

     Aujourd’hui il devait faire enfin beau en Bretagne mais hélas, ce matin le temps est toujours en partie couvert et la température ne dépasse pas 17 d° vers 8h, mai c'est déjà mieux que ces jours-ci
    Depuis le 3 juillet , date de mon arrivée, le temps a été très maussade.
    Je ne devrais pas me plaindre, en bord de mer, les nuages plus vite et vont s’amonceler sur les terres. Finalement il ne pleut pas beaucoup. Nous n’avons eu que deux journées de pluie, mais le reste du temps des éclaircies avec une bonne averse orageuse toutes les 3 ou 4 heures. De quoi vous perturber toute activité extérieure !!
    Surtout il fait très froid : 13 d° le matin, 18 à 20 l’après midi, et le 14 juillet on n’a pas dépassé 16d° avec du vent soufflant fort.
    J’ai rallumé les radiateurs électriques, et j’ai failli faire un feu de bois dans la cheminée.
    Aujourd’hui c’est le miracle, on va avoir 24 d° cet après-midi, d’après la météo marine.

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/1003301.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/1003295.jpg
















    J’ai quand même fini de nettoyer le jardin, mais couper l’herbe de 60 cm de haut n’était pas une petite affaire car il fallait attendre qu’elle soit sèche. Ce sont les mauvaises herbes qui avaient le mieux poussé, mais là le terrain humide facilitait l’arrachage, mais cela m’a demandé quatre jours, par petits morceaux pendant les éclaircies.
    Les haies étaient toutes verdoyantes, mais avaient pris quelques décimètres dans tous les sens et on ne pouvait plus circuler dans les allées.
    Alors cisailles et sécateur.
    Herbes bonnes et mauvaises, coupes de branches, il faut ensuite évacuer cela dans de grands sacs vers la déchetterie, deux par deux car mon coffre de voiture ne contient pas plus. J’en suis à mon sixième voyage.
    Le jardin est propre maintenant.

    Mais il y a peu de fleurs à part les fushias « magellan », infatigables qui empêchent d’ouvrir les volets.

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/1003289.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/1003292.jpg















    Même les lavandes devant le portail sont peu fleuries et à moitié avachies par la pluie.

    La grande bignone qui monte a l’assaut du mur et de la gouttière, n’a jamais eu autant de feuilles vertes, mais les autres années ses fleurs oranges commançaient à s’ouvrir et là, pas même un bouton.

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/1003291.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/1003300.jpg





















     Les pins et les arbres n'ont par compte, jamais été aussi verts !

    L’écureuil vient peu : il n’a pas eu assez d’argent cette année pour s’acheter un imperméable. Par contre j’ai deux merles pour une seule merlette, et ils chantent toute la journée pour la séduire, sauf sous la pluie (ils n’ont jamais entendu Gene Kelly ! ).
    Et ils sont timides : si je les regarde, ils s’arrêtent et reprennent, dès que je détourne les yeux, même si je suis à deux mètres. Manifestement, je ne dois pas ressembler à la merlette de leur cœur. !

    Espérons que le beau temps dure et qu’il fasse plus chaud !! Les plantes et les animaux aussi, ont besoin de soleil.

Mardi 17 juillet 2012 à 8:24

          De Bretagne j'ai du mal à poster des photos avec mon Mac qui date de 8 ans. Il me faut une minute par photo au moins
Alors j'ai préparé à l'avance quelques intermèdes en les mettant en attente sur cow.
         
          Vous aimez bien d'habitude mes chats; alors quelques photos glanées sur internet.
          Elles se passent de commentaires


http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/Diapositive22.jpg



http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/Diapositive25-copie-1.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/Diapositive33.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/Diapositive35-copie-1.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/Diapositive40.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/Diapositive38.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/Diapositive42.jpg

Lundi 16 juillet 2012 à 8:38

Politique, économie, religion.

L'Union européenne est confrontée à une évolution démographique sans précédent: vieillissement de la population, taux de natalité en baisse, modification des structures familiales et immigration. Face à de tels enjeux, il est primordial de réexaminer et d'adapter les politiques existantes, aussi bien au niveau national qu'européen.
Hier je vous avais parlé de l’évolution démographique dans le monde, aujourd’hui je vous parlerai de l’Europe, puis plus particulièrement de la France et de l’Allemagne.

        Sur le tableau ci-dessous, j’ai reporté les renseignements les plus importants sur la démographie des 27 pays européens.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/stateurope.jpg
          
Sur ce tableau, on constate ce que nous avons vu hier sur la démographie mondiale :
          Presque tous les pays d’Europe seraient naturellement en régression de population, car le taux de naissances a fortement diminué et si leur population augmente légèrement, c’est grâce à une forme immigration, notamment en provenance du Magrheb et de l’Afrique Noire, et à l’augmentation de la durée de la vie (et donc un vieillissement de la population).
          Seule l’Irlande et la France ont encore un taux de natalité suffisant pour conserver un équilibre entre naissances et décès (taux mayen de naissances au moins égal à 2 enfants par femme).

          Le tableau fait apparaître un effondrement de ce taux dans les trente dernières années.
          Les sociologues expliquent mal ce phénomène car les causes sont multiples et complexes.
          D’abord le fait que les femmes font davantage d’études qu’autrefois, qu’elles occupent des postes plus importants et veulent donc se consacrer à leur métier avant de songer à la maternité. Dans toute l’Europe, l’âge moyen de première maternité a reculé de 2 à 4 ans ce qui est énorme.
          Ensuite probablement le fait que la société de consommation a habitué la population à une amélioration de leur confort, mais à un besoin financier plus important. On ne veut pas que des charges trop importantes dues aux enfants viennent perturber cette évolution. Il est probable que si la France est plutôt épargnée par cette baisse de la natalité, c’est en partie due aux aides sociales (allocations familiales, réductions d’impôts, enseignement peu onéreux…), consenties aux familles ayant des enfants, et ceci beaucoup plus que dans les autres pays européens.
    Enfin sans doute aussi le chômage et la crise, qui rendent plus difficile d’élever des enfants et font craindre pour leur avenir.

http://lancien.cowblog.fr/images/Photosactualite1/images1-copie-1.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Photosactualite1/images-copie-1.jpg

   










    Ce qui est intéressant c’est d’examiner les différences de politique entre l’Allemagne et la France à partir de ces données.

    C’était l’objet des explications de Monsieur Attali au journal télévisé.
         Les Allemands, qui sont aujourd'hui environ 82 millions, ne seront plus que 73 millions au mieux et 66 millions au pire en 2050 (selon le taux d'immigration), et la France qui compte aujourd’hui 65 millions d’habitants, en aura entre 67 et 75 millions.
Les plus de 60 ans représenteront en Allemagne alors 40% de la population contre 30% en France.
          L'Allemagne n'a donc pas intéret à l'inflation, qui porte atteinte à l'épargne, donc aux personnes agées, alors qu’elle profiterait aux emprunteurs, qui sont les plus jeunes. Naturellement, sans jeunes au travail, les retraites allemandes seront difficiles à financer. L'Allemagne doit donc garder l'essentiel de ses ressources pour tenter de financer au moins en partie ses retraites, alors que la Franee a à craindre l'int1ation et a intérêt à maintenir des dépenses sociales importantes en matière de famille, de crèches, d'emploi des femmes, de logement et de fiscalité, dépenses qui sont conformes à sa structure démographique.
         Ces différences d'évolution démographique dans la même zone monétaire seront, à terme, aussi insupportables que les différences de dette publique et de compétitivité.

         Comment aplanir ces difficultés.?
         Monsieur Attali voit trois principales politiques possibles :
               - La mobilité de la main-d'œuvre, qui attirerait les plus jeunes là où il y a le plus de travail. Elle est absolument nécessaire, mais peut on imaginer que les Français iront un jour en masse, volontairement, travailler en Allemagne alors qu’aujourd'hui, ils partent volontiers n'importe ù, sauf en Allemagne.
              - L'alignement de la politique familiale française sur l'allemande: c'est ce demande madame Merkel, sous couvert de la réduction des dépenses publiques, maisc'est évidemment inacceptable.
              - L'alignement de la politique familiale allemande sur la politique fran~aise : ce serait sUrement une meilleure solution ; elle suppose que l'Allemagneaccepte d'augmentersesdépenses sociales et cesse de demander a la France de réduire les siennes. . Cela mettradu temps a etre efficace, car les habitudes familiales sont longues a changer.
               - L'acceptation, par tous de plus d'étrangers, venus d'autres eontinents, et pas seulement de l'est de l'Europe, pays européens qui sont confronté au même problème démograpbique de diminution que l'A1lemagne : c'est certainement un élément de la solution, à condition de se doter, entre Européens, d'une véritable politique d'intégration des étrangers, qui fait aujourd’hui cruellement défaut.

          Je pense que ces données méritent qu’on y réfléchisse.

Dimanche 15 juillet 2012 à 8:16

Politique, économie, religion.

        J’ai entendu au journal télévisé quelques phrases de monsieur Atali qui expliquait les orientations politiques différentes de la France et de l’Allemagne, à partir de données démographiques.
        Cela m’a donné envie de me documenter un peu sur la démographie de l’Europe, et j’ai appris diverses informations qui m’ont paru intéressantes pour en faire des articles et j'ai mis quelques chiffres dans deux tableaux. (au passage, ce n'est pas très facile de faire des tableaux sucow; finalement je les ai faits sur excel et transformés en image)

       Ce tableau sur la population mondiale, a d’abord attiré mon attention :

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/imagepopmonde.jpg
      On y voit, bien sûr, l’importance des populations de l’Asie et de l’Afrique, ce que tout le monde sait.
On voit ensuite le très fort taux de natalité de l’Afrique, (et si on affinait, essentiellement dans les pays musulmans) et un taux beaucoup plus faible en Asie, en raison des restrictions de natalité de la Chine.
      On constate ensuite un fort taux de mortalité en Afrique et paradoxalement en Europe, mais dus à des raisons fort différentes : 
             - en Afrique la mortalité infantile est énorme, et l’espérance de vie est beaucoup plus faible : il u a une faible population de plus de 65 ans (en millions dans le tableau, à comparer à la colonne 1).
             - en Europe, le nombre de naissance est faible et le population vieillit ; l’espérance de vie est très élevée et il y a donc un nombre de personne de plus de 65 ans, énorme par rapport au nombre total de population..
      La mortalité infantile est élevée en Asie (notamment en Inde), et très faible en Europe et aux USA, essentiellement due aux progrès de la médecine.
Le nombre d’enfant par femme est très fort en Afrique, un peu supérieur au minimum nécessaire pour le renouvellement de la population, ailleurs qu’en Europe (mais si l’on détaillait très hétérogène en Asie entre la Chine et l’Inde ou le Pakistan).
     En Europe, il n’est pas suffisant pour assurer le renouvellement de la population, qui en fait devrait diminuer et stagne (1,07), grâce à l’immigration venue essentiellement du Magrheb, d’Afrique noire, et de la Turquie.

     Un deuxième tableau est intéressant : une projection de la population mondiale à l’horizon 2050

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/projpopmonde.jpg

      On constate que la population mondiale va passer de 6,5 à 9 milliards d’individus, que celle d’Afrique va doubler, que celle de l’Asie croîtra encore de 25%, mais essentiellement en Inde et au Pakistan.
Les populations d’Amérique auront encore une assez forte croissance (plus de 20%). Celles d’Europe, de Russie et du Japon vont diminuer (sauf immigration massive).

      Il est certain que moralement, cela pose le problème de l’Afrique où l’espérance de vie est très faible par rapport aux autres pays. Il est certain qu’un effort médical améliorerait la situation en faisant décroître la mortalité infantile et le sida notamment. Mais il faut se rendre compte que cela risque d’être explosif, si on n’améliore pas la situation économique de ces pays pour qu’ils puissent subvenir aux besoins de cette population.

      Cela me rappelle une anecdote, lorsque j’avais la responsabilité d’une équipe de recherche au Sahara ; j’avais avec moi un médecin, excellent et dévoué,  qui était chargé de notre santé, bonne en général, et qui essayait d’aider médicalement les nomades et les habitants des palmeraies voisines.
L’hygiène était peu développée et beaucoup de femmes mouraient en couches et la mortalité infantile dans les deux premières années était énorme.
Avec une amélioration de l’hygiène et des antibiotiques, il avait fait des miracles.
Mais un jour le chef de palmeraie nous a dit " Vous avez sauvé mes femmes et mes enfants et je vous en remercie. Mais maintenant, comment vais-je faire pour les nourrir.
"
     C’est dur à entendre, quand on pense avoir fait ce qu’on devait faire, mais il avait raison.

       Demain, je parlerai de la démographie européenne, qui explique en partie les divergences politiques franco-allemeandes.

Samedi 14 juillet 2012 à 9:10

Histoires drôles

          Tous les trois ou quatre jours je place un intermède entre mes articles, pour vous reposer un peu et puis c'est plus rapide à rédiger !!
          J'en ai publié un hier, mais aujourd'hui c'est le 14 juillet et il continue à pleuvoir et faire froid en Bretagne !
          Il est probable que vous vous intéressez tous aujourd'hui au défilé, au bal des pompiers, au feu d'artifice ou au tour de France. Alors il vaudrait mieux que je parle d'autre chose.
            Et comme vous n'avez sûrement pas la tête à quelque chose de sérieux, autant essayer de vous faire rire.

          Là je suis en vacances alors c'est moins facile, avec mon vieux mac poussif de Bretagne de chercher des photos.
         Je me contenterai donc de vous montrer une photo et de vous raconter une histoire que m'a fait connaître une de mes filles, et qui m'a fait sourire.
          J'espère que cela vous amusera :


http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/image0077.jpg
            Et voici la correspondance d'une mère et de son fils : (rien à voir avec la photo ci-dessus).

    
David a invité sa mère à dîner.
 
         Pendant le repas, celle-ci ne peut s'empêcher de remarquer que Julie, la colocataire de son fils, est très mignonne.
         Pendant la soirée, alors qu'elle observe la façon dont David et Julie se comportent l'un envers l'autre, elle se demande s'il n'y a pas entre eux un peu plus que le simple partage d'un loyer.

         David, devinant les pensées de sa mère, lui dit
« Maman, je sais ce que tu es en train depenser mais je t'assure que Julie et moi ne faisons que partager un appartement, c'est tout. »
         Environ une semaine plus tard, Julie dit à David :
 « Dis donc, depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche en argent. Crois-tu possible qu'elle l'ai prise ? »
 « Quand même, ça m'étonnerait que Maman soit devenue pickpocket ! Mais bon, je vais lui écrire un mail pour en avoir le coeur net. »
         Il s'assied devant son ordi et écrit :
« Ma chère Maman, je ne dis pas que tu as embarqué notre louche en argent, et je ne dis pas non plus, que tu n'as pas pris la louche, mais n'en reste pas moins vrai que cette louche a disparu depuis  que tu es venue dîner. Bisous, David. »
 
         Et le lendemain, David reçoit la réponse de sa mère
« Mon cher David, je ne dis pas que tu couches avec Julie, et je ne dis pas non plus que tu ne couches pas avec Julie.
Mais si Julie dormait dans son lit, il y a longtemps qu'elle aurait trouvé la louche !  
Bisous  Maman »

Vendredi 13 juillet 2012 à 8:35

Paysages

Un petit intermède avec des photos de phénomènes naturels dans la nature, mais qui sont spectaculaires et parfois impressionnants.
D'abord des photos de foudre :
http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/Diapositive05-copie-5.jpg



http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/Diapositive24-copie-2.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/Diapositive28-copie-2.jpg


























http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/Diapositive19-copie-2.jpg











Un iceberg dont le photographe a pu voir la partie immergée







http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/Diapositive14-copie-2.jpg










des photos de volcans aux panaches divers



http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/Diapositive47.jpg








http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/Diapositive09-copie-8.jpg

Jeudi 12 juillet 2012 à 8:14

Politique, économie, religion.

Vous me demandez ce que je pense de la limitation du salaire des PDG des entreprises nationales, et d'autres correspondant(e)s voudraient savoir ce que je pense de l'équipe de foot française.
 
 
http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/39501236.jpg

          
 Je ne suis guère fana de foot et je ne regarde les matchs qu'assez rarement, s'il n'y a rien de plus intéressant à regarder. Alors je me garderai de juger le niveau technique de l'équipe de France, mais sa défaite contre la Suède est vraiment une contre-performance, et elle ne méritait pas d'aller en quart de finale. Le peu que j'ai vu me semblait être le jeu d'une équipe où les joueurs cherchaient la performance individuelle plus que la coopération en équipe. Et les comportements assez grossiers de certains m'horripilent.
            Mais je pense que c'est malheureusement normal, car vu le salaire qu'ils touchent et la brosse à reluire permanente des médias, ce n'est pas étonnant qu'ils aient un ego démesuré. Ils ne sont plus dans le monde réel et s'il leur arrive par hasard d'aller dans un supermarché, ils se mettent à courir sur le tapis roulant de la caisse, parce qu'ils croient que c'est un tapis d'entraînement !
            Je regrette les équipes d'amateurs d'autrefois (parfois conservé dans des équipes peu connues qui font des cartons parfois). Au moins les gens étaient motivés et la force était celle de l'équipe.
            C'est pour cela que je mélange cet article avec celui des PDG des grandes entreprises. Je pense que les uns comme les autres sont beaucoup trop payés pour leur valeur réelle.
 
            La rumeur est que tous les PDG sont riches et très bien payés. En fait ce n'est pas vrai.
             Dans les petites et moyennes entreprises, beaucoup de PDG ont un salaire qui n'est pas extraordinaire, bien moindre que des ingénieurs qui ont des postes importants dans de grosses entreprises.
            Certes ils ne sont pas malheureux, mais je connais des PDG de petites entreprises qui gagnent 4 à 5 fois le smic. Et la plupart des salaires de ceux de petites et moyennes entreprises ne dépassent pas 10 fois le smic.
            Donc limiter les salaires dans une entreprise à 20 fois celui de l'employé de plus bas salaire, me paraît être une bonne mesure. Il y a quarante ans, cette proportion était le plus souvent comprise entre 10 et 15, quelquefois 20, mais c'était rare.
            On nous dit que cette limitation fera partir à l'étranger certains dirigeants, mais est ce une catastrophe ? Je pense d'ailleurs que les meilleurs qui sont motivés et aiment leur métier resteront.
            Mais ces dirigeants de grosses entreprises sont ils extraordinaires? Je n'en suis pas si sûr. Certes ils ont beaucoup de relations, notamment dans le monde politique et financier et donc ils peuvent faire agir des lobbies.
            Mais leurs résultats ne sont pas si extraordinaires que cela, dès que les actions correspondantes ne reposent pas sur le copinage et le piston.
            Un fait m'avait frappé quand l'ex PDG d'Airbus prétendait ne pas être au courant du retard pris par la construction des avions qui était de presque un an. Cela m'a laissé perplexe sur la valeur de cet homme et de ses collaborateurs.
            J'ai eu il y a 30 ans la responsabilité d'une quinzaine d'établissements de fabrication. Certes ce n'était pas une entreprise de la taille d'Airbus, mais ce n'était pas non plus une PMI (la plupart des établissement avaient plus de 1000 personnes).
            Quand il y avait un retard, ne serait ce que de une ou deux semaines, j'étais prévenu par le directeur et en général j'allais voir pour savoir si l'aide de moyens humains et matériels d'autres établissements permettraient de combler ce retard.
            Alors un an de retard sur la chaîne d'Airbus et un PDG pas au courant ! Invraisemblable.
 
            Certes c'est un cas extrême, mais je susi persuadé que si on limitait le salaire des PDG à ce facteur 20 (cela fait quand même au moins 28 000 € bruts par mois; on peut vivre avec !!!), et si certains s'en allaient au USA (si les américains en voulaient !), je pense qu'on en trouverait d'aussi valables pour les remplacer, et qui sans doute auraient davantage le respect des hommes et de leurs subordonnés et employés.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast