Jeudi 28 juin 2012 à 8:17

Drogue, alcool, addictions

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/10348383480272.jpg http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/cannabis.jpg









       
  J'ai connu un jeune garçon (ne cherchez pas à savoir qui c'est, il n'est pas sur cowblog), qui avait fait de bonnes études secondaires, obtenant la mention "très bien" au bac S.
         Ses parents habitant en province, il avait été admis comme pensionnaire dans une prépa de maths d'un lycée parisien, pour préparer les grandes écoles scientifiques.
         Son premier trimestre était prometteur et pourtant ce n'était pas facile.
         Les meilleurs élèves se retrouvent en compétition à Paris, et le régime est rude.
12 heures de maths et 8 heures de physique chimie par semaine, quelques autres matières (français, langues..), un cours qu'il faut savoir parfaitement,
car les concours portent uniquement sur des problèmes et des exercices et on ne peut les faire si on ne connaît pas parfaitement le cours. Beaucoup d’exercices à faire chez soi, car il faut s'exercer à ce qui sera demandé à l'écrit comme à l'oral, et chaque semaine, une interrogation de maths et une de physique-chimie de 3/4 d’heure chacune, avec cours et exos (on appelle cela les “colles”), qui préfigurent les interrogations des oraux.
 
            Mais ensuite il s'est laissé entraîner par des camarades à fumer de temps à autre du cannabis, puis de plus en plus souvent, et il a fini par fumer un ou deux joints par jour.
            Au troisième trimestre tout s'est dégradé tout à coup : il n'arrivait plus à mémoriser le cours, et, ne le connaissant plus suffisamment, il séchait sur les exercices.
            Stressé il n'en fumait que plus, mais cela ne lui enlevait pas durablement son stress et il était de plus en plus incapable de travailler efficacement.
Même rappeler ce qu'il avait déjà appris et ce qu'il savait les trimestres précédents, devenait difficile.
          
  Et il oubliait même des rendez vous ou les heures des colles, s'il ne le notait pas.
            Sa moyenne s'est dégradée et il n'a pas été admis en "taupe *", qui permet de préparer les concours des grandes écoles, mais dans une taupe lui permettant néanmoins de passer les concours d'écoles plus faciles.
            Mais il n'était pas sûr de réussir à suivre !
 
            L'éloignement de ses camarades, un sursaut de lucidité, lui ont fait arrêter peu à peu de fumer du cannabis pendant les vacances.
            La mémoire est redevenue plus fiable peu à peu, mais il lui a fallu rattraper le retard de tout ce qu'il n'avait pas appris le dernier trimestre précédent.
            Il lui a fallu trois à quatre mois de plus pour récupérer totalement.
            Mais s'il avait continué pendant des années, non seulement ses études auraient été gâchées, mais il risquait que l'atteinte de sa mémoire ne soit plus totalement réversible.
            Je vous expliquerai demain l'action du cannabis sur la mémoire.

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/ado00192845g.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/faujour00192853m.jpg
Par alyane le Jeudi 28 juin 2012 à 9:25
Un moment de lucidité qui l'a sauvé.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3193348

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast