Jeudi 26 novembre 2020 à 18:46

Informatique, médias, internet

 Quels sont les apports de la « 5G » aux particuliers et aux entreprises.?

    La 5G apporte une amélioration analogue à ce qu’apporte sur internet la fibre optique par rapport à l’ADSL.
    Techniquement la 5G a un débit 10 fois plus élevé que la 4G er permet des chargements 7 fois plus rapides environ : on peut charger beaucoup plus de données en un temps défini.
    Le temps de latence est beaucoup plus faible, de l’ordre de la milliseconde : c’est la durée nécessaire pour qu’un paquet de données partant d’un émetteur, arrive à destination. Un temps très court est nécessaire pour commander à distance des objets connectés qui exigent des réponses rapides (une voiture, une machine industrielle)
.
    Une bande passante par unité de surface 1000 fois plus grande et donc 100 fois plus d’objets connectés sur une surface donnée par rapport à la 4G    Une très grande disponibilité.
    90% de réduction de l’énergie demandée sur le réseau; cela permet des durées de vie beaucoup plus grande pour des objets connectés alimentés par batterie.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/5G8specificationrequirementsfr.jpg

    La 5G n’apportera que peu de nouveautés et d’améliorations aux particuliers sur leurs smartphones.

    Les communications téléphoniques et celles des SMS resteront les mêmes car même si les temps de parcours sont moindres, l’amélioration passera inaperçue.
    La durée entre les charges de batterie sera sans doute allongée du fait de la moindre consommation en communication.
    Les temps de chargements de données importantes seront fortement diminués, mais ce n’est pas indispensable : par exemple le chargement d’un film de 800 Mo qui prend 40 secondes sur la 4G, sera chargé en 5 secondes sur la 5G. Mais les services de streaming audio et vidéo fonctionnent très bien avec la 4G.!
    Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Télécom. Ces quatre opérateurs ont tous récupéré en juin 2020 un premier lot de fréquences. D’autres fréquences ont été vendues en septembre, et donc la 5G va être lancée en 2021
    Vous avez peut-être déjà été sollicité par des démarcheurs ou des publicités commerciales de certains opérateurs qui annoncent des forfaits compatibles 5G ou qui vendent déjà des smartphones compatibles avec l’ultra haut débit mobile. 
    Gare au piège : aucun opérateur français n’a en 2020 un réseau 5G opérationnel. Ce n’est qu’à la toute fin de l’année 2021 que, peut-être, les premiers sites seront allumés, dans des zones très limitées et la 5G ne donnera son plein potentiel que dans plusieurs années. Il vaut mieux attendre quelques années que les plâtres soient essuyés.
    Toutefois le réseau 4G des smartphones arrive peu à peu à saturation et l’augmentation de débit de la 5G évitera par la suite, cet engorgement.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/arcepusages5g1024x407.png

    Au niveau des particuliers, la télévision en flux direct et hors internet sera améliorée permettant la THD, (la « 8K ») ou en 3D, les caméras 360 d°, la réalité virtuelle seront accessibles sur les réseaux et de nouveaux types de divertissements seront sûrement imaginés.
    Mais certains services à distance seront améliorés, comme les consultations médicales par exemple.
    Et les « clouds » qui se sont beaucoup développés, deviendront le stockage normal.

    Mais la 5G est surtout faite pour permettre l’essor des objets et machines connectées.

    Sans doute verra t’on apparaître de nombreux objets connectés dans la maison pour compléter ceux déjà en activité avec la 4G. mais j’avoue ne pas être convaincu de leur très grande utilité. Sans doute suis-je « vieux jeu », mais je les considère actuellement plutôt comme des gadgets.
    Par contre, au niveau des collectivités, des agglomérations, de nouvelles applications seront possibles, en matière de sécurité, ou de maîtrise énergétique ou de la circulation par exemple. On peut penser à des allumages, des arrosages automatiques, des relevés de déchets intelligents…. (encore que cela serait sans doute possible avec la 4G, mais plus gourmand en énergie)

http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/anfr5gusages.png
    
    Mais les progrès importants sont à faire, soit au niveau de l’industrie, soit au niveau de la commande à distance de machines
    Pour les entreprises, c’est le débit important qui permet de traiter un très grand nombre de données et donc des data beaucoup plus importants. Ce peut être essentiel aussi pour certains services publics comme le météorologie nationale.

    Au niveau de la commande des objets c’est surtout le faible temps de latence qui permet une réaction rapide. C’est indispensable par exemple pour une automobile autonome ou tout véhicule sans conducteur. Cela l’est aussi pour la chirurgie à distance ou le contrôle de centrales nucléaires
    La commande de machines industrielles peut demander à la fois une réponse rapide et un traitement de grands volumes de données pour permettre des automatisations sous contrôle. De même le contrôle du fonctionnement de grands systèmes complexes, comme le réseau électrique ERDF.

    Il semble que l’on se dirige vers plusieurs sortes de réseaux, notamment un réseau à fort débit, mais à temps de latence moins court, et réseau à très faible temps de latence pour les besoins d’instantanéité.
    Finalement il est difficile aujourd’hui de prévoir toutes les applications futures de la 5G, de la même façon qu’il était impossible, au début du smartphone, d’en prévoir toutes les applications qui allaient être développés.
    Ce qui est certain c’est qu’un pays qui n’aura pas la 5G verra son industrie et certains services public devenir moins concurrentiels et certaines applications de connection ultra-rapide qui ne pourront pas être développées, comme la téléchirurgie par exemple. Les entreprises iront s’installer dans les pays étrangers où elles peuvent utiliser les avantages de la 5G et le chômage augmentera à nouveau, sans compter que l’arrivée de la 5G va créer des emplois dans le domaine informatique.

    Dans l’article de demain je parlerai des inconvénients et critiques de la 5G, celles réelles et celles avancées sans vérifications et qui s’avèrent douteuses.

Jeudi 19 novembre 2020 à 18:29

Informatique, médias, internet

http://lancien.cowblog.fr/images/Numeriser.jpg

      Depuis quelques mois la venue prochaine du système de communication 5G défraye la chronique, et le nombre de bêtises qui circulent à ce sujet est remarquable. Les gens inventent des arguments pour défendre leurs thèses, sans seulement vérifier s’ils sont exacts, notamment sur le plan technique.
    Je voudrais donc faire le point sur cette question en 3 articles; le premier sur l’historique des systèmes de communication téléphonique, le second sur l’utilité et l’emploi de la 5G, et le troisième sur les reproches que l’on fait à la 5G et leur réalité.

    Certains d’entre vous n’ont jamais connu le « zéro G ». (On ne l’appelait pas ainsi). C’était vers 1970, les gros téléphones dans les voitures des ministres, des PDG ou des personnes riches.
Le fonctionnement était très aléatoire, la couverture n’était qu’au voisinage des grandes villes, et ils ne pouvaient quitter la voiture pour des raisons de poids et d’alimentation en courant électrique. Je ne me suis jamais personnellement servi de ces appareils.

    La « 1G » a été le premier réseau GSM (Global System for Mobile Communications), mais n’a été implanté qu’au Japon en 1979, avec peu de succès, les appareils correspondants étant très volumineux et peu portables, et la couverture du réseau insuffisante.

    La « 2G » a été installée à partir de 1990 et permettait d’avoir un téléphone mobile qui tienne dans la poche et qui puisse transmettre la voix et écrire des SMS. La marque NOKIA a connu un grand succès en France.

    La « 3G » est apparue à partir de l’an 2000 et a permis de se relier à internet, avec un débit certes faible, mais qui permettait de recevoir des messages, de faire des recherches et d’envoyer et de recevoir des images, dont le chargement n’était pas toujours immédiat.
    Par ailleurs la couverture territoriale des antennes s’est développée.
    On a vu apparaître l’iPhone avec l’IOS d’Apple et de nombreuses marques utilisant Androïd de Google. L’utilisation du téléphone portable s’est peu à peu généralisée et démocratisée. Le smartphone est apparu avec ses applications et le développement de nombreux petits logiciels par de petites start-up.

    Le réseau « 4G est apparu en 2011. Beaucoup plus performant en débit, avec une couverture nationale et mondiale, il va révolutionner l’emploi du smartphone et des tablettes, car il permet de gérer des bases de données importantes. Peu à peu le smartphone et la tablette vont, pour certains usages courants, remplacer l’ordinateur fixe, mais aussi les administrations, les magasins, les guichets et dans une certaine mesure les téléviseurs et les lieux de rencontre.
   Le nombre d’applications explose et permet de gérer à distance sans se déplacer et les réseaux sociaux deviennent un moyen de communication et d’information primordial, avec beaucoup d’avantages, mais aussi d’inconvénients (nombreuses fausses nouvelles, désinformation, organisation de rassemblements nuisibles à l’ordre public).
     Les objets connectés apparaissent dans le grand public.
    Les sites internet et les tweets deviennent un moyen de gouvernement, dont le paroxysme est l’usage fait par le Président Trump.

    En 2020, la nouvelle norme, la « 5G » est au point. Avec un débit 10 fois supérieur à la 4G, elle permettra aux entreprises d’avoir des applications plus performantes et aux objets connectés de pouvoir fonctionner plus facilement comme les voitures autonomes par exemple. Elle ne modifiera pas beaucoup l’usage des particuliers, mais apportera une grande évolution aux entreprises. Celles qui n’auront pas la 5G ne seront plus compétitives.

    L’implantation de la 5G est déjà très avancée dans certains pays (Chine, Etats-Unis, Corée Scandinavie, Brésil, Australie, Allemagne, Espagne (en bleu sur la carte en début d’article), alors que d’autres commencent leur déploiement : Russie, Algérie, Portugal, France, (en rouge sur la carte en début d’article),   
    La France est à la traîne, s’empressant lentement de vendre aux enchères les fréquences correspondantes aux opérateurs. Des détracteurs politiques retardent le mouvement, usant souvent d’arguments inexacts et les nouveaux maires écologistes de grandes villes la refusent, sous des prétextes souvent erronés et parce qu’ils considèrent qu’elle apporte peu à leurs électeurs particuliers (ce qui est vrai) mais ignorent ce qu’elle apporte aux entreprises (qui, pour la plupart ne votent pas pour eux).

       Une fois de plus les politiques font preuve de leur ignorance dans le domaine technique.

      
Dans les deux articles suivants, je parlerai des apports de la 5G et des inconvénients vrais ou faux qu’elle peut avoir.

Mercredi 11 novembre 2020 à 12:01

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/B9725200595Z120201109191604000GOQH1K36G10.jpg

          Je suis heureux de la victoire de Jo Biden, ou plus exactement, de la défaite de Trump.

          J’avoue ne pas comprendre comment beaucoup d’américains ne se rendent pas compte que leur président était la risée de tout le monde à l’étranger, et que, si on riait des âneries qu’il proférait, c’était dommageable pour l’image de leur pays.
           Je veux bien comprendre qu’un républicain répugne à voter pour un démocrate, mais c’est ahurissant que Trump ait eu autant de votes pour lui quand on se réfère à ses actes personnels et à ses tweets.

          Il est de notoriété publique qu’il passe plus de temps à jouer au golf, qu’à travailler à la Maison Blanche. et que le classement au golf dont il se vante est surévalué.
           Les journaux se sont d’ailleurs fait un plaisir de relever, dans ses tweets, toutes les affirmations inexactes, voire grossièrement mensongères et on finit par se demander quand il dit la vérité. Peut être est il incapable psychologiquement de le faire ?
           On s’étonne de sa façon de gouverner par tweets, mais c’est un mode de communication qui rend difficile d’écrire plus d’une phrase. Et quand on lit les quelques avis de Trump sur la culture, on se rend compte que c’est sans doute le président des USA le plus illettré : certes il sait lire les cours de bourse, mais je ne sais pas s’il a d’autres lectures.
          Ses bourdes en matière scientifique, et même sur les connaissances les plus élémentaires (par exemple désinfecter les poumons des malades du coronavirus avec de l’eau de javel), sont innombrables et on peut douter de la qualité de son instruction. Mais cela a des conséquences graves, en matière de lutte contre le réchauffement climatique ou la pandémie.

           Il est le seul président à pouvoir se vanter de ne pas payer d’impôts dans son pays, mais à payer 200 000 $ par an en Chine et d’oser le dire sans que cela choque. On dit d’ailleurs qu’il a de très nombreuses dettes et qu’il ne les paie jamais.
          Il est aussi le seul président à nouer des relations amicales avec les dictateurs du monde entier, parfois ennemis des USA, et à s’être fâché avec les démocraties alliées de son pays.
          Il a réussi à imposer une guerre économique qui risquait à terme de nuire à son pays, mais on se demande s’il est capable de prévoir les conséquences de ses actes.

           Selon ses dires, la presse est mensongère et l’ennemi du peuple. Pourtant quand les journalistes disent du bien de lui, sur Fox News par exemple, là elle est correcte et bénéfique.
          Et quand les événements ne sont pas favorables, ils sont minimisés et ce n’est jamais sa faute : il rend responsables les autres , notamment Obama ou les démocrates, de tout ce qui arrive de mal dans son pays; et sur le plan international, c’est la faute de l’Europe, de la Chine ou de l’Iran qu’il accuse de ne pas respecter leurs engagements, alors que c’est lui qui les a mis à mal, ou bien il fustige les « mauvais accords commerciaux » signés par ses prédécesseurs.
          Bref il fuit ses responsabilités, il a toujours la conscience limpide et les mains propres 

           Ses comportements privés sont souvent grossiers, et les présidents des Etats Unis (ou d’autres pays), parfois très machos et coureurs de jupons, se comportaient quand même de façon courtoise avec les femmes. Trump les considère comme des objets à son service notamment destinées à assouvir ses phantasmes sexuels.
          Il a sûrement une haute opinion de son sex-appeal (l’argent y est sûrement pour beaucoup) et les méchantes langues disent qu’il détient un record des frais de coiffure.

           Finalement on peut se demander si Trump est un homme psychologiquement normal tellement son égocentrisme est exagéré.
          C’est un être narcissique, qui apprécie d’être flatté et admiré à l’excès, qui adore voir et entendre tout ce qui nourrit son égo démesuré. Les moindres critiques à son égard le rendent furieux, d’où ses attaques constantes et exagérées contre ses adversaires ou ses détracteurs, mais aussi ses vantardises vis à vis de ses grandes qualités supposées et les énormes succès qu’il dit avoir remportés. Et il n’est pas prêt à reconnaître sa défaite aux élections.
           Le pire c’est qu’il passe son temps à opposer les uns aux autres, à créer la division, la confusion, la haine, le mépris et la discorde. Il a du mépris pour les personnes aucune humanité  ni compassion, (par exemple quand il sépare les enfants des parents immigrés illégalement), et il ne s’en rend pas compte : il s’en vanterait presque.

           Certes sa politique a eu certains succès à court terme, notamment ses baisses d’impôt et la dérèglementation qui ont entraîné un essor économique et une baisse du chômage, ainsi que ses succès au moyen Orient pour essayer de réconcilier Israël avec les pays arabes. Mais est ce lui qui a vraiment dirigé ces avancées ou son entourage et évidemment il s’en attribue tous les mérites. Etait il un président innovateur ou un fantoche ?
          Et je ne suis pas sûr qu’à moyen terme, sa politique d’isolationnisme aurait été encore bénéfique.

           Mais si j’étais américain, même républicain, je n’aurais pas pu voter pour Trump. Pour moi le Président, le chef de l’Etat est censé incarner les vertus de la Nation, malgré ses défauts humains, et il ne doit pas mélanger les sphères publiques et privées, ses propres intérêts financiers et ceux de l’Etat; et ses propos, mêmes anodins, doivent être mesurés : par exemple si vous menacez publiquement un fonctionnaire de ne pas se comporter d’une manière qui convient à votre agenda, si vous insultez dans un tweet un adversaire ou une femme, ce n’est pas digne de la fonction d’un chef d’Etat qui représente son pays.

           Certes je reconnais ses talents pour se mettre en avant : il produit au quotidien un récit, une attitude que l’on ne peut ignorer et il nous oblige à suivre se fantaisies; il est doué pour l’ironie et le comique de situation. Mais c’est aussi le propre des clowns et des monstres de la télévision ou du cinéma. Finalement c’est un acteur doué, mais je n’aimerais pas l’avoir pour Président.
          Un Président doit être dévoué à son pays. Les USA sont simplement un moyen de faire valoir la gloire de M. Trump, et aussi ses intérêts.

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast