Lundi 25 janvier 2016 à 9:52

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/images-copie-8.jpg

    Deux de mes correspondantes lycéennes ont quelques «chagrins d’amour», et me demandent ce que je pense de la différence entre amitié et amour, surtout chez les jeunes. J’ai déjà traité ce sujet, mais je veux bien le reprendre.
    Entre ados d'une même classe, il y a souvent une grande amitié, mais qui est plus proche de la camaraderie, basée sur des activités communes et des “délires communs”.
    A l’opposé, depuis la libération des mœurs, certains jeunes confondent attirance physique et amour - surtout les filles - et croient que parce qu’ils font l’amour ensemble, ils s’aiment, mais en fait il n’y a pas de vrai sentiment. Pour ceux qui s’aiment vraiment, l'amour physique est un don de chacun à l'autre, un jardin secret, qui rend encore plus fort le sentiment d'amour qui repose sur le fait de former un couple..
      Mais entre les deux ? On parle volontiers de “l'amour d'une mère pour son enfant”, mais entre deux jeunes ados, on préfèrera parler d'amitié, surtout si ce sont des enfants de même sexe.
    Essayons de réfléchir. Y a t'il vraiment une différence entre un “amour platonique” et une “très grande amitié”.
    L'expérience me montre que chez les ados comme chez les adultes, je ne sais pas faire la différence, Je peux à la rigueur dire que le mot amour va être réservé à une très très très grande amitié, mais où vais-je placer la frontière ?
    Quelles sont les manifestations de cet “amour” particulier ?

          - aimer c'est d'abord avoir besoin de l'autre, l'attendre, être heureux de le voir, souffrir en silence du vide de son absence, attendre impatiemment ses coups de fil, ses lettres, et trouver agréable de lui répondre.

         - aimer c'est partager ses goûts, ses convictions, mais c'est aussi les respecter si elles sont différentes des siennes, c'est surtout ne pas partager uniquement ses joies mais aussi ses peines : “c'est dans l'adversité qu'on reconnait les vrais amis” dit le proverbe.

         - aimer c'est estimer, admirer l'autre. C'est aussi le vouloir encore plus parfait et donc vouloir le faire devenir encore meilleur (ce qui d’ailleurs n’est pas une bonne idée). Mais c'est aussi souvent ne pas voir ses défauts “l'amour est aveugle” dit le proverbe

        - aimer c'est vouloir le bonheur de celui qu'on aime avant le sien; la plus grande preuve d'amour que j'ai constatée, c'est une jeune ado qui a sacrifié son amour, parce que son amie la plus chère était amoureuse de celui qui avait touché son coeur.
 Vous me direz que si les deux filles avaient été aussi altruistes l'une que l'autre, le pauvre garçon se retrouvait alors tout seul !!! Mais j’ai admiré cette preuve d’amitié.

       - aimer c'est donner sans rien demander, sans attendre en retour de recevoir, mais à l'inverse c'est reconnaître ce que l'autre vous apporte et le lui dire.

    Amour, amitié, peu importe le vocabulaire, l'important c'est le “contenu”. 
    Mais aimer d’amour va plus loin. C’est à mon avis avoir une intention plus vaste et à plus long terme : c’est espérer vivre avec l’autre, partager sa vie future (et présente). C’est pour cela que cette communauté de pensée, que cette connaissance de l’autre est nécessaire car sinon la vie en commun sera difficile.
    C’est donc faire des projets et pour moi, le sentiment d’amour n’est pas réciproque si on n’a pas fait ensemble des projets d’avenir.
    Aimer l’autre c’est le privilégier, c’est former avec lui un couple, face aux autres personnes (c’est d’ailleurs la base de la fidélité).
    Je sais qu’aujourd’hui “être en couple” signifie seulement sortir avec quelqu’un ou coucher avec lui, mais pas forcément l’aimer, et finalement ne pas s’ennuyer tout(e) seul(e).
    Pour moi ce n’est pas cela : c’est se sentir mieux avec l’autre, ne former qu’un avec lui face à l’extérieur, c’est partager les idées, les joies, les peines, c’est  voir ensemble l’avenir, c’est vouloir le bonheur de l’autre autant que le sien.
    Certes l’amour a quelque chose de plus que l’amitié, c’est le désir, c’est d’ailleurs l’origine de l’expression « faire l’amour ».
    Mais aujourd’hui, pour beaucoup, notamment les garçons, faire l’amour est devenu une chose banale, comme déjeuner ensemble ou aller au cinéma.
    C’est dommage, car autrefois, c’était ce qui allait plus loin que l’amitié, c’était appartenir à l’autre et à lui seul, c’était le complément physique du fusionnement intellectuel, ce qui était commun au couple et pas aux autres, bref, son jardin secret.
   
    J’avais mis sur mon blog des définitions de l’amitié, données par certaines de mes correspondantes : je vais les reposter dans mon prochain article.                                                             
Par http://www.proelec26.fr le Mardi 19 avril 2016 à 3:23
c’est moins dangereux et plus rentable !!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3275822

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast