Dimanche 31 mai 2015 à 8:48

Biologie, santé.

Une correspondante s’est étonnée d’avoir chez son pharmacien un « dossier pharmaceutique » informatisé. Le pharmacien lui a montré l’écran de son ordinateur mais n’a pas eu le temps de lui donner des explications car il avait d’autres clients.
    Je vais essayer de les donner, mais je suis étonné que le pharmacien n’ait pas demandé à ma correspondante de signer un papier pour ouvrir ce dossier. C’est en effet obligatoire et elle pourrait faire une réclamation à la commission « Informatique et Libertés », mais à mon avis ce n’est pas nécessaire car ce dossier est très utile.
    Le schéma de fonctionnement du dossier est schématisé ci dessous (j’ai emprunté ce schéma à une notice de l’ordre des pharmaciens).

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/lecircuitduDPreference.jpg
    Qu’y a t’il dans ce dossier ?
    Chaque fois que vous acheter des médicaments chez un pharmacien ou chaque fois qu’on vous en donne dans un hôpital ou une clinique, le pharmacien peut accéder avec son mot de passe professionnel et votre numéro de sécurité sociale, à votre dossier et il peut d’une part le consulter et d’autre part y inscrire les médicaments achetés.
    Donc quelque soit l’endroit de France où vous soyez, les médicaments achetés sont répertoriés.

    A quoi cela sert il ? D'abord au patient lui même qui vient achetre un médicament.
    D’abord à éviter des interactions entre médicaments qui peuvent entrer en synergie et renforcer leur action mutuelle au delà des limites prévues.
    Si vous voulez acheter un médicament qui pourrait ainsi réagir avec un autre que vous avez déjà acheté, l’ordinateur émet une alerte et le pharmacien va vous interroger pour savoir si vous prenez toujours le premier médicament et s’il risque d’y avoir interaction.
    Si vous demandez un conseil à un pharmacien, quelque soit le lieu où il se trouve, pour une affection mineure, sans aller chez le médecin, il consultera le dossier avant de vous recommander un médicament, s’assurant ainsi qu’il n’y a pas de contre-indication.
    Votre dossier permet aussi un suivi de vos vaccination et le pharmacien peut vous recommander des rappels.
    Les données sont conservées pendant au moins 3 ans.
    Les dossiers pharmaceutiques sont également ouverts, à titres expérimental, à certains médecins, notamment anesthésistes, pour examiner si certains médicaments ne vont pas interférer lors d’une éventuelle opération.

    Mais aussi à l'autorité sanitaire centrale. L’ensemble des dossiers permet de faire des statistiques de consommation de médicaments en France et également un certain suivi sanitaire, notamment en cas d’épidémie. Ce suivi statistique est évidemment anonyme.
   
    Par ailleurs le réseau utilisé pour les dossiers pharmaceutiques, est un lien entre pharmaciens et les autorités sanitaires centrales.
    En cas de découverte d’effets nocifs de certains médicaments, une alerte est donnée, de même que s’ils sont retirés du marché par précaution. Les numéros des lots rappelés sont ainsi diffusés.
    Le pharmacien est obligé d’envoyer un accusé de réception pour indiquer qu’il a bien lu le message.

    Enfin le réseau relie aussi les fabricants de médicaments (mais qui n’ont pas accès aux dossiers personnels)
    A partir de mars 2013, plus de 200 pharmaciens et 67 laboratoires ont expérimenté le signalement de ruptures d’approvisionnement par les pharmaciens locaux au pharmacien responsable du laboratoire fabricant concerné, à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et à l’agence régionale de santé (ARS) dont il dépend. Ce dispositif, actuellement en cours de généralisation, devrait permettre une meilleure gestion des fabrications et livraisons et de trouver plus facilement des solutions provisoires pour le traitement des patients, par échange de médicaments entre pharmaciens, en cas d’urgence.

    Le Dossier pharmaceutique est gratuit et simple d’utilisation. Sa consultation est rapide : les données parviennent au pharmacien en moins de trois secondes. Vous ne perdrez pas de temps.
    Chaque personne ayant une carte de sécurité sociale peut en faire ouvrir un, ainsi que pour ses enfants mineurs. On peut évidemment refuser de l’ouvrir, mais c’est se priver d’un outil utile pour sa propre santé.

    Le dossier médical informatisé n'a actuellement pas beaucoup de succès ni auprès des médecins ni auprès des patients (500 000 environ), alors qu'actuellement il y a environ 35 millions de dossiers pharmaceutiques personnels.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3273597

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast