Dimanche 31 juillet 2016 à 9:03

Zoo

   Suite des intermèdes sur les animaux sauvages qui en mangent d'autres : aujourd'hui, les fauves.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie005.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie017.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie020.jpg


























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie021-copie-1.jpg


























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie023.jpg





























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie024-copie-2.jpg























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie027.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie030.jpg

















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie031.jpg
























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie032.jpg

























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie034.jpg

















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie037.jpg

Vendredi 29 juillet 2016 à 9:14

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/pasdamalgamedessin448x293.jpg

Mon dernier article sur les attentats m’a valu plusieurs mails, dans lequel je m’insurgeais contre les polémiques sur la responsabilité des attentats, dans un moment où l’unité devrait être de règle, devant la tristesse des familles des victimes, et où les politiciens devraient moins penser à leurs réélections et notamment à la campagne présidentielle.
    Certes il est certain qu’à Nice, il y a eu des manquements au plan de la sécurité, car on aurait dû voir ce camion dont la présence en centre ville n’était pas autorisée, mais cela fera l’objet d’enquêtes et d’interventions éventuelles de la Justice, et il faut laisser celle-ci agir.

    Je ne donne pas, comme certains le croient, un satisfecit au gouvernement, mais je trouve malvenues les critiques de monsieur Sarkozy, qui lorsqu‘il était président, a fortement diminué les effectifs de la police et de la justice, et a presque supprimé le services de renseignements.
    Par ailleurs je trouve irréaliste la demande de mettre un bracelet électronique à tous les « fichés S ». Je ne me place pa sur le plan juridique, mais sur le plan pratique. Un bracelet ne permet que de savoir si le délinquant est chez lui dans un créneau horaire donné; il ne permet pas de savoir où se trouve l’individu en dehors de chez lui. Il faudrait alors faire des bracelets comportant un GPS, mais cela demande alors une surveillance permanente de plusieurs milliers de personnes, sinon la mesure set inutile, et de plus, cela ne renseigne pas sur se intentions et sur ce qu’il fait. Je vois mal comment analyser de façon utile cette multitude énorme d’images.

    Sur le plan pratique je pense que le gouvernement a fait ce qu’il pouvait : augmenter le renseignement, la coopération entre les pays européens, augmenter le forces de police, faire intervenir l’armée et surveiller au mieux le lieux. Filtrer les entrées dans les rassemblements importants de personnes pour des manifestations diverses.
    Mais cela n’est pas totalement efficace, et si cela permet de déjouer un certain nombre d’attentats très organisés, cela ne peut prévoir et prévenir ceux intentés par des personnes presque solitaires, avec des moyens peu sophistiqués comme un véhicule ou une arme blanche.
    Par ailleurs s’il existe des erreurs, comme le défaut de surveillance comme à Nice, ou le fait d’avoir laissé en liberté un suspect, il faut en rechercher la responsabilité au niveau local : Le gouvernement ne peut être au courant de toutes les actions dans leur détail, surtout avant l’attentat, quand on ne sait pas où il peut y en avoir un.
    Au niveau gouvernemental, on ne peut que fixer des règles et prendre des mesures générales.

    A ce niveau, par contre je ne suis pas d’accord avec la politique actuelle sur un point important.
    D’abord je constate que ceux qui commettent des attentats ne sont pas des fanatiques religieux, même s’il se sont radicalisés; la plupart n’étaient pas pratiquants, et ce sont le plus souvent des repris de justice ou des gens fragiles au plan mental, des gens qui donc se sentent exclus de la société.
    Je ne crois pas que cette constatation suffise à expliquer leur attitude. un délinquant n’est pas forcément un tueur sanguinaire, et un malade mental agit sous le coup d’une pulsion et ne perpétue pas des crimes organisés à l’avance, contre des personnes qu’il n’ connaît pas.
    Je pense que ces personnes recherchent la notoriété de martyrs, le fait de faire parler d’elles, la satisfaction d’une vengeance publique contre la société. Elles ont donc besoin de la communication médiatique.
    Et si l’on se place au plan de la stratégie de Daesh, son but est de désorganiser la société actuelle, à monter les gens les un contre les autres, à générer la peur et la suspicion et c’est pour cela qu’il cherche pas des actions sur des cibles symboliques ou économiques; il recrute des gens pour des assassinats de masse, de personnes innocentes qui n’ont rien à voir avec l’aspect politique, de personnes qui ne peuvent réagir ou se défendre.
    Le gouvernement a tort de dire que c’est une guerre; ce ne sont que des tueries de masse, de lâches génocide. Les fanatiques d’une cause, n’assassinent pas ainsi des innocents : ils font un attentat conte un roi, un chef de gouvernement, un préfet, un monument ou un bâtimentfaisnt partie de l’image de la société.
    En fait Daesh, malgré la facilité de communication d’internet, n’a pas les moyens de recruter suffisamment et il a besoin de se servir de nos médias, de nos mayens de communication pour d’une part répandre la peur et d’autre part recruter, en donnant à des personnes fragiles ou qui sont hostiles à la société actuelle,  la notoriété de leur action, et le sentiment d’être important et d’avoir décidé de la vie et de la mort de nombreuses personnes.

    Je pense donc que l’on devrait faire en sorte que les médias ne donnent que les faits et que l’on ne parle que des victimes, de leurs familles, des cérémonies de deuil ou de reconnaissance, et des mesures prises au plan technique, de l’arrestation ou du fait que les tueurs ont été abattus, mais sans les nommer;
    Mais je classerais « secret défense » toutes les informations sur les tueurs, sur leur nom, leurs familles, leur pédigrée, pour que les médias ne puissent en parler.
    Je ne parlerais de leurs actes, que comme des actes lâches, sans utilité pour une cause, faits par des délinquants ou des personnes anormales qui sont capables d’assassiner des innocents sans défenses.
    Il faudrait que ces criminels n’aient aucune publicité, qu’ils se sentent anonymes et inutiles à leur cause, et que nos médias ne donnent pas à Daesh, la publicité qu’il souhaite.
    De telles mesures rendraient sûrement le recrutement plus difficile.
    Ceci n’empêcherait pas, bien sûr, que l’on intensifie la lutte contre l’action de Daesh sur internet.

    En fait je pense que en Syrie, en Irak ou en Libye, la lutte contre Daesh est une guerre militaire sur le terrain, mais dans les pays occidentaux, c’est avant tout une guerre de communication, et il ne faut pas se laisser prendre aux pièges de Daesh dans ce domaine.
    Réduire les moyens de publicité que lui offrent nos médias, rendrait plus difficile le recrutement de terroristes et donc les attentats.

Mercredi 27 juillet 2016 à 9:40

Informatique, médias, internet

http://lancien.cowblog.fr/images/Santebiologie2/images-copie-1.jpg

     Je suis allé ces derniers mois faire quelques examens de contrôle et je suis toujours étonné de voir le nombre de personnes, y compris les personnels de santé qui téléphonent partout avec leur portable dans l’hôpital, malgré les affiches qui demandent qu’on éteigne ces appareils pour ne pas gêner le service.
    Je pense que la règlementation devrait être à la fois plus souple et plus sévère, avec des affiches claires avec des interdictions formelles là où on risque de perturber des appareils électromagnétiques, et par contre l’autorisation de téléphoner ailleurs, à condition de ne pas gêner les autres personnes, et donc d’être très discret et de parler à voix basse.
    Il me semble qu’on devrait avoir trois sortes de zones : usage autorisé, usage limité et usage totalement interdit.
    Les téléphones mobiles devraient être éteints et leur usage formellement interdit, même aux professionnels de santé, dans les locaux comportant des dispositifs électro-médicaux à fonction critique ou servant au maintien de la vie, tels que services d’urgence, salles de soins intensifs, néonatalité, blocs opératoires ainsi qu’à proximité des lits de patients connectés à des dispositifs électro-médicaux, comme les pacemakers.
    Leur usage devrait être limité dans les services de mesures et examens, autorisé dans les pièce où il n’y a pas de matériel, et interdit dans les pièces où il y a des appareils de radiologie, IRM, échographie et les matériels d’interprétation.
    L’usage dans les autres services pourrait être autorisé.
    Mais évidemment cela suppose des affiches claires et des sanctions pour ceux qui n’obéiraient pas aux consignes.
Dans les services où il y a interdiction totale, les téléphones devraient être déposés dans des casiers à l’entrée.
    Je pense que la situation serait alors claire et les personnes devraient se conformer aux consignes et règlements dont l’utilité est d’ailleurs évidente.

Lundi 25 juillet 2016 à 12:19

Oiseaux

   J'ai trouvé sur internet, des photos extraordinaires, faites par Michel, son nom n'étant pas cité.
       Elles montrent combien est cruelle la lutte pour la nourriture des animaux sauvages.
       Pendant trois intermèdes, je vous montrerai quelques unes de ces photos.
Le premier intermède sera celui des rapaces : c'est extraordinaire la diversité des proies (même des poissons !), mis aussi la grandeur de certaines des bêtes qu'ils tuent. Et c'est parfois la curée. Voyez plutôt.


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie002.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie007.jpg





















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie010.jpg
























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie019.jpg























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie025.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie022.jpg













































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie033.jpg






























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie036.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie038.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Naturesanspitie009.jpg

Samedi 23 juillet 2016 à 19:26

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/Chiens/13afc10a0418ca268e85016e61763.jpg

     Les étudiants en médecine s’entrainent pour soigner leur patients, d’une part sur des mannequins et sur des cadavres, et quand ils sont suffisamment entrainés, sur les malades des hôpitaux.
Les vétérinaires s’entrainaient aussi sur des cadavres, mais aussi sur des animaux vivants pour des soins élémentaires. Evidemment il y avait au début des moments désagréables pour ces pauvres bêtes.
    Quant il s’agit de s’entrainer à des opérations aux USA, ce sont de vieux chiens et chats condamnés qui sont anesthésiés et ensuite euthanasiés. En France, les élèves s’entraînent à la chirurgie sur les corps d'animaux déjà morts, que des propriétaires amènent, et c'est seulement au bout de plusieurs années, que l'on peut commencer à opérer des animaux malades, mais toujours sous la surveillance de deux vétérinaires, et seulement dans les cliniques des écoles vétérinaires. Dans un premier temps les élèves assistent à des opérations menées par des vétérinaires et on leur confie peu à peu des tâches simples comme les points de suture. Puis ils assistent les vétérinaires dans les opérations, tout en s’entrainant sur des animaux morts.

      Une entreprise, la société américaine Syndaver, a souhaité qu’on puisse les traiter de façon plus « humanitaire », en créant des mannequins, comme pour les patients artificiels humains.

     Cette entreprise, spécialisée dans la réalisation de tissus et membres artificiels synthétiques, a réalisé un « faux chien », très proche d’un vrai chien vivant, avec ses organes, ses muscles, sa graisse, ses veines et ses os. Le faux chien respire, saigne et peut même mourir.
On peut aussi lui incorporer des défauts : fracture des os, corps étrangers dans l’estomac, tumeur….
Elle souhaiterait fabriquer mille chiens fictifs, pour les vendre à une cinquantaine d’écoles vétérinaires des USA.
Mais pour le moment son projet n’est pas financé et elle a lancé un appel au financement participatif pour un montant de 22 millions d’euros.

     Ce mannequin synthétique de chien est assez horrible, mais il peut améliorer la formation des vétérinaires et éviter de faire souffrir des animaux; c’est toutefois un outil très onéreux d’autant plus que la société Syndaver a un monopole.

http://lancien.cowblog.fr/images/Chiens/sanstitre1024x576-copie-1.png








http://lancien.cowblog.fr/images/Chiens/1464737334975.jpg

Jeudi 21 juillet 2016 à 10:00

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/desenqueteurssurlesitedelattentatrueboylstonle16avril2013surleparcoursdumarathondeboston2418577.jpg

    Comme tous les français, j’ai été horrifié par les attentats et notamment le dernier de Nice. A la fois colère et tristesse en pensant à la peine des personnes qui connaissent les victimes et notamment leurs proches.
    Bien sûr, je me demande comment des êtres humains peuvent ainsi tuer de sang-froid, des innocents qui ne leur ont rien fait, mais je constate que les auteurs de ces attentats ne sont pas des fanatiques musulmans, mais appartiennent tous au banditisme et pour certains d’entre eux paraissent anormaux au plan psychiatrique.
    Je pense que cela peut en partie expliquer les horreurs que l’on voit, soit que l’on ait affaire à de psychopathes, soit que ces personnes, déjà violente, se soient habituées à la violence et aient une certaine jouissance à faire souffrir les autres humains. On a déjà constaté cela avec les SS pendant la guerre, certains étant ainsi peu à peu devenus des monstres, alors qu’à l’origine, ils étaient simplement des personnes violentes et mentalement instables.            
    Mais je suis étonné par les propos que j’entends à la télévision, de personnes qui donnent leur avis, en critiquant le gouvernement, et notamment M. Sarkozy.

    Bien sûr tout le monde souhaiterait que de telles horreurs ne se reproduisent plus, mais c’est facile à dire et beaucoup moins de prendre des mesures efficaces et d’ailleurs personne n’en propose de nouvelles.
    Monsieur Sarkozy notamment devrait plutôt se sentir gêné, car il a laissé, à la fin de son quinquennat, une police, des services de renseignements et une justice amoindris en raison des baisses d’effectifs importantes qu’il leur avait imposées, et il n’avait rien fait au niveau européen pour obtenir une bonne coopération en matière de renseignement.
    Je critique volontiers le gouvernement quant à leur politique économique et sur les programmes d’éducation nationale, mais je trouve que le Président et le Ministre de l’Intérieur ont essayé de faire le maximum en matière de lutte contre le terrorisme.
    Certes il y a encore beaucoup à faire au plan européen notamment, ainsi qu’en matière de renseignement, mais il faut constater que les américains, malgré leurs énormes moyens ne font guère mieux que nous.
    Je pense qu’on est mieux armé aujourd’hui pour prévenir et empêcher un attentat organisé qui demande une certaine logistique et une préparation entre plusieurs personnes, mais par contre un attentat, mené avec des moyens banals que tout le monde peut se procurer, comme une voiture ou un couteau, et perpétré par un psychopathe presque solitaire, est totalement impossible à prévoir et donc à empêcher.
    Pour de telles personnes, qui ne semblent pas être des fanatiques musulmans, se prévaloir de Daesh n’est qu’un faire valoir, comme de faire partie d’un gang, et l’organisation islamique revendique leurs attentats après coup, mais ne les a pas toujours ordonnés.

    Je trouverait normal que les politiques de droite souhaitent être reçus par le gouvernement, pour proposer des mesures plus efficaces pour lutter contre le terrorisme, et que le gouvernement en tienne compte, mais je trouve tout à fait déplacées des critiques d’ailleurs vagues dites à la télévision à des ins électorales, alors que des familles sont en deuil et pleurent leurs proches.

Mardi 19 juillet 2016 à 9:40

Sculpture, musées, peinture

 http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/ImageduPressepapiers.jpg

    Aujourd'hui j'ai beaucoup de travail dans le jardin, et je n'ai plus d'articles pré-écrits.
    J'ai trouvé dans le blog d'une de mes correspondante l'adresse d'un You tube sensationnel :
     C'est le film d'un artiste peintre, qui peint sur ses mains et ses doigts et réalise des tableaux d'animaux extraordinaires .
     En voici l'adresse : visionnez le, cela vaut la peine.

              https://www.youtube.com/watch?v=pXSdWc1wfM0&feature=youtu.be

Dimanche 17 juillet 2016 à 16:42

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/31.jpg
      Aujourd'hui, je ne ferai pas d'article, mais je vais vous envoyer lire une enquête de l'Internaute, sur les métiers et les formations qui débouchent sur des emplois.
    31 filières ont été classées; on donne pour chacune :
               - le taux de personnes ayant un emploi, 2 ans après l'obtention du diplôme.
               - le taux de ceux qui ont un emploi stable : CDI ou CDD devant déboucher sur un CDI.
               - le salaire médian net (autant de personnes au dessus qu'en dessous).

    Cela m'a énormément intéressé : voici l'adresse : 
http://www.linternaute.com/actualite/education/1211328-apb-les-filieres-universitaires-qui-recrutent-et-qui-payent/1211609-31e-arts?een=c5f75190dc92b9a0af690d4b5759db12&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml276_resultatsdubace

     J'ai été étonné par contre du classement, qui ne me paraît pas toujours en relation avec ces chiffres. On ne dit pas quels ont été les critères.
     J'aimerais bien vérifier si d'autres sources donnent des chiffres analogues ou différents.

     Pour ceux qui n'auraient pas le courage de lire l'article, voici un tableau résumé des résultats statistiques.
table { }td { padding-top: 1px; padding-right: 1px; padding-left: 1px; color: gray; font-size: 10pt; font-weight: 700; font-style: normal; text-decoration: none; font-family: Arial,sans-serif; vertical-align: bottom; border: medium none; white-space: nowrap; }.xl63 { color: black; font-size: 12pt; }.xl64 { color: black; font-size: 12pt; vertical-align: top; }.xl65 { color: black; font-size: 12pt; }.xl66 { color: black; font-size: 12pt; }.xl67 { color: black; font-size: 12pt; background: rgb(28, 99, 158) none repeat scroll 0% 0%; }.xl68 { color: black; font-size: 12pt; text-align: left; vertical-align: middle; white-space: normal; }.xl69 { color: black; font-size: 12pt; text-align: left; }.xl70 { text-align: right; }.xl71 { text-align: right; vertical-align: middle; }.xl72 { text-align: right; background: rgb(28, 99, 158) none repeat scroll 0% 0%; }.xl73 { text-align: right; vertical-align: middle; background: rgb(28, 99, 158) none repeat scroll 0% 0%; }.xl74 { font-size: 12pt; text-align: right; vertical-align: top; }.xl75 { font-size: 12pt; text-align: right; vertical-align: middle; }.xl76 { text-align: right; vertical-align: middle; white-space: normal; }.xl77 { text-align: right; vertical-align: middle; }.xl78 { text-align: right; white-space: normal; }.xl79 { text-align: right; vertical-align: middle; }
Résultats résumés d'une enquête de l'Internaute, 2 ans après l'obtention du diplôme.
Les métiers qui débouchent sur des emplois. (niveau Bac + 5) juil-16
       
       
       
Filière % d'emplois % d'emplois stables salaire médian
Master d'enseignement 97% 81% 1 700 €
Informatique] 96% 94% 2 150 €
[Mathématiques 96% 89% 2 150 €
Mécanique, Génie mécanique 95% 91% 2 130 €
Génie civil 94% 89% 2 160 €
Médecine 94% 75% 1 910 €
Sciences de gestion 93% 84% 2 080 €
Physique 93% 83% 2 120 €
Electronique, Génie électrique 92% 91% 2 100 €
Psychologie  92% 59% 1 630 €
Technologies industrielles 91% 86% 2 100 €
Activités physiques et sportives 90% 79% 1 700 €
Sciences juridiques 90% 74% 1 930 €
Langues et littératures étrangères 90% 71% 1 750 €
Génie des procédés 89% 86% 2 070 €
Sciences économiques 89% 74% 1 990 €
Administration économique sociale 89% 72% 1 780 €
Information et communication 89% 67% 1 800 €
Sciences du langage 89% 62% 1 600 €
Sciences de l'éducation (hors enseignement) 89% 53% 1 600 €
Langue et littérature française 88% 68% 1 700 €
Chimie 87% 71% 1 910 €
Langues étrangères appliquées 87% 71% 1 730 €
Aménagement 87% 57% 1 800 €
Sciences de la vie 86% 62% 1 770 €
Géographie 86% 60% 1 730 €
Sciences politiques 85% 55% 1 930 €
Histoire 85% 54% 1 590 €
Sciences de l'univers 84% 65% 1 770 €
Sociologie, démographie 84% 55% 1 600 €
Filières artistiques 80% 57% 1 520 €


Vendredi 15 juillet 2016 à 8:16

Biologie, santé.

 http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/9691fff2ac97ca23a3461fbb1e6c39e238418c.jpg

     J’ai eu l’occasion de lire les propos d’un scientifique américain, Hunter Hoffman, directeur du Centre de réalité virtuelle à l'université de Washington, à Seattle.

    Il s’intéressait à l’initiative d’un chercheur qui a eu l’idée de faire porter des casques de « réalité virtuelle » à des patient subissant des souffrances atroces, notamment des grands brûlés que la morphine n’arrivait pas à soulager entièrement, avec tous les inconvénients de cette drogue.
    On avait alors constaté que ce port associé évidemment à des images adéquates, soulageait considérablement la souffrance des malades.
    Les images projetées étaient celles d’un environnement très froid, neige, glaces, montagnes ou contrées polaires, et ces paysages dans lesquels ils se déplaçaient librement, grâce à leur casque,  leur faisaient en partie oublier leur douleur.

    Pour expliquer ce phénomène,  Hunter Hoffmann a appliqué à des volontaires des tests de douleur, en observant leur cerveau sous IRM et a comparé à un groupe témoin auquel on n’infligeait aucune souffrance.
    Cela a posé quelques problèmes quant aux lunettes à utiliser, car dans un appareil d’IRM, il y a un aimant très puissant, (voir mon article du 15 avril 2015), et on ne peut introduire dans la chambre d’essai aucun élément métallique. Il a donc fallu laisser à l’extérieur tout l’électronique et ne rentrer les images que par une fibre optique, vers des lunettes en plastique.
    Les essais ont confirmé la diminution de douleur due au port des lunettes de réalité virtuelle, les zones du cerveau qui la ressentent, notamment l’hypothalamus, étant beaucoup moins sollicitées. Il semble que cela soit due à l’augmentation de sécrétion d’endorphines, qui, produites naturellement par l’organisme, ont un rôle analogue à la morphine, et bloquent les synapses du circuit de transmission de la douleur.
    Le professeur Hoffmann essaie de confirmer ce résultat en injectant un antidote de la morphine et des endorphines, la naloxone, qui bloque leur action au niveau des récepteurs des synapses, pour voir si le port des lunettes a alors un effet moindre.

    Les études sur la réalité virtuelle et ses effets sur le cerveau sont d’ailleurs intéressantes.
    Une université de Californie a montré, sous la direction du Pr Mayank Mehta, que des rats, qui avaient des comportements voisin en apparence dans un environnement réel et dans un environnement virtuel, présentaient en réalité des perturbations très importantes au niveau de l’hippocampe (le professeur de la mémoire épisodiques et des cartes spatio-temporelles de notre environnement).
    Les chercheurs avaient « reconstruit » en images sur des écrans, de part et d’autre d’un tapis roulant sur lequel marchaient les rats (retenus par un harnais), la salle réelle où évoluaient habituellement les rats.
    Lorsque le rat naviguait en réalité virtuelle, la moitié environ des neurones de son hippocampe étaient inactifs et l’autre moitié, complètement perturbée. L’activité de l’ensemble du cerveau était par ailleurs diminuée.
    On n’a évidemment aucune idée de l’extrapolation à l’homme ni des effets à long terme qui pourraient subsister.
    Les scientifiques vont essayer de comprendre les transformations chimiques à la base de ces observations;

    On nous promet  actuellement une télévision en relief qui repose sur des techniques voisines de la réalité virtuelle, et l’industrie du jeu vidéo future semble dépendre de cette technologie.
    Il serait important de savoir quels -sont les risques encourus, notamment pour les enfants dont le cerveau n’est pas encore arrivé à maturité et qui est donc plus fragile.

    Un autre point d’ailleurs est inquiétant : les casques utilisés il y a quelques années étaient à base de leds alors que les casques actuels utilisent des « oleds » (voir mes articles des 9 et 24 janvier et 14 février 2016). Les leds émettaient de la lumière blanche. Les leds des lumières colorées parmi lesquelles des lumières bleues entre 400 et 450 nm de longueur d’onde. Ces lumières peuvent avoir, à la longue un effet de destruction des cellules de la rétine, car la distance d’effet est faible et les durées d’exposition importantes. C’est surtout vrai pour les enfants dont la rétine n’est pas mature avant 15 ans.

    Ces lunettes ont par ailleurs des effets secondaires : céphalées, nausées vomissements, qui sont d’origine oculaire et traitement par le cerveau, un peu comme dans le mal de mer.
    La raison est multiple.
    
    D’abord l’écran sur lequel on projette l’image est constitué par les verres de la lunette, qui est tr§ès proche de l’oeil. C’est un peu comme si vous regardiez votre grand écran de télévision à 30 cm de distance. Cela complique la tâche de la vision.

    L'œil fonctionne un peu comme un appareil photo. Lorsque l'on veut prendre une photo d'un objet proche, il faut faire la mise au point. C’est la même chose pour l’œil. Le cerveau est capable de modifier les courbures du cristallin pour faire la mise au point de l’image sur la rétine, suivant la distance à laquelle se situent les objets que l'on regarde ; c'est l’accommodation.
    L’intensité de l’accommodation donne au cerveau une indication de la distance d’un objet (même si on ne regarde qu’avec un seul œil), et la taille de l’objet (si on en connait la nature) donne également des indications sur sa distance, mais cela reste peu précis et la vision en relief résulte de l’utilisation des deux yeux.
    Lorsque les deux yeux regardent un objet, deux images sont transmises de la rétine au cerveau, qui va les interpréter. Pour que l’objet ne soit pas vu en double, les muscles de l’œil dirigent le regrd de chaque œil vers l’objet. Les lignes de regard sont parallèles pour un objet très éloigné alors qu’elles forment un angle d’autant plus grand que l’objet est proche : c’est ce que l’on appelle la convergence.
    Nos deux yeux étant distants d’une soixantaine de millimètres horizontalement, les images rétiniennes droite et gauche de l’espace (donc les perceptions ou extériorisations monoculaires) sont planes mais légèrement
    Notre cortex visuel est alors capable d’analyser les petites disparités horizontales des deux images rétiniennes pour construire à partir de deux informations 2D, une perception 3D (en relief) beaucoup plus précise qu’en vision monoculaire.

    Dans la vue normale les deux phénomènes de convergence et d’accommodation sont liés et commandés par le cerveau pour voir une image nette et unique.
    Lorsque l’on a un casque de réalité virtuelle la convergence se fait sur l’objet que l’on voit  sur l’image qui est donc à une certaine distance, alors que l’accommodation se fait sur l’écran (la lunette) à quelques centimètres de l’œil.
    Il y a décalage entre les deux commandes habituelles du cerveau qui estr très mal à l’aise et doit s’adapter difficilement.
    Par ailleurs si vous vous déplacez dans le paysage de réalité virtuelle, vos yeux voient l’environnement se déplacer, mais vous ne marchez ni ne bougez réellement : les commandes motrices, les sensations de l’oreille interne et des capteurs d’équilibre sont en contradiction avec ce que vous voyez. D’où un malaise analogue au mal de mer ou au mal d’auto.

Mercredi 13 juillet 2016 à 16:25

Absence et retour

http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/1001295.jpg

       Je suis parti hier, comme tous les ans, vers Saint Colomban, jusqu'au début septembre.

     L'air est frais, quelques nuages et la mer plutôt froide. J'espère que du soleil va bientôt réchauffer tout cela.

     Pour le moment j'ai du travail dans le jardin : il a beaucoup plu ces derniers mois, l'herbe fait 1,50 m de haut, les arbres et buissons ont poussé de deux mètres. J'ai de la taille à faire, passer la débroussailleuse, puis la tondeuse.
     Il faut aussi sortir les affaires d'été du garage (meubles de jardin, barbecue, parasol, table de ping-pong...
     Je vais faire cela tranquillement avant l'arrivée de la famille.

     Heureusement la maison s'est réveillé toute gaillarde de l'hiver et je n'ai guère de réparation, si ce n'est les peintures annuelles.

     Cela ne m'empêchera pas de faire un article tous les 2 ou 3 jours.


http://lancien.cowblog.fr/images/IMG02502.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/1002239.jpg





























http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/IMG04092.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast