Jeudi 22 février 2007 à 15:18

Amour et peines de coeur



Une de mes correspondantes m'écrivait :
      "L'Amour... L'Amour... On nous dit que c'est la plus belle chose au monde mais aussi celle qui fait le plus souffrir... Pourquoi une chose si agréable quand on l'a, doit forcément repartir et nous laisser dans un état de désespoir?”

       J'ai souvent reçu des mails me demandant : comment éviter les peines de coeur ?
 Il est bien difficile de répondre à une telle question car elle dépend beaucoup de votre personnalité et de celui ou celle que vous aimez ou aimeriez.

         Je crois d'abord qu'à votre âge, (13 à 17 ans, mais disons plutôt jusqu'au bac) il faut être raisonnable et ne pas céder à la mode et ne pas croire qu'on est anormal parce qu'on n'a pas de petit(e) ami(e) et donc qu'il ne faut pas rechercher fébrilement et sans réfléchir le compagnon de son coeur.

         Je sais que beaucoup d'entre vous se sentent seul(e)s et même sentimentalement abandonné(e)s, parce que les adultes ne sont pas de votre âge et ceux de votre âge sont de simples copains avec lesquels vous vous amusez bien, mais cela ne comble pas ce “vide sentimental”.

         Parmi ceux et cellas qui m'écrivent, il semble que les plus raisonnables (et les moins malheureux), soient ceux qui ont de “vrais amis”, cette amitié leur permettant de combler ce vide et d'extérioriser leurs sentiments, en attendant “le véritable amour”, plus tard quand ils seront plus adultes et plus sûrs d'eux-mêmes.

         Peu d'entre vous ont la lucidité de se rendre compte que déja le choix de l'être aimé est très difficile pour un adulte qui a l'expérience de la vie, mais qu'à votre âge, où de plus votre personnalité est encore inachevée, ce choix est impossible, du moins pour un amour durable.
 Il faut vous dire que si deux ados s'aiment, ce sera dans la plupart des cas, un amour éphémère.

         Je suis un peu effaré aussi de la jalousie qui torture la plupart des ados qui m'écrivent et la fâcheuse tendance à la course à la séduction, par vantardise auprès des copains pour les garçons, par jalousie de la copine, chez les filles.
         Qu'à votre âge vous testiez votre pouvoir de séduction, même inconsciemment, c'est normal pour un(e) ado qui sort de sa chrysalide, mais je trouve anormal que cela se fasse sans envisager les conséquences que cela peut avoir sur les autres (quand ce n'est pas aller jusqu'à se moquer de leur défaveur et de leur peine en cas de rupture et de chagrin d'amour).

         Je n'irai pas jusqu'à vous recommander l'abnégation totale qui va jusqu'à sacrifier son penchant pour un garçon, parce que sa meilleure amie l'aime. Je crois que cela - (que j'admire cependant, mais je n'en connais qu'un seul cas) - ne peut être que le fait d'une âme très altruiste, très raisonnable et exceptionnelle. Mais si l'on généralise cette attitude, et qu'elle soit réciproque entre filles, je crois qyu'alors, les garçons n'auront plus de petite amie !!!

         Mais je comprends aussi votre besoin d'amour. Dans cette atmosphère de tristesse (voire pour certains de désespoir) où certain(e)s se trouvent (et il faudrait essayer de comprendre pourquoi ?), l'amour d'une autre personne est l'élément salvateur, la chaleur d'être aimé est la bouée à laquelle vous vous raccrochez! Cela dit une grande amitié et beaucoup de tendresse peuvent aussi vous apporter le réconfort.
         Ce n'est pas vrai que pour les ados,, car, pour un adulte aussi, l'existence devient bien vide s'il n'y a plus amour ou espoir d'aimer et d'être aimé.

         En définitive :

         Le grand amour cela se vit, mais tant qu'on ne l'a pas trouvé, il vaut mieux en rêver qu'en vivre un trop éphémère.
        Et pour oublier un amour, il faut laisser le temps passer, ne pas trop regretter, se rappeler ses beaux instants et rêver d'un autre amour, jusqu'à ce qu'on le trouve.
        Finalement pour ne pas avoir trop de chagrins d'amour il faut de la patience




Par live-in-a-dream le Vendredi 23 février 2007 à 11:53
Je suis globalement d'accord, j'ai presque 17 ans et j'attends toujours ... à chanque fois que je dis ça à quelqu'un il ne me croit pas. Ce n'est pas pour paraître narcissique ni égocentrique mais plusieurs garçons s'intéresset à moi et je dis toujours non car ce que je cherche et ce que je désire plus que tous c'est l'Amour, pas un petit copain ... je veux vivre quelque chose fait de sentiments. Mais je commence à me demander si c'est vraiment le bon choix, je ne sais plus quoi penser, comme vous le dites si bien je me sens abandonnée, j'ai besoin que quelqu'un me sert fort dans ses bras ... enfin bon, le célibat on s'y habitue ... moi j'attends toujours : "True love waits" ... on verra bien!

Sinon je crois que vous n'avez pas reçu mon mail ... donc pour réusmer ma réponse je dirai juste que c'est vous qui m'avez touché, que c'est une bien belle et triste histoire.
Par Le-Chat-De-Chester le Dimanche 25 février 2007 à 19:25
Humf, selon moi, il n'y a pas Un Grand Amour en particulier à attendre. Selon moi, il faut passer par plusieurs aventures, on en ressort parfois indemne, et d'autres fois meurtrie...Pour citer une phrase qui m'avait frappé par sa verité "En étant blessé et en blessant, on apprend à se connaître et à connaitre l'Autre", ou quelque chose comme ça en tout cas...
Pour le reste, je pense avoir tout dit dans l'article "Qu'est ce qu'aimer?"....
Par degraal le Samedi 17 mars 2007 à 18:49
juste pour dire que je suis tout à fait d'accord!
Par BlOoDyLoVeR le Dimanche 13 mai 2007 à 18:27
Mdr :D il s'agit d'une croix avec un ange (femme ). Regarde ses cheveux ! :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/1653167

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast