Mardi 27 février 2007 à 14:50

Amis et camarades



        Parmi les questions qu'on me pose : quelle différence entre “amour” et “amitié”.


         Dans l'amour d'un couple d'adultes,  il y a l'amour physique, don de chacun à l'autre, jardin secret, qui rend encore plus fort le sentiment d'amour.

         Entre ados d'une même classe, il y a souvent une grande amitié, mais qui est plus proche de la camaraderie, basée sur des activités communes et des chahuts communs ou plus “intellectuellement “ des “délires communs”.

         Mais entre les deux ? On parle volontiers de “l'amour d'une mère pour son enfant”, mais entre deux jeunes ados, on préfèrera parler d'amitié, surtout si ce sont des enfants de même sexe.
         Je me demande si cet usage ne vient pas du fait que les adultes voient leur amour à eux et ne veulent pas utiliser le mot “amour” en dehors des relations ou conjugales ou familiales et comprennent mal l'amour entre ados.
         Essayons de réfléchir au delà de la coutume. Y a t'il vraiment une différence entre un “amour platonique” et une “très grande amitié”.

         L'expérience me montre que chez les ados comme chez les adultes, je ne sais pas faire la différence, même pour des ados de même sexe (il ne s'agit pas d'homosexualité : j'ai bien parlé d'un amour platonique et pur, tel qu'il peut exister entre ados).
 Je peux à la rigueur dire que le mot amour va être réservé à une très très très grande amitié, mais où vais-je fixer la frontière ?

         Quelles sont les manifestations de cet “amour” particulier : si nous le classions dans les six catégories, c'est un mélange d'amour romantique et d'amour altruiste :

     - aimer c'est d'abord avoir besoin de l'autre, l'attendre, être heureux de le voir, souffrir en silence du vide de son absence, attendre impatiemment ses coups de fil, ses lettres, et trouver agréable de lui répondre.

     - aimer c'est partager ses goûts, ses convictions, mais c'est aussi les respecter si elles sont différentes des siennes, c'est surtout ne pas partager uniquement ses joies mais aussi ses peines.
 “c'est dans l'adversité qu'on reconnait les vrais amis” dit le proverbe.

     - aimer c'est estimer, admirer l'autre. C'est aussi le vouloir encore plus parfait et donc vouloir le faire devenir encore meilleur. Mais c'est aussi souvent ne pas voir ses défauts “l'amour est aveugle” dit le proverbe

        - aimer c'est vouloir le bonheur de celui qu'on aime avant le sien; la plus grande preuve d'amour que j'ai constatée, c'est une jeune ado qui a sacrifié son amour, parce que son amie la plus chère était amoureuse de celui qui avait touché son coeur.
 Vous me direz que si les deux filles avaient été aussi altruistes l'une que l'autre, le pauvre garçon se retrouvait alors tout seul !!!

     - aimer c'est donner sans rien demander, sans attendre en retour de recevoir, mais à l'inverse c'est reconnaître ce que l'autre vous apporte et le lui dire.

 Amour, amitié, peu importe le vocabulaire, l'important c'est le “contenu”. 
 Qu'en pensez vous ?



Par degraal le Samedi 17 mars 2007 à 17:47
je pense que l'amitié c'est de l'amour, mais à un degrés différents.
On aime ses amis, on aime sa famille, et on aime son amoureux, mais bien qu'on donnerait volontier sa vie pour chacuns d'eux sans pouvoir donner de préférences, on les aime tous différemment.
De là j'ai donc quand même du mal à comprendre comment on peut réussir à choisir entre une amie et un amoureux (si l'amie est amoureuse de l'amoureux également), car si on aime vraiment le garçon je pense qu'il est impossible qu'on puisse le quitter, mais si on aime également l'amie, il est alors impossible de pouvoir être heureuse avec le garçon sachant le mal qu'on fait à notre amie! C'est alors que soit l'amitié n'est pas sincère, soit l'amour n'en est pas vraiment un!
Bref, tout ça pour dire que selon moi l'amitié c'est de l'amour, mais un amour différent de l'amour familial ou conjugale!
Par croque-framboise le Dimanche 24 août 2008 à 20:27
J'ai tendance à "graduer" mes amitiés. Après une période de "test", je "classe" mes connaissances dans des "cercles", un schéma mental, où selon la place, l'amitié est plus ou moins forte. Je sais que ce n'est pas bien, mais c'est ainsi que bien souvent, j'ai su, grâce à de longues réflexions sur moi, quels étaient les personnes que je ne voudrais jamais perdre et avec lesquelles une confiance mutuelle s'est engagée, inaltérable et entière.
Mon copain a un cercle de copains et parmi eux, il y en a un qui est très doué pour tout ce qui est artistique ( et aussi sportif puisqu'il détient la 4ème meilleure performance de France dans je ne sais plus quoi, en course ). C'est mon copain qui a pu voir ses oeuvres en premier, qui l'a toujours motivé et puis il y a quelques mois cet ami ne savait pas trop dans quelle voie s'engager. Mon copain s'est alors renseigné et l'a fait postuler pour une école d'art. Verdict en septembre.
Je trouve ça très beau de la part de mon copain.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/1671443

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast