Mardi 31 décembre 2013 à 7:51

Anecdotes

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/348566forgeO5.jpg

     Aujourd'hui réveillon et une année qui se termine.
Quand on est vieux on pense surtout au passé, à ses bons souvenir.
     Quand j'allais parfois à Noël voir mon grand père en Dordogne, il faisait froid et j'aimais aller "au coin du feu" voir le forgeron du village mettre des fers aux chevaux de trait ou bien forger des outils et accessoires divers pour ses clients.
     J'adorais faire marcher l'énorme soufflet qui entretenait le feu, mais il fallait faire attention à ne pas le faire  brûler trop vite et ne pas monter trop haut en température. Et il faut mettre l'acier la où le charbon est rouge, mais pas là où il est blanc, là où il y a trop d'oxygène et où il fait trop chaud.
     Lorsque ce n'était pas dangereux et que je ne risquait pas d'abimer le métal, il me laissait taper sur le fer jaune ou orangé : plaisir de façonner un objet, mais surtout ne pas laisser la température monter jusqu'au blanc car on tire alors des gerbes d'étincelles de l'acier qui brûle littéralement et diminue en épaisseur rapidement.
     Peu à peu j'apprenais à maîtriser un peu la forge, en apprenant les couleurs des matériaux utilisés et chauffés au rouge. Mais pour être un bon forgeron, il faut des années d'expérience, et on l'admire quand on voit forger une pièce.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/FeretFeu015.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/FeretFeu017-copie-1.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/FeretFeu008.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/FeretFeu005.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/5645217grospland39unferachevaldansuneforge.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/FeretFeu013-copie-1.jpg











http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/IMGP80782.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/Schmiedefeuer2.jpg

Lundi 30 décembre 2013 à 8:57

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/aloeplantemedicinale.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/Aloearborescensbabosa.jpg



















   Les journalistes et le journal télévisé me bassinent autant que la pub sur cow !
    Ce sont le plus souvent des moutons qui disent n’importe quoi, qu’ils ont entendu, sans chercher à en savoir plus et pourvu que ce soit sensationnel.
    Et bien sûr la société de consommation leur fait avaler n’importe quoi : il s’agit de persuader les gens de consommer…. n’importe quoi, pourvu que cela rapporte du fric à l’industrie de transformation et aux intermédiaires. L’agriculteur au départ, on l’exploite surtout si c’est un pauvre d’Afrique ou d’Amérique.
    Alors on nous gave avec les mérite de « l’Aloe vera », qui guérit tout, même la varicelle et le cancer ! On en met dans tout - même les plats cuisinés, et on incite les populations d’Afrique et d’Amérique a défricher et remplacer leurs cultures par celle de ce cactus. Oui, mais on ne peut se nourrir avec, bien qu’on en fasse aussi un complément alimentaire. Que ne nous ferait on pas manger avec de la pub.   

    L’aloe vera est un cactus (voir les photos de la plante et de la fleur), à grosses feuilles épineuse, qui peut mesurer jusqu’à un mètre de haut, mais ne résiste pas au gel. L’eau forme dans la plante une pulpe épaisse qui est extraite sous forme de gel et de jus.
    Toutefois le jus est souvent pasteurisé et perd une grande partie de ses éléments utiles, et certaines officines ne proposent même que de l’eau mélangée à une poudre d’aloès et à des produits chimiques.
    Le produit qui a des vertus médicinales est un produit « cru » conservé au froid.

    L’aloès, ce n’est pas nouveau. C’était connu par les Egyptiens 6000 ans avant JC, était appelée par les Mayas « la source de jeunesse », et Cléopâtre en mettait dans ses produits de beauté. On en parle dans la Bible, et j’ai traduit une version latine qui vantait ses bienfaits quand j’avais 11 ou 12 ans.
    J’en ai même utilisé. Ma grand mère m’en a mis sur la peau quand j’avais la varicelle. Mais bien qu’elle n’ait que le certificat d’études, elle savait très bien que cela n’aurait pas tué le virus, mais que simplement, cela calmait les démangeaisons de l’éruption. On s’en servait aussi si on avait des brûlures d’estomac, mais c’était horriblement amer! On en mettait aussi sur les petites coupures et brûlures.
    Et on badigeonnait les pieds de chaise et de table et les plinthes en bois, avec de la teinture d’aloès, pour éloigner les insectes.
    C’est effectivement une plante extraordinaire pour ses vertus médicinales, mais il ne faut pas croire n’importe quoi.

    Qu’y a t’il dans l’Aloe Vera ?
    Elle est constituée à 99% d’eau, le 1% restant rassemblant plus de 75 autres composants : entre autres :
    Elle contient des anthraquinones, (notamment l’aloïne), dérivés de l’anthracène, substances dangereuse si on en prend trop, mais qui ont des vertus apaisantes dans les troubles intestinaux et sont en outre utilisées en teintures.
    Elle renferme également des substances antibiotiques (dont l’acide aloétique), tranquillisantes, analgésiques (tel que l’acide salicylique qui est la base de l’aspirine), fongicides (l’acide cinnamique).
    Des minéraux oligo-éléments (calcium, phosphore, potassium, fer, sodium, chlore, manganèse, magnésium, cuivre, chrome, zinc, sélénium)  des  vitamines A, B1, B2, B3 (ou niacine), B6, B9 (ou acide folique), B12, C,  et des enzymes
    18 acides aminés dont 7 des 8 acides aminés essentiels (que le corps ne peut pas synthétiser et qui lui sont indispensables) 
    Des tanins et des sucres (glucose, fructose) et polysaccharides
    De la choline, qui est un élément pour la synthèse d’acétylcholine, neurotransmetteur indispensable de la commande musculaire.
    Des stérols (tel que le cholestérol).
    Des produits saponifères.
   
    Evidemment cela fait beaucoup de choses, mais en toutes petites quantités.

    La première vertu de l’aloe vera, c’est d’être analgisante, anti-inflammatoire et régénératrice de cellules, donc cicatrisante, ainsi que réhydratante pour la peau.
    C’est pour cela qu’elle a une certaine efficacité contre les petites brûlures et coupures, qu’elle apaise en partie les douleurs intestinales et calme les démangeaisons.
    Elle stoppe également l’écoulement sanguin des petites coupures.
    Elle est aussi utilisée dans le cas de coups de soleil et il semble que son usage soit bénéfique même dans des actions cicatrisantes après opération.
    On l’a aussi utilisée pour atténuer les inconvénients des irradiations (destruction et irritations de cellules), dans le traitement du cancer, mais elle ne guérit pas pour autant la maladie !
    Elle soigne de façon assez efficace grâce à ses propriété antiseptiques associées les boutons, l’acné et de nombreux problèmes de peau.

    Ses vertus en usage interne par ingestion sont plus contestées. Il est possible qu’elle stimule les défenses immunitaires, et apaise en partie douleurs intestinales ou rénales, diminuerait le taux de cholestérol et la pression artérielle.
    on l’utilise sous forme de capsules ou de sirop, et de gouttes de teinture d’aloes dans l’eau. (c’est pas bon, je vous l’assure, enfant, j’avais horreur de cela).
    Le suc, genre de latex, qui contient beaucoup d’aloïne est un laxatif très puissant dont il faut se méfier. Il ne faut consommer que les préparations à bas ed pulpe et de jus.

    L’aloe vera est très utilisé en cosmétologie, en général en crème, car il semble qu’elle préserve les cellules d’un vieillissement prématuré et hydrate la peau. Il faut que les crèmes en question contiennent au moins 40% de produit frais issu de la plante pour être efficaces
    Mais ce n’est pas l’éternelle jeunesse comme le dit certaine pub.
    De même en soins capillaires, elle soigne le cuir chevelu et diminuerait - paraît il - la calvitie.

    Enfin la poudre d’aloès (issue des résidus broyés et chauffés) est utilisée en tisanes, et on les utilisait autrefois, contre le mal de mer, le mal de voiture et lors de crises d’asthme et de toux répétitives (coqueluche). On a je pense des médicaments plus efficaces aujourd’hui.

    L’aloe vera est donc une plante médicinale aux nombreuses propriété, mais de là à nous en faire avaler tous les jours et à guérir toutes les maladies, il y a un précipice à ne pas franchir.
    Elle est en particulier très utile en usage externe de soins de la peau.
    Mais elle n'a pas toutes les qualités, ne soigne pas toutes les maladies et de nombreuses officine se sont emparées de son nom pour faire du fric.
    En particulier on exploite la crédulité des jeunes femmes qui veulent maigrir en vantant ses vertus comme complément alimentaire, mais elle ne remplacera jamais une saine nourriture, même si elle apporte des oligoéléments précieux.

Dimanche 29 décembre 2013 à 8:37

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/400pxTunneldelacroixroussepng.png

     Peut être, si vous êtes passé un jour en voiture par Lyon, avez vous pesté en raison des embouteillages du tunnel de Fourvière ou de ceux du tunnel de la Croix Rousse.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/45IMG1798i.jpg

    Le tunnel de Fourvières a été mis en service en 1971, en plein cœur de Lyon, sous la colline de Fourvière, sur l’autoroute A6. Il a une longueur de 1853 mètres et quatre voies, mais il est relativement saturé et une déviation de l’autoroute (l’A46), a été faite autour de Lyon, notamment pour les poids lourds.




  http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/images-copie-20.jpg 
Le tunnel de la Croix Rousse a été mis en service en 1952 et se situe à 80 m de profondeur sous le plateau de la Croix-Rousse. Il a une longueur de 1757 mètres et large de 14,6 mètres et comporte deux voies dans chaque sens, reliant sur la RN6 les bords de Rhône et les bords de Saone. Il n’est pas ouvert aux camions (mais l’était aux bus), et la vitesse y est limitée à 50 km/h. Sa construction durait depuis les années 30 car elle a nécessité de difficiles percements avec de l’explosif.
    La sécurité de ce tunnel n’était plus conforme en cas de gros accident (genre celui du tunnel du mont Blanc), car les évacuations auraient été très difficiles.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/n1.jpg

      Plutôt que faire une rénovation très coûteuse avec des galeries latérales, la ville de Lyon a eu l’excellente idée de construire à coté parallèlement,  un nouveau tunnel plus petit, destiné aux transports en commun, aux cyclistes et piétons, et qui peut servir de voie d’évacuation et d’intervention en cas d’accident dans le tunnel pour automobiles.

    La décision de faire ce tunnel parallèle avait été prise en 2006, suite à la constatation d’une sécurité insuffisante sur le tunnel routier., et après une concertation importante avec les habitants, un appel d’offres est lancé en décembre 2007, et après enquête publique, les travaux démarreront en mars 2013.
    Le tunnel fait aussi 1757 mètres de long et 10 de large. Deux voies sont destinées aux bus, et une troisième voie aux vélos et, entre les deux, un trottoir pour piétons.


http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/article1609LYO03TUNNEL.jpg
    Onze tunnels de liaison sont percés entre ce tunnel et le tunnel autoroutier, pour servir de voie d’accès et d’évacuation en cas d’accident. La sécurité est assurée par des équipements actifs et passifs : caméras, points d’appel, désenfumage…).
    Les travaux ont été difficiles : 16 000 m3 de terrain excavés et en permanence au moins 80 ouvriers et 400 en période de pointe des travaux.
La photo impressionnante ci contre, montre la fin cru creusement du tunnel : il restait encore à évacuer des pierres !!
   



    Le nouveau tunnel  a été inauguré le 5 décembre dernier.
    Il est le plus long d’Europe pour piétons, et il est certain que parcourir ainsi 1560 mètres à pied est un peu stressant.
    Le bureau d’études a donc engagé un psychiatre pour le conseiller et l’ambiance dans le tunnel a été particulièrement étudiée.
    On y diffuse de la musique douce et surtout une projection sur les murs de 12 séquences d’images, qui créent une ambiance tout à fait exceptionnelle si on en croit les photos diffusées.
    Notre chevrette nous dira ce qu'elle en pense quand elle l'aura parcouru à vélo.

   
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/miniintertube.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/fetedeslumieres2013tunneldelacroixrousse141312w1000.jpg









http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/images1-copie-3.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/Unknown-copie-12.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/Unknown1-copie-3.jpg



http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/TunneldelaCroixRousse500x260.jpg

Samedi 28 décembre 2013 à 7:49

Paysages

   Noël est passé mais jusqu'au premier de l'an des marchés de Noël existent encore dans certaines villes. surtout en Alsace (les trois premières photos), mais aussi à Paris sur les Champs Elysées, près de Vienne à Lisant ou à Laval, en Mayenne.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/images-copie-19.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/marchedenoel1.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/marchedenoel1-copie-1.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/perenoelgooglemaps867157413.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/LisantVienne.jpg

















http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/Laval.jpg



















        

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/fwu4dnt9300x225.jpg














http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/imagefeerienoelnoelfranceimg.jpg





















Mais des particuliers décorent aussi leurs maisons :

         
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/33076noelenprovenceaixenprovence.jpg





























Et certains font des crèches extraordinaires :


Vendredi 27 décembre 2013 à 8:31

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/Unknown-copie-3.jpg

    J’ai lu sur un magazine féminin, un article inspiré par la SPA (société protectrice des animaux), qui m’a un peu horrifié :
    Des marchands ambulants vendent un euro, dans les rues en Chine, des porte-clés qui renferment, dans un petit sac plastique, des animaux vivants : lézards, poissons, tritons, tortues, sorte de petit aquarium de poche, mais clos et auquel on n’a pas accès.
Les animaux baignent dans un liquide à haute teneur en oxygène et nutriments, ce qui leur permet de survivre quelques jours avant de mourir asphyxiés et de devenir des cadavres décoratifs... ou d'être jetés à la poubelle et remplacés !

    Une journaliste Anne Li s’étonne que la presse mondiale s’empare tout juste du phénomène, alors qu’il existe déjà depuis près de deux ans, et elle ajoute : « Les pétitions se succèdent sans succès pour tenter de faire interdire de telles horreurs. L’existence de tels objets est déplorable, tout comme l'engouement qu'ils suscitent. Qui peut se réjouir d'acheter un gadget aussi funeste, et donc d'une certaine manière, de financer la souffrance et la mort d'être innocents ?
     La SPA ne peut que s'opposer à ce commerce scandaleux, et souhaite alerter l'opinion publique à ce sujet.

    Je suis bien d’accord avec eux. Tout est bon pour faire de l’argent et du commerce, même en Chine, dans un pays où les lois de protection animale sont absentes et où celles sur la protection des personnes et de l’environnement restent encore embryonnaires.
    Au lieu de captures ainsi des animaux pour les torturer, il y aurait mieux à faire : aider par exemple les philippins victimes du typhon et du tsunami, ou les populations d'Afrique qui meurent de faim.

Jeudi 26 décembre 2013 à 8:51

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/12.jpg

     Cela me fait toujours mal au cœur quand j'entends les bêtises débitées par nos présentateurs de télé et par les âneries orthographiques, sur leur prompteur, qu'ils lisent sans comprendre.
     Tout le monde peut se tromper. Mais un bon présentateur se reprend et s'excuse le cas échéant.
     Les bêtises sur les journaux sont malheureusement du même style, à croire que les journalistes d'aujourd'hui n'ont pas été plus loin que le primaire ! Et encore, autrefois on sortait du primaire en ne faisant presque plus de faute d'orthographe. Le concours, puis plus tard, l'examen d'entrée en 6ème, comportait une dictée redoutable avec 4 points de moins par faute et 1 point pour les accents. Et le zéro était éliminatoire.! Il valait mieux se relire !
   Et le CSA a décidé de s'attaquer à ce problème ! Il aura beaucoup de travail.

   L'autre jour, sur la 2, pourtant chaîne d'Etat on nous fait un reportage sur  "une société qui va mal; elle diminue ses effectifs, alors qu'avant elle avait de nombreux travails à sous-traiter" ou "les Marseillais seront choisir".
   Les doubles négations, on ne connaît pas : " À quoi sert la prison ? À dissuader les détenus de ne pas recommencer".
   Sur i-télé, on nous envoie sans sourciller au pèlerinage de "Jean-Jacques de Compostelle".  (La prochaine fois je crois qu'ils nous parleront de Saint Rousseau !). On entend aussi "Deux personnes ont échangé" leurs identités avant d'être incinérées. (j'espère qu'aucune des deux n'était encore vivante !).
   Parfois, lors d'une discussion, du français de basse cour : "C'est quoi qui est important ?"

    Les "quatres" (z)hommes ou (z)élèves, sont une liaison courante. Evidemment ils ne connaissent pas la règle du pluriel de cent et vingt, mais l'appliquent parfois à mille !! Et bien des erreurs de genre : "Les pluies qui sont tombées durant ce dernier 24 heures…"
   Le pire ce sont des sous titres pour malentendants : ou bien on a confié cela à un gosse du primaire, ou c'est fait exprès : "la grève de la fin", le "bouquet missaire, ou les "eurobonds", (qui ont sûrement fait monter d'un coup le niveau de la bourse).
    Bien sûr quelques pléonasmes, comme "mutuellement congratulés", "immédiatement sous peu",

    Certains confondent aussi des expressions : "expertise", pour expérience"près de" et "prêt à ", ou "la situation n'est pas prête de changer ", ce qui est un mauvais compromis. "Il ne faut pas retarder ces investissements faute d'une dégradation du service" (Je ne sais pas si c'était "en raison", ou bien "sous peine de"); partisante au lieu de partisane. Laurence Ferrari qui ne connaît pas sa force : "C'est ce magazine qui soulève le lièvre".

   On nous abreuve aussi d'anglicismes "live" pour en direct, "challenge" pour défi, morning au lieu de matin, burn out au pieu d'épuisement, truster au lieu d'accaparer, et des incontournables airbags, coachs,show, thriller, design, low cost, best off,  casting, babyboom, off shore, timing .....
   Mais je ne suis pas innocent sur ce sujet : il m'arrive sur mon blog de parler de mails au lieu de courriels !! Heureusement je n'ai encore jamais parlé de mon microcomputer !! Il m'est arrivé aussi un jour d'écrire par erreur "kms" (les abréviations de grandeurs, sont invariables !).

    Et que dire des bêtises des chroniqueurs sportifs : "Il faut redorer le blouson de l'équipe de France de foot"; "les joueurs se sont emmêlés les crayons" (ils manquaient de pinceaux ce jour là !; "L'important est de ne pas être le second de soi-même" (encore un psy qui pense au conscient et à l'inconscient !); "les seuls murs impénétrables sont ceux dont on s'entoure soi-même"; "les Etats Unis en Europe" si seulement c'était vrai !; "quand les entraîneurs puent le poisson" Il y a maintenant des courses de natation dans les bassins d'élevage ? ou bien "le match en question ne devait pas sentir la rose" Et ce n'est pas de la réclame pour un parfum ! et cette assertion d'un présentateur devant un incident technique "Quoi ! Je n'entends pas les images !"

 

Mercredi 25 décembre 2013 à 8:56

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/images-copie-18.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/villagenoel.jpg
Aujourd'hui c'est Noël; nous sommes presque tous dans nos familles.
Alors pas d'article, mais 
Bon Noël à tous
mes lectrices
et lecteurs.




http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/204Noel002.jpg

Mardi 24 décembre 2013 à 8:10

Préférences cérébrales

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1003692-copie-1.jpg

    Deux autres exemples des combinaisons des préférences cérébrales : d’abord le problème de la confiance en soi.   
    La personne indépendante d'esprit est celle sur laquelle les autres, et la société, n'ont pas une influence déterminante : elle les écoute, tient compte des us et coutumes, mais conserve son libre arbitre et tient surtout compte de ses idées personnelles et de sa propre estime.          
    La personne influençable est en général, trop attachée à l'opinion que les autres ont d’elle : elle a peur d'être jugée et d'être mal jugée. Cela devient pour certains un véritable tourment et une obsession, à tel point que toutes leurs décisions, toute leur vie en dépendent.
En effet, l'influence actuelle des médias, (télévision, internet, cinéma et livres) et le développement exagéré des réseaux, que ce soit sur les téléphones portables ou sur le web, fait que l'on a l'impression, si on n'y prend garde, d'être en permanence sous le regard d'autrui.
    L’autre importante influence est celle de toutes les règles et tendances : règles morales et religieuse, règles de vie en société, mais aussi les tendances à la mode, les règles du groupe auquel on appartient .. La aussi les médias ont leur responsabilité, en favorisant l'esprit moutonnier et l'esprit de mode, en nous enlevant, peu à peu, notre équation personnelle pour la remplacer par ce qu'on veut que nous soyons.
    Les deux influences combinées font qu'une personne très influençable devient très sensible à l'opinion des autres, au point de bne plus avoir confiance en ses propres opinions, en ses décisions et en ses actes.   
    Il est par ailleurs connu que si nous sommes sous le coup d'émotions, nous sommes moins objectifs et que pour faire agir un groupe, les meneurs savent le saturer d'émotionnel pour l'empêcher de réfléchir.
    Une personne très sensible (émotivité immédiate A importante), qui ne maîtrise pas ses émotions, qui ne les comprends pas bien et qui les subit, est plus influençable.
    La personne optimiste voit le verre à moitié plein, est sereine, tourne la page face au passé et revient assez rapidement à l'objectivité après une émotion négative.
    La personne pessimiste voit le verre à moitié vide, est soucieuse de l'avenir, a, sur le passé, des remords de ce qu'elle a fait et des regrets de ce qu'elle n'a pas su faire, et le retour à la normale après un passage malheureux est lent et difficile
    Le pessimisme aggrave donc le manque de confiance en soi, car on craint toujours le pire et on croit ne jamais être à la hauteur des événements.
    L'introverti, timide aura tendance à avoir moins confiance en lui que l'extraverti, insouciant et qui a des contacts faciles avec autrui. Mais ce n'est pas généralisable, car l'introverti qui réfléchit davantage, sera très mal à l'aise dans une réception, mais aura confiance en lui pour faire un exposé sur un sujet qu'il connaît bien. Et l'extraverti fera dans certain cas, plus attention au jugement d'autrui que l'introverti qui a l'habitude du monde de ses pensées.
    La personne "J", qui donne priorité à la décision et cherche à prévoir son comportement face aux événements, sera plus assurée qu'une personne "P", qui donne priorité à l'information, et sera donc peu confiante en ses décisions (si elle en prend). Mais par contre la personne J aura moins confiance en elle face à une situation imprévue qu'elle n'aura pas pu étudier, alors que la personne "P" saura mieux s’adapter.
    La personne "L", qui prends ses décisions en fonction d'un raisonnement logique, aura davantage tendance à contester l'opinion des autres et à les comparer aux siennes propres, que la personne "V", qui suit intuitivement ses goûts et ses valeurs.
    Elle saura mieux analyser logiquement les problèmes et aura le plus souvent davantage confiance en elle.
    La personne de perception sensitive" S", qui examine les détails, avance pas à pas dans sa prise d'information, aura davantage confiance dans les faits et la vue des événements, que la personne "G" qui perçoit globalement et intuitivement, mais de façon moins précise.
    Enfin la préférence "tolérance, intolérance" a une influence particulière : la personne intolérante a évidemment davantage confiance dans ses propres opinions, mais par contre, peu sensible à l'environnement et à l'opinion de ceux qui ne pensent pas comme elle, elle risque de se trouver très démunie dans un milieu hostile à ses valeurs et à ses désirs.
   

    Deuxième cas important et fréquent : les conflits entre préférences.        
    Supposons une personne de préférences V et J très fortes.
    Pour elle maîtriser les événements est primordial et elle doit donc prévoir les conséquences de ses actes; mais sa préférence de décision V ne l’aide pas puisqu’elle est subjective et intuitive. Elle serait beaucoup plus à l’aise si elle était J.
    Supposons qu’elle soit fortement G, sa perception globale, intuitive, mais moins précise, moins pragmatique va également l’handicaper par rapport à le préférence S, qui lui permettrait une analyse des phénomènes pas à pas.
    Etre GV va donc perturber la volonté de maîtriser les situations, au point de paralyser dans certains cas la prise de décision.
    Evidemment, si la personne est de plus pessimiste, la peur de se tromper va la mettre mal à l’aise et la paralyser encore plus.
    Si enfin selle est influençable, elle risque d’attacher trop d’importance à l’opinion des autres, ainsi qu’aux valeurs et aux goûts qui sont le propre du V. Ceci va être un handicap supplémentaire pour maîtriser les événements.
    On voit donc qu’une personne très fortement J, pour laquelle il faut absolument maîtriser les situations, va être complètement bloquée et paralysée, au point d’être profondément stressée en permanence, si elle est aussi V, G, et influençable.
    Au contraire, il lui sera facile, pour elle J, de maîtriser les événements si elle est L, S, optimiste et indépendante d’esprit.

    Vous pouvez donc avoir des combinaisons défavorables de préférences cérébrales. Ne vous désespérez pas, su vous êtes dans ce cas. On peut s’en sortir : il faut alors arriver à s’entraîner pour savoir aussi, dans certaines circonstances, utiliser l’attitude antagoniste de vos préférences et diminuer l’influence des préférences qui sont trop marquées.

Lundi 23 décembre 2013 à 9:18

Préférences cérébrales

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1003688-copie-1.jpg

     Pour vous faire comprendre les interférences entre préférences cérébrales, je vais vous donner aujourd’hui et demain, quatre exemples assez généraux, mais évidemment les cas particuliers pourraient être un peu différents, car chacun a sa propre personnalité.

    Prenons d’abord les 4 cas de personnes de sensibilité immédiate A ou O et de préférence de décision L ou V.

    Si quelqu’un fortement A est très sensible, et qu’il est fortementV, son altruisme sera renforcé. S’il est L, sa sensibilité immédiate reste la même, mais elle cède ensuite la place au raisonnement logique et pour l’extérieur, cette personne paraît moins sensible qu’elle n’est réellement. C’est encore plus vrai si elle est en outre introvertie, alors que l’extraversion l’obligerait à côtoyer autrui.
    Si la personne est nettement O (peu de sensibilité immédiate), si elle est V, son altruisme atténuera l’impression ressentie par ses interlocuteurs. Si par contre elle est L, elle paraîtra plutôt insensible, et le sera probablement en partie.
    Supposons de plus que cette personne OL soit en outre nettement I et S. Elle est peu liante et perçoit les détails, pas à pas, étant tournée vers le présent et le passé, et peu créative. Dès lors elle a un caractère assez porté sur l’analyse impersonnelle, risque d’être assez repliée sur elle même et peu tournée vers autrui et perçue comme froide et égoïste.
    Si en plus elle est de préférence intolérante, le tableau est encore pire.
    On voit bien sur cet exemple d’une part que l’assemblage de certaines préférences renforce certains traits , alors qu’un assemblage différent va les atténuer.
    On constate aussi que l’on n’a un effet défavorable, que lorsque plusieurs préférences qui se renforcent sont très prononcées, ne laissant pas assez de place à l’attitude opposée qui serait modératrice.

    Autre cas assez spécial : celui des personnes de préférences SVP.
    J’ai été amené à connaître un certain nombre de jeunes de la DASS, qui étaient dans un centre, aidés par des éducateurs, mais qui avaient une scolarité normale dans un collège ou lycée.. Ce n’étaient pas des délinquants, mais des jeunes dont l’enfance avait été difficile, parfois en raison de parents déficients, parfois aussi en partie de leur faute, car ils avaient commis des erreurs et des imprudences.
    J’ai été très étonné car il y avait parmi eux, une majorité de SVP tout à fait anormale et je me suis demandé pourquoi.J’en avais plus de 60%, alors que sur une population normale j’aurais du en avoir entre 5 et 10 %
    Au cours de plusieurs années, sur plus de cent individus, au total, je n’ai trouvé qu’un peu plus de 12% de ces jeunes qui prennent des décisions de façon logique L (population normale 60% de “L”  chez les hommes et 40% chez les femmes), et sauf quelques filles à forte personnalité, tous ceux qui sont L dans les groupes que j’ai vus, sont les “têtes de turc” et les “souffre-douleurs” des leaders et des autres du groupe.
    On constate aussi que la plupart des membres du groupe étaient très influençables et que les moins influençables étaient les L, qui jouaient le rôle de bouc-émissaires. Ceci montrait l’importance et la pression de l’appartenance au groupe, qui demande de rentrer dans un moule ou d’obéir à des meneurs.
    Je me suis alors demandé si le fait d’être SVP, pouvait expliquer leur parcours passé, et en partie, le fait que ces jeunes soient « en difficulté ».
    Une personne  V "normale" qui ne décide  pas  en fonction de raisonnements logiques, fait « ce qui lui plait, en fonction de ses valeurs », goûts et valeurs qui lui ont en partie été donnés par ses parents ou son éducation.
    Mais beaucoup ces jeunes ont eu une absence d’éducation dans laquelle on ne leur a pas donné de valeurs (ni de règles). Ils donc tendance à faire ce qui leur plaît en fonction de leurs instincts, qui pour des S sont très sensitifs et dans le présent.
    En particulier, leurs désirs de S sont très matériels -d’autant plus qu’ils n’ont pas eu une enfance heureuse, ni une éducation très développée - et ils sont très pragmatiques, mais l’altruisme de leur « V » ne s’est pas beaucoup développé, surtout chez lies garçons qui sont assez « machos ».   
    Etant P, ils ne cherchent pas à maîtriser les situation, mais s’adaptent le mieux possible aux situations souvent chaotiques, et ils prévoient mal les conséquences de leurs actes, et cela d’autant plus que les centres du cortex préfrontal, destinés à cette prévision,ne sont pas encore entièrement développés chez les ados.
     Bref, ils font donc un peu n’importe quoi, en fonction de leurs pulsions et cela a mené certains à la DASS.
    Je ne sais pas si cette hypothèse que je fais là est valable, mais les discussions que j’ai eues avec ces jeunes semblaient la corroborer.
    Cela montre que les préférences cérébrales nous donnent des notions générales sur le comportement des individus, mais qu’ensuite, chacun est un cas particulier, et que l’éducation et l’instruction qu’on a reçues, l’expérience de la vie, et l’environnement sont primordiaux pour l’expression de ces préférences, et que des personnes ayant les mêmes préférences, peuvent avoir des comportements très différents en fonction de leur vécu passé.

Dimanche 22 décembre 2013 à 9:26

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1468618etsilacollinedefourviere.jpg

      Noël, c'est dans trois jours, et je cherchais comme intermède, des images de fête.
      Alors j'ai cherché sur internet des photos de la "fête de la lumière" à Lyon, qui attire des touristes du monde entier.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1899446leprincedeslumieresplacedesterreaux.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1469736highlightsplacedesterreaux.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1899420fetedeslumieresalyoncequevousverrezceweekend.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1899540dessinemoideslumieressurlemurdeslyonnais.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1899436jeancharlesdecastelbajacalhoteldeville.jpg








http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1899639lamargueriteplacepradel.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1899459leprincedeslumieressurlhoteldeville.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1899758letubenouveautunneldelacroixrousse.jpg






http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1468787romantycaruedelarepublique.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast