Dimanche 28 février 2016 à 9:40

Chats

En intermède, des photos d'un chat très grognon, trouvées sur Wizz :

http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/116866415178364585136231187030206n.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/phpEF4VR5.jpg





























http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/koyukicatrectfb56c477bfa0d68.jpg














http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/phps1bUNx.jpg
















http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/phpKnCai2.jpg

































http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/phpoJwpIb.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/phpKnCai2-copie-1.jpg




























http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/phpzwTdtP1.jpg































Vendredi 26 février 2016 à 9:29

Violence

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/imagescopie13.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/Unknowncopie9.jpg
   




     Des jeunes me parlent de harcèlement dont ils sont victimes sur internet et demandent conseil.
     J’ai déjà fait plusieurs articles à ce sujet (17 et 27 février 2013, 2 décembre 2013, 26 et 27 mai 2014).
    Je ne vais pas tout répéter, mais pour vous éviter de chercher, je vous donnerai quelques conseils.

    D’abord il faut prendre ces harcèlement au sérieux et si votre enfant ou un camarade en est victime, il faut savoir ce qu’il en est réellement et faire le point avec lui.
    Le harcèlement est quelque chose qui va très vite, comme une vague qui déferle: en quelques jours, le jeune se replie. Et le harcèlement touche tous les milieux.
    Le harcèlement en milieu scolaire ou le cyber-harcèlement ont des conséquences bien connues sur les victimes : augmentation de l'anxiété, symptômes dépressifs, troubles du comportement alimentaire, faible estime de soi, mauvais résultats scolaires, difficultés d'ajustement psychosocial, crainte de fréquenter les lieux scolaires.      
    Certains harcèlements ont mené leur victimes au suicide, et une enquête aux USA réalisée sur 37 fusillades dans les établissements scolaires de l974 à 2000 et sur 41 agresseurs, a révélé que 71 % d’entre eux se sentaient harcelés, persécutés, ou blessés par les autres personnes de leur entourage scolaire avant leur acte.

    Alors que faire si on est ainsi harcelé(e).?

Que faire sur internet ?
        - D’abord des mesures de précaution, ne pas converser avec n’importe qui, essayer de voir si la personne a un site pour voir ce qui y est traité.
           - Rester discret, ne pas donner son nom ou son adresse à quelqu’un qu’on ne connait pas. Ne pas raconter sa vie à n’importe qui. Ne pas publier n’importe quoi et réfléchir à ce qu’on publie et aux conséquences possibles.
          - Etre prudent avec une webcam : quelqu’un peut filmer à votre insu ou vous choquer avec des images ou gestes et faire ensuite du chantage.   
        - Si votre interlocuteur est désagréable ou commence à vous harceler, cela ne sert à rien de lui demander d’arrêter, cela ne fait que l’exciter.
        - On peut lui voler dans les plumes verbalement, cela en arrêtera certains et cela vous calmera peut être, mais cela risque aussi l’inciter à faire pire.
              - Le mieux c’est de couper le contact et de l’exclure de votre site.
        - Si sur un site autre on dit du mal de vous, ne le relevez pas et n’y allez plus. Dites vous que peu de personnes le verront. Y aller ne fait que satisfaire le harceleur. Vous pouvez évidemment répondre, mais cela risque d’augmenter le niveau du  harcèlement. Si vous arrivez à tourner en dérision votre adversaire avec humour, en ayant l’air par ailleurs de ne pas souffrir de ce qu’il a écrit, vous avez quelques chances de le faire renoncer.
           - Mais surtout ne faites pas une montagne avec de petites remarques désagréables : ne vous montrez pas susceptible : que l'on se moque gentiment parfois d'un camarade, qu'il y ait parfois des heurts verbaux entre deux personnes, c'est normal.
           Ne prenez pas trop au sérieux ces agissements. Ce que pensent des imbéciles n'a pas beaucoup d’importance. Effacez ces commentaires désagréables s’ils sont sur votre site. Et si vraiment cela devient insupportable, changer de blog, en créer un autre dont vous ne donnerez l'adresse qu'à vos amis et recopiez y vos articles.
              - Et si vraiment cela va plus loin que vous ne le supportiez, confiez vous à un(e) ami(e), à un adulte en qui vous avez confiance ou à vos parents. L’essentiel est de sortir de la solitude.
        Il m’est déjà arriver d’avoir une explication avec un harceleur et de le menacer de poursuites juridiques, pour lui faire arrêter d’importuner une correspondante.
    Certains harceleurs ne sont pas conscients du mal qu’ils font : ils pensent qu'insulter via Internet, ça reste virtuel
       - Et si cela devient vraiment odieux, il faut couper les réseaux sociaux pendant un temps, bien que ce soit très difficile pour les jeunes.

Que faire pour un harcèlement en classe ?
        - S’il s’agit de petites moqueries sans grande répercussion, il ne faut pas vous montrer trop susceptible. Ce que j’ai dit plus haut reste vrai.
        - Si un groupe vous prend pour souffre douleur, et si vous avez de bons camarades, allez avec eux et en groupe, ignorez l’autre groupe et serrez vous les coudes.
        - Si vous êtes un souffre-douleur isolé(e), parlez en à l’infirmière, à un prof sympa ou à vos parents qui eux verront les professeurs.
            - Et dans le cas de vols, rackets, mauvais traitements, il ne faut pas le cacher, il faut porter plainte.
       
        Ensuite il faut se reconstruire et pour cela ne pas croire tout ce qui vous a été méchamment dit. Il n’y a pas le dixième de vrai. Confiez vous à des amis, discutez avec eux : vider son sac fait du bien.
        Puis repartez de l’avant : c’est l’avenir qui compte, pas le passé.

        Et un point qu’il ne faut pas oublier, mais je ne peux guère en parler car c’est tout de suite très personnel : un petit ami à l’esprit tordu peut être un manipulateur, un harceleur, et la conduite à tenir est la même, mais c’est plus difficile si vous l’aimez.

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/CONSEILSCONTRELEHARCELEMENT2.jpg

Mercredi 24 février 2016 à 9:55

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/effetplacebo.png
Un correspondant m’écrit, « Je sais en quoi consiste l’effet placebo, mais je ne sais pas l’expliquer : est il tout à fait psychologique  et quels en sont les éléments? »

    Je vais essayer de vous donner quelques explications, mais je ne suis pas sûr de les connaître toutes.

    Un placebo, c’est une « absence de médicament » que l’on fait prendre à quelqu’un en lui faisant croire que c’est un médicament. Cela sert notamment dans les études comparatives des effets des médicaments : on donne par exemple à un groupe, les gélules du médicament et à un autre groupe « témoin », des gélules qui ne contiennet que du sucre en poudre, mais les membres du groupe ne le savent pas et croient qu’il s’agit du même médicament. C’est un « placebo » (du latin placebo, je plairai). On compare alors les effets, car en général les effets du placébo sont moindres que ceux du médicaments mais non nuls. Ils sont en général faibles quand il s’agit de maladies graves ou microbiennes, mais peuvent être important lorsque l’action se fait par l’intermédiaire du système nerveux ou du système hormonal.

          Les effets psychologiques d’un placebo :

    La prise du placebo peut d’abord déclencher la libération dans l’organisme de produits chimiques naturels, proches d’un médicament quant à leur action.
    C’est le cas par exemple de la lutte contre la douleur. La prise d’un placebo, par son effet psychologique agit sur l’hypothalamus, dans le cerveau, lequel par l’intermédiaire de l’hypophyse sécrète des « endorphines », neuropeptides naturels ressemblant à al morphine, et qui agissent sur des neurones qui bloquent en partie les synapse des neurones de la moelle épinière qui transmettent la douleur.
    Le corps par ailleurs s’habitue aux effets de certains médicaments, et notre cerveau  est conscient de ces effets. La prise du placebo peut déclencher un e réaction analogue à la prise du médicament : ainsi la prise d’un placebo remplaçant un médicament stimulant, augmente néanmoins la pression sanguine et le rythme cardiaque (par l’intermédiaire de l’hypothalamus et du système orthosympathique.
    Cet effet est particulièrement efficace sur des animaux de laboratoire ou domestiques, qui sont habituellement traités avec un médicament.

    La prise d’un médicament (ou supposé tel), modifie le comportement du malade et ses habitudes, en raison de la confiance qu’il fait au médecin et au médicament. Certains de ces changements peuvent être bénéfiques pour la santé.

    Le fait d’être soigné diminue l’anxiété due à la maladie, et donc un placebo a un effet apaisant. C’est efficace contre des douleurs bénignes (on console les enfants qui sont tombés), ou dans des troubles où le système nerveux joue un rôle : sommeil, toux, ; asthme, allergie, troubles viscéraux. Le placébo ne guérit pas, mais il peut soulager le stress et ses effets excitants et douloureux   

        Les effets naturels dus à l’évolution de la maladie :

    Certaines maladies peu graves guérissent d’elles mêmes, en l’absence de médicament. L’organisme fait son travail de lutte.
    En général on prend les médicaments au maximum de la maladie, quand on se décide à voir le médecin. Les symptômes diminuent ensuite, même si on n’a pris qu’un placebo (ou rien du tout).

    Par ailleurs des médicaments antérieurs déjà pris, peuvent avoir un effet prolongé et se superposer au placebo.

    Cet effet en l’absence de tout médicament ou avec prise d’un faux traitement est ce que l’on appelle « l’effet placebo ». Il est d’autant plus efficace que la maladie est bénigne, sensible au suivi du traitement et au stress, et dépendant des réactions du système nerveux. il n’est pas facile pour un patient de savoir pourquoi son état s’améliore, et donc de juger si c’est son médicament qui fait effet, ou s’il s’agit là des conséquences d’un changement général d’attitude, de la réduction de son stress, ou le simple fait du temps qui passe. C’est pourquoi la prise d’un  simili médicament paut améliorer la situation, notamment en matière de douleur.
    Mais un placébo soulage, mais ne guérit en aucun cas la maladie.

Lundi 22 février 2016 à 9:47

Chats

 Suite de mon intermède d'hier : les métiers que peut faire votre chat.

http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/detecteurdefantome.jpg





Détecteur de fantômes





http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/verifstylo.jpg








Vérificateur de stylo







http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/inspecteurnourriture.jpg










Inspecteur de nourriture






http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/examinateurverredeau.jpg












examinateur de verre






http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/verificateurbain.jpg



















Vérificateur de bain


http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/verifstylo-copie-1.jpg












vérificateur de courses




http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/explorateurdeboite.jpg








explorateur de boîte






http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/testeurgravite.jpg













tester la gravité terrestre






http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/deterrerplantes.jpg










déterrer des plantes vertes

Dimanche 21 février 2016 à 16:38

Chats

Aujourd'hui, intermède.
      J'ai trouvé sur Wamiz des caricatures sur les "métiers de chats", qui m'ont bien amusées.
      Je vous les montre en deux articles (le suivant demain)    :

http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/remededepression.jpg






Un remède affectueux contre le stress









http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/masseur.jpg







Un masseur en cas de lombalgie











http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/reveil.jpg










Un réveil matin efficace






http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/bouillotte.jpg









Une bouillotte pour chauffer le lit





http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/Rechauffeurtete.jpg









Un réchauffeur de tête



http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/assistantlit.jpg








Un assistant pour faire le lit







http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/pliagevetements.jpg












Un assistant pour plier les Vêtements








http://lancien.cowblog.fr/images/Chats3/assistantvalise.jpg








Un assistant pour faire les valises

Vendredi 19 février 2016 à 14:06

Biologie, santé.

J’ai fait plusieurs articles sur les vaccins, leurs bienfaits et leurs inconvénients. Cela ne plaît pas toujours à mes lecteurs et l’un d'entre eux, qui ne veut pas se faire vacciner, me dit qu’il a le droit de disposer de son propre corps comme il l’entend.
    Certes je ne conteste pas cela, mais je considère cependant que son attitude n’est pas raisonnable.

    D’abord pour lui même, s’il a envie de vivre.
    Les effets secondaires dangereux des vaccins sont très rares et on leur attribue par contre de nombreux effets indésirables qui ne leur sont pas dus, surtout depuis que n’importe qui raconte n’importe quoi sur les réseaux sociaux d’internet.
    Par exemple on raconte que le vaccin contre le papillomavirus pourrait causer de cas de sclérose en plaques, ce qui est faux, http://lancien.cowblog.fr/images/Santebiologie2/mortnourrisson.jpgde même que l’on raconte sur le web que la vaccination contre la coqueluche a entraîné des morts subites du nourrisson, alors que c’était la mode du couchage sur le ventre qui en était la cause (voir statistique ci contre).









    Par contre les vaccins nous protègent efficacement contre de nombreuses maladies, et ils ont sauvé des centaines de millions de personnes.
    http://lancien.cowblog.fr/images/Santebiologie2/nonvaccin.jpg

Actuellement, 1,4 millions d’enfants meurent tous les ans dans le monde, faute d’avoir été vaccinés . Le graphique ci contre donne les maladies en cause.












    Mais il met en danger la vie de ses proches, et ceci doublement et c’est une non assistance à personne en danger. D’une part parce qu’il fait en sorte que ses enfants ne soient pas vaccinés et que donc le risque est pour eux des milliers de fois plus grand que s’ils l’avaient été. D’autre part risquent lui même beaucoup plus d’être malade, il risque de contaminer son entourage.
    Plus une maladie est contagieuse et plus il faut s’en prémunir : un malade de la rougeole contamine en moyenne 17 autres personnes, 7 pour les oreillons, et 2 pour la grippe et cette dernière peut être mortelle (18 000 morts en 2014).

    C’est même une attitude incivique, car si beaucoup de personnes avaient la même cela met en danger la population, et des chiffres simples le démontrent.

    Certaines maladies ont pratiquement presque disparu grâce à la vaccination.
La variole a fait des centaines de milliers de morts dans le monde. Peu de cas deûis 1958 et le dernier cas connu en Somalie, en 1977+
    La diphtérie faisait encore 45 000 malades en France  vers 1920 : plus aucun aujourd’hui.
    Avant la vaccination en 1950, 4000 malades par an de poliomyélite en France, plus un seul actuellement.
    A la même époque il y avait plus de 500 000 cas de coqueluche en France et moins de 1000 en l’an 2000.
    Dans les années 50, la rougeoles faisait plus de 500 000 malades par an en France; aujourd’hui moins de 1000.

    Les statistiques montrent que, dans une population, plus le pourcentage de vaccination est grand, moins il y a de maladies correspondantes.
  
    Ne pas avoir recours aux vaccinations obligatoires et recommandées est donc aberrant. Cela bien sûr, n’empêche pas de faire des recherches pour améliorer encore l’efficacité et l’innocuité des vaccins.

Mercredi 17 février 2016 à 9:11

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/Santebiologie2/articlelogo107.jpg

     La tuberculose était une maladie extrêmement répandue et parfois mortelle, en France après la guerre. Puis est intervenu le vaccin BCG et la maladie a presque disparu.
    Depuis quelques années on constate à nouveau des une recrudescence de la maladie, et au niveau mondial, la tuberculose est la seconde cause de mortalité infectieuse après le sida.

    En 2014 on a dénombré 0,6 millions de malades de la tuberculose, 1,5 millions de décès et 500 000 cas de tuberculose multirésistante aux antibiotiques.

    Pourquoi.?
    D’abord parce que dans certains pays, la vaccination est peu suivie : c’est le cas notamment de l’Afrique et du Maghreb.
    Ensuite parce que le BCG, s’il est très efficace chez les enfants, (plus de 80%), il l’est moins chez les adolescents et les adultes.

    Le BCG actuellement utilisé est un vaccin fabriqué à partir d’une souche atténuée de tuberculose bovine. Il n’a pas tout à fait les mêmes antigènes (les molécules que notre système immunitaire reconnait et qui le fait réagir pour éliminer les bactéries infectieuses), que le bacille humain.
    On améliorerait donc l’efficacité du vaccin si on le préparait à partir d’une souche atténuée du bacille humain (mycobactérium tuberculosis).
    C’est ce qu’a réalisé un centre hospitalier de Lausanne en Suisse.
    La bactérie humaine a été atténuée par la mutation de deux gènes impliqués dans la capacité de la bactérie à se multiplier dans l’organisme et à y fabriquer des toxines.
    Après des essais sur animaux probants pour tester son innocuité, des essais cliniques ont été menés sur trois groupes témoin d’adultes, l’un ne recevant rien et les deux autres des doses croissantes de BCG et du nouveau vaccin et les patients ont été suivis pendant 210 jours.
    Ce nouveau vaccin a très bien été toléré, au moins autant sinon plus que le BCG et une meilleure capacité à faire réagir le système immunitaire.
    Des essais on lieu en Afrique du Sud sur des bébés et la protection à terme de une dizaine d’années va être évaluée sur un nombre beaucoup plus important de personnes (plusieurs milliers)

    On espère ainsi diminuer fortement le nombre de cas de tuberculose dans le monde, à condition toutefois de généraliser la vaccination.
   

Mardi 16 février 2016 à 15:02

Fonctionnement de Cowblog


http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/papysinge.jpg       Juste un petit mot aujourd'hui.
       Je suis pas mal surchargé en ce moment et je manque un peu de temps.
       Et puis j'ai écrit beaucoup d'articles, ( celui là est le 3 284 ème) et je commence à avoir un peu de mal à trouver des sujets neufs

      Autre point, cowblog ne fonctionne plus correctement et il n'indexe plus sur le web les articles avec les mots clés qu'on lui propose. J'ai beaucoup moins de lecteurs extérieurs à Cow et à l'intérieur les 2/3 des personnes que je connaissais sont parties.
     J'ai donc moins de réactions par mails et les statistiques ne fonctionnant plus, je ne sais pas ce qui est consulté sur mon blog.

    Bien sûr je n'abandonne pas pour autant, mais, pendant quelques temps, au lieu de publier tous les jours, je ne le ferai que tous les deux jours environ. Mais j'espère bien conserver mes lecteurs et n'hésitez pas à continuer à me poser des questions par mail. Je publierai un véritable article demain.


Lundi 15 février 2016 à 15:38

Animaux

C'était hier la saint Valentin, fête des amoureux. Je n'en rajouterai pas pour les humains, il y a assez de pubs pour cela, mais je publierai, en intermède, quelques photos d'animaux :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/297712714315bSacJHso.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images1.jpg











http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images2.jpg









http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images4.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images5.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images6.jpg
















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images7.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Unknown-copie-1.jpg
















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images8.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images.jpg

Dimanche 14 février 2016 à 9:57

Sciences et techniques

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/Illustrationdecoupelampeled.png

   Suite à mes articles sur les « LED », plusieurs lecteurs me demandent si ces lampes sont dangereuses pour la santé.

    Si l’on entend par santé notre état général, il n’y a pas de risque car aucun rayonnement X n’est émis, et contrairement aux tubes fluorescent il n’y a pas de mercure qui peut s’échapper si on brise l’enveloppe. 5Cela dit, pour les tubes fluorescent la quantité est très faible et il n’y a pas de danger si on casse un tube.

    Le problème est de savoir si leur lumière est sans conséquence pour nos yeux.
On ne trouve pas beaucoup d’études dans ce domaine, car l’apparition des led dans l’éclairage des maisons est récente, mais Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié récemment un rapport d'expertise sur les effets sanitaires des systèmes d'éclairage utilisant des LED,
    Par ailleurs on ne dispose pas d’un recul suffisant pour avoir une opinion définitive. Il peut falloir des années pour qu’un dommage de la rétine apparaisse.

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/Spot6WPAR16spectre.jpg
    La plupart des leds émettent une lumière très blanche, voire légèrement bleue, donc relativement énergique.
Une exposition importante à cette lumière pourrait entrainer un vieillissement prématuré de la rétine, favorisant l’apparition d’une dégénérescence maculaire (DMLA) ou son aggravation. Cette maladie dégrade progressivement la vision cen- trale, aboutissant à une vue dégradée devant soi.



    Le risque est plus important pour les enfants au dessous de 10 ans, dont le cristallin n’absorbe pas les rayonnements de couleur bleue. C’est également le cas des personnes qui n’ont pas de cristallin, ou de celles qui ont été opérées de la cataracte et qui portent un cristallin artificiel.
    Tout dépend de l’intensité de la lumière et de sa couleur, et de la durée d’exposition. Certaines profession exigent un éclairage important et demandent une lumière blanche intense (par exemple un bloc chirurgical).
    Dans les LED bleues ou les LED à lumière blanche froide, c’est une diode bleue qui produit la lumière, dont le bleu est «transformé» par un produit phosphorescent pour obtenir du blanc. Ces deux types de diodes émettent donc une proportion de lumière bleue supérieure à celle de la lumière naturelle.        

    Il semble donc préférable d’éviter l’emploi des LED blanches et im est préférable  de privilégier celles qui produisent une lumière chaude et de s’éloigner le plus possible de ces sources lumineuses, ou du moins de limiter les temps d’exposition des yeux (ne pas les employer comme lampe de chevet ou comme veilleuse, surtout pour les enfants).
    Surtout il ne faut pas utiliser des lampes trop puissantes.

    Enfin il faut savoir que, par construction la led est beaucoup plus lumineuse en son centre. Il faut donc éviter de fixer l’ampoule avec les yeux et il vaut mieux éviter les spots et utiliser des diffuseurs comme des abats-jours.

    Donc pas de panique, ne jetez pas vos leds à la poubelle;  les lampes que l’on trouve dans le commerce ne sont pas dangereuses si on respecte quelques précautions et qu’on n’utilise pas des lampes surpuissantes.

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/ampoulesWlumens.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast