Lundi 30 décembre 2013 à 8:57

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/aloeplantemedicinale.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/Aloearborescensbabosa.jpg



















   Les journalistes et le journal télévisé me bassinent autant que la pub sur cow !
    Ce sont le plus souvent des moutons qui disent n’importe quoi, qu’ils ont entendu, sans chercher à en savoir plus et pourvu que ce soit sensationnel.
    Et bien sûr la société de consommation leur fait avaler n’importe quoi : il s’agit de persuader les gens de consommer…. n’importe quoi, pourvu que cela rapporte du fric à l’industrie de transformation et aux intermédiaires. L’agriculteur au départ, on l’exploite surtout si c’est un pauvre d’Afrique ou d’Amérique.
    Alors on nous gave avec les mérite de « l’Aloe vera », qui guérit tout, même la varicelle et le cancer ! On en met dans tout - même les plats cuisinés, et on incite les populations d’Afrique et d’Amérique a défricher et remplacer leurs cultures par celle de ce cactus. Oui, mais on ne peut se nourrir avec, bien qu’on en fasse aussi un complément alimentaire. Que ne nous ferait on pas manger avec de la pub.   

    L’aloe vera est un cactus (voir les photos de la plante et de la fleur), à grosses feuilles épineuse, qui peut mesurer jusqu’à un mètre de haut, mais ne résiste pas au gel. L’eau forme dans la plante une pulpe épaisse qui est extraite sous forme de gel et de jus.
    Toutefois le jus est souvent pasteurisé et perd une grande partie de ses éléments utiles, et certaines officines ne proposent même que de l’eau mélangée à une poudre d’aloès et à des produits chimiques.
    Le produit qui a des vertus médicinales est un produit « cru » conservé au froid.

    L’aloès, ce n’est pas nouveau. C’était connu par les Egyptiens 6000 ans avant JC, était appelée par les Mayas « la source de jeunesse », et Cléopâtre en mettait dans ses produits de beauté. On en parle dans la Bible, et j’ai traduit une version latine qui vantait ses bienfaits quand j’avais 11 ou 12 ans.
    J’en ai même utilisé. Ma grand mère m’en a mis sur la peau quand j’avais la varicelle. Mais bien qu’elle n’ait que le certificat d’études, elle savait très bien que cela n’aurait pas tué le virus, mais que simplement, cela calmait les démangeaisons de l’éruption. On s’en servait aussi si on avait des brûlures d’estomac, mais c’était horriblement amer! On en mettait aussi sur les petites coupures et brûlures.
    Et on badigeonnait les pieds de chaise et de table et les plinthes en bois, avec de la teinture d’aloès, pour éloigner les insectes.
    C’est effectivement une plante extraordinaire pour ses vertus médicinales, mais il ne faut pas croire n’importe quoi.

    Qu’y a t’il dans l’Aloe Vera ?
    Elle est constituée à 99% d’eau, le 1% restant rassemblant plus de 75 autres composants : entre autres :
    Elle contient des anthraquinones, (notamment l’aloïne), dérivés de l’anthracène, substances dangereuse si on en prend trop, mais qui ont des vertus apaisantes dans les troubles intestinaux et sont en outre utilisées en teintures.
    Elle renferme également des substances antibiotiques (dont l’acide aloétique), tranquillisantes, analgésiques (tel que l’acide salicylique qui est la base de l’aspirine), fongicides (l’acide cinnamique).
    Des minéraux oligo-éléments (calcium, phosphore, potassium, fer, sodium, chlore, manganèse, magnésium, cuivre, chrome, zinc, sélénium)  des  vitamines A, B1, B2, B3 (ou niacine), B6, B9 (ou acide folique), B12, C,  et des enzymes
    18 acides aminés dont 7 des 8 acides aminés essentiels (que le corps ne peut pas synthétiser et qui lui sont indispensables) 
    Des tanins et des sucres (glucose, fructose) et polysaccharides
    De la choline, qui est un élément pour la synthèse d’acétylcholine, neurotransmetteur indispensable de la commande musculaire.
    Des stérols (tel que le cholestérol).
    Des produits saponifères.
   
    Evidemment cela fait beaucoup de choses, mais en toutes petites quantités.

    La première vertu de l’aloe vera, c’est d’être analgisante, anti-inflammatoire et régénératrice de cellules, donc cicatrisante, ainsi que réhydratante pour la peau.
    C’est pour cela qu’elle a une certaine efficacité contre les petites brûlures et coupures, qu’elle apaise en partie les douleurs intestinales et calme les démangeaisons.
    Elle stoppe également l’écoulement sanguin des petites coupures.
    Elle est aussi utilisée dans le cas de coups de soleil et il semble que son usage soit bénéfique même dans des actions cicatrisantes après opération.
    On l’a aussi utilisée pour atténuer les inconvénients des irradiations (destruction et irritations de cellules), dans le traitement du cancer, mais elle ne guérit pas pour autant la maladie !
    Elle soigne de façon assez efficace grâce à ses propriété antiseptiques associées les boutons, l’acné et de nombreux problèmes de peau.

    Ses vertus en usage interne par ingestion sont plus contestées. Il est possible qu’elle stimule les défenses immunitaires, et apaise en partie douleurs intestinales ou rénales, diminuerait le taux de cholestérol et la pression artérielle.
    on l’utilise sous forme de capsules ou de sirop, et de gouttes de teinture d’aloes dans l’eau. (c’est pas bon, je vous l’assure, enfant, j’avais horreur de cela).
    Le suc, genre de latex, qui contient beaucoup d’aloïne est un laxatif très puissant dont il faut se méfier. Il ne faut consommer que les préparations à bas ed pulpe et de jus.

    L’aloe vera est très utilisé en cosmétologie, en général en crème, car il semble qu’elle préserve les cellules d’un vieillissement prématuré et hydrate la peau. Il faut que les crèmes en question contiennent au moins 40% de produit frais issu de la plante pour être efficaces
    Mais ce n’est pas l’éternelle jeunesse comme le dit certaine pub.
    De même en soins capillaires, elle soigne le cuir chevelu et diminuerait - paraît il - la calvitie.

    Enfin la poudre d’aloès (issue des résidus broyés et chauffés) est utilisée en tisanes, et on les utilisait autrefois, contre le mal de mer, le mal de voiture et lors de crises d’asthme et de toux répétitives (coqueluche). On a je pense des médicaments plus efficaces aujourd’hui.

    L’aloe vera est donc une plante médicinale aux nombreuses propriété, mais de là à nous en faire avaler tous les jours et à guérir toutes les maladies, il y a un précipice à ne pas franchir.
    Elle est en particulier très utile en usage externe de soins de la peau.
    Mais elle n'a pas toutes les qualités, ne soigne pas toutes les maladies et de nombreuses officine se sont emparées de son nom pour faire du fric.
    En particulier on exploite la crédulité des jeunes femmes qui veulent maigrir en vantant ses vertus comme complément alimentaire, mais elle ne remplacera jamais une saine nourriture, même si elle apporte des oligoéléments précieux.
Par alyane le Lundi 30 décembre 2013 à 9:33
Rappelle les fameuses mixtures que les gens vendaient au XIXe pour calmer et guérir tous les maux.
Par maud96 le Lundi 30 décembre 2013 à 12:12
J'acquiesce 100% à la première phrase. T'ayant lu, je viens de regarder ce qu'il y a écrit sur le yaourt qui me servira de dessert (avec une poire d'hiver) : ouf, pas d'Aloe Vera parmi les composants ! sinon, je me serais sentie obligée de m'en peinturlurer la figure au lieu de le manger :))
Par MissPa le Lundi 30 décembre 2013 à 13:07
C'est vrai qu'il y a dans le phénomène de mode du "bio" une large propension à traiter certaines plantes comme la panacée... l'aloe vera qu'on retrouve à toutes les sauces c'est vrai, mais aussi les algues par exemple, que l'on retrouve en compléments alimentaires, en crème pour le visage, en crème contre la cellulite, en masque, en bains, en aliments...
Pour l'aloe vera, je dois quand même reconnaitre que c'est bien utile dans le traitement de l'acné: j'utilise un masque qui en contient (avec de l'argile rose en majorité tout de même) une fois par semaine et c'est le seul masque qui aie des effets sur mon acné... Pas sur les boutons, mais comme tu l'as dit, sur l'aspect anti-inflammatoire et cicatrisant (sans miracle bien sûr... mais c'est quand même visible sur mon acné inflammatoire). Donc pas la panacée, mais bien pratique pour certaines applications!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3258158

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast