Dimanche 23 janvier 2011 à 8:55

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1002142.jpg

    Hier, je vous avais parlé de la différence entre camaraderie et amitié, et le 9 décembre dernier, je vous avais dit combien l’amour était un lien fort entre deux êtres.
    A la suite de cet article, “Lolilove” écrit dans un commentaire :
“la limite amour/amitié n'est jamais la même pour tous, ainsi certaines personnes ne savent pas si elles sont "seulement" amies ou bien amoureuses surtout de son/sa meilleur(e) amie puisqu'à ce moment existe une grande complicité... Pourriez-vous expliquer ce phénomène et les clés pour enfin savoir? “   
    J’avais déjà un peu abordé ce sujet autrefois, (les 11 et 12 août 2009), mais je vais essayer de le traiter à nouveau, un peu différemment.

    La première remarque que je ferai, c’est que chacun peut avoir sa définition de l’amour et considérer qu’aimer c’est avoir une grande passion qui ne repose que sur l’attirance et le désir, sans presque se connaître.
    Pour certains et certaines le ou la petit(e) ami(e) est simplement un “accessoire de mode” avec lequel on peut sortir et s’amuser,  , un mannequin qu’on peut montrer aux copains et copines pour être intéressant(e) à leurs yeux et qui permet de ne pas se sentir “anormale” (au sens hors normes).
    Il est certain que, dans ce cas, la question qu’on me pose n’a guère de sens.

    Ce n’est pas la conception de Lolilove qui veut comparer l’amour et la véritable et profonde amitié, et dans ce cas, je crois qu’alors le véritable amour, celui auquel la plupart d’entre vous rêvent, ne se construit pas en un jour. Il passe par une communion des esprits qui ne peut exister réellement que peu à peu et qui dépend des “affinités” entre les cerveaux, les coeurs, les cultures et les goûts et c’est une construction lente de plusieurs mois, voire de plusieurs années.
    Comme je l’ai écrit , il faut qu’à un moment donné les deux personnes forment un “couple” face à l’environnement matériel et des autres humains.
    Et à un moment cet amour passe par la redoutable épreuve de la vie en commun : supporter l’autre près de soi tous les jours, ceux où tout va bien, mais aussi ceux où tout va mal. Tous les amours n’y résistent pas..
    L’amitié est assez semblable car, comme le dit Lolilove, cette grande complicité existe, et elle ne s’est pas bâtie en un jour.
    Mais la “vie en commun” est différente car chacun a sa vie propre, sa liberté, son espace personnel : c’est une vie à distance et c’est plus facile de se supporter. On n’est pas obligé de se voir tous les jours.
    Alors je crois que ces réflexions m’amènent à voir une première différence :
un véritable amour suppose que l’on veut partager sa vie avec l’autre, que l’on veut avoir des projets d’avenir ensemble, des projets de vie commune et cela non pour uniquement les vacances, mais à long terme.
    J’ai connu bien des jeunes qui pensaient s’aimer, mais qui ne parlaient jamais d’avenir, qui n’avaient aucun projet sauf quelques sorties et occupations à court terme; leur amour n’a pas duré.   
    Il arrive aussi que l’un des deux ait cette préoccupation d’avenir commun et que l’autre ne l’ait pas et qu’il ne souhaite qu’une amitié. L’amour n’est alors pas partagé.
   Et parmi ces projets d'avenir il y a la famille, avoir et élever ensemble des enfants.

    Je crois que la deuxième différence importante entre grande amitié et amour, c’est le désir.
    Le mot aimer est synonyme de grand attachement, de lien très fort, mais il est ambigü : on aime ses parents ses frères et soeurs, ses enfants, ses amis.
    Mais là Lolilote parle d’amour dans un couple et l’autre différence c’est le désir.
    Sauf exception regrettable (et coupable au vu de la loi) on n’a pas de désir pour ses parents, ses enfants ou ses frères et soeurs et même si on avait une pulsion passagère, on ferait en sorte qu’elle ne se manifeste pas.
    Si on n’a qu’une grande complicité avec un ami mais pas de désir physique, alors ce n’est (pour le moment) qu’une simple amitié.
    Ce n’est pas très rationnel, c’est en partie dû à nos hormones, (à notre instinct), également à  nos conventions sociales, à notre éducation et à l’influence des médias.
    A l’inverse désir physique n’implique pas forcément amour comme je l’ai dit plus haut mais peut être attirance ou recherche du plaisir.
    Le désir dans le cas d’amour-fusionnement analogue à la grande amitié n’est pas purement physique, c’est appartenir à l’autre exclusivement, c’est le jardin secret, c’est partager avec l’autre un plaisir certes physique, mais aussi une joie sentimentale, émotionnelle et intellectuelle, c’est un des aspects de la communion, du fusionnement. Je pense d’ailleurs que désir et véritable amour impliquent la fidélité mutuelle.

    Certains disent qu’un véritable amour s’accompagne forcément de jalousie et qu’on le reconnaît à ce signe. Je ne suis pas d’accord.
    On peut ne pas être très jaloux (se) de son amoureux car on n’a pas un tempérament à cela et qu’on lui fait confiance, et à l’inverse, j’ai connu de simples amis qui étaient jaloux comme de véritables amants, simplement parce que la personne jalouse veut l’exclusivité un peu égoïste.
   
    Alors un véritable amour qu’est ce ? : cela se déduit à mon avis de ce que je viens de dire : c’est un très grand ami, que l’on aime tellement que l’on a envie de ne jamais le quitter, de rester toujours avec lui, qu’il vous aime éternellement (utopie, je sais, mais on peut rêver !), et on a envie de faire des projets d’avenir avec lui, de vivre avec lui. C’est “l’élu(e) de son coeur”.

    Cela dit je connais de nombreux cas où une grande amitié s’est transformée en amour, souvent pour des ados qui se sont connus très jeunes, mais aussi entre adultes.
Par AUGREDUVENT le Dimanche 23 janvier 2011 à 9:29
Une relation d’amitié apporte beaucoup mais cela n’a rien à voir avec une relation amoureuse. D’ailleurs l’excellent proverbe l’illustre parfaitement. Une vraie relation amoureuse transcende la relation humaine. Elle est cérébrale et physique. On pourrait parler d’une symbiose de deux êtres entres eux. Cette situation ne se retrouve pas dans l’amitié. Certes sur le plan de la confiance il y a une similitude, mais sur le plan humain c’est l’eau et le vin. Nos pensées ne sont pas occupées tout le temps par un ami(e) mais c’est souvent le cas quand on est follement amoureux d’une personne. La différence entre les deux états n’est pas ténue, elle est immense. C’est pour cela que la frustration est totale quand l’un des deux êtres ne veut que de l’amitié alors que l’autre en demande beaucoup plus. On ne peut pas en vouloir à celui qui n’a pas de sentiments amoureux portant un sentiment d’injustice nous parcours.
bon dimanche
Marie
Par LEPENSEURDUJOUR le Dimanche 23 janvier 2011 à 9:41
L'amour ne s'explique pas, il se vit, on le reconnait quand il frappe à notre porte, c'est une fusion, alors que l'amitié est une complicité
amicalement
Claude
Par Lolilove le Dimanche 6 mars 2011 à 18:07
Tout d'abord, merci d'avoir pris la peine de répondre. Malgré comme vous l'avez dit à la fin que de grands amis de longue date se transforme en amour le reste est plus rare. Même si la limite amour/amitié est différente pour tous il y a des signes qui ne trompent pas comme l'engagement, la fidélité, la projection de projets futurs... Merci de m'avoir un peu mieux éclairer sur cette question. :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3080425

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast