Mercredi 11 septembre 2013 à 8:17

Inné et acquit

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/aquelagemonenfantdoitmarcher.jpg

            Quand mes enfants, puis mes petits enfants avaient un an, ils commençaient par marcher à quatre pattes, et à courir ainsi partout dans la maison.
            Puis ils allaient près d'un divan et là, ils s'appuyaient sur le bord et arrivaient à se mettre debout, avec de moins en moins d'efforts et davantage de facilité sur à l'apprentissage. Et de là ils regardaient autour d'eux. Puis ils essayaient de marcher en s'appuyant le long du divan.
            On leur prenait alors les deux mains et on les faisait marcher devant nous en les soutenant et peu à peu l'équilibre venait.
            Puis un jour, partant du divan, ils faisaient six pas tout seuls pour venir s'accrocher à nos jambes comme à une bouée salvatrice, en limite d'équilibre.
            Ensuite c'étaient les multiples essais, mais aussi les nombreuses chutes.
            Je me suis toujours demandé ce qui poussait le petit homme, à se dresser tout à coup au lieu de rester à quatre pattes, pour explorer le monde, avec les risques de chutes que cela comporte.
            C'est vrai que, par rapport au singe, nous ne sommes pas doués à quatre pattes, car nous nous traînons sur les genoux. Mais avec un peu d'apprentissage, on devrait devenir pus adroits et compétitifs.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/IMG3332.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/103579032.jpg
 
























            Un article anodin dans une revue médicale, m'a donné quelques explications.
            Finalement, et je ne savais pas, il est aussi dangereux de circuler à quatre pattes que debout. Des statistiques faites sur de jeunes enfants montrent que la probabilité de chutes est aussi importante et on tombe en général en avant sur le nez, ce qui est assez dommageable.
(il paraît qu'un enfant qui commence à marcher, fait en moyenne 2370 pas par heure et tombe 17 fois - cela m'a paru énorme).
            Par ailleurs, (cela je l'avais lu dans des articles sur la préhistoire), l'homme s'est sans doute peu à peu mis à marcher debout, pour y voir mieux et plus loin au dessus de la végétation, ce qui peut être une condition de survie, vis à vis d'ennemis animaux ou autres humains.
            Mais une des raisons essentielles serait la rapidité de déplacement qui est quatre fois plus grande et en voyant mieux où l'on va, ce qui procure un grand avantage pour explorer le monde, attraper un objet qui à roulé loin, aller voir ce qu'est une chose curieuse aperçue dans le jardin, ou suivre les parents.
            Donc que les enfants comprennent vite qu'ils ont intérêt à marcher, car cela leur procure un avantage, sans risque plus important de chute, je veux bien. C'est cela l'intelligence.
           
            Mais cela ne m'a pas satisfait et je ne suis pas d'accord avec ces médecins. Car pour se rendre compte de cet avantage, il faut déjà savoir assez bien marcher et on a alors simplement à comparer deux moyens et choisir le meilleur. Cela montre que l'enfant sait raisonner très tôt, même inconsciemment.
            Mais quand il commence à se mettre debout, et a tenter les premier pas, cette expérience, il ne l'a pas. Il n'a que celle de la marche à quatre pattes.
            Alors pourquoi se mettre debout, une première fois?
            Est ce pour imiter les parents qu'il voit marcher ainsi?
            Ou est ce des gènes, acquis peu à peu dans la préhistoire, qui le poussent à cela, par instinct de survie, dû à la sélection naturelle.
            Peut être les deux.
            Mais aussi on n'a jamais laissé un enfant apprendre à marcher seul, à se débrouiller avec cet apprentissage. On l'aide beaucoup soi même, ou avce des aides mécaniques comme les "youpalas". Alors aurait il renoncé sans cette aide, du moins pour certains enfants moins doués en coordination des membres?
            Ce qui est sûr c'est que la marche n'est pas innée, comme par exemple un petit cheval qui quelques heures après sa naissance se met debout et marche, certes en titubant, mais presque sans apprentissage, mais à quatre pattes, et l'équilibre est plus facile. (C'est d'ailleurs très émouvant à voir).
            Pour nous, il faut que le cortex frontal apprenne au cervelet et aux gyroscopes de l'oreille interne, à travailler ensemble, avec la maîtrise des mouvements des membres (les centres du cortex sur le dessus du crâne) pour conserver notre équilibre et c'est un apprentissage difficile.
            Finalement, je ne sais toujours pas pourquoi un bébé veut commencer à marcher !
Par Doc Jpeg le Mercredi 11 septembre 2013 à 8:48
Peut-être parce que marcher à 4 patte fait mal aux genoux !
Par lancien le Mercredi 11 septembre 2013 à 14:02
J'aurais bien aimé avoir un moyen de correspondre avec vous. Avez vous un blog?
Par Doc Jpeg le Jeudi 12 septembre 2013 à 11:39
Je n'ai pas de blog mais mon adresse mail est doc.jpeg@gmail.com
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3250188

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast