Jeudi 16 août 2007 à 10:29

Drogue, alcool, addictions

    J'ai reçu plusieurs mails qui me donnent des avis divers sur la comparaison alccol - tabac - cannabis. Il serait trop long de les citer tous (de plus selon mon habitude, je devrais demander à leurs auteurs l'autorisation de les publier.
    Mais deux commentaires, qui peuvent être vus de tout le monde, résument bien la plupart des avis : les voici :

    “...Les plus dangereux selon moi sont l'alcool et le tabac . Et ce pour plusieurs raisons . La première est que la plupart du temps chaque personne débute par l'un des deux et le traine jusqu'a la fin de sa vie . La deuxième est que ses deux substances s'achètent facilement , étant donné que c'ets légal . Tout le monde ne consomme .. sans trop se soucier des conséqunces ...
En fait , tout dépend de la quantité consommée par chaque induividu . Et la question est ausi de savoir si l'individu en est dépendant . Un joint de temps en temps te fera beaucoup moins de mal qu'un paquet de clope par jour , ou qu'une bouteille d'alcool par jour... “ (commentaire de “un-peu-de-lecture).
    “ ... conduire une voiture apres avoir fumé, je suis totalement d'accord que c'est une betise... Seulement, je reste intimement persuadé que les accidents de la route sont du (au moins pour les 2/3) a l'absorbtion d'alcool...Le cannabis est dangereux au plus tard 36heures apres l'avoir fumé!
Un homme ayant fumé un joint il y a 2 semaines se verra retirer des points alors que quelqu'un d'autre ayant bu 5 whisky il y a 5jours n'aura aucun risque... pourtant la lucidité des 2 sera identique
probleme de loi? tout cela est une autre histoire et nécessite un débat de plusieurs heures!... (commentaire de mon amateur de carambar)

    Je suis d'accord sur ce que vous dites là.
    Mais lorsque l'on fait de la recherche, ou lorsque l'on cherche la solution d'un problème, et en particulier quand on veut comparer des situations, il y a quelques règles à respecter absolument si on ne veut pas dire n'importe quoi (règles que malheureusement négligent beaucoup de médias) et notamment :
    Il ne faut faire varier qu'un seul paramètre à la fois, et donc lister les paramètres et regarder l'influence de chacun d'entre eux.
    Certains peuvent faire l'objet d'une étude chiffrée, d'autres sont plus subjectifs
    Lorsque l'on établit une corrélation mathématique statistiques entre deux phénomène, il n'est pas du tout certain que l'un soit la conséquence de l'autre.
(il peut y avoir simplement des causes communes).
    Par exemple on peut établir une corrélation entre la consommation de combustibles de chauffage et la mortalité des vieilllards, mais il ne faut pas y voir une relation de cause à effet car alors on devrait conclure que pour que les vieillards ne meurent pas, il ne faut pas les chauffer !! LooL

    Dans le cas de notre comparaison tabac, cannabis, alcool,  on peut d'abord étudier les effets biologiques sur l'organisme.
    On peut en déduire dans la limite de nos connaissances actuelles, les effets à cout terme et à long terme, certains étant des effets somatiques, c'est à dire qui rendent malade à court terme en agissant sur certains organes, et des effets à long terme dont certains sont somatiques (comme le cancer), d'autres étant génétiques, car ils provoquent des modifications au niveau de l'ADN, des chromosomes et des gamètes.
    On peut séparer comme je l'avais fait  les dépendances physiologiques, psychologiques et sociales.
    Les études quantifiées doivent tenir compte du facteur temps et des quantités absorbées (les doses”) et il est évident que les effets sont très différents pour celui qui fume une fois de temps en temps ou qui fume un paquet de cigarettes ou plusieurs joints par jour.
    C'est vrai aussi que es effets de l”alcool comme celui du cannabis peuvent mettre plusieurs heures voire 24 heures pour s'atténuer, mais que la teneur en alcool dans le sang disparait en général en 48 heures au plus, alors qu'on peut trouver des traces de cannabis au bout de 4 jours.

    Il faut ensuite examiner, mais ce n'est plus une étude scientifique, les possibilités et facicilités d'approvisdionnement et l'incidence du coût; les chaînes d'approvisionnement et à qui rapporte ce commerce.
    On peut alors aussi étudier les conséquences de la législation qui j'en conviens n'est pas toujours bien faite et est lente à s'adapter.
    il est aussi intéressant de se poser des questions sur l'aspect social et notamment le rôle des médias.

    Mais comme je l'ai dit plus haut, il ne faut en aucun cas mélanger les divers paramètres et la conclusion sur la comparaison entre les produit est souvent différente selon les aspects examinés.
    C'est la raison pour laquelle mes articles sont parfois longs ou “en plusieurs fois”, pour essayer d'avoir le maximum d'objectivité.
    Malheureusement les médias, qui veulent être lues et donc doivent “faire”court” et cherchent par ailleurs le “sensationnel qui frappe”, préfèrent souvent les conclusions lapidaires, mais parfaitement subjectives et inexactes, parce qu'incomplètes ou mélangeant tous les paramètre ou privilégiant l'un d'eux sans le dire.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2141851

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast