Dimanche 2 décembre 2012 à 8:11

Notre personnalité


http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/permismenteur.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Images2/135005207881.jpg











 
            Je vous ai récemment parlé de la crédulité, alors je vais faire aujourd'hui un article sur le mensonge.
 
            Peut être quand vous étiez très jeune avez vous joué au jeu du menteur. Certaines de mes correspondantes ont subi aussi cette situation en amour.
            Comment devine-t-on que quelqu'un est en train de mentir ? Existe-t-il des signes aussi évidents que le nez de Pinocchio ou les signes que détecte Patrick Jane, le "Mentalist", sur les visages ?? La réponse est malheureusement non.
 
            La plupart d'entre nous croient que I'on peut démasquer un menteur grâce à certains comportements ou signaux corporels - par exemple, s'il s'agite beaucoup ou rougit.
            Mais, selon les résultats de l'équipe de recherche dirigée par la psychologue Bella Depaulo, de I'Université de Californie à Santa Barbara, en général ce n'est pas le cas.
            En 2003, elle a rassemblé les résultats d'environ 120 études qui portaient sur les signes corporels accompagnant les mensonges. Le résultat montre qu'en moyenne ces stéréotypes sont inexacts.
 
            La plupart des personnes ont beaucoup de difficultés à distinguer le vrai du faux dans le discours d'autrui.
            Les policiers, les juges et les psychiatres, dont on pense intuitivement qu'ils devraient posséder une capacité au-dessus de la moyenne pour détecter des mensonges, n'obtiennent pas de meilleurs résultats aux tests de reconnaissance de mansonges. De même, il n'y a pas de différences entre les hommes et les femmes, enfin, l'âge et le niveau d'éducation d'une personne n'influent quasiment pas sur sa capacité à détecter les mensonges.
 
            B. DePaulo et Charles Bond, (rien avoir avec James !) de l'Université du Texas ont analysé les résultats de 206 études où I'on demandait à des sujets de dire si une personne mentait ou disait la vérité.
            Leurs interlocuteurs disait tantôt une vérité, tantôt un mensonge et il fallait reconnaître cette particularité; il y avait autant d'items vrais que d'items faux.
            Si les personnes testées avaient répondu au hasard, comme il n'y avait que deux réponses possibles, elles avaient 50% de chances de réussite.
            Le résultat n'a guère été meilleur : 54 % de réussite.
            Par contre les vérités étaient détectées dans 61% des cas et les mensonges dans 47% seulement : il semble donc qu'on reconnaisse plus facilement la vérité que les mensonges.
            Ces chercheurs ont montré que les signaux sonores sont plus efficaces que les signaux visuels: dans plusieurs expériences, les sujets ont mieux distingué mensonge et vérité lorsqu'ils se concentraient sur l'écoute plutôt qu'en scrutant le visage de leur partenaire.
            Lorsque les sujets ont regardé une vidéo sans le son, la proportion de bonnes réponses n'était que de 50 % environ, alors qu'avec le son, les réponses correctes étaient de l'ordre de 55 %, et plus étonnant, les résultats ont été aussi bons lorsque l'on diffusait la bande son sans l'image !
            On augmente ses chances de reconnaître un menteur en se concentrant sur ce qu'il dit, plus que sur son apparence.
 
            Le psychologue Patrick Müller, de l'Université d'Utrecht aux Pays-Bas a montré que un manque d'assurance, ou une faible confiance en soi, poussent à analyser plus intensément le contenu de ce que disent les autres, et de ce fait, les personnes qui ont cette caractéristique détectent mieux les mensonges d'autrui.
            Ils ont testé des personnes dont ils avaient décelé au préalable ce manque d'assurance et de confiance en soi, et ils ont même déstabilisé par des questions un groupe, qui a alors mieux détecté les mensonges que le groupe témoin qui n'avait pas subi ce stress.
            Leur score était de 58 % contre 54 %. C'est significatif, mais pas révolutionnaire !!
 
            Ceux ou celles qui discutent sur le web ne connaissent souvent pas leur interlocuteur, ne le voient pas et ne l'entendent pas; alors comment le croire?
            Cela m'arrive aussi parfois d'avoir affaire à des personnes qui ont envie de me faire croire des choses fausses les concernant, voire quelquefois à des mythomanes, qui m'ont raconté de véritables romans. Et ce n'était pas uniquement des choses favorables; certaines personnes adorent raconter combien elles sont malheureuse. Certaines souffrent vraiment, d'autres prennent simplement plaisir à ce jeu. SI l'on veut les aider efficacement, il vaut mieux détecter ces cas.
            La seule façon de le détecter est de comparer leurs dires pour y trouver des contradictions et de poser des questions sur tout ce qui ne paraît pas logique dans le récit.
            En général quelqu'un qui ment se méfie et a préparé son histoire, mais ne donne pas de détails. Il faut donc le forcer à en inventer, et moins il aura le temps de réfléchir à son invention, plus il aura de mal à en assurer la cohérence.           
            Evidemment, plus vous aurez l'esprit logique, plus vous aurez de chances de réussir, et notamment vous réussirez mieux si vous êtes de préférence de décision "logique" L que de préférence cérébrale V "valeurs". Et la formation scientifique et la recherche ou les études techniques, qui forcent à se poser sans cesse la question de la véracité de ses résultats, vous entraîne à détecter les erreurs de logique et par là même attire l'attention sur de possibles mensonges. Mais deux idées contradictoires ne résultent pas forcément d'un mensonge, mais peuvent provenir d'une simple erreur de raisonnement ou d'appréciation.
 
            Et finalement, si vous devez admettre que vous avez cru quelqu'un qui vous mentait, ne
vous en faites pas trop. Peut-être est-ce une petite consolation que de savoir que d'autres personnes sont comme vous: nous sommes tous de très mauvais détecteurs de mensonges.            
            En revanche, la capacité de proférer des mensonges de façon convaincante varie énormément entre individus : cela va du menteur parfait jusqu'à celui qui croit être un menteur habile, mais dont les mensonges sont tellement évidents que personne n'est dupe.
            La conclusion est que le succès pour repérer un menteur ne dépend presque pas de soi mais surtout de celui qui vous ment.
 
            Quant aux détecteurs de mensonges utilisés aux USA, ils essaient de caractériser les réactions physiologiques qui accompagnent l'émotion correspondant au risque de voir découvrir le mensonge que l'on fait. C'est en particulier l'hypothèse que le stress engendré par le mensonge augmenterait la transpiration et la conductibilité électrique de la peau. Jusqu'à présent, le détecteur de mensonge n'a pas fait la preuve de son efficacité et de sa fiabilité et il n'est pas reconnu comme une preuve pour la justice française.
         On peut, en imagerie cérébrale détecter l'activité de certaines parties du cortex préfrontal qui interviendraient quand une personne ment. Mais les études dans ce domaine sont embryonnaires et on ne sait pas comment et dans quelles circonstances exactes fonctionnent ces centres.
         En Inde, l'année dernière, et pour la première fois, une femme a été condamnée pour meurtre sur la base de cette nouvelle technologie.
Elle aurait empoisonné son fiancé en tartinant son hamburger avec de l'arsenic. J'espère qu'il y avait d'autres preuves dans le dossier... En attendant, elle clame toujours son innocence.

Samedi 1er décembre 2012 à 8:11

Architecture

J'ai trouvé ces images d'un hôtel original de Turquie : troglodyte. Dommage qu'il n'y en ait pas de tels en Dordogne, dans les vallées des cavernes et grottes.

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive01-copie-2.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive02-copie-1.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive05-copie-4.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive08-copie-3.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive13-copie-4.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive09-copie-4.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive09-copie-5.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages4/Diapositive11-copie-4.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast