Vendredi 31 janvier 2014 à 7:45

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/ImageduPressepapiers.jpg

     En intermède, je vous propose aujourd'hui d'aller sur Youtube pour regarder une maquette allemande d'aéroport .

     Le film est un peu long 14 minutes, et donc je ne l'ai pas inclus dans le blog, mais en voici l'adresse :
     http://www.youtube.com/embed/gn1qMYfFrro

      Cette maquette est extraordinaire par son ampleur et sa fidélité et, pour simuler les mouvements sur la piste et les envols, un écran est mis sur le mur en fond de maquette et des films d'envol sont projetés.

     Je me souviens avoir joué avec mes enfants avec un petit train électrique et quelques voitures miniatures, mais c'était sur une plaque de 2m2 où on avait simulé des routes et bâti quelques maquettes de maisons.
     Là c'est une maquette digne des grandes maquettes de trains électriques que l'on voit au cinéma ou à la télé.

     Amusez vous bien !

 

Jeudi 30 janvier 2014 à 8:19

Contraception, condition féminine

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/pictoonzoom1.jpg

     Des correspondantes m’ont demandé ce que je pensais de la modification de la loi sur l’IVG. Je vais donc essayer de faire un petit historique, 39 ans après l'adoption de la loi Veil.
    Le 17 janvier 1975, madame Veil avait réussi, après un long combat, à faire adopter une loi légalisant l’l’interruption volontaire de grossesse, considérée jusque là comme un délit, tant pour la femme que pour le médecin qui la pratiquait.
    Toutefois la loi était encore imparfaite car elle avait eu beaucoup de difficultés à être adoptée.
    Elle imposait trois conditions :
        - que l’IVG soit fait dans les 12 premières seamines de grossesse, ce qui correspond biologiquement au passage de l’embryon, à un foetus doté d’un cerveau qui assure sa vie (mais non sa viabilité, le foetus ne pouvant vivre extérieurement avant au moins 22 semaines).
        - des entretiens préalables avec la mère pour s’assurer qu’elle était bien décidée à avorter et pourquoi, et qu’elle n’était pas sous la contrainte du père.
    Il m’arrive d’essayer d’aider des jeunes en difficulté, et donc j’ai pard-fois recueilli les confidences de jeunes filles qui ont dû subir un IVG. Je peux vous dire que c’est assez pénible et notamment ces entretien étaient très éprouvants.
        - l’IVG était autorisé pour un e femme « en situation de détresse », mais cette clause, faite pour rassurer les opposants était très vague, puisque la loi précisait que c’était aux femmes d’apprécier cette situation, après un examen par le conseil d’Etat en 1980.
    Mais certains médecins et personnes chargées des entretiens essayaient de se servir de cette notion pour dissuader leur patiente.

    Plusieurs étapes ont amélioré la loi :
    En 1992, la réforme du code pénal a enfin mis ce code en conformité avec la loi Veil, en supprimant le fait que l’IVG était considérée comme une dérogation à un délit.
    En 1982 un remboursement partiel a été mis en place, mais il a fallu attendre 2013 pour que ce remboursement soit remboursé à 100 % à toutes les femmes.
    En 2001, les entretiens préalables très pénibles moralement,  ont été supprimé, du moins leur obligation, qui retardait l’opération, ce qui était très dommageable car si l’IVG peut être pratiquée par voie chimique (une pilule analogue à la pilule du lendemain, qui a été mise en vente en 1999), pendant les 7 première semaines, il faut ensuite une petite opération chirurgicale, au de la de ce délai.
    La suppression de la notion de détresse ne change pas grand chose en pratique, mais c’est symbolique et cela empêche de mal utiliser cette clause. En fait les partisans anti-IVG ont fait beaucoup de bruit pour peu de chose, ce qui montre bien leur manque d’objectivité.

    En fait si le nombre d’IVG a augmenté légèrement de 1990 à 2006, il est actuellement stable.
    Il y a environ 220 000 IVG pratiqués chaque année en France dont 15 000 sur des mineures, avec une proportion maximale de la population de 2,7 % pour les femmes de 10 à 24 ans.
    Toutefois on estime qu’environ 1/3 des femmes ont recours à l’IVG durant leur vie.

    Personnellement je pense que l’amendement est une bonne chose, mais qu’il ne résout pas les problèmes.
    Certes l’IVG est un progrès par rapport au avortements clandestins qui mettaient la vie des femmes en danger, mais il reste une opération pénible physiologiquement, et beaucoup plus éprouvante qu’on ne croit, psychologiquement. J’ai eu plusieurs fois l’occasion de le constater.
    Je trouve donc que la loi ne met pas assez en avant que l’IVG ne devrait être un recours que lorsque la contraception a échoué, et il n’y a pas assez d’effort fait en faveur de la contraception.
    D’une part, il est indispensable que la contraception soit gratuite pour les mineures (visite médicale + médicament) sans passer par les parents s’il y a problème avec eux. La question se pose aussi pour les étudiantes qui doivent financer leurs études (bourse ou travail) et pour les chômeuse.
    Mais surtout l’information est extrêmement mal faite, tant pour les filles que pour les garçons, notamment au collège ou au lycée, et il existe des croyances totalement aberrantes. Il n’y a pas non plus assez de lieux de conseil , car la pilule n’est pas toujours le moyen le mieux adapté et les autres moyens sont peu connus.
    Je crois que l’on devrait montrer aux jeunes (filles et garçons, lesquels n’ont aucune idée du problème), que l’IVG n’est pas un moyen de contraception, mais une opération pénible lorsqu’on ne peut faire autrement, mais que la contraception lui est bien préférable.
    Enfin il est anormal que les médecins, même catholiques, aient des réticences à conseiller les femmes en matière de contraception.

    Quant aux détracteurs de l’IVG, qui sont souvent les mêmes que ceux du mariage pour tous, j’estime qu’ils ont parfaitement le droit de penser qu’on ne doit pas être homosexuel, ni utiliser l’IVG ou la contraception, si leurs valeurs les en empêchent, mais qu’ils appliquent cela à eux mêmes, et qu’ils laissent les autres libres d’avoir d’autres valeurs et une conduite différente, tout en respectant la loi de la République.
    Quelque soit leur religion, les intégristes qui veulent imposer à tous leur principes, sont des gens intolérants et des égoïstes, et dans bien des cas, des gens dangereux dénués de scrupules et recherchant le pouvoir sur les autres, ou des gens qui sont dénués d’une « intelligence sociale », complément indispensable de l’intelligence classique (QI).

Mercredi 29 janvier 2014 à 8:46

Informatique, médias, internet

     http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/Unknown-copie-14.jpg

     Je voudrais vous raconter aujourd’hui une aventure qui m’est arrivée sur ma messagerie gmail, pour laquelle Google vous promet toute la confidentialité possible.

    J’organise des conférences et des visites scientifiques et techniques pour des associations d’ingénieurs et je leur adresse par gmail les invitations et les compte-rendus, ce qui représente plus de 200 envois groupés.
    Or mes correspondants ont reçu avec surprise le mail suivants, comme étant adressé par moi-même, qui les invitait à s’inscrire à une espèce de réseau social :

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/google.jpg

    Heureusement ils ont eu le bon réflexe de me prévenir, j’ai pu faire une enquête et les mettre en garde.
    J’ai cliqué sur « accepter », pour voir ce qui se passerai,  et mon brave MAC, qui est très prudent et possède des défenses contre les intrusions, m’a fait apparaître la fenêtre ci dessous. J’ai su ainsi que la manœuvre venait d’un site « Flipora ».

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/googleFlipora.jpg

    Bien sûr j'ai alors annulé et j’ai cherché ce qu’était ce site "Flipora", et voilà ce que j’ai découvert :

    Si vous acceptez de charger sur votre ordinateur le programme qu’on vous propose, celui-ci va vous amener de nombreux problèmes
    En effet, « Flipora Hijacker », également connu comme l’arnaque « Flipora Facebook », est un programme qui provoque, lorsque vous naviguez sur internet,  des redirections vers des sites qui lui appartiennent, ou des moteurs de recherche tiers , qui vont peu à peu perturber vos recherches sur le web, en piratant votre navigateur Internet (que ce soit Firefox, Googlechrome, Internet explorer ou Safari   
    Flipora Hijacker modifie certains des paramètres de votre navigateur et modifie votre page de recherche par défaut, votre page d’accueil et ajoute même des sites web inconnus à votre liste de favoris. Lorsque vous essayez de faire une recherche sur Internet vous finirez par visiter static.flipora.com au lieu de ce que vous vouliez.
    Ces redirections sont très gênantes et elles peuvent même mener à des infiltrations de logiciels malveillants si vous êtes redirigé vers un site malveillant ou si vous cliquez sur un lien malveillant.
    Flipora Hijacker est programmé pour collecter certaines informations, telles que l’historique de navigation, mots-clés de recherche, pubs sur lesquelles vous cliquez. La base de donnée peut être utilisée pour promouvoir de nombreux produits et des offres spéciales, car Flipora vend ces information à des commerçants, contre paiement bien sûr..
    Si quelqu’un a accepté la demande, il est recommandé de supprimer de votre ordinateur Flipora Hjacker, et de supprimer chaque donnée suspecte en lien avec Flipora Hijacker et de procéder à une analyse complète du système avec un programme antivirus.

    Par contre je n’ai pas pu savoir comment les adresses des destinataires sur mon dernier mai,l avaient pu être interceptées dans gmail, pour servir ainsi aux actions subversives de Flipora. J’ai écrit une lettre de protestation à Google, mais je ne me fait aucune illusion. Elle sera sans suite.

    Moralité : méfiez vous de tout message qui vous paraît anormal et bizarre et n’hésitez pas alors à demander à l’auteur pourquoi il vous l’a envoyé. S’il ne provient pas de lui, malgré son adresse il est indispensable de le mettre à la poubelle.
    Et ne dites pas oui à toutes les propositions que l’on vous fait; on ne sait jamais ce qui se cache derrière.
    Surtout, si votre ordinateur vous met en garde, obéissez lui, sauf si vous êtes certains de l’authenticité du message.
   Dans les préférences de Firefox, "sécurité" cochez les trois cases qui essaient d'installer les modules indiscrets ou de pub, et dans vi"vie privée", cochez la cas e où vous indiquez que vous ne voulez pas être pisté. Dans "Avancé, général" cocher la case "prévenir quand des sites web veulent vous rediriger" (cela permet de savoir vers où et de dire éventuellement non si vous n'avez rien demandé). Et faites souvent le ménage de tous les coockies installés par les sites non indispensables (j'ai programmé mon navigateur, Safari, pour qu'il les élimine chaque fois que je le ferm

Mardi 28 janvier 2014 à 9:00

Animaux

En intermède quelques photos de bébés animaux que j'ai trouvés adorables.

          Je lis régulièrement un magazine d'actualité sur internet http://www.buzzly.fr/ qui publie des informations de toutes sortes et des photos parfois fort intéressantes.

          Il a publié récemment une vingtaine de photos de bébés animaux, qui je crois avaient comme source Sciences et Avenir.

          Pour piquer votre curiosité je publie les 8 photos que j'ai trouvées les meilleures.
Si vous ne reconnaissez pas la bête, leur nom est en fion d'article.


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/tss137571238214.jpg


























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/tss137571238216.jpg



















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/tss13757123817.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/tss137571238110.jpg

















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/tss13757123813.jpg
























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/tss13757123814.jpg
















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/tss137571238219.jpg



























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/beberaiemanta640x330.jpg

Bébés girafe, hérisson, crocodile, dauphin, pingouin, fourmilier, chouette, raie manta

Lundi 27 janvier 2014 à 7:57

Biologie, santé.

Une photo de Escherichia Coli

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/800pxEcoliat10000x.jpg

On a beaucoup parlé à la télé des morts des bébés prématurés de Chambéry.
    Il est à peu près certain qu’elle est due à une bactérie qui n’avait pas été jusqu’à présent rencontrée et qui est une « entérobactérie ».
Elle n’a pas encore de nom. Elle peut vivre dans notre environnement.

    Les entérobactéries représentent une famille immense, dont le chef de file est Escherichia coli, ou colibacille, qui vit dans notre intestin.
    Le collibacille représente 80% de la flore intestinale et son rôle principal est d’empêcher des bactéries pathogènes de proliférer. Elle participe aussi à la production de vitamine K, qui aide la coagulation sanguine.
    Si la plupart des souches de E.coli sont inoffensives, certaines sont pathogènes.
Elles peuvent alors provoquer, en se multipliant dan s l’intestin provoquer des infections intestinales qui peuvent se propager au système urinaire (cystites). Certaines souches peuvent provoquer des hémorragies, voire si elles envahissent l’organisme, des septicémies et même la mort.
    La contamination se fait par de l’eau, des aliments, de la viande souillés et pas assez cuits, voire un bain dans une mare contaminée par des excréments d’animaux.
    Comme E coli se reproduit très vite (doublement toutes les 20 minutes - 10 colibacille en donnent 2,6 millions en 6 heures faites le calcul de la série géométrique ! lol), les souches non pathogènes sont très utilisées en recherche biologique, notamment pour étudier la génétique.

    Chez l’homme la microflore intestinale renferme environ 100 000 milliards de bactéries appartenant à plus de 400 espèces différentes. Il s’agit d’une biomasse considérable dont l’activité se traduit par la production in vivo d’enzymes et de petites molécules organiques.   
    La répartition de la flore varie selon les segments du tube digestif. Elle dépend de la teneur du milieu en oxygène, des sécrétions du tube digestif haut, des nutriments disponibles et de la vitesse du transit des aliments et de notre alimentation.
    L’ensemble constitue un écosystème intégré, aux interrelations multiples. Toute modification de l’un ou de l’autre de ses constituants est susceptible de perturber l’équilibre et le fonctionnement de l’ensemble.
    Chez les bébés, la flore intestinale se développe en quelques jours après la naissance, mais n’a pas la même composition que celle des adultes avant 2 ans environ, et donc l’enfant est davantage sensible à des invasions de bactéries intestinales.
    A fortiori, toute contamination du sang est dangereuse et donc toute nourriture par injection doit être absolument stérile.

    Pour les bébés qui ont succombé à une infection à Chambéry, les autorités de santé n'ont pas encore «cerné le moment et le lieu où s'est produite la contamination».
    Il est certains qu’elle provient de poches d'alimentation parentérale, (l'administration d'une substance au moyen d'une injection est appelée voie « parentérale », par opposition à la voie « entérale », qui désigne l'administration faite par l'intermédiaire du tube digestif.), poches produites par le laboratoire Marette de Courseulles-sur-Mer (Calvados), ce qui explique la suspension du laboratoire et la mise en quarantaine de tous les produits de ce fabricant.
    Les poches contaminées (5 actuellement trouvées, sur plus de 400 000 fabriquées jusqu'à présent), ont des numéros qui se suivent et donc ont été fabriquées au même moment. Il est probable qu'il s'est passé quelque chose dans la chaîne de production ou de transport et de stockage, et que cela a été corrigé. Ces poches disposent d'un système d'ouverture/fermeture qui aurait, en théorie, pu être manipulé à un moment quelconque, par exemple lors du transport entre Courseulles-sur-Mer et Chambéry ou dans les stocks de l'hôpital. Des hypothèses cependant beaucoup moins probables que la survenue d'un problème sur le site de production, d'où les mesures fortes prises mardi à l'encontre du laboratoire Marette.
    Les analyses ont prouvé que la quantité des endotoxines, substances toxique produites par les bactéries, était considérable, et les chocs infectieux se sont déclenchés moins de deux heures après le début de la perfusion, chez des nourissons prématurés fragiles.

    D‘après les chercheurs de l’Institut Pasteur, il s'agit d'une nouvelle espèce d'entérobactérie, proche des espèces Ewingella et Rahnella, mais suffisamment différente pour mériter un nouveau nom : «Les divergences sont de 9% avec le gène très discriminant que nous avons utilisé pour les comparaisons aux entérobactéries connues. Ce qui signifie que c'est une espèce qui n'a jamais été décrite. Les chercheurs vont la caractériser précisément (son génome notamment), et après avoir vérifié qu'elle n'a effectivement jamais été découverte, ilss proposeront un nom au comité d'expert ».
    En fait le problème, pour éviter de nouveaux accidents,  n'est pas tellement d'identifier plus avant cette bactérie, mais de savoir comment elle a pu être introduite dans les poches, soit dans le laboratoire de fabrication, soit à l'hôpital de Chambéry.
Il n'est pas sûr que l'erreur vienne des laboratoires Marette qui ont fourni, le même après midi 102 poches dans quatre centres hospitalier différents, sans conséquences dommageables. L'enquête ne semble pas facile.

Dimanche 26 janvier 2014 à 8:54

Oiseaux

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1003018.jpg
         Sur la photo ci dessus, vous voyez, vu de ma terrasse au 5ème étage de l'immeuble voisin en bordure de rue,  le quatrième immeuble de la copropriété où j'habite qui est au milieu de la cour. Vous en voyez le toit dont l'étanchéité a été refaite il y a 3 ans.
         Pour éviter que les descentes d'eau de pluie ne se bouchent, une petite grille filtre l'eau de pluie et se trouve légèrement au dessus de l'étanchéité, de telle sorte qu'après chaque pluie il reste environ un à deux centimètres d'eau sur le toit, laquelle disparaît peu à peu par évaporation.
         Mais c'est un abreuvoir et même une excellente piscine pour tous les oiseau du coin, et on voit très souvent pigeons, corbeaux et pies qui se disputent la place. Ci dessous des photos des pigeons :

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/1004356.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1004359.jpg















































     Il y a eu il y a 15 jours une grosse tempête en Bretagne tempête en Bretagne.
    Quelle n'a pas été notre surprise de voir dans la "piscine, des mouettes, mais elles ont dû avoir une déception, l'eau n'était pas salée.
    Admirez mes mouettes parisiennes sur les 5 images ci dessous assez ternes car il faisait un temps gris et sombre.:
    Et la sixième image, (très colorée c'était l'été au soleil,) à titre de comparaison, est une mouette bretonne de Saint Colomban, près de Carnac.

http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/1004346.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/1004346Version2.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/1004347Version3.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/10043452.jpg


























http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/1004348Version2.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/oiseaux/IMG0413.jpg

Samedi 25 janvier 2014 à 8:15

Architecture

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbin01.jpg
Puisque je parle de glaces en ce moment, autant continuer dans l'intermède d'aujourd'hui.
Voici les immeubles de glace et de neige, de la ville chinoise d'Harbin, que je vous ai montrés il y a trois jours, éclairés la nuit :

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbinwow.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbin10.jpg





http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbin22.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/h0121594983.jpg







































http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbin2.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/4harbin3.jpg































http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/pb130107harbinicefestival01photoblog900.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/h2721540575.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbin30.jpg

Vendredi 24 janvier 2014 à 8:05

Ecologie, Changement climatique

Il est extrêmement important pour connaître l’influence de divers facteurs sur le climat de pouvoir reconstituer la composition de l’atmosphère terrestre dans un passé lointain, ainsi que la température qui y régnait.
    Pour cela on pratique des forages dans la glace des pôles, notamment en Antarctique, et les carottes sont ensuite « découpées en rondelles, que l’on analyse et que l’on date.

    Les forages sont très profonds jusqu’à 3270 mètres, longs et coûteux. Ils durent plusieurs années car le trépan (ou carottier), creuse le pourtour de carottes de 3m de long, et entre 10 et 20 centimètres de diamètre, qui sont remontées à chaque fois en surface, puis le trépan redescend. Pour éviter que la glace sous pression ne referme le trou, on le remplit de liquide ayant la même densité (par exemple kérozène ou plus récemment des huiles silicones ou végétales).
     Ci dessous une photo des carottes de glaces d'environ 3mètres, puis une photo du trépan et de la carotte qui en sort.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/extractiondescarottesdeglacesforageepica.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/antarctiquecarotteglace.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/extractiondunecarottedeglacelarge.jpg















    Les carottes sont découpées en tranches de 2 à 5 cm d’épaisseurs puis fondues pour analyser dans divers spectromètres la composition des gaz et divers éléments qu’elles ont emprisonnés dans des bulles. On peut aussi fondre en continu la carotte de glace, en analysant presque instantanément les gaz dans un spectromètre laser.
    Les études sont néanmoins très longues : pour établir le schéma donnant la concentration de gaz des 600 000 dernières années, il a fallu  2 ans pour le méthane et 10 ans pour le dioxyde de carbone.
    Une étude est en cours pour remplacer le trépan à couteaux par un trépan chauffant, qui contiendrait un spectromètre laser et permettrait une analyse en continu, sans remonter l’ensemble tous les 3 mètres de longueur de carotte

    Les éléments et paramètres analysés sont principalement les suivants :
• Variations de température au cours des âges : les isotopes de l’eau (à base d’18O et de deutérium), ont tendance à aller dans la phase eau et neige et il y a un appauvrissement de leur concentration quand l’atmosphère est plus froide et une relation linéaire entre leur concentration dans la glace  que l’on analyse et la température moyenne de l’atmosphère à cette époque.
• Accumulation des couches de glace (stratigraphie, mesure de 10Be)
• Aérosols d’origine naturelle : Océans (Cl-, Na+, SO4=,...) - Continents (Al, Ca++, NH4+, acides organiques - Volcans (Cl-, SO4=) et feux de biomasse
• Activité solaire,  le béryllium est formé à partir du rayonnement solaire, la concentration de ses isotopes permettant de mesurer la durée
• Aérosols  d’origine humaine : SO4=, NO3-, métaux lourds, 137Cs,…
• Gaz atmosphériques (18 O de O2, CO2, CH4, N2O, CO, gaz rares et leurs isotopes,…)
Insolation locale (proportion O2/N2)
En outre on calcule les paramètres des positions relatives soleil/terre, afin de déterminer les variations et cycles de l’irradiation solaire.

    La datation se fait par plusieurs techniques comparatives :
    Pour des temps proches, on peut compter les couches annuelles de glace par stratigraphie et on connaît des dates de certains événements (par exemple éruptions volcaniques) ayant laissé des traces chimiques. On peut aussi modéliser le tassement des neiges et la formation des glaces, dans la mesure où on a mesuré les températures par analyse des isotopes de l’eau. Dans certains cas des analyses d’éléments peuvent donner des indications et des comparaisons et calages peuvent être faites entre les chronologies de forages différents.
    Les diverses mesures doivent également être cohérentes.

    Voici les résultats des variations de composition gazeuse de l’atmosphères sur les 600 derniers millénaires

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/atmosphere600000.jpg
    L’analyse des gaz inclus dans les glaces des pôles, et leur datation, permettent de montrer que les concentrations actuelles des gaz à effet de serre CO2, CH4 et N2O sont sans précédent dans les derniers 600 000 ans, et sont donc bien dues aux rejets industrielles (y compris les transports), depuis 1850.

    Les températures ont été déterminées par des forages au pôle sur et au pôle nord. Les résultats sont très cohérents.
    Les graphiques (en noir mesures au Groenland, et en rose, violet et bleu des mesures dans des sondages différents de l'Antarctique),  montrent des successions de périodes de refroidissement et de réchauffements.Les calculs d’astronomie montrent que l’irradiation solaire qui varie en fonction des positions terre/soleil sur son orbite, ainsi qu’à une action lente des réchauffements qui augmentent la teneur en CO2 et les accélèrent par effet de serre.
    Mais ces variations naturelles au cours des âges, de CO2 et de réchauffement sont lentes, sur plusieurs dizaines de milliers d'années alors que l’actuelle production par l’homme est, à cette échelle, très brutale (sur 150 ans et donc due à l'activité humaine), et provoque un forçage radiatif, qui entraînera malheureusement un changement climatique certain.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/temperature.jpg

Jeudi 23 janvier 2014 à 8:03

Ecologie, Changement climatique

http://lancien.cowblog.fr/images/EnergieClimat2/poles.jpg
    Je vous ai parlé à plusieurs reprises des gaz à effet de serre et du changement climatique.
    J’ai fait notamment deux articles sur le rapport 2013 du GIEC (29 et 30 octobre 2013).
    Certaines de mes correspondant(e)s m’ont demandé si le GIEC avait une tendance écologique.
    Ce n’est pas le cas. Le GIEC est un organisme rassemblant 195 pays, soit la quasi-totalité des pays du monde,  qui a pour mission d’évaluer, sans parti-pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au changement climatique.
    Le dernier rapport 2013 a impliqué 259 auteurs, et près de 1100 experts. Les résultats synthétisés des travaux menés dans les laboratoires du monde entier, qui parviennent au grand public, sont le fruit d’un consensus établi sur la base d’un débat scientifique contradictoire.

    J’ai eu la chance d’assister récemment à une conférence d’un chercheur éminent glaciologue, monsieur Xavier Faïn, et je pense qu’un résumé de certains de ses propos pourrait vous intéresser.

    Ils nous a notamment décrit les installations de recherches qui se trouvent aux pôles nord et sud, et les moyens dont elles disposent pour leurs études.

    La France a une base en bordure de mer, dans l’Antarctique, la station « Dumont d’Urville, à 5 km du continent, sur l'île des Pétrels.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/basedumontdurvilleantarctique.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/EnergieClimat2/LAstrolabe.jpg    Elle comprend de nombreux bâtiments reliés par des passerelles : les logements, le restaurant, la cuisine, l'hôpital, les lieux de détente comme la bibliothèque ou la salle de sport, les laboratoires scientifiques de géophysique ou de biologie, les locaux techniques comme la centrale électrique ou le garage, des entrepôts, des ateliers et bien sûr la station météo.
    L'Astrolabe, navire ravitailleur de 65 mètres conçu pour briser la glace sous son poids, assure l'acheminement du personnel et du ravitaillement 5 fois par an, de novembre à février. Ensuite, durant 8 mois, la base est isolée, la banquise en empêchant l’accès.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/Unknown-copie-1.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/tracteur.jpg
    Sur le continent, une base franco italienne, la station Concordia, existe depuis 1997 et est occupée en permanence, mais seuls une quinzaine de techniciens y reste pour l’entretien les neuf mois d’hiver, alors que l’été une trentaine de chercheurs les rejoignent.
    Les transports se font par avion ou par bateau et remorquage ensuite sur la glace par des tracteurs super puissants, qui trainent des installations énormes sur des traineaux; (cf photo ci contre).

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/stationUS.jpg







Les américains ont aussi leur station.











http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie2/images-copie-1.jpg
  Quant aux russes, ils ont en grande partie enterrée leur base "Vostok", qui existe depuis 1957, et est située à 3884 mètres d'altitude, à 1253 km du pôle sud. La température extérieure moyenne y est de - 67 d° durant la nuit polaire et de - 37 d° l'été, et est descendue l'hiver 1997 à - 90 d°C.
L'air est extrêmement sec et il y a un vent quasi permanent.

     En 1996 les scientifiques russes et britanniques découvrirent le plus grand lac sous la glace au monde, le lac Vostok, en dessous de la station scientifique. Le lac Vostok est situé 4 000 mètres en dessous de la calotte glaciaire Antarctique et s'étend sur une surface de 15 690 km².
 

     Les chercheurs font, dans ces bases, de nombreuses études scientifiques de météorologie, du champ magnétique terrestre,  de détection de particules venat des espaces sidéraux, et surtout des forages dans la glace, qui permettent de reconstituer l'état de l'atmosphère terrestre jusqu'il y a 600 000 ans. 
    C'est cette dernière étude qui fera l'objet de mon article de demain.

Mercredi 22 janvier 2014 à 7:46

Sculpture, musées, peinture

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/PHOe019a64276e911e3ae83c18dfe4d7cca805x453.jpg

    Je ne sais pas si vous avez entendu parler de la ville de HARBIN, en Mandchourie, dans le nord de la Chine, qui compte près de 4,6 millions d'habitants. On en a montré des images à la télé. Elle est surnommée Ville de Glace en raison du long hiver qui y règne, bien qu'elle soit située à la même latitude que la ville de Lyon en France : il gèle d'octobre à avril et la température moyenne au milieu de l'hiver est vers - 20 d°, avec des minima au dessous de - 30 d°C.
     Tous les ans un festival de sculpture sur glace et de neige est organisé à Harbin.
     Des constructeurs et des artistes réalisent de véritables monuments de glace, en découpant la glace d'une rivière en blocs de 250 kg, que l'on scelle à l'eau les uns sur les autres. On découpe aussi des briques olus petites pour faire les colonnes et on sculpte la glace et la neige.
     Le clou cette année est une reproduction en vraie grandeur du Colisée de Rome, et un immeuble moderne de glace de 45 mètres de haut (photo ci dessus).
     Aujourd'hui, je vous montrerai des images des réalisations en noir et blanc, et le 22, dans le prochain intermède je vous en montrerai des images la nuit avec l'éclairage assez extraordinaire.
     Si vous voulez en savoir plus, en faisant "harbin" sur Google, vous trouverez plein d'articles et d'images.

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/bp1.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbinestival.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/bp3.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/1170379030wtFeb07atwHarbinUSE.jpg
















http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/chineharbincoliseederomesculptureneige.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbin02.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/231693.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbin05.jpg



http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/FestivaldesculpturesdeglacedHarbinpics809.jpg














http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages5/harbinicelantern5-copie-1.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast