Mercredi 1er août 2007 à 15:30

Scarification, suicide

    Il m'est arrivé plusieurs fois de me trouver sur internet, face à une jeune qui m'avait appelé à l'aide, parce qu'elle voulait prendre des médicaments pour quitter la vie et qui tout à coup avait eu peur de son geste.
    Je crois qu'en définitive, si elle m'avait appelé c'est qu'elle ne voulait pas mourir, mais on n'est jamais certain de cela, on n'est pas rassuré, on a peur de ne pas savoir trouver les mots qu'il faut, et on a peur de ne pas réussir.
    Et une fois je crois que ma “guenon” (le vieux singe que je suis ne trouve pas d'autre mot d'amitié) avait vraiment envie de passer à l'acte et j'avais l'impression de ne pas y arriver et j'avais très peur.
    Alors peut être puis-je faire quelques remarques, pour le cas où vous vous trouveriez un jour embarqué(e)s dans une telle galère, mais je ne suis pas psy, ce ne sont donc que des observations personnelles.
    Pour faciliter mon texte, je l'écrirai au féminin, mais rien ne changerait si c'était un garçon qui vous demandait de l'aide.

    Tout d'abord, comment dialoguer ?
    Les mails sont lents; il faut attendre la réponse de l'autre et pendant qu'il écrit, il peut se passer bien des choses dans sa tête..Il faut essayer de faire de tout petits mails pour qu'il y ait un échange rapide analogue à MSN.
    MSN c'est mieux, parce que cela va plus vite; il y a un contact immédiat on peut réagir. Mais il est commode d'écrire sur un traitement de texte un “projet de réponse” pendant que l'autre tape son texte pour ne pas perdre de temps et faire ensuite des copier-coller sur la fenêtre MSN. On arrive ainsi à faire presque une “conversation”.
    Ecrire est bénéfique pour celle qui a des intentions de suicide, cela l'oblige à réfléchir, mais en sera t'elle capable, car écrire demande un bon fonctionnement du cortex ?.
    Le téléphone portable, c'est finalement la meilleure solution, car c'est rapide et on écoute non seulement les paroles, mais aussi les intonations de la voix. Seulement attention, on peut corriger avant d'envoyer un texte, mais on ne corrige pas la parole, alors il faut réfléchir avant de parler!! Ne pas dire de bêtises !!

    D'abord essayez vous même de rester calme, de ne pas paraître effrayé(e), oubliez surtout vos convictions, votre propre peur de la mort, vos préoccupations à vous.
Ce n'est pas de vos problèmes, de vos pensées qu'il s'agit, mais de celles de la personne qui est en face de vous et qui vous a appelé(e) et a donc confiance en vous..
    On ne vous demande pas votre avis : on vous demande d'aider celle qui vous appelle.
    Bien sûr il faut arriver à la convaincre, mais on n'est, ni en train de faire un devoir de philo, ni dans une réunion politique, ni en train de discuter avec des copains.  A priori vous ne savez pas comment vous y arriverez, et il va falloir que vous trouviez comment vous allez vous y prendre.

    Une recommandation importante, ne la jugez pas, ne lui dites surtout pas que c'est mal ce qu'elle veut faire. Vous n'êtes pas là pour faire de la morale, mais pour essayer de diminuer une souffrance.
Ne vous laissez surtout pas embarquer dans une discussion pour savoir si se suicider est lâche ou courageux, si c'est bien ou mal au plan moral ou religieux. Quelle importance ? Croyez vous que cela diminuera sa souffrance ?

    Et quoiqu'elle vous dise, même si vous trouvez idiotes et exagérées les raisons qu'elle vous donne de son envie de mourir, ne doutez pas de sa souffrance. Cette souffrance est peut être démesurée par rapport à ses causes, mais elle est réelle, et pour en arriver à désirer mourir, son désespoir sur le moment est grand. Certes il n'est peut être que passager, il passerait peut être rapidement, mais si elle est passée à l'acte avant, ce sera trop tard.

    La première chose à faire, même si vous la connaissez déjà, c'est de l'écouter, même si son langage est un peu incohérent (et plus il l'est plus la situation est critique).
Il faut arriver à savoir ce qui lui arrive, à écouter sa souffrance pour la comprendre et la mesurer.
Quand vous ne comprenez pas, essayez de poser des questions, doucement, clairement, sans s'énerver, sans l'énerver aussi. Essayez surtout de lui montrer que son histoire vous intéresse, que vous êtes son ami(e), que sa souffrance, vous la faites vôtre.
    Ce n'est que lorsqu'on a bien compris cette souffrance, ses causes et leur importance relative, que l'on pourra vraiment faire quelque chose.

(suite dans l'article ci après)

Par x-epitaphe-x le Samedi 8 août 2009 à 13:16
Pour avoir été dans une situation ou une fille avec qui je dialoguais sur msn depuis quelques temps avait envie de se suicider je comprends tout a fait cet article. Ne savant pas du tout quoi faire j'ai essayé de la convaincre que la vie c'est beau et qu'elle vaux le coup qu'on se batte pour elle quelques soit les difficultés qu'on puisse traverser.. Je me suis vite rendu compte que je ne réussissait pas a l'aider comme ça. Etant donné que je ne pouvais pas rester sur msn jusqu'a tard le soir [a cause de mes parents] j'ai échafaudé une petite stratégie pour l'aider du mieux que je pouvais. Après avoir écouté les raisons qu'elle avait de vouloir se foutre en l'air je lui ai simplement dit que je ne pouvais pas l'empêcher de se suicider, qu'après tout c'etait sa vie a elle, et que même si comme tout son entourage je serais vraiment triste de la savoir partie ben je ne pouvais pas lui demander de promettre de ne pas re-faire une TS que cependant avant de partir je voualis qu'elle me promette deux choses : Avant de passer a l'acte écrire un petit mot pour chaque personne qui à compté pour elle, et surtout penser seulement aux bons moments qu'elle a vécu avec ces personnes, pas aux mauvais. Puis je lui ai demandé de me tenir au courant de l'évolution de la situation dans le cas ou elle ne serait pas passée a l'acte.

Je pense qu'en lui demandant de penser a ses amis et aux bons moments qu'elle a passé avec eux, elle a put renouer avec le coté positif de la vie ce qui lui a donné l'envie de se battre.

Enfin bref ce blog est vraiment très bien fait, des sujets variés, utiles, sans être barbant, en bref merci de partager ton [votre?] expérience. J'ai cependant une question ... Pourquoi s'adresser seulement aux filles ? [J'avoue ne pas avoir tout lut, mais la plus part du temps c'est le féminin qui est employé ^^et je ne comprends pas vraiment pourquoi, alors qu'après tout le blog et les conseils qu'il véhicule s'adresse a tout le monde homme, ou femme.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2115116

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast