Mardi 3 décembre 2013 à 8:13

Vivre sa vie

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/femmesbattuesnumeropour4itz51us9vd.jpg

    On a beaucoup parlé à la télé ces derniers temps des femmes maltraitées par leur compagnon.
    C’est assez ahurissant de constater que, dans un pays comme le nôtre, dont la tradition est ancienne et qui est dit « civilisé », il y ait autant de femmes battues.
    La mission de l’Observatoire national de la délinquance est de recueillir et d’analyser toutes les statistiques correspondant à la délinquance en France, soit en collectant les informations auprès des forces de l’ordre (nombre de plaintes, etc.), soit en diligentant auprès de l’Insee des enquêtes de « victimation » (dont le but est de dénombrer les personnes subissant une atteinte, qu’elle soit matérielle, corporelle ou psychique).
    L’OND avait publié dans son bulletin mensuel de juillet 2008, un recensement du nombre de cas de violences conjugales en 2007. Parmi les violences recensées, il y a les violences physiques (coups, mutilations, agressions sexuelles, séquestration, meurtres), psychologiques (insultes, chantages, menaces, humiliations) et autres (vol, destruction, confiscation, etc.).

    Une femme meurt tous les trois jours de violences conjugales en France.
Les violences conjugales représentent plus du quart de l’ensemble des actes de violence.
    47 573 faits ont été enregistrés par la gendarmerie et la police, 137 femmes sont mortes des coups portés par leur compagnon, et plus de 3 000 actes de violence ont entraîné une incapacité de travail supérieure à huit jours. 410 000 femmes ont déclaré avoir subi des violences de leur conjoint ou ex-conjoint en 2005 et 2006, soit 2,3 % de l’ensemble des femmes âgées de 18 à 60 ans, et seulement 21% des ces faits a donné lieu à un dépôt de plainte.
    Mais l’enquête révèle aussi que 127 000 hommes sont victimes de violences exercées par leur conjointe, soit 0,7 % de l’ensemble des hommes âgés de 18 à 60 ans pour la même période. Or, seulement 2 317 plaintes ont été enregistrées pour de tels faits, les hommes renonçant encore plus que les femmes à déposer une plainte.
    Un homme meurt tous les dix jours de violences conjugales en France. En 2006, 37 hommes ont été tués par leur conjointe, mais dans les trois quarts des cas, ces hommes battaient leur compagne.
   

    Les causes et circonstances des morts sont classiques : dispute, alcool, séparation et jalousie. dans la grande majorité des cas (54 %), c’est une dispute qui a déclenché l’acte de violence, puis viennent l’alcool pour 29 % des cas, la séparation pour 27 % et la jalousie pour 22 %. La folie, l’absorption de drogues ou de médicaments et la dépression ne viennent que pour moins de 10 % des cas (l’ensemble des pourcentages est supérieur à 100 en raison des réponses multiples possibles).
    L’étude a prouvé que toutes les couches sociales étaient touchées
    Depuis le 1er juin 2006, un numéro de téléphone spécial permet aux victimes de violences conjugales d’entrer en contact avec un service spécialisé : 3919, mais on peut aussi alerter la police en faisant le 115 (mais il semble que ce ne soit pas toujours efficace).

    Malgré ces mesures, les chiffres n’ont pas diminué. En 2012, 174 personnes sont mortes des suites de brutalités conjugales, dont 148 femmes et 26 hommes, ce qui représente 22% des homicides et violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.
    Dans 77% des cas, les agresseurs ont utilisé une arme blanche ou à feu, les autres décès résultant de strangulation ou de coups. Dans presque 50% des cas, on a constaté la présence de substances (alcool, stupéfiants, médicaments psychotropes) susceptibles d'alterner le discernement de l'agresseur ou de la victime au moment des faits.  

    Un nouveau plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes est en préparation

    Il y a des cas où l’être humain se comporte encore plus mal que les animaux, mais les animaux ne boivent pas d’alcool et ne consomment pas de drogues.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/406portablefemmesbattues.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Images2/27551129201.gif
Par alyane le Mardi 3 décembre 2013 à 9:54
Des émissions spéciales citent aussi ces cas, difficiles à cerner.
Un engrenage infernal!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3256549

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast