Mercredi 29 septembre 2010 à 9:00

Sciences et techniques


http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/Shadok10.jpg

    Avant de vous parler d’avidiens, je dois me mettre d’accord avec vous sur certains termes d’informatique, qui indiquent ce que peut faire un ordinateur : multi-utilisateurs, multi-tâches, multi-processeurs, intelligence artificielle.


    Le PC de votre famille peut servir à plusieurs personnes .
Le système qui le fait fonctionner (par exemple “windows”) et des logiciels (par exemple Word, Powerpoint, Firefox...) sont mis en commun et chacun peut s’en servir. Chaque personne a une session, protégée par un mot de passe, où elle met ses dossiers.
    Mais une seule personne peut se servir à la fois de la machine et pour que l’autre puisse s’en servir aussi, il faut que la première personne ferme sa session et quitte la machine. Votre PC est multi-utilisateurs.

    Quand vous êtes sur votre PC (ou votre Mac), vous pouvez vous servir de plusieurs logiciels “à la fois”, enfin semble t’il !
    Par exemple quand je veux publier un article, j’ouvre firefox et je vais sur “cow-post”, j’ouvre word sur lequel j’ai tapé le texte de l’article et graphic-converter qui va me permettre de transformer une image et de l’enregistrer au format  jpeg, le seul que sait lire cow.. Les trois fenêtres sont à coté l’une de l’autre sur mon écran de 27 pouces et, en apparence j’utilise les trois logiciels à la fois.
    Mais en réalité la machine ne fait fonctionner ces trois logiciels que l’un après l’autre : quand je clique sur la fenêtre de texte, mon système me branche sur word et me permet d’ouvrir mon article et de faire un “copier” du texte.
Puis quand je clique sur l’image, elle me branche sur graphic-converter (ce pourrait être photoshop) et me permet de la manipuler et d’enregistrer ce que je veux publier.
    Puis je clique sur la fenêtre de publication de mon blog, l’ordinateur me branche sur firefox et je peux copier mon texte, copier mon image, compléter et publier mon article.
    L’ordinateur permet de se servir de plusieurs logiciels l’un après l’autre et au besoin en alternance, pour réaliser une publication qui nécessite l’intervention de ces logiciels : on dit qu’il est “multitâches”.

    Certains  ordinateurs permettent à plusieurs personnes de travailler en même temps sur la machine, du moins elles ont cette impression. C’est une forme plus perfectionnée du multi-utilisateurs, qui nécessite un système écrit dans un langage adéquat comme par exemple UNIX.
     En fait la simultanéité n’est qu’une apparence. Le système partage le temps de l’ordinateur entre les divers utilisateurs. Dans la mesure où l’ordinateur est très rapide et où les travaux que vous faites peuvent se découper en petites tâches élémentaires, l’ordinateur alloue à chaque utilisateur une partie de la mémoire centrale et du disque dur en fonction de l’importance de ces petites tâches qu’il exécute en quelques dixièmes de secondes.
    Dans la mesure où il n’y a pas trop d’utilisateurs, chacun est servi à chaque sollicitation en une ou deux secondes pour chaque tâche élémentaire, et il a donc l’impression que l’ordinateur ne travaille que pour lui.
    En réalité la machine travaille successivement en alternance pour chacun des utilisateurs pendant des temps très courts.

    Pour qu’un ordinateur travaille vraiment pour plusieurs utilisateurs en même temps, il faut qu’il soit “multi-processeurs”.
Cela veut dire qu’il est l’assemblage de plusieurs ordinateurs ayant chacun un “processeur”, c’est à dire des “puces” pouvant abriter système, modules de traitements et un minimum de mémoire immédiate.
     On peut ensuite associer à ces ordinateurs indépendants, qui vont travailler “en parallèle”, des puces supplémentaires de mémoire commune ou des disques durs, des imprimantes, des consoles avec écran et clavier etc...
    Bien sûr il faut en outre un autre petit ordinateur pour gérer les interfaces communes. C’est un peu comme la pieuvre qui a un cerveau dans chaque tentacule qui en gère les gestes, et un neuvième cerveau  pour coordonner les mouvements des huit tentacules et de leurs cerveaux. (voir mes articles sur les pieuvres).
    Vous pouvez donc utiliser de telles machines multi processeurs pour leur faire développer différents aspects d’une même questions dans différentes hypothèses ou conditions et ainsi comparer les résultats qu’entraînent ces différences.
   
C’est ce que nous verrons pour les “avidiens” qui sont des développements différents d’un même programme dénommé “AVIDA”.

    Mais un programme “habituel” a été fait et est imposé à la machine
par un programmeur qui seul peut le modifier. La machine est donc “bête et méchante” car elle ne peut qu’exécuter les instructions du programme et même ses erreurs non prévues (les bogues).
    En “intelligence artificielle” il n’en n’est pas ainsi : la machine peut dans certaines conditions, modifier son programme elle même, quand en général elle a “appris quelque chose” en rapport avec son exécution. C’est ainsi que sont conçus les programmes des robots, qui peuvent donc s’adapter seuls à certaines évolutions de leur environnement par apprentissage. (à l’instar de l’homme).

    Avida est un programme “d’intelligence artificielle”, cette science étudiant la modélisation de l’intelligence humaine et notamment les robots.
    Pour découvrir de nouvelles formes de vie intelligentes, inutile de réserver un voyage vers la planète Mars?!
    Dans le laboratoire "Digital Evolution Lab" de Charles Ofria,  de l’Université du Michigan, des milliards “d’êtres digitaux” colonisent tranquillement un vaste réseau d’ordinateurs.    
    Ce sont les “avidiens”. Dérivés des virus informatiques, ils sont capables de se reproduire, d’évoluer par apprentissage ou mutation. Et même de dormir ou de coopérer ! 
    Ils habitent un monde parallèle, fait de disques durs, de processeurs et de lignes de codes,
    On va donc chercher ainsi à étudier un monde virtuel qui ait des similitudes avec le monde humain. Où aboutira t’on, on ne le sait pas encore.

    Le courrier international leur a consacré récemment un article, mais assez ésotérique et peu compréhensible et qui n’a probablement pas été souvent lu.
Voilà pourquoi j’ai pensé utile de vous en parler.
    Par contre j’ai lu sur ce sujet un excellent article de Marianne Cramer dans la revue “Le monde de l’intelligence”. et des articles de l’université de Michigan, mais difficiles à suivre et en anglais..

   
Dans l’article de demain je vous donnerai quelques informations complémentaires sur les avidiens.
    Rassurez vous, ils ne sont pas dangereux et ce ne sont pas de petits hommes verts !



Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3043123

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast