Lundi 22 mars 2010 à 8:09

Chevaux, âne, (gi) vache

    Pendant quelques jours je vais ne pas parler de préférences cérébrales, afin de changer un peu et de préparer mes futurs articles.
    Et si nous parlions chevaux (animaux, pas vapeur !)
    J’ai plusieurs correspondantes qui sont fana d’équitation et qui aiment les chevaux en tant qu’animal.. Alors cela m’a donné envie de faire un article sur les chevaux   

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/SDC10334.jpg

    Ce n’est pas moi qui ai pris cette photo d’un de mes petits-fils, mais on ne le reconnaît pas et c’est pour cela que je la publie, parce que je trouve cette photo de forêt assez belle.
    Quant aux photos suivantes, je les ai prises au haras de’Hennebont, dans le Morbihan. J’aurais voulu publier des photos des chevaux de mon oncle, mais il y a 40 ans, l’appareil que j’avais était minable et les photos en noir et blanc, mauvaises. Elmles ne passent guère l’épreuve du scan;

    Mon oncle élevait des chevaux et les dressait pour les concours hippiques. C’était un excellent cavalier qui avait gagné lui même des concours.
    Les chevaux qu’il élevait pour les concours devaient être debourrés et au début c’étaient des bêtes presque sauvages qui avaient un tempérament de feu.
    Bien sûr je n’aurais pas tenu en selle plus de quelques dizaines de secondes, mais j’aimais le voir dresser les chevaux et notamment un jeune étalon qui par la suite a gagné des concours et qui s’appelait “ETNA”, et était aussi infernal que ce volcan.
    Le dressage relevait en début de séance du rodéo, puis quand ETNA avait compris qu’il n’était pas le maître, il fonçait au grand galop dans un immense pré et en faisait dix fois le tour pour se calmer les nerfs puis mon oncle le reprenait en main et là le faisait obéir et sauter deux petites haies, puis le ramenait tout écumant, mais calme, à l’écurie pour le soigner. J’étais fasciné.

    Il avait un gros cheval pour la monte (se promener en forêt), qui s’appelait Ricard, avec un énorme postérieur et si un adulte s’en accomodait, les petits enfants devaient faire presque le grand écart sur la selle.
    Au manège à la longe, avec un enfant, il obéissait et se tenait tranquille.
    En promenade il était en apparence placide, mais c’était un cheval assez vicieux. Quand il voyait une belle touffe d’herbe en bordure d’allée, il s’en approchait et baissait très brusquement la tête pour la manger et si son cavalier se laissait surprendre, il passait par dessus bord. Par contre si on le retenait fortement sur son mors, il savait ensuite qu’il n’était pas le patron et se tenait tranquille. Il testait ainsi tout nouveau cavalier. Un de mes ni§ces en a fait la cuisante expérience et s’est retrouvée dans l’herbe verte.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P7240100.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P7240115.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P8220329.jpg
 






  
































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P7240116.jpg





























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P8220319.jpg




















Accompagnant un jour mes petits enfants au club où ils prenaient des leçons, après que tous les cavaliers et montures soient partis en forêt, j’entends comme une plainte dans un box. C’était une jument superbe qui avait l’air triste d’être ainsi seule et abandonnée. On m’expliqua qu’elle s’était un peu blessée la veille et que donc elle était au repos.
    Elle semblait fort malheureuse d’être seule. Après tout les chevaux extravertis, cela existe peut être.?
    Je m’approche, je lui caresse l’encolure pour la calmer, et à ma grande surprise, car c’était la première fois que je la voyais, elle met sa grosse tête sur mon épaule contre ma joue et reste ainsi pendant 30 secondes, puis elle la relève et me donne deux grands coups de langue sur le joue, comme le fait un petit chien.
    J’avoue que cela m’a ému d’avoir ainsi une “petite amie jument” .
    La fois d’après, elle a eu droit (avec l’autorisation du club) à une pomme car semble t’il, elle adorait cela.!
Par Jiminy le Lundi 22 mars 2010 à 8:49
Les chevaux sont des animaux nobles et élégants, qualifiés à tort de "plus grande conquête de l'homme". J'adore le Royaume du Rohan dans le Seigneur des Anneaux, où ils sont vénérés et protégés, représentés partout dans l'architecture, la décoration.

C'est un avis personnel, mais pour moi un cheval se monte, il ne se mange pas. Certains animaux sont taillés par la nature pour s'adonner à l'effort physique, et c'est le cas du cheval. Après, chacun voit comme il le souhaite.

Bien que j'aie, à la seule mention du cheval, l'image un peu stéréotypée du soldat antique ou médiéval, du cowboy, pour qui l'animal est tout au monde, les chevaux de trait, qui sont immenses et plutôt placides, sont également très jolis et, tu l'as dit, généralement plus agréables à vivre ^^
Par alyane le Lundi 22 mars 2010 à 9:07
La photo de votre petit-fils à cheval dans la forêt ressemble tout à fait à la végétation et au temps qu'on avait la semaine dernière pour notre balade équestre.
A ma grande surprise, semedi la petit jument a reconnu le bruit de ma voiture et a henni pour manifester sa joie...
Par monochrome.dream le Lundi 22 mars 2010 à 10:50
Oui, les chevaux... qu'est-ce que je les aime ! J'ai monté pendant 8ans, et ç'a été une aventure unique, terriblement vivante, comme dans un autre monde dégagé des contraintes habituelles. Je passais mes vacances au centre équestre, et mes week-ends aussi. On se connaissait tous, et, à force, les proprios nous faisaient confiance, alors les jours où l'on était là, on s'occupait de l'écurie intégralement. Il n'y avait pas besoin de palfrenier, car tout le monde mettait la main à la pâte pour nettoyer les box, distribuer le foin, les granulés, balayer les allées, réparer ou construire des trucs (on avait refait les escaliers en bois, rénové les portes des box, etc), arroser la sciure des manèges et carrières, repeindre les obstacles, mener les chevaux au pré, longer les chevaux de propriétaires, c'était vraiment, vraiment un second souffle. Quant aux chevaux en eux-mêmes, j'en ai vu défiler un certain nombre...
Il y avait cette toute jeune jument de 3ans, qu'on a débourrée tout en douceur, et qui a fait ses premiers sauts avec moi (d'ailleurs, pour son tout premier saut, malgré tous mes efforts je n'ai pas réussi à la centrer sur l'obstacle, elle est partie en biais et je me suis pris le chandelier dans la jambe ! Mais elle était si jeune, et moi pas forcément la cavalière la plus confirmée du monde).
Il y a eu aussi cette immense jument, qui souffrait d'un problème à la jambe et qu'on a soignée jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'il devienne évident qu'elle devrait prendre sa retraite malgré son jeune âge.
Il y a eu ce poney qui ne se laissait ni caresser ni brosser.
Il y a eu ce cheval trouvé à l'abandon dans un pré, ses propriétaires ne s'en occupaient pas, et quelqu'un nous l'a amené au club ; il était très très vieux, il avait le dos creux et le regard fuyant mais on l'a bichonné.
Il y a eu ce tout petit cheval noir, au galop épatant de confort et aux oreilles toutes pelucheuses !
Je pourrais continuer des heures, mais je t'en fais grâce. Evidemment, je n'ai pas cité Cam', ici, mais à force ça relève de l'implicite je crois :) Lui, c'était mon plus grand copain-cheval :)
Et je garde de ces années peuplées de chevaux, de merveilleux souvenirs, si tu savais si tu savais ! Autant pour les gens que pour l'ambiance, que pour les chevaux en eux-mêmes, que pour les balades, les concours et le travail d'entretien de l'écurie. C'était, c'était... Les mots me manquent, mais pas la nostalgie.
Bel article de ta part en tout cas...
Et j'en profite pour te souhaiter un bel anniversaire ! ;)
Par MaxenceM le Lundi 22 mars 2010 à 21:51
Merci de nous faire partager ce beau et touchant moment de nostalgie.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2978855

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast