Vendredi 28 mars 2014 à 7:52

Chevaux, âne, (gi) vache

En intermède je vous montrerai des animaux aux longs poils soyeux et le plus souvent d'un blanc immaculé (enfin s'ils sont bien lavés), images que j'ai trouvées sur "Buzzly".

D'abord un petit chien de luxe un "Teacup Poméranien et un chiot de même race mais noir et fauve :

http://lancien.cowblog.fr/images/Chiens/cutefluffyanimals20.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Chiens/cutefluffyanimals26.jpg

















Puis un lapin angora (je ne sais pas si vous voyez son nez !); et une poule Silkie (là on ne voit que le bec !).

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/cutefluffyanimals21.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/cutefluffyanimals22.jpg

















Deux bichons qui sont allées cehez le coiffeur. Je leur trouve une face de lune !!

http://lancien.cowblog.fr/images/Chiens/cutefluffyanimals24.jpg

Un bébé albatros (il a l'"air mignon et pourtant l'albatros est un oiseau cruel), et un bébé pingouin King :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/cutefluffyanimals25.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/cutefluffyanimals35.jpg

















Un autre lapin angora (dont on voit surtout 2 canoines !) et in chat croisé Himalayen-Persan, superbe :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux4/cutefluffyanimals34.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/cutefluffyanimals36.jpg

















Et enfin un deuxième chat "Pallas", affalé entre deux branches d'arbre :

http://lancien.cowblog.fr/images/Chats2/cutefluffyanimals32.jpg

Lundi 22 mars 2010 à 8:09

Chevaux, âne, (gi) vache

    Pendant quelques jours je vais ne pas parler de préférences cérébrales, afin de changer un peu et de préparer mes futurs articles.
    Et si nous parlions chevaux (animaux, pas vapeur !)
    J’ai plusieurs correspondantes qui sont fana d’équitation et qui aiment les chevaux en tant qu’animal.. Alors cela m’a donné envie de faire un article sur les chevaux   

http://lancien.cowblog.fr/images/Paysages3/SDC10334.jpg

    Ce n’est pas moi qui ai pris cette photo d’un de mes petits-fils, mais on ne le reconnaît pas et c’est pour cela que je la publie, parce que je trouve cette photo de forêt assez belle.
    Quant aux photos suivantes, je les ai prises au haras de’Hennebont, dans le Morbihan. J’aurais voulu publier des photos des chevaux de mon oncle, mais il y a 40 ans, l’appareil que j’avais était minable et les photos en noir et blanc, mauvaises. Elmles ne passent guère l’épreuve du scan;

    Mon oncle élevait des chevaux et les dressait pour les concours hippiques. C’était un excellent cavalier qui avait gagné lui même des concours.
    Les chevaux qu’il élevait pour les concours devaient être debourrés et au début c’étaient des bêtes presque sauvages qui avaient un tempérament de feu.
    Bien sûr je n’aurais pas tenu en selle plus de quelques dizaines de secondes, mais j’aimais le voir dresser les chevaux et notamment un jeune étalon qui par la suite a gagné des concours et qui s’appelait “ETNA”, et était aussi infernal que ce volcan.
    Le dressage relevait en début de séance du rodéo, puis quand ETNA avait compris qu’il n’était pas le maître, il fonçait au grand galop dans un immense pré et en faisait dix fois le tour pour se calmer les nerfs puis mon oncle le reprenait en main et là le faisait obéir et sauter deux petites haies, puis le ramenait tout écumant, mais calme, à l’écurie pour le soigner. J’étais fasciné.

    Il avait un gros cheval pour la monte (se promener en forêt), qui s’appelait Ricard, avec un énorme postérieur et si un adulte s’en accomodait, les petits enfants devaient faire presque le grand écart sur la selle.
    Au manège à la longe, avec un enfant, il obéissait et se tenait tranquille.
    En promenade il était en apparence placide, mais c’était un cheval assez vicieux. Quand il voyait une belle touffe d’herbe en bordure d’allée, il s’en approchait et baissait très brusquement la tête pour la manger et si son cavalier se laissait surprendre, il passait par dessus bord. Par contre si on le retenait fortement sur son mors, il savait ensuite qu’il n’était pas le patron et se tenait tranquille. Il testait ainsi tout nouveau cavalier. Un de mes ni§ces en a fait la cuisante expérience et s’est retrouvée dans l’herbe verte.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P7240100.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P7240115.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P8220329.jpg
 






  
































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P7240116.jpg





























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/P8220319.jpg




















Accompagnant un jour mes petits enfants au club où ils prenaient des leçons, après que tous les cavaliers et montures soient partis en forêt, j’entends comme une plainte dans un box. C’était une jument superbe qui avait l’air triste d’être ainsi seule et abandonnée. On m’expliqua qu’elle s’était un peu blessée la veille et que donc elle était au repos.
    Elle semblait fort malheureuse d’être seule. Après tout les chevaux extravertis, cela existe peut être.?
    Je m’approche, je lui caresse l’encolure pour la calmer, et à ma grande surprise, car c’était la première fois que je la voyais, elle met sa grosse tête sur mon épaule contre ma joue et reste ainsi pendant 30 secondes, puis elle la relève et me donne deux grands coups de langue sur le joue, comme le fait un petit chien.
    J’avoue que cela m’a ému d’avoir ainsi une “petite amie jument” .
    La fois d’après, elle a eu droit (avec l’autorisation du club) à une pomme car semble t’il, elle adorait cela.!

Lundi 30 mars 2009 à 8:10

Chevaux, âne, (gi) vache

     Repos aujourd’hui, pas d'article "SVT".
    J’ai reçu plusieurs mails suite à mon article sur les topiaires et ces constructions de plantes ont eu l’air de vous plaire, alors je vous en montrerai d’autres de temps en temps.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux1/topieres018.jpg



    L'autre jour, c’étaient les éléphants, aujourd’hui les équidés, topiaires sur des treillis de fils de fer :

et d'abord un brave petit âne à la selle fleurie
  



http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux1/topieres002.jpg  `






       


  et admirez ces deux destriers qui semblent destinés à des manèges de chevaux de bois :



http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux1/topieres005.jpg














X













Dimanche 28 décembre 2008 à 10:20

Chevaux, âne, (gi) vache

    Pas le temps aujourd'hui de faire un article sérieux. Avec les fêtes, je suis souvent en famille et je suis en retard dans mes mails.
    Alors l'article sérieux sera pour demain !


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux1/20138.jpg

    Aujourd'hui un petit clin d'oeil trouvé sur un site d'animaux.

    J'ai trouvé le trio amusant, la mère et ses deux filles.
La dernière girafe s'appelle Agathe, comme une de mes petites filles.

    Je me suis toujours demandé si on pouvait faire du "cou farci" avec les girafes comme avec les canards ?

    SPA au secours !!

Jeudi 14 août 2008 à 9:41

Chevaux, âne, (gi) vache



    Evidemment ma photo chèvre et goéland (voir article précédent) m'a valu quelques commentaires et une rafale de mail, me demandant comment j'avais fait pour la prendre et comment le goéland avait accepté de se poser si près sur la tête de la chèvre, sans que celle-ci ait peur ?


    D'abord je vous dois des excuses car “Croque-framboise” (dont je salue le courage de lire ainsi mon blog !) m'a signalé que je l'avais déjà publiée l'an dernier sur mon blog. Je croyais l'avoir fait sur Tchatcheblog et pas sur Cow.
    Je deviens un vieux singe et ma mémoire baisse.!

    Je dois aussi vous faire un aveu. En fait j'ai bien pris les deux photos de la chèvre et du goéland, mais par sur le même cliché.
Comme l'ont vu certains j'ai fait un montage sur mon ordi des deux photos numériques, mais ce n'est pas une surimpression du goéland.
    Voilà l'histoire de cette photo :

    Une des petites plages de Saint Colomban, peu fréquentée est à coté de champs où viennent paître des vaches, des chevaux et des chèvres, à tour de rôle.
    Ce jour là de mignonnes peites chèvres (j'aime quand même mieux la chevrette du Canada qui est plus jolie !!!), et un petit oiseau (mésange ?) est venue picorer je ne sais quoi sur la tête d'une des chèvres, laquelle s'est ébrouée et a chassé l'oiseau.
    Mon appareil photo n'était pas en batterie et je n'ai pu filmer la scène, mais j'ai photographié les chèvres.

    J'ai été m'asseoir sur la plage et je voulais prendre des photos du paysage quand un goéland vient se percher sur un rocher à deux mètres de moi.
    Avec le minimum de gestes, j'ai pris quelques photos dont une avec le téléobjectif, qui est donc un gros plan du goéland sur le fond de sable et de mer.
    Il n'a pas eu peur !
    Contrairement à ce que vous pensiez le goéland n'est pas en surimpression, c'est lui la photo d'origine. C'est l'éclairage et le téléobjectif qui donnent cette impression de trop grande netteté (la mise au point est faite sur lui et le fonds est flou, d'autant plus que le rocher sous ses pieds n'est plus là.). De plus j'ai dû dégrader la photo pour la ramener de 3Mo à moins d'un méga et Cowblog la dégrade encore pour l'amener vers 100 ko. Cela souligne les transitions dans l'image (un fondu nécessite plus de pixels).

   Me souvenant de la mésange sur la tête de la chèvre, j'ai voulu remplacer la photo que je n'avais pu faire.
    J'ai remplacé avec mon ordinateur, le rocher par la chevrette sur la photo du goéland.
    Il y avait heureusement sur la droite de la chèvre du sable de même nature que celui de la plage, donc de même couleur; alors cela ne se voit presque pas.
   
    J'ai ensuite essayé de “gommer” la frontière entre les deux photos pixel par pixel. J'y ai à peu près réussi sur le dos de la chèvre et sous les pattes de l'oiseau.
    Par contre on voit un peu la limite entre les deux photos de sable à droite au niveau de l'oeil de la chèvre. On voit même au dessus un tout petit bout du rocher que j'ai oublié d'enlever.
    Une correspondante très observatrice l'a bien vu ! IoI


    Voilà, j'ai tout avoué. J'espère que vous me pardonnez et que je serai acquitté, bien que le crime ait été prémédité..!!

Mercredi 13 août 2008 à 9:29

Chevaux, âne, (gi) vache



    Je ne crois pas avoir publié cette photo sur ce blog.


    Elle a été prise sur une plage en Bretagne, un jour où je me sentais facétieux, et je l'aime bien


    On voit parfois des choses curieuses au bord de la mer.

    Il suffit d'être patient !

    Et puis c'était un jour de beau temps, il y a deux ans et cette année on n'en a pas beaucoup !!!

    Qu'en pensez vous ?



Jeudi 19 juin 2008 à 8:09

Chevaux, âne, (gi) vache



Biche, oh ma Biche,

Lorsque tu soulignes

Au crayon noir tes jolis yeux,

Biche, oh ma Biche,

Moi je m'imagine

Que ce sont deux papillons bleus.

                                C.Jérome.
















    Emma, ma correspondante dont j'ai déjà publié des photos d'un ours, vient de m'envoyer une photo extraordinaire d'un petit faon qui lui rend visite dans son jardin entre Toulouse et les Pyrénées.

    Il vient manger l'herbe de son jardin et s'habitue petit à petit aux humains quand ils déjeunent dehors.
    Il cohabite même avec avec les chats de la maison.

    Ne trouvez vous pas à la fois mignonne et superbe une telle petite bête.?

    Chez ma soeur à coté de Brive, nous avons déjà vu dans le jardin en pleine campagne, des biches et des faons, mais ils ne se sont pas approchés aussi près et je n'avais jamais mon appareil photo sous la main.

    Comme tu me le dis Emma, “...enfin, je l'ai eu...”

    Bravo pour la photo et merci de me permettre de la publier sur mon blog.



Mercredi 26 mars 2008 à 14:36

Chevaux, âne, (gi) vache

    Je continue ma visite dans le zoo de Branféré.

    Ne sont ils pas mignons ces ânes ?
    La petit ado surtout.



Vendredi 21 décembre 2007 à 12:08

Chevaux, âne, (gi) vache

    Une de mes correspondantes "philosophe" se posait la question de l'origine du cheval et de l'être et du "non-être" (j'ai encore quelques souvenirs de Kant, mais cela date de terminale, il y a 60 ans!) : quand le "non-cheval" est il devenu un cheval lors de l'évolution.?
En fait la question ne se pose pas parce que le cheval est antérieur à l'homme sur cette terre et donc il existait avant que l'homme ne parle et ne l'appelle cheval.
    Quant à l'évolution de la "bête cheval", elle est comme celle de tous les êtres vivants, progressive (voir Darwin) avec une sélection progressive des espèces les mieux adaptées.

    Mais si la question intéresse certaines d'entre vous, je vais recopier ici un article que j'ai trouvé sur http://www.montoutou.com/origineCheval.html



            Les origines du cheval


        D'où vient le cheval ? Quand est-il apparu pour la première fois sur la terre ? Ces deux questions reviennent souvent à l'esprit des amateurs d'équidés. Mais, en l'état actuel de nos connaissances, il est assez difficile de répondre à ces interrogations.

        Au plus ancien que l'on puisse remonter, on sait que les mammifères existaient déjà sur terre depuis au moins cent millions d'années. Au début du tertiaire, un animal de la taille d'un renard, possédant quatre doigts aux membres antérieurs et trois doigts aux membres postérieurs, peut être considéré comme l'ancêtre du cheval. Baptisé Eohippus, cet animal est le premier maillon de toute une chaîne d'évolution qui, en quarante millions d'années, aboutit à notre cheval actuel.

        A l'aube du quaternaire, alors que l'homme va bientôt faire son apparition sur terre, les caractéristiques du cheval sont établies. La rencontre entre l'homme et le cheval peut avoir lieu ! Ensemble, ils vont traverser les âges, étroitement liés et associés à l'histoire. Conscient des immenses services que le cheval peut lui rendre, l'homme va le préserver de l'anéantissement. Mieux ! Il aidera même à son évolution en développant et améliorant la race.

     Aucun autre animal, pas même le chien, n'aura autant influencé et marqué la société humaine. On pense généralement que la domestication du cheval date du néolithique, à l'âge de la pierre polie. Vivant en troupeau dans la Djoungarie, au pied des monts Alta, en Mongolie, le cheval de Prjewalsky est l'ancêtre vivant de tous les chevaux actuels. Même si certains scientifiques attribuent cette paternité au tarpan de la Russie méridionale. Mais les découvertes de fresques rupestres dans les grottes de Lascaux, en France, semblent donner raison au défenseur du cheval mongol. Ces dessins indiquent que le premier rapport entre le cheval et l'homme était avant tout alimentaire. Les hommes ont apprivoisé les chevaux pour pouvoir les garder autour de leur village comme réserve de nourriture.

    C'est en Chine que l'on trouve les premières représentations d'une utilisation rationnelle du cheval. Vers 3500 ans avant Jésus-Christ, le cheval est vénéré comme un dieu et l'empereur de Chine s'adresse à lui régulièrement. Les premiers chars à deux roues tirés par deux chevaux datent de la même époque, et c'est d'ailleurs aux Chinois que l'on doit l'invention de la selle, des étriers et des éperons.
D'invasion guerrière en invasion guerrière, les Chinois, puis les Perses, les Egyptiens, les Grecs et les Romains vont apporter au monde entier les nouvelles techniques pour utiliser les chevaux.


Nota : j'ai pris cette photo aux haras de la ville d'Hennebont dans le Morbihan. Si vous passez dans cette ville, je vous conseille de visiter ces haras. C'est très intéressant et l'été on assiste à des démonstrations équestres époustouflantes. Il y a également à Hennebont un très beau château fortifié, une belle cathédrale et un jardin botanique intéressant, le tout au bord d'une jolie rivière;

Samedi 21 avril 2007 à 15:25

Chevaux, âne, (gi) vache


    Dans le même pré se trouve Nesquick, qui est mon grand ami et aime aussi venir me dire bonjour.



    Sa petite amie est timide, elle s'appelle Nutella !



<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast