Vendredi 15 juin 2018 à 15:14

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/gaulois.jpg
    Je ne cache pas que j’aime les BD d’Astérix, que j’ai lues avec mes enfants et petits-enfants… ou tout seul, et je possède la collection complète.
    Alors je me suis amusé à chercher sur internet quel était le rôle exact des druides comme Panoramix et quels étaient les dieux gaulois autres que Toutatis.
    En fait on trouve peu de renseignements sur la période gauloise, avant l’invasion de la Gaule, car la plupart des textes de références sont en fait gallo-romains.
    Je me souviens d’ailleurs avoir traduit en seconde un texte de Cicéron sur les druides gaulois.

    Les druides étaient des personnages beaucoup plus importants que Panoramix, même sans potion magique.
    Les druides étaient d’abord détenteurs de l’autorité spirituelle, à coté des « chevaliers » (equides), qui étaient chargés de l’autorité temporelle.
    Ils formaient une caste assez fermée et « professionnelle », car ils subissaient une initiation d’une durée de 20 ans, et par ailleurs étaient dispensés de charges et du service militaire (car les gaulois étaient avant tout des guerriers).
    Le choix avait lieu par hérédité et au mérite.
    Il semble qu’ils aient eu trois spécialités : théologiens, devins, et bardes (poètes chanteurs). Les prêtres sont placés sous l’autorité d’un chef suprême, une sorte de pape, élu à vie.
    Tous les ans les druides se réunissaient et formaient une sorte de tribunal; ils jugeaient les différents entre tribus.
    Le druide était à la fois prêtre, juge et professeur. Prêtre il était le garant des valeurs et gérait les croyances, les sacrifices, le culte. Juge, il évaluait les dommages et les peines. Professeur il était le moteur de transmission oral de la métaphysique, l’astronomie et la cosmologie et enseignait aux jeunes.
    Il avait donc un pouvoir certain auprès des chevaliers.

    Par contre les coutumes gauloises et les rites sont peu connus, car la tradition orale n’est pas favorable à la transmission détaillée à long terme. La cueillette du gui, chère à Panoramx, a été rapportée par l’écrivain romain Pline l’Ancien (mort dans l’éruption du Vésuve).
    En celtique le gui est « celui qui guérit tout », et il était cueilli, lors de la sixième lune, avec une serpe d’or dans les arbres et jeté dans un drap blanc, symbole de pureté, et cette cérémonie était suivie de sacrifices d’animaux.
    Le seul druide dont on connaisse le nom est Diviciacos,  (« le divin »), contemporain de César, chef des Eduens, que Cicéron considère comme un aristocrate, diplomate, homme politique, et même guerrier, ayant en outre une grande capacité divinatoire. Après une défaite des Eduens face aux Germains, il avait dû fuir et avait été demander l’aide de Rome. Si vous avez traduit des pages de la « guerre des gaules » de César, il parle de ce druide.
    Son frère, Dumnorix, anti-romain a été exécuté par Jules Cesar.
    Après Alésia (52 avant JC), le druidisme a décliné et il a été interdit par l’empereur Claude dans les années 50 après JC.

    Les dieux gaulois sont multiples, mais peu connus, car on trouve rarement leur nom associé à un dessin ou une représentation. Les renseignements que l’on a proviennent d’une comparaison entre les écrits romains et les mythologies celtique et galloise. Les druides étaient opposés à l’écriture, ce qui rend difficile la transmission.
    Par ailleurs il semblait exister un tabou des noms et les dieux étaient plus dénommés par des adjectifs que par leur nom
    Le TOUTATIS d’Astérix n’est pas un dieu. C’est une appellation signifiant « celui de la tribu » et il peut donc représenter des dieux protecteurs très divers.
    LUGUS ou LUG était le dieu le plus honoré en Gaule. C’était un Mercure gaulois, inventeur de tous les arts et protecteur de tous les artisanats. Son messager est un corbeau.
    EPONA était une déesse à cheval. Elle monte en amazone, en tenat une corne d’abondance ou du blé. Il semble qu’elle soit une déesse de la fécondité et de l’agriculture (élevage compris).
    TARANIS est assimilable à Jupiter : c’était le dieu de la foudre et les gaulois aavient peur des orages.
    MAPONOS était un jeune dieu, retenu prisonnier dans une forteresse. Les romains le comparaient à Apollon.
    CERNUNOS possède des cornes de bélier et est représenté aussi par un serpent à tête de bélier. On ne sait pas quelle était sa fonction. Certains le comparent à Dyonisos.
    TEUTATES, TARANIS et ESUS, sont invoqués lors de sacrifices.
GRANNOS était un dieu solaire, type RÂ des égyptiens.
    GRANUS et BELENUS étaient semblables à Apollon.. BELENUS symbolisait le rayonnement solaire, la jeunesse, le renouveau, le printemps.
     ATEPO-MARUS semble proche de Mercure; c’est un roi ou un guerrier mythique, qui, avec son frère, MOMOROS, aurait fondé la ville de Lyon.
    De nombreuses MATRONES sont souvent invoquées car, comme les Parques, elles règlent la naissance, la vie et la mort.

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/TaranisJupiterwithwheelandthunderboltLeChateletGourzonHauteMarne.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Image4/lugus-copie-1.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Image4/eponacarnavalet2815-copie-1.jpg
à gauche "Lugus", au milieu "Epona" et à droite "Taranis"
au dessous "Cernunos" à gauche, au milieu "Teutates" et "Bélénos" à droite.

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/cernunos.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Image4/belenos.gifhttp://lancien.cowblog.fr/images/Image4/teutates.jpg



Mardi 1er mai 2018 à 18:03

Divers

Aujourd'hui c'est le Premier Mai, la fête du travail.
        Alors j'ai la flemme de faire un article :

             Les Shadoks ont 50 ans cette année ! Je vais revoir les enregistrements que j'avais faits sur cassettes vidéo.

          Mais c'est aussi le premier mai fête du muguet.

          D'habitude dans mon jardin sur le toit, j'ai un petit champ de clochettes (la photo date de l'an dernier).  


Premier mai et peu de muguets

           Cette année nous avons eu beaucoup de pluie et trois jours à -9 d°en mars, puis quatre jours à + 30 d° fin avril. Cela n'a pas plu aux muguets qui sont très en retard. Les tiges sont sorties de terre, mais on ne voit pas encore de fleurs; juste de petits boutons.

            Ce sera pour la mi-mai !

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/P1030401.jpg
          Cette année, c'est le premier mai, mais peu de muguet !

 

Lundi 1er janvier 2018 à 8:21

Divers

 http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/hqdefault-copie-1.jpg


http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/9af6598c.jpg

Dimanche 24 décembre 2017 à 19:29

Divers

 http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/noel030.jpg

Vendredi 1er avril 2016 à 10:52

Divers

Je ne sais pas si cela vous laisse indifférent d’avoir un moustique dans votre chambre, alors que vous voudriez dormir.
Moi cela m’agace et il faut que je l’élimine !
    Alors j’ai construit l’arme fatale.
    J’appuie sur un petit bouton sur ma table de nuit, et un petit rayon lumineux violet se promène dans l’obscurité, alors que j’entends le vrombissement de mon sale moustique.
    Et puis clash, un petit éclair dans l’espace, une petite boule de feu de quelques millimètres de diamètre et un peu de fumée, et le vrombissement aigu s’est éteint brusquement.
    Mon moustique a flambé, atteint par un rayon laser.
    Voici l’engin : un petit laser, peu puissant, mais assez pour cramer des ailes de moustique; un petit sonar à trois détecteurs en triangle qui détecte son vrombissement, et un calculateur qui triangule la position du moustique et oriente le laser, et quand rayon et moustique se rejoignent, déclenche le tir.
    Maintenant je dors tranquille toute les nuits, après une petite chasse aux moustiques pour s’apaiser avant de dormir.
    Et la SPA n’a rien à dire, le moustique ne souffre pas : l’impulsion laser est trop rapide.
    Ci- dessous une vue de l’engin et un schéma :

http://lancien.cowblog.fr/images/Objetsdivers/lasermoustique.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Objetsdivers/maxresdefault.jpg











http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/ccmr110001.jpg    Poisson d’avril me direz vous ?
    Pas tout à fait.
    Bien sûr je n’ai pas construit cet engin.
Mais le laser anti-moustiques n’est pas une vue de l’esprit.


    Bill Gates avait suggéré cette méthode comme l'une des techniques de pointe pour lutter contre le paludisme ou la malaria et détruire facilement de grandes quantités de moustiques anophèles femelles.
    Nathan Myhrvold, ancien directeur technologique de Microsoft, est venu faire une démonstration avec un appareil mis au point par sa société « Intellectual Ventures".
    Le prototype a été construit à partir d'éléments très communs (qu'on trouve dans des imprimantes, des appareils photos et lecteurs Blu-Ray), presque tous achetés d'occasion sur eBay et des sites similaires.
    Cette arme laser est capable de détecter un moustique à une trentaine de mètres, de faire la différence avec d'autres insectes et même entre un moustique mâle et femelle (selon la taille et la fréquence du battement d'aile).
    Une fois la cible validée, elle est abattue en plein vol en moins d'un 1/10e de seconde par un laser «non mortel» qui «n'endommage pas les tissus humains». Ce laser peut rôtir de 50 à 100 moustiques par seconde et dispose d'une sécurité pour ne pas tirer si autre chose qu'un moustique se trouve dans la zone sous surveillance.
    Par contre il n’est pas prévu de récupérer les moustiques grillés pour déjeuner.

Mercredi 23 mars 2016 à 9:02

Divers

 http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/1001999.jpg      


         Merci à celles et ceux qui m'ont souhaité mes 84 printemps.
        Cela me fait chaud au cœur
        Rassurez vous, je n'ai pas eu une indigestion de petits fours frais, comme le laisserait croire ma photo.

Samedi 31 octobre 2015 à 8:15

Divers

 http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/Unknown-copie-4.jpg      Jusqu'à présent et depuis longtemps je publiais tous les jours. Je me force à cette discipline, d'une part parce que certains de mes lecteurs me lisent régulièrement, et aussi pour m'imposer une discipline, me forcer à me documenter, à réfléchir, à écrire. A mon âge c'est nécessaire pour conserver mémoire et une certaine agilité intellectuelle, sinon on se rouille vite.
     Mais j'ai eu cette semaine un gros ennui : la carte mère de mon imac a rendu l'âme et il est en réparation au moins jusqu'au début de la semaine prochaine. J'ai bien une tablette ipad, j'accède à mon blog et à sa gestion sur cowblog, mais rédiger un article sur le petit clavier virtuel , qui n'est pas un clavier habituel n'est pas facile et je mets beaucoup plus de temps.

Vendredi 2 octobre 2015 à 8:58

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/10134352recupererunecasserolebrulee.jpg

    J’ai bien ri en lisant un article sur l’Internaute, qui vantait le coca cola comme agent ménager propre à bien des usages :
    Il parait qu’on peut déboucher un siphon avec un mélange d’un tiers de gros sel, d’un tiers de vinaigre et d’un tiers de Coca. J’ai pas essayé; j’espère que ce n’est pas explosif! Il faut 10 minutes et un peu d’eau chaude ensuite.
    En versant une canette de coca dans les WC et en ly laissant une heure, cela détartrerait toute la cuvette. J’apprends qu’il y a de l’acide phosphorique dan s le coca. Cela m’inquiète : quel effet sur mon intestin?
    En faisant un peu mousser du coca sur des joints de carrelage et en laissant agir 10 minutes, on peut ensuite les décrasser avec une brosse à dent (ma grand mère utilisait du vinaigre, c’est moins cher). Puis je l’utiliser à la place de mon dentifrice?
    Et pour retirer du chewing-gum d’un tapis, on humidifie avec du coca et, au bout de quelques minutes, on peut le retirer sans laisser de trace. Personnellement je préfère ne pas manger de chewing-gum et ne pas avoir l’idée saugrenue de le mettre ensuite sur mon tapis !
    Des casseroles où un rôti a attaché, nous connaissons tous et cela ne part pas forcément à la machine, et les toiles métalliques n’arrangent pas les fonds des ustensiles.
On met du coca, on fait bouillir et tout part à l’éponge. Rincez après car ce doit être corrosif !! LOL
    J’avais remarqué que lorsqu’on boit du Coca, on a autour de soi des guèpes et autres insectes qui voudraient boire le liquide sucré. Le plus bizarrec’est qu’elles n’en meurent pas : c’est très résistant les insectes ! On peut faire un bon piège, avec une bouteille de plastique que l’on coupe en deux, où l’on met du coca au fond et on retourne la partie supérieure, le goulot en bas : les insectes rentrent mais ont du mal à trouver la sortie.
    Le coca permet aussi d’enlever le calcaire qui enlève le brillant des appareils ménagers et verres. Mais je pense que le vinaigre blanc que l’on utilise habituellement est moins cher, mais je n’ai pas fait le calcul, ne sachant pas les quantités à utiliser. On peut aussi utiliser le coca pour raviver les objets en cuivre noirci, ou les couverts noircis par l’oxyde d’argent ( le dentifrice au fluor marche mieux, mais c’est plus cher !). Larticle dit que c’est l’acide citrique contenu dans le coca qui dissous le calcaire.
    Il paraît qu’on enlève mieux les taches de gras en imbibant avant lavage la tache de coca ou en versant un verre de coca dans la machine à laver. J’espère que cela ne dérègle pas les programmes !
    Là où le coca est moins cher, c’est pour remplacer les liquides de lave vitre. On le met dans le pulvérisateur et on rince à l’eau ensuite.
    Faire tremper des outils ou des objets en acier rouillés dans le coca transforme la rouille. C’est possible si le coca contient de l’acide phosphorique, car les dérouillants sont des produits phosphatant et la couche noire qui se forme est du phosphate de fer.
    Ce que je vais peut être essayer il paraît qu’il suffit de mettre du Coca dans une coupelle à coté des plantes, avec du Coca pour attirer toutes les limaces et escargot de la région, que vous n’avez plus qu’à recueillir et éliminer pour ptotéger vos plantes.   
   

    J’avoue que je suis inquiet, car je bois assez souvent du « Coca Vanille », qui n’a pas le goût pharmaceutique du Coca habituel.
    Est ce aussi dangereux que de boire des produits ménagers?
    Alors j’ai été voir ce qu’on racontait sur la composition du Coca cola et j’ai trouvé ceci : d’après les analyses chimiques il contient de la cannelle, de la muscade, de la vanille, de l’extrait de coca, de la lavande, du jus de citron vert et d’autres agrumes, ainsi que de la glycérine d’origine végétale. Il ne contient pas de noix de kola mais de la caféine, à la différence d’autres colas concurrents.
    Le sucre est du glucose issu du maïs. On dit aussi qu’il contient du caramel.L’acidité est obtenue par l’acide phosphorique (E388, issu du traitement de roches phosphatées) incorporé au taux de 0,05 % et du CO2 (E290), qui donnent au Coca-Cola un pH de 2,8. (donc très nettement acide).
    Mon grand père, qui n’aimait pas les produits américains disait qu’on peut faire fondre une petite cuillère dans un verre de Coca Cola. Je crois qu’il exagérait ou alors les petites cuillères sont plus solides aujourd’hui LoL
 

Mardi 29 septembre 2015 à 8:30

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Vegetationarbres2/DSC0842.jpg

     Savez vous ce qu’est le « ginkgo biloba » et en avez vous déjà vu?
    C’est un arbre extraordinaire car il existait déjà du temps de la préhistoire, il y a 270 millions d’années, c’est à dire quarante millions d’années avant les dinosaures.
    C’est aussi le plus vieil arbre vivant du monde, car il y a en Chine un Ginkgo qui a 1250 ans environ. Il a été introduit en Europe en 1730.
    Un ginkgo, brulé par l’explosion nucléaire d’Hiroshima, est le seul arbre à renaître de ses cendres, tel le Phénix.
    Son nom chinois « yin xing, veut dire « abricot d’argent, car ses feuilles ont des reflets jaunes et argentés à l’automne et il produit de petites boules jaune-orangées comme des abricots, mais plus petites qu’un abricot. Biloba vient du fait que les feuilles ont deux lobes et pas de nervure.
    C’est un arbre qui a un sexe, mâle ou femelle, Le ginkgo mâle produit du pollen en grande quantité, emporté par le vent, et le ginkgo femelle produit des ovules, les petites boules orange, contenant deux gamètes femelles. Arrivé sur l'ovule, le grain de pollen germe et libère deux anthérozoïdes qui nagent dans du liquide de fécondation, vers les deux gamètes femelles.  Même si les deux gamètes sont fécondées, un seul embryon arrive à maturité et tombe à terre. La plante pousse alors à partir de cette petite boule orange, qui n’est donc pas vraiment une graine..
    L’arbre est très résistant et facile à élever, mais exige de descendre profondément ses racines en terre. J’ai deux petits ginkgo sur ma terrasse, mais ils n’ont que 40 cm de terre et en 20 ans, ils n’ont pas grandi de plus de 80 cm, alors que celui planté en pleine terre par ma fille dans son jardin à la même époque fait 8 mètres de haut.
    Sa photo est en début d’article et je mets en fin d’article, des photos des ovules orangées, ma fille ayant un ginkgo femelle et un mâle.
    Ces « fruits » sont consommées en Chine où ils sont considérés (à tort au plan chimique, mais si on y croit…), comme aphrodisiaques. Par contre les extraits de Ginkgo biloba constituent un médicament vaso-dilatateur, qui facilite la circulation sanguine du cerveau et est donc utilisé dans des troubles de mémoire et dans la maladie d’Alzeimer. Mais c’est aussi un anti-agrégant des plaquettes qui forment un caillot et il peut donc caiser des saignements dangereux.
    On trouve des ginkgo aujourd'hui dans de nombreuses rues et parcs des grandes villes en raison de sa résistance à la pollution et du caractère ornemental de ses feuilles, mais la paroi externe des ovules se décompose en dégageant une odeur de beurre rance, et les ginkgos plantés ont plutôt tendance à être des arbres mâles.
    On l’appelle aussi l’arbre aux 40 écus, car le botaniste français M. de Pétigny a acheté, en 1788, 5 plants de ginkgo, pour la somme considérable de 40 écus chacun. On l’appelle aussi « arbre aux mille écus » en raison de l’aspect de ses feuilles qui deviennent jaunes dorées à l’automne et forment comme un tapis d’or à ses pieds.

http://lancien.cowblog.fr/images/Vegetationarbres2/DSC0843.jpg











http://lancien.cowblog.fr/images/Vegetationarbres2/DSC0840.jpg















http://lancien.cowblog.fr/images/Vegetationarbres2/DSC0839.jpg

Samedi 29 août 2015 à 15:46

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images3/IMG02612.jpg

Deux correspondantes m’ont posé des questions personnelles dans des commentaires, mais elles n’ont pas de blog et n’ont pas laissé d’adresse mail pour que je leur réponde.
    Elles peuvent m’en envoyer une sur « contacter l’auteur » ( personne ne lit le mail), et je leur répondrai.


    Pour Coco 57, je ne peux répondre ici sa question étant trop personnelle.

    Pour Melyssadebbah, j’ai simplement lu le compte-rendu de recherche sur les polythiophènes ; malheureusement je ne pense pas qu’un médicament soit rapidement disponible, car l’étude n’est qu’au stade d’essais sur les animaux. Mais je connais un chercheur qui travaille sur les prions et je vais lui poser la question en septembre, en rentrant en région parisienne.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast