Vendredi 26 octobre 2012 à 8:12

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/1001967-copie-1.jpg

              On dit souvent que les autistes ne sont pas intelligents, notamment parce qu'ils rencontrent souvent des difficultés dans l'apprentissage du langage et que un autiste sur dix ne parle pas ou très peu.
Pourtant, certains enfants autistes font des apprentissages surprenants, voire spectaculaires, alors même que leur intelligence mesurée par le QI leur attribue une déficience intellectuelle : certains apprennent à lire par eux-mêmes vers deux ans, à utiliser un ordinateur pour communiquer, à mémoriser de grandes quantités d'information, à monter et démonter des composants électroniques ou à décomposer un nombre en facteurs premiers.
On sait aujourd'hui que le développement cognitif des autistes diffère en termes de langage, de perception, de mémoire. Or ces capacités sont précisément ce que mesurent les tests QI d'intelligence, ce qui explique pourquoi les diverses mesures d'intelligence donnent des résultats erronés pour mesurer les capacités d'apprentissage des autistes.
 
J'ai dit hier que les performances des autistes étaient souvent égales, et même parfois supérieures à celles des non autistes, mais qu'ils mais utilisaient des régions cérébrales différentes pour réussir la tâche.
 
Le cas du langage illustre à lui seul la différence autistique, dans sa richesse et sa singularité. Le langage autistique pose d'ailleurs une énigme aux neuroscientifiques.
Certains autistes ne parlent pas ou quasiment pas, alors que d'autres parlent un langage d'une perfection syntaxique exemplaire et ne font aucune faute d'orthographe. Certains autistes ne parlent pas ou peu jusqu'à l'âge de quatre ans, (au lieu de 2 chez un enfant non autiste), puis développent un langage lait de répétitions plus ou moins reliées au contexte, et finissent par parler tard, de façon correcte, mais particulière, ou en présentant des anomalies de langage.
Autre fait étonnant : certains des autistes les plus marqués, pendant la période où ils ne peuvent communiquer par le langage, présentent souvent une hyperlexie, c'est-à-dire une avance de plusieurs années sur les autres enfants pour le déchiffrage des mots écrits et la lecture. Cette capacité est associée à une recherche assidue de matériel écrit, alors que ces enfants ne communiquent pas par le langage et ne comprennent pas ce qu'ils lisent. Toutefois, ces mêmes enfants finiront le plus souvent par parler, lire et écrire correctement.
Ainsi, les autistes acquièrent le langage d'une façon singulière, mais qui peut être efficace, et qui défie les lois du développement habituel des enfants.
C'est pourquoi  le professeur Mottron, de l'Université de Montréal, recommande, dans la prise en charge des enfants autistes, de suivre leurs modes d'apprentissage particuliers (par exemple, les exposer précocement à l'écrit) plutôt que de leur faire suivre un parcours de développement mentalal normal, à l'école avec les autres enfants, ce qui est à la fois douloureux pour eux, peu efficace et n'améliore pas leur qualité de vie.
 
Une étude a été réalisée par ce professeur, sur plus de 1 000 enfants autistes de tous âges et de tous niveaux, afin de mieux comprendre comment les autistes traitent l'information et le dialogue,
Elle a montré que leur univers mental est profondément différent de celui des personnes "normales" (au sens "dans la norme", si tant est qu'on puisse faire de ce dernier groupe un ensemble homogène).
La place de l'imagination semble fondamentalement différente.
L'univers mental des autistes paraît donner une importance plus grande au maniement des environnements où le sujet humain est absent, alors que l'imagination "normale" tend à mettre en scène l'individu dans une sorte de " film" dont il est le héros, le centre. De même, les attentes, les émotions et le langage paraissent moins déformer la perception de la réalité, qui serait ainsi perçue et mémorisée de manière plus conforme à la réalité.
Cependant les autistes ont une créativité, qui s'exerce dans les arts aussi bien que dans les sciences, mais cette "imagination plus véridique" orienterait spontanément Ies autistes vers ce qui est structuré, par exemple l'écriture ou la musique plutôt que vers le langage oral, et permettrait de mémoriser des correspondances terme à terme entre des structures et favoriserait ainsi la créativité, l'activité scientifique et le réalisme dans l'art.
Certains autistes ont une mémoire étonnante de la chronologie des faits historiques, d'autres une "oreille absolue" remarquable (la reconnaissance des notes dans référence d'un diapason).
 
Actuellement on a tendance à associer différence (par exemple, les signes d'autisme) et déficit, alors que,  "être plus autiste" ne signifie pas forcément "être moins adapté".
Les sociétés avancées ont une faible tolérance à l'égard de la différence.
On mesure la réussite d'une technique de prise en charge à sa capacité à faire disparaître des signes d'autisme, et non à sa capacité de faire progresser Il'adaptation et les techniques d'intervention précoce les plus élaborées ont une action à peu près nulle sur l'adaptation.
 Alors que l'on accepte la différence pour un mongolien ou la surdité non appareillable, persiste pour l'autisme l'illusion que nous pouvons - et surtout devons - réduire cette différence.
Le harcèlement scolaire reste ainsi la difficulté majeure des autistes intégrés dans le système scolaire normal et le monde du travail ne s'est pas non plus adapté à leurs particularités.
La demande de s'adapter à un monde majoritaire, fondée sur une logique du plus grand nombre est une logique intolérante ou éiectoraliste, et ne devrait pas concerner les différences neurobiologiques qui existent dans la famille humaine.
Par Sorbienn le Lundi 29 octobre 2012 à 13:59
À propos du harcèlement scolaire, autre trait caractéristique : on fait porter la responsabilité des "troubles" de l'enfant aux parents... D'ailleurs les autistes ne sont pas les seuls à en être victimes, ça concerne tout ceux qui fonctionnent un peu différemment (je connais le cas des surdoués mais il y en a d'autres).
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3213075

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast