Samedi 19 septembre 2015 à 9:29

Animaux

Le site Buzzly, que je visite souvent a publié de belles photos de renards, endormis dans la nature.

      Je vous en montre quelques unes :


http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/php0wOEmE.jpg
 
















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpO85rFT.jpg



















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpL7J6Jq.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpLmcAsd.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpgIXMVD.jpg





















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/php97EG0b.jpg
















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/php4K4kIb.jpg

 

Samedi 29 août 2015 à 8:53

Animaux

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpRvoWHS.jpg

     Buzzly a publié des photos d'une petite île où vivent des dizaines de milliers de pingouins manchots, que les touristes viennent observer avec curiosité.
     Voici quelques unes des meilleures photos :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpBLs9GR.jpg












http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpWpKTch.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpN5GGGp.jpg



















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpGiuY0j.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpjuWX20.jpg



















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/phpz9rznq.jpg











Lundi 17 août 2015 à 8:58

Animaux

  http://lancien.cowblog.fr/images/Artarchitecture2/images-copie-3.jpg
        A une trentaine de kilomètres de Carnac une jolie ville de 50 000 habitants, avec une belle cathédrale et de vieilles maisons à colombages.
        En bordure de la ville, un aquarium intéressant, avec quelques centaines de poissons, provenant de toues les eaux du monde, et des animaux marins souvent extraordinaires.
        A l'entrée en faisant la queue pour passer aux billetteries, on se trouve au bord d'un bassin, où de grandes raies viennent voir les visiteurs et se faire caresser le dos. Des poissons locaux et exotiques, beaucoup d'animaux dont de superbes hippocampes, des tortues qui en nageant, ressemblent à des oiseaux, des poulpes, et même un crocodile issu des égouts de Paris,où il avait été récupéré par les pompiers.
       Quelques photos en intermède.

http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/images1-copie-1.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/600aquariumdevannes.png





http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/01.jpg


 























http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/aquariumdevannes.jpg



























http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/aquariumA018.jpg




http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/1374073141655.jpg



















http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/pratiquevannesgolfedumorbihanofficedetourismebilletterieaquariumvannes0.jpg







http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/montagediaporama.gif




























































http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne3/paquesanimationsaveclaquariumdevannes.jpg

Samedi 11 juillet 2015 à 8:56

Animaux

   http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/IMG2029.jpg
























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/IMG2019.jpg





























     Une amie m’a envoyé deux photos de petits hérissons de son jardin (ce sont les deux premières ci dessus) et cela m’a donné envie d’en chercher d’autres sur internet.
    Le hérisson est un petit mammifère (voyez la photo où les petits tètent leur mère), qui mesure de 20 à 30 cm de long pour une hauteur de 10 à 15 cm. Son poids de 800 à 2000 grammes varie en fonction des saisons, de l’abondance de la nourriture et de son âge.
    Sa longévité est de 7 à 10 ans. Mais le taux de mortalité est très important et l’espérance de vie est de 3 ans en moyenne et il ne dépasse pas 5 ans en captivité.
    Il se déplace en moyenne dans la végétation à la vitesse de 3 mètres par minute et on dirait une voiture tout terrain oscillant cahin-caha. Il sort surtout la nuit.
    Sa nourriture est constituée essentiellement des insectes nuisibles du jardin, des escargots et des limaces.
    Le hérisson a la vue faible mais il distingue néanmoins certaines couleurs, mais son odorat et son ouïe sont très développés
    Ses piquants sont au nombre de 4000 à 7000 selon l’âge et le poids de l’animal. Son ventre ne possède pas de piquants, uniquement des poils
    La température corporelle est d’environ 35°C et descend à 5°C en hibernation.
    Et voici les photos :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/petitherissonalaise.jpg














http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/herisson.jpg





















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/753.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/Bbherisson.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/mere10.jpg

























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/images-copie-3.jpg






















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/Chatherissons3.jpg

Mardi 16 juin 2015 à 8:15

Animaux

 En intermède, une autre séance de gratouillage d'animaux du site Buzzly :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/577410941058-copie-1.jpg

















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/1379872940387.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/1806798236118.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/3186917200777.jpg
































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/8200249691028.gif























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/8771180003463.jpg




























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/9775887146080.gif



































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/9930770734419.jpg

Lundi 15 juin 2015 à 8:27

Animaux

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/Unknown-copie-5.jpg

    Une correspondante au grand cœur, qui héberge de nombreux animaux chez elle, me demande si elle risque de contracter des maladies  de ce fait.
    Je ne suis ni médecin, ni vétérinaire, et donc mon avis va être assez restreint.  Ayant été autrefois dans un laboratoire où il y avait une animalerie importante, j’ai eu l’occasion de discuter de ce problème, et je vais donc essayer de vous répondre, mais si vous avez une question très particulière à ce sujet, il faut en parler à votre médecin ou au vétérinaire qui soigne vos animaux.

    Les animaux peuvent évidemment vous mordre ou vous griffer, et cela constitue des plaies plus ou moins graves, qui peuvent endommager votre corps et b-nécessiter des soins importants, et surtout ces blessures peuvent s’infecter, notamment les griffures d’animaux qui peuvent avoir des griffes souillées par de la terre et des déjections.
`    Certains animaux peuvent être dangereux, car ils ne raisonnent pas comme des hommes, ont pour certains une ascendance sauvage qui les guide dans certaines circonstance, et ne mesurent pas leur force et ses conséquences.
    J’ai connu notamment des chimpanzé ultra-sympathiques et conviviaux, qui aimaient la compagnie des hommes, mais qui, en jouant avec vous, risquaient de vous casser un bras ou une jambe, ou de vous projeter par terre, parce que, beaucoup plus forts que vous, ils ne mesuraient pas la résistance de votre corps.
    Un cheval peut avoir un réflexe tout à fait involontaire de ruade, ou une maladresse si vous lui présentez de la nourriture sur le bout des doigts et non sur le plat de la main.
    Il y a donc un risque de lésion et de traumatisme, d’autant plus grand que l’animal est grand et fort, et qu’il est peu domestiqué et dressé.
    Il faut éviter d’avoir un gros chien si on a des enfants et il faut toujours le faire dresser, étant jeune. Il ne faut jamais laisser jouer seul  un bébé avec un animal.
    Il est évidemment dangereux - et d’ailleurs interdit - d’élever des animaux sauvages chez un particulier, comme un fauve ou un crocodile, vu les dangers pour soi et les voisins.
    Et si un se fait griffer ou mordre, même légèrement, il faut se désinfecter car des bactéries peuvent avoir été introduites dans la blessure. La « maladie des griffes du chat » est courante et due à une bactérie, issue en général de déjection de puces.
    Enfin il faut se méfier des parasites qui peuvent s’abriter dans une fourrure d’animal, et donc nettoyage, lavage et désinfection éventuelle sont importants. La teigne des chiens et des chats transmet de façon très courante une mycose aux hommes.

    Mais ce que vous voudriez savoir, c’est surtout le risque de maladies contagieuse, que vous risquez d’attraper.
    J’ai toujours entendu dire que les animaux domestiques pouvaient nous transmettre 70 à 100 maladies, mais que toutefois la probabilité n’étaient pas la même pour toutes.
    Cela dépend de la vie de l’animal - sort il beaucoup dans la nature et où - de l’hygiène de sa vie - propreté, brossage des poils, nettoyage…- et de la surveillance vétérinaire qu’il reçoit.
    Cela dépend aussi de l’état sanitaire du propriétaire : les personnes âgées, les enfants, les personnes malades, celle ayant un déficit ou une anomalie immunitaire, sont évidemment plus vulnérables.
    Certaines vaccinations de l’animal sont obligatoires ou recommandées. Celle contre la rage élimine que l’animal ou vous même ne soyez atteint.
   
    La plupart des maladies de vos animaux domestiques ne sont pas spontanément contagieuses. Il faut que l’animal vous morde ou vous griffe ou que vous soyez en contact avec les déjections ou la salive. Des précautions notamment d’hygiène permettent de se protéger.
    La toxoplasmose par exemple ne peut être transmise par le chat que par ses déjections, de même que la toxocarose, qui est provoquée par l’ingestion d’œufs d’acariens présents dans les selles de chien ou de chats, et qui peuvent séjourner dans des bacs à sable de jeux d’enfants, ou la leptospirose dont les germes sont présents dans l’urine du chien, même après guérison de l’animal..
    Beaucoup de maladies ne sont pas fréquentes : la psittacose transmise par un perroquet et qui donne une pseudo-grippe dangereuse, ou la brucellose, transmise par le chien ou le chat et qui donne de fortes fièvres, ou la tuberculose restent rares.
    D’autres maladies peuvent être plus fréquentes, transmises par de nombreux animaux et la bactérie peut survivre dans la nature un certain temps; comme par exemple celle de la tularémie

    Il est donc important, avant d’adopter un animal, même si cela apporte un soutien important au plan sentimental et émotionnel, d’en mesurer les risques en fonction de l’état de l’animal, du propriétaire et de l’environnement.
    Il faut en particulier éviter d’avoir comme animal de compagnie un singe, car la plupart des maladies, notamment virales peuvent être transmises par l’animal à l’homme.


    Je n’ai parlé là que des animaux domestiques, mais évidemment certains animaux sont des vecteurs de maladies, par exemple les renards pour la rage, les rats pour la peste, les chauves souris pour le virus Ebola, les oiseaux pour la grippe aviaire, et les moustiques pour de nombreuses maladies.
    Il est en particulier recommandé de ne jamais manipuler sans gants un cadavre d’animal, de jeter les gants et se désinfecter ensuite, si on le fait. De même il vaut mieux ne pas toucher les nids et les terrariums , car on peut y trouver non seulement des parasites (poux, tiques, puces, punaises, cafards …), mais même des bactéries comme les salmonelles par exemple.
    Il est aussi prudent de ne pas caresser des animaux dans la nature ou des animaux inconnus, surtout pour les enfants.

Samedi 13 juin 2015 à 8:00

Animaux

Les animaux aiment bien qu'on les "gratouille".
Quelques photos de chiens et de chats en intermède, trouvées sur Buzzly.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/1041499764425.jpg
















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/3083891138527.jpg






































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/4482230907259.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/4982259429153.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/5108509099763.jpg




























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/5905884507205.jpg





























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/5975260072621.jpg




























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/9969280220522.jpg

Mercredi 10 juin 2015 à 7:43

Animaux

J'ai trouvé dans Buzzly, des photos d'un lapin extraordinaire aux immenses oreilles poilues.
Il est aussi presque angora. on dirait un lapin en peluche !
Je vous le montre en intermède :

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/9448060351005.jpg



















http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/7597208678862.jpg



























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/342797442525.jpg

































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/3293017993634.jpg




























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/967139180284.jpg

































http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/5372120857239.jpg

























http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/7022290726705.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/Wally.jpg

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/6052781249490.jpg

















Jeudi 4 juin 2015 à 8:03

Animaux

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux5/procesdanimaux.jpg


     Si vous avez envie de vous amuser un peu, un jour de pluie, allez donc sur internet et tapez « procès d’animaux ». Vous aurez de nombreux articles qui vous feront sourire, sur les procès faits, notamment aux vaches, cochons, rats et aux insectes, après certains de leurs « méfaits », notamment au Moyen Age, mais jusqu’en 1900.
    La procédure pratiquée contre les animaux ainsi que le châtiment qu’on leur faisait subir, étaient sensiblement les mêmes que ceux employés à l’égard de l’homme et il y avait également deux instances différentes pour les délits et pour les crimes.
    Au Moyen Age, on incarcérait l’animal dans la prison du siège de la justice criminelle où devait être instruit le procès. Le procureur qui exerçait les fonctions du ministère public auprès de la justice seigneuriale, requérait la mise en accusation du coupable. Après l’audition des témoins et dans de nombreux cas, d’un avocat de la défense, le procureur proposait les peines, sur lesquelles le juge du lieu rendait une sentence et si l’animal était reconnu coupable d’homicide, il était condamné à être étranglé et pendu par les deux pattes arrières. D’autres pouvaient être brûlés vifs. L’exécution était publique et solennelle; quelquefois l’animal paraissait habillé en homme. Le seigneur de l’endroit présidait la cérémonie et tous les paysans étaient là avec leurs porcs pour assister au spectacle. Le bourreau exécuteur ganté était rémunéré, comme dans les condamnations humaines. Le propriétaire de l’animal était puni par la perte de celui-ci.
    Lorsqu’un homme avait commis un crime avec un animal, les deux étaient condamnés à la même peine.
    Un compte de 1479, de la municipalité d’Abbeville, nous apprend « qu’un pourceau condamné pour le meurtre d’un enfant, fut conduit au supplice dans une charrette; que les sergents à masse l’escortèrent jusqu’à la potence, et que le bourreau reçut soixante sous pour sa peine. »

    De nombreuses condamnations de porcs sont citées.
    Un élevage de porc d’un monastère avait entraîné la mort d’un homme, et l’ensemble des animaux avait été condamné à la pendaison, non seulement les coupables directs, mais aussi leurs camarades carles animaux témoins de la scène, avaient montré par leurs cris et attitudes belliqueuses, qu’ils cautionnaient leurs camarades assassins.
    Le prieur du couvent, pour lequel ce troupeau de porcs était un bien précieux, dut implorer la grâce du duc de Bourgogne, pour ceux qui n’étaient pas directement responsables du meurtre.
    Un porc a également été condamné au bucher, accusé de blasphème pour avoir mangé une hostie. Un autre fut condamné à la pendaison pour avoir dévoré un enfant le vendredi, jour où les repas devaient être « maigres ».   
    Les procès de porcs sont les plus cités car ces animaux étaient très nombreux et circulaient assez librement. Nombre d’entre eux furent brûlés sur le bucher, et je me demande si, lorsque l’évêque « Cochon » condamna Jeanne d’Arc au bucher, il ne voulait pas inconsciemment venger ses homonymes.

    D’autres animaux sont cités : chevaux, vaches, taureaux, moutons chiens, rats et même des anguilles et des insectes. Certaines sentences sont curieuses : des rats avaient dévoré les greniers d’orge de la ville d’Autun, mais ce n’était pas un crime et leur avocat les défendit brillamment, arguant que Dieu les avait mis sur terre avec la nourriture nécessaire et que c’étaient les hommes qui, par leurs moissons les avaient affamés. Le tribunal leur adressa seulement une lettre très officielle leur enjoignat de quitter la ville.
    Le plus amusant est que, pour une raison non rapportée, ils obéirent à l’injonction, mais leurs descendants revinrent en ville 30 ans après et subirent un nouveau procès.
    Ils furent alors condamnés à être empoisonnés !
    Les insectes étaient évidemment difficiles à appréhender, mais un fermier déposa en 1120 une plainte contre des chenilles qui avaient dévasté ses récoltes.. L’évêque de Laon les condamna à être excommuniées. Pauvres insectes, ils ne pouvaient plus être mariés ou enterrés à l’église, ni faire leurs Pâques. Des sangsues et des anguilles qui infestaient un lac ont été aussi condamnées en Suisse, par l’Eglise.
    Des vers de bois, coupables d'avoir rongé et détruit le trône d'un évêque à Besançon en 1520 ont été jugés, de même des vers blancs, ravageurs des récoltes dans la région de Lausanne.

    Les animaux avaient droit, comme les humains à être défendus par un avocat, qui rassemblait des témoignages à décharge. Ainsi une ânesse, qui avait blessé son propriétaire, fut acquittée, car on lui attribua la légitime défense, car elle avait été violentée au préalable, et le prieur d’un couvant avait signé une attestation, indiquant qu’il la con,naissait depuis 4 années, « qu’elle s’était toujours montré vertueuse et bien élevée, tant à la maison qu’en dehors des murs »

    Vous, mes lectrices et lecteurs qui aimaient les animaux, j’espère que je ne vous ai pas provoqué des crises de larmes par ces tristes récits et sinon, je vous prie de m’en excuser. Ce n’est pas des animaux dont je me moquais, mais des hommes.

Mardi 2 juin 2015 à 8:00

Animaux

   Cela m'arrive quelquefois de publier en intermède des caricatures. Mais je ne l'avais jamais fait, car elles sont, le plus souvent, assez grossières.
       Mais j'en ai trouvé quelques unes qui m'ont fait sourire.



http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/08dessinshumoristiquessurlesanimaux1728.jpg













http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/28xctbjy.jpg




















http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/84.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/23674343313990.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/26504623742370.jpg














http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/32883654712728.jpg










http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/90512000.jpg


















http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/bd01.jpg











http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/sacencrocoexfemme.jpg






http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/dessinhumoristique1.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast