Samedi 24 octobre 2009 à 8:17

Curiosités de la nature, évolution.

http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/titicolere.jpg


J’ai lu il y a quelques jours un article sur des recherches menées par R.Thompson et ses collègues, de l'Université de Manchester, qui m’a étonné, car j’ignorais ces informations. Ce sont des recherches sur les neurotransmetteurs et leur influence sur nos humeurs, par exemple la colère.



    La vasopressine, neuromédiateur libéré par l’hypothalamus, qui dans notre cerveau central contrôle tout le fonctionnement inconscient de notre corps, rend les hommes hostiles aux hommes, et les femmes... amicales vis-à-vis des autres femmes!
Cette molécule expliquerait pourquoi les hommes ont  tendance à se battre entre eux, et les femmes à s'entraider.




    Comment une même molécule peut-elle entraîner des effets inverses chez l'homme et chez la femme?
    La vasopressine est habituellement libérée dans le cerveau en deux circonstances: lors de l’acte sexuel et lorsqu'on est en situation de stress.
    Pendant l'acte sexuel, elle renforce les liens affectifs entre les partenaires et, chez l'homme, stimule l'agressivité envers les rivaux potentiels. Elle joue ainsi un rôle ambivalent.
    Les expériences ont montré que les femmes à qui on vaporisait de la vasopressine se montraient plus détendues lorsqu’elles voyaient des visages féminins inconnus

    Les chercheurs pensent que la cause doit être recherchée dans  notre passé préhistorique : pendant des centaines de milliers d'années, les principales menaces ayant pesé sur les communautés humaines étaient représentées par d'autres communautés, dans un contexte de guerre ethnique.
    Dans ce contexte, les hommes étaient plus dangereux que les femmes, ce qui explique que les hommes voient des ennemis dans les autres hommes. À l'inverse, les femmes voyaient dans les autres femmes des alliées pouvant les aider à protéger leur progéniture au sein de ce contexte hostile.

http://lancien.cowblog.fr/images/Chats1/chatcolere400344.jpg

    On dit souvent que les femmes sont plus sociables que les hommes: la vasopressine apporte-t-elle de l'eau au moulin de cette théorie ?
    Il va falloir que je trouve un vaporisateur de vasopressine, que je l’utilise au nez de deux hommes dont je voudrais qu’ils se disputent et au contraire en faire usage quand je vois deux femmes en colère que je n’arrive pas à calmer.

    Et puis j'ai parfois à calmer un chat en colère, vite, mon vaporisateur de vasopressine !! lool
Par kaa le Samedi 24 octobre 2009 à 10:29
Je ne suis pas convaincu que les hommes soient toujours les plus agressifs :)
Par Paskale le Samedi 24 octobre 2009 à 11:51
Oh! lala!!! moi aussi je serais intéréssée par le vaporisateur de vasopressine...
La colère est un sentiment de connard et je deteste ça!!!

(le chat ^.^<333)
Par Satine le Samedi 24 octobre 2009 à 18:16
les femmes ne s'entraident pas toujours, au contraire. elles n'arrêtent pas de se tirer dans les pattes, de se faire des coups bas en douce, et elles sont reines de l'hypocrisie.
et puis c'est peut-être moche à dire, mais parfois la violence ça a du bon. par exemple, quand j'étais au collège, il était fréquent que des garçons se battent dans la cour, quand ils jouaient au foot. et juste après on les voyait bras-dessus-bras-dessous, et ce n'était pas de l'hypocrisie; c'était simplement que l'orage était passé. alors que nous les femmes on se dit un mot de travers et on se hait jusqu'à la fin des temps. parfois j'ai honte d'être une femme lol
Par maud96 le Samedi 24 octobre 2009 à 20:52
Si l'effet était instantané, çà remplacerait avantageusement le Taser, autant pour l'excité "délinquant" que pour les pandores qui veulent le calmer !
Par invidia le Dimanche 25 octobre 2009 à 20:45
Je suis du même avis que Satine. Je ne trouve pas que les femmes s'entraident ou qu'elles se sentent plus sociables vis-à-vis d'autres femmes. Au contraire, de ce que j'ai pu voir la plupart voit les autres femmes comme des rivales et deviennent rapidement des garces/harpies. Les hommes sont au moins, quand ils ne sont pas énervés et pas violents, indifférents. Donc bon le côté agressif et sociable franchement...
Par Alexandre Lacajou le Mercredi 6 avril 2016 à 1:39
Je vous remercie pour votre article
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2922001

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast