Mardi 6 octobre 2009 à 14:12

Drogue, alcool, addictions

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/cannabis-copie-1.jpg

    La consommation très fréquente de cannabis entraîne des troubles de la mémoire épisodique (celle qui enregistre nos perceptions et le déroulement de notre vie dans le temps) que l'on attribue généralement au fait que le tétrahydrocannabinol, ((THC), la substance active du cannabis, se fixe sur des récepteurs neuronaux situés dans une zone du cerveau cruciale pour la mémo- risation : l'hippocampe (dont je vous ai souvent parlé).
    Je viens de lire un article de chercheurs de l'Université de  Bordeaux qui ont montré que l'activation des récepteurs cannabinoïdes par le THC dans les synapses entraîne une cascade de réactions biochimiques dans les neurones de l'hippocampe, aboutissant à un dérèglement de la synthèse des protéines qui conditionnent la mémorisation.

    Je vous ai expliqué dans des articles antérieurs, que la mémoire est répartie dans de nombreux endroits du cerveau dont les “groupes de neurones représentent chaque fois un “concept” : une idée, une propriété, un nom, un objet ... et que le rappel d’une information mémorisée était  la mise en connection de différents groupes de neurones (par exemple si vous pensez à “rouge-gorge”, mot mémorisé dans le centre de Geschwind avec d’autres noms d’oiseaux (polis bien sûr), la communication devarit s’établir avec le centre de la vison “quoi” où sont les images de rouge-gorge, avec l’endroit où sont stockées les sensations de couleurs, les centres de sensations auditives où vous avez mémorisé le tuit-tuit du chant de cet oiseau ....)
    Ces communications s’établissent car  la mémorisation de l’évocation “rouge-gorge” a renforcé certaines connexions en les rendant plus probables, privilégiées et a affaibli au contraire des blocages de connexions de synapses utilisant le GABA (acide gamma amino butyrique) comme neuromédiateur.
    Le mécanisme de la mémoire c’est finalement comme un central téléphonique qui utiliserait un ordinateur fonctionnant à la fois par des mécanismes électriques et chimiques.
    J’avais montré aussi que les mécanismes au niveau des synapses dépendent de protéines qui constituent des “canaux ioniques” laissant passer certains ions, protéines activées par des neuromédiateurs, mais qui peuvent aussi être activées par d’autres produits chimiques : médicaments,  alcool et drogues notamment.
    Le THC du cannabis perturbe la synthèse de certaines de ces protéines, notamment celles qui agissent sur l’action du GABA, par l’intermédiaire de l’action surune molécule particulière
     La perturbation de cet équilibre expliquerait que le cannabis empêche la formation de souvenirs fiables.

    Certes fumer de temps à autre un joint ne vous enlèvera pas votre mémoire, mais l’usage régulier du cannabis la perturbe et j’ai déjà eu l’occasion de le constater chez des jeunes qui fumaient régulièrement et se plaiganient de difficultés dans leurs études, poour se concentrer et retenir leurs cours.
    Surtout j'ai connu plusieurs cas où des jeunes, pas particulièrement méchants ni idiots, ont commis une agression qui les a menés en prison, ou causé un accident d'auto qui a entrâiné des graves blessures, simplement parce qu'ils avaient trop fumé ce soir là.
    Le cannabis comme l'alcool ramène l'homme (ou la femme) à l'état d'animal inconscient qui n'écoute que ses instincts.



Par MiMiNe le Mardi 6 octobre 2009 à 14:43
ça dépend aussi des gens je pense... personne ne réagit pareil.
Par link11 le Mardi 6 octobre 2009 à 17:13
Moi personnellement je fume pas, donc, et j'espere continuer comme ça!
Par Meiwinne le Mardi 6 octobre 2009 à 17:14
C'est beau de sortir un copié collé sur le THC mais un joint d'herbe par jour meme plus si l'envie nous prends ne nous abrutira pas. Enfin...
Par TarasBulba le Mardi 6 octobre 2009 à 17:16
Un toxicologue (désolé, je ne me souviens plus de son nom) expliquait que la marijuana est comme une auberge espagnole: on y trouve seulement ce qu'on y apporte. Cela me semble vrai (ceci dit je ne suis pas infaillible), et je rejoins donc l'avis de MiMiNe, les effets varient selon l'humeur, donc selon les gens. Agresser quelqu'un parce qu'on a trop fumé, c'est tout à fait possible, dés lors qu'on était dans un état de colère avant la consommation. Quant à l'accident de voiture, ce qui me chiffonne c'est de se servir de cet exemple pour en déduire que le cannabis nous ramène à l'état d'animal ne marchant qu'à l'instinct, ça n'est pas très cohérent, c'est plus parce que le cannabis perturbe les sens et les réflexes (comme l'alcool) que cela génère des accidents plutôt que de nous transformer en bête comme tu le dis.
Concernant le reste de l'article, je n'ai pas à contester la perturbation de la mémoire, on s'en rend compte assez facilement sans explications scientifiques, mais ma culture G dit "merci" pour les précisions.
Une dernière chose: si le cannabis au volant est en effet autant à déconseiller que l'alcool, le principal danger pour les gros (et j'insiste sur le mot "gros")consommateurs reste de passer à l'échelon supérieur et de se mettre à une substance bien plus destructrice que la THC.
Par kaa le Mardi 6 octobre 2009 à 17:19
C'est quand même curieux comme les consommateurs défendent l'emploi de ce qui est malgré tout une drogue.
Maintenant, dangereuse au point de ne pas vouloir la dépénaliser, c'est un autre débat et le non spécialiste que je suis ne se risquera pas sur ce terrain glissant.
A quand la reconnaissance de l'alcool comme drogue également ?
Par invidia le Mardi 6 octobre 2009 à 18:36
mah, de toute façon la consommation de drogues et celle excessives d'alcool est délétére, pas seulement pour la mémoire. Et il a été montré qu'en plus il y avait des effets différents selon le moment de la prise (j'entends si c'est pré-ado/ado et adultes).
Par Paskale le Mardi 6 octobre 2009 à 19:32
La dépénalisation du cannabis n'est pas d'actualité en France, malgré un nombre croissant de consommateurs.
C'est sûr que ça doit bousiller le cerveau cette merde là, comme toutes les autres drogues et endommager grandement la mémoire! Pour certains une façon de s'évader, d'être tranquille et faire une coupure avec l'extérieur. En plus des effets négatifs sur la santé , ce qu'il parait beaucoup plus dangereux, ce sont les effets sur la vie social. Le cannabis tend l'individu vers un repli social caractérisé par une démotivation, une préférence à la substance... A la longue une peur s'installe quand il s'agit d'aller à l'encontre des gens avec une sorte de sentiment de persécution...  Comme le début d'une psychose social... Une certaine façon d'entretenir le vague à l'âme mais qui sera chèrement payée à la longue!!!
Par Meiwinne le Mardi 6 octobre 2009 à 23:11
Je suis d'accord avec toi Tarasbulba. Un consomateur de majijuana peux très bien consommé son herbe dans de bonnes conditions pour la détente et dans une ambiance sereine pour être bien dans son corps et dans son esprit. Ceux qui penserons que c'est un discours appologiste détrompez-vous je ne prone pas la consommation pour tout le monde j'en vois des ados au lycée qui se roule des pets de shit à toute les récrés pour être ailleurs vivre dans le principe de plaisir uniquement ce qui est un peu déplorable mais bon. Et pour ce qui concerne le volant je pense qu'en tant que consommateur tu prends l'habitude de vivre sous THC alors ça altere moins que l'alcool. Je ne dirais pas addiction je dirais libération de l'esprit. Le mal n'existe pas nous le créons car nous le croyons
Jah bless
Par invidia le Mardi 6 octobre 2009 à 23:14
Mais n'importe quoi... Meiwinne tu mets en doute l'action de ces drogues sur le cerveau juste parce que toi tu trouves que c'est bon. Mais que ce soit un peu ou beaucoup, une drogue agit sur le cerveau et ce n'est pas forcément bon. Et dire "c'est bon, il est habitué, il peut aller conduire sans que ce soit plus dangereux qu'un type bourré", jtrouve ça vraiment terrible comme propos.
Par le-grand-duduche le Mercredi 7 octobre 2009 à 8:02
Bon j'arrête demain, promis !
Non mais sans rire, les drogues et le canabis en particulier entre dans une banalisation criante et dangereuse.
Par suicides.underground le Mercredi 7 octobre 2009 à 18:38
Bonjour, vous avez postez un commentaire sur mon blog il y a déjà quelques temps et je n'avais pas pris le temps de répondre.
En fait je culpabilise d'avoir choisi une école éloigné de mes amis et surtout assez chère a payer pour mes parents. Mais d'un autre côté c'est une excellente école et une opportunité à saisir. Ce n'était donc pas un choix très simple a faire et de toutes façons un regret aurai été au rendez vous.
Par TarasBulba le Jeudi 8 octobre 2009 à 10:36
Bon, pour ma part je constate n'avoir jamais fréquenté de consommateurs comme ceux que Paskale décrit, à savoir des asociaux terrorisé à l'idée de rencontrer quelqu'un (à vrai dire, ça me fait un peu penser au discours que tiens le maître de conférence dans "Las Vegas Parano"), je suppose que les quelques amis fumeurs que j'ai sont des drogués responsables?

Bref, les arguments contre la marijuana sont légions, au même titre que l'alcool et le tabac qui sont également des drogues. Cependant, il y a de ça quelques temps un documentaire sur les bienfaits du cannabis a été diffusé sur arté ou sur france 5 je ne sais plus(oui oui, des chaînes pour drogués...ou intellectuels chiants), il me semble qu'il s'appelait "Le cannabis, un médicament caché" (regulation de l'appetit, contre l'anxiété, pas forcément de dépendance mentale, etc...). Comme quoi, peut-être est-ce là l'issu du débat, personne ne conseille la surconsommation de médicaments j'imagine... moi en revanche je conseille aux sceptiques d'essayer de retrouver ce documentaire et de le regarder, cela permettra d'avoir un avis objectif sur la chose.
Par baboune le Mercredi 16 novembre 2011 à 14:07
Moi le cannabis je suis pour à 100% !!!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2914684

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast