Dimanche 22 mars 2015 à 17:22

Divers

Merci à celles et ceux qu m'ont envoyé un mail pour me souhaiter mon anniversaire; cela m'a fait très plaisir.

     Eh oui, tous les ans j'ai un an de plus, 83 cette année, mais tant que la santé et la cervelle vont bien, il ne faut pas trop s'en faire, ni se plaindre.
     Je ne suis pas pressé de quitter mon blog !

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/Organiserunanniversaire135759.jpg

    Alors pour une fois pas d'article. Cela aurait dû être un intermède, mais aujourd'hui je me repose et je mange..... mes bougies.

Vendredi 13 février 2015 à 19:02

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Divers/tamponboisheureuxsouvenirs52x52cmR01399131.jpg

     Ce n'est pas un article, mais une recherche.
     Une correspondante avec laquelle nous avons échangé des mails il y a presque dix ans, m'a laissé un commentaire sur mon blog sur un vieil article. Cela ma fait très plaisir, mais je n'ai aucun moyen de lui répondre, car elle n'a poas de blog, et si je me rappelle bien le prénom de mes anciennes correspondantes, je me souviens mal de son pseudo qu'elle a sans doute changé.
     Peut elle m'envoyer un petit mot par "contacter l'auteur", pour que je la reconnaisse
Merci à elle
                              Le vieux singe

Mardi 29 avril 2014 à 7:34

Divers

J'ai trouvé sur Buzzly une série de cartes de visites commerciales qui m'ont amusé. Je vous en montre quelques unes :
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards42.jpg






      Un plombier :







http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards412.jpg










Un restaurant :






http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards48.jpg









Un centre de remise en forme
:




http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards410.jpg








Un chirurgien esthétique :



http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards4131.jpg










Une maquilleuse :





http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards47.jpg










Un photographe :


http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards441.jpg










Un sommelier









                        et enfin une équipe d'architectes :

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/creativebusinesscards432.jpg

Lundi 7 avril 2014 à 7:39

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/53571410200580685219771762237616n.jpg

    Quand on devient vieux, les performances de  la mémoire diminuent un peu, mais, autrefoi,s il y avait des tas de raisons de diminuer ce handicap.

    D’abord on avait exercé votre mémoire étant jeune en apprenant pas cœur, non seulement des règles de grammaires et des formules de maths et de physique, mais les départements, leurs chefs lieux, les sous-préfectures (avec souvent des moyens mnémotechniques comme ceux que nous donnait mon instituteur en CM2 : par exemple celui-ci : « un jour que j’avais une soif de lionne (Yonne, département), je voulus voir à quoi l’eau sert (Auxerre, chef lieu); en homme de bon sens (Sens sous-préfecture), j’y joignis (Joigny sous-préfecture) un morceau de sucre et je m’écriais tonnerre, avalons (Tonnerre et Avalon, sous-préfectures; je crois d’ailleurs qu’elles ne le sont plus aujourd’hui). Nos instits avaient des tas de ressources astucieuses à l’époque !

    Et puis ensuite, tout au long de la vie, il fallait se souvenir de tas de choses utiles : les adresses postales, les numéros de téléphone (souvent une bonne centaine), le classement de vos papiers (et il y en avait des dossiers !!), les recettes de cuisine, où vous avez rangé vos livres….
    Aujourd’hui, avec l’ordinateur et le téléphone portable, tout cela n’est plus nécessaire et notre mémoire se rouille !
    Heureusement le monde des ordinateurs a eu pitié de nous pour nous en préserver, et il a trouvé un moyen de nous exercer à nouveau : les codes informatiques et du net.
   
    Si vous voulez préserver votre ordinateur des incursions et protéger certains dossiers un peu confidentiels (par exemple ceux des correspondances avec mes « guenons » qui me racontent leurs malheurs), il faut les crypter et des mots de passe pour ouvrir les divers dossiers et évidemment, pas question de les mettre sur l’ordi (autant laisser aussi la clé de l’appartement sur le serrure !), car n’importe qui d’un peu doué peut accéder à ces infos et encore plus facilement sur un téléphone, qui n’a pratiquement aucune protection anti-intrusion depuis internet.
    Il y a ceux de votre carte bancaire que vous ne pouvez choisir, ceux des comptes de banques, des impôts, et de tous les sites que vous fréquentez, même si, là, on peut en général choisir son sésame.
    Bien entendu il y a aussi le code d’entrée de l’immeuble, ceux de votre famille et de vos amis.
    Bref de quoi occuper votre mémoire avec, en plus, certaines suites de chiffres sans signification. Bien sûr on en note quelques uns sur le papier, mais ce n’est pas prudent de noter ceux pour lesquels on a accès à vos retraits d’argent ou à vos paiements.
    Bon exercice pour ne pas se rouiller de faire une petite révision de temps en temps.

    Cela arrive parfois de se tromper, et effectivement une fenêtre apparaît sur l’ordi, avec « code incorrect ».
    J’avoue que, tout en appréciant leur humour, j’ai trouvé ces vieilles dames très créatives : je n’avais pas pensé à prendre ce mot comme mot de passe !!

Vendredi 31 janvier 2014 à 7:45

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/ImageduPressepapiers.jpg

     En intermède, je vous propose aujourd'hui d'aller sur Youtube pour regarder une maquette allemande d'aéroport .

     Le film est un peu long 14 minutes, et donc je ne l'ai pas inclus dans le blog, mais en voici l'adresse :
     http://www.youtube.com/embed/gn1qMYfFrro

      Cette maquette est extraordinaire par son ampleur et sa fidélité et, pour simuler les mouvements sur la piste et les envols, un écran est mis sur le mur en fond de maquette et des films d'envol sont projetés.

     Je me souviens avoir joué avec mes enfants avec un petit train électrique et quelques voitures miniatures, mais c'était sur une plaque de 2m2 où on avait simulé des routes et bâti quelques maquettes de maisons.
     Là c'est une maquette digne des grandes maquettes de trains électriques que l'on voit au cinéma ou à la télé.

     Amusez vous bien !

 

Mercredi 25 décembre 2013 à 8:56

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/images-copie-18.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/villagenoel.jpg
Aujourd'hui c'est Noël; nous sommes presque tous dans nos familles.
Alors pas d'article, mais 
Bon Noël à tous
mes lectrices
et lecteurs.




http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/204Noel002.jpg

Lundi 9 décembre 2013 à 8:04

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/finpublicitesurfrancetelevisionsrejetrel1.jpg

     Il y a quelques jours, sur un de mes blogs préférés, l’auteur a, sans le vouloir, déclenché une polémique en parlant d’un blog publicitaire, comme il y en a un certain nombre sur cow.
    Je n’ai pas été étonné et même plutôt amusé : cela ressemblait tellement à ce qui se passe dans la vie et notamment en entreprise, où parfois, une remarque anodine déclenche intempestivement une tempête…. dans un verre d’eau.
    Je ne pense pas qu’il faille déclencher exprès de tels soubresauts, - et ce n'était pas le cas - mais ce n’est jamais totalement inutile; discuter de ce qui ne va pas, de ce qui choque est toujours bénéfique, car il faut toujours essayer de faire mieux, mais évidement le mieux doit être communautaire et pas individuel.
    Par contre la discussion doit être polie et le plus objective possible et là, on dérape parfois malheureusement.
    Il faut faire attention à ne pas vexer l’autre, que ce soit dans ses critiques ou quand on se défend. Cela ne sert à rien d’avoir des paroles méchantes, de se comporter comme le grand méchant loup, ou comme une petite fille vexée (surtout quand on est adulte): il vaut mieux expliquer chacun clairement ses arguments, s’en tenir aux faits.
    L’auteur du blog avait donné son avis très honnêtement  - un site publicitaire avait accaparé la page des articles récemment parus (31 articles spams de pub en une journée!!!) - et je comprends tout à fait cette indignation; un modérateur les avait un peu brutalement supprimés; c’est ensuite que cela a un peu dégénéré, mais franchement il n’y a pas de quoi fouetter un chat (à 9 queues bien sûr).
    Je pense quand même qu’un tel article a le mérite de faire réfléchir et c’est pour cela que je reprends ce sujet épineux, ce qui va sans doute m’attirer quelques mails de protestation (mes lecteurs et lectrices préfèrent m’envoyer des mails plutôt que des coms : on y dit sans doute plus facilement ce qu'on souhaite, sans que cela provoque une empoignade lol).

    D’abord je crois qu’il faudrait essayer de mieux définir ce que nous entendons par blogs de pub.
    Je vais prendre des exemples :
    Parmi les blog que j’aime bien lire deux ou trois sont consacrés presque exclusivement à l’analyse de livres ou de films. Bien sûr cela incite à acheter certains de ces livres, mais l’auteur n’est pas payé pour cela et il ne vend rien. C’est juste une passion chez lui, et l’auteur est en général quelqu’un qui lit beaucoup et fait, ou a fait, des études en fac de lettres modernes. Je n’ai pas le temps de lire la plupart de ces livres, cela me donne une idée de ce qu'ils racontent et je n’achèterai au contraire que ceux que ces articles me donner envie de lire. Cela économise mon temps et mon argent : c’est le contraire de la pub et de la société de consommation.
    Un blog que je consulte plusieurs fois par semaine commente les disques de chanteurs de jazz ou de musique populaire. Là aussi c’est une passion de l’auteur et une véritable encyclopédie. Personnellement après avoir lu l’article, je vais souvent à l’adresse indiquée et j’écoute quelques morceaux. Cela m’a fait acheter quelques disques, mais parce qu’ils me plaisaient et là encore j’ai mieux utilisé mon argent, évitant d’être déçu par un titre.
    Dommage qu’il n’y ait pas un tel site sur la musique classique : j’irais aussi le lire.
    Il y a aussi ceux ou celles qui écrivent des nouvelles, ou font des dessins, dont certain(e)s sont très doué(e)s. Ces personnes ne cherchent pas à vendre, mais cherchent une approbation, une « reconnaissance » des lecteurs pour accroitre leur confiance en eux. Le blog est souvent un moyen de s’affirmer et pourquoi pas : c’est bénéfique.

    Par contre il y a des blogs qui ne sont que publicitaires sur Cow, qui ne sont là que pour faire de la pub et pour vendre et c’est le cas de de celui qui était cité dans l’article. De plus les produits proposés n’étaient pas d’un niveau culturel extraordinaire, loin de là !!!
    Personnellement cela ne me dérange pas, je ne vais jamais lire ces blogs : là, j’y suis allé pour voir pourquoi cela déclenchait la polémique.
    Je serais d’ailleurs curieux de voir les statistiques de fréquentation de ces blogs publicitaires.
    Mais en fait ce qui avait mis en route cette avalanche de commentaires, c’est l’abus du propriétaire du blog de pub et de vente en ligne qui avait inondé cowblog avec un nombre énorme d’articles avec un robot, puis la réaction un peu brutale d’un modérateur qui les avait supprimés. Rien que de très banal, des erreurs on en fait tous les jours;  alors pourquoi tant de passion ?
    Effectivement le modérateur n’avait pas le droit de supprimer, car un contrat est un contrat; le propriétaire du blog payait sa cotisation prémium et rien ne limitait le nombre de ses publications.
    En fait c’est la faute des dirigeants de Cowblog également.
    Je comprends très bien que cow ait besoin de pub pour vivre. J’apprécie d’ailler le travail de Darkmoon et son équipe, qui réagissent très vite quand on a un ennui technique sur son blog.
    Par contre, je trouve que Cow n’a pas assez le souci du confort de ses lecteurs.
    L’utilisation de Cow est simple et très complète et on se passe très bien de la V4. Seuls quelques modifications auraient suffi : pouvoir sur l’annuaire retrouver s’il existe le blog d’une personne dont on ne connaît que le pseudonyme, pouvoir plus facilement les images - notamment en changer plusieurs à la fois de document -, peut être avoir un mode d’emploi plus complet - pour la musique et les vidéos notamment. Quand je vois un blog comme celui de Kaa, je trouve extraordinaire ce qu’on peut faire avec la vieille V3.
    Par contre je pense qu’il ne faut pas perturber le fonctionnement et gêner les blogueurs ou leurs visiteurs. Qu’il y ait de la pub sur la coté, pas gênant, on ne la regarde même pas !! Par contre une fenêtre surgissante, un petit encart en plein milieu du texte que vous écrivez et qu’il faut enlever en cliquant sur une croix, il y a de quoi s’énerver. Pire encore si cela vous détruit ce que vous êtes en train d’écrire ou de lire.
    Même chose si cela accapare la place ou l’attention  et tout le monde a le droit d’une part de pouvoir écrire et d’autre part de ne pas lire un blog qui ne l’intéresse pas. Donc limiter comme font d’autres sites, à deux ou trois articles par jour, me paraît ultraraisonnable. Déjà faire un article par jour prend du temps, alors si on les multiplie, c’est qu’on n’y met guère autre chose que de la pub préparée à l’avance.
    Par ailleurs la pub est payée à l’affiche, au temps de passage sur la télé et à la surface sur un journal. La faire payer uniquement par Prémium est anormal : il faudrait un tarif à l’article.
    Et un blog n'est il pas avant tout, un lien de communication entre ses membres?

    Cette polémique m'a fait davantage regarder la page des nouveaux articles que je ne parcourais que très superficiellement. Et elle m’a horrifiée.
    J’espère qu’elle publie tous les articles parus, sinon la sélection serait arbitraire. Mais alors comment expliquer que sur la page d’aujourd’hui n°1, j’ai trouvé trois articles me concernant (en trois jours différents) sur 30 articles.
    Il n’y aurait donc eu que 30 articles en trois jours, alors qu’on est le week-end et que les gens ne travaillent pas, et que Cow dit avoir 261 077 blogs (actifs?) !
    Je m’inquiète : Cow serait il en train de mourir ?
    Un autre signe qui me parait bizarre : la plupart des mails que je reçois, à la suite de mes articles, proviennent de personnes extérieures à Cowblog. Ce n'était pas ainsi, il y a deux ans
     Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais la direction de Cow devrait se poser quelques questions. Je vais aller refaire un tour sur le forum.

    En complément à mon article je rajoute une information très rassurante que je viens de recevoir de Kaa, qui est un de nos modérateurs; merci de me l'avoir donnée :

    
Pour les derniers articles postés qui semblent apparaître de manière aléatoire, je suis en lien avec Darkmoon et je pense avoir l’explication :
Il a rajouté une fonction qui évite que ces pages soient polluées : pour ce faire, des articles ne paraissent plus tant que le modérateur n’a pas validé le blog, ce qui est une bonne idée puisque ça évite la pollution de ces pages par les blogs spam.
   Mais je pense qu’il a juste oublié quelque chose (je viens de lui envoyer un mail à ce sujet) c’est que depuis pas mal de temps, on valide bien les inscriptions, mais plus les blogs. Ainsi, beaucoup d’entre eux doivent être considérés comme « non validés ». Il faut qu’il les valide tous par défaut et qu’il remette en place la validation des blogs si il veut que son système soit effectivement efficace sans léser personne.
  Ce qui me laisse penser que j’ai bien raison, c’est que, si tu regardes bien, seuls les blogs les plus anciens (au temps où on validait bien les blogs) voient leurs articles paraître sur la page des derniers articles postés.
  Je pense donc que les choses devraient s’arranger.


Mercredi 20 novembre 2013 à 8:09

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/Libya5230WanCazaDunesLucaGaluzzi2007.jpg

     Quand mes enfants étaient petits, je leur lisais une histoire de Perlette, une petite goutte d’eau, qui tombait d’un nuage, coulait dans les champs, puis rejoignait les ruisseaux, les rivières, fleuves et l’océan. Puis un jour de soleil elle s’envolait dans l’atmosphère pour rejoindre un nuage. Et ensuite, dans la campagne ou en Bretagne on écoutait «chanter» les rivières et la mer, ou le vent les jours de tempête.
   
    Mais savez vous que le sable peut aussi chanter. Quand j’étais jeune ingénieur j’ai travaillé plusieurs mois au Sahara et certains jours nous allions faire «chanter» la grande dune de sable.
    Il fallait qu’il y ait suffisamment de vent (je ne sais combien, nous n’avions pas d’anémomètre pour mesurer), que l’on monte en haut de la dune et qu’on provoque une chute de sable (une petite avalanche), coté sous le vent.(le coté protégé par rapport au sens du vent). Seule la grande dune en face du camp voulait bien se prêter à ce petit jeu.
Les autres dunes étaient plus petites, moins pentues.
    Il paraît aussi que pour chanter, la dune doit posséder un sable d'une nature particulière : celui-ci doit être ce que les archéologues appellent aussi "glaçure du désert". Sans ce sable, fin, luisant et verni, (grains arrondis d’environ 200 microns), les dunes restent aphones, et ce sable doit  en outre être très sec.
    Le son durait jusqu'à ce que l'écoulement de sable arrive au pied de la dune, soit plus d’une minute  On aurait dit un peu une voix humaine avec une fondamentale grave et des harmoniques.  Le son était très fort, assourdissant même parfois et on l’entendait jusqu’au camp, à plusieurs kilomètres.
    Parfois la dune chantait toute seule, sans qu’on aille la chatouiller. Sans doute quand le vent déplaçait suffisamment le sable.
    Et quand on arrivait à la faire chanter très fort, on ressentait une vibration sous nos pieds : la dune tremblait !

    J’ai lu récemment que des chercheurs avaient reproduit le phénomène en laboratoire, dans un anneau en Plexiglas contenant du sable «chantant» et d'un bras motorisé qui permet de brasser le sable, et qu’ils étudient ainsi la quantité de sable et la vitesse nécessaires pour avoir un son.
    Selon ces chercheurs, la coulée de sable fonctionne comme une membrane de haut-parleur.     En descendant le long de la pente de la dune, les amas de grains de sable se dilatent puis se recompactent; de l'air est aspiré lors de la dilatation des grains de sable etest expiré lors du recompactage, générant ainsi une onde de pression donc un son.
    Les grains de sable se déplacent de façon parfaitement synchrone, produisant chacun les mêmes vibrations sur l'air qui seraient à l'origine du son.
    Au microscope électronique, les scientifiques ont étudié la composition chimique du sable. Quelle que soit la localité de la dune chantante dans le monde, tous les grains de sable présentent à leur surface un vernis appelé glaçure du désert.
     Si ce vernis s'use ou est absent, aucun son ne peut être émis, même s'il y a une avalanche synchrone du sable. Il faut attendre la reconstitution de cet enrobage pour entendre de nouveau la dune chanter.
     Ce vernis aurait pour fonction, d'après les physiciens, de créer une cohésion entre les grains de sable, leur permettant ainsi de dévaler la pente sans déraper. La synchronisation est ainsi maintenue.
    Le problème qui reste à élucider, est de savoir comment se déclenche la synchronisation de l'avalanche des grains de sable.

    Les nomades des caravanes croient que ce chant envoûtant et grave n'est autre que la voix des Djinns : ce sont des esprits qui habitent les déserts mais aussi les forêts et les cimetières. Ils prennent généralement la forme d'animaux, surtout de serpents.
    J’ai vu au Sahara des cobras et des vipères à corne, mais ils ne chantaient pas comme les dunes !!

Jeudi 3 octobre 2013 à 8:17

Divers

 http://lancien.cowblog.fr/images/Bloginformatique/papysinge.jpg


               3 octobre 2006 : je débarquais sur Cow. 7 ans déjà.!
    J’ai certes beaucoup de lecteurs mais je pense qu’aucun, sauf moi,  n’a lu tous les articles : il y en a aujourd’hui 2418 !

    En réalité je suis venu dans le monde des blogs, deux ans avant, j’avais alors 72 ans.
Que venait faire un vieux comme moi dans cette galère?
    J’étais pourtant persuadé à l’époque, qu’internet ne pouvait guère servir qu’à la messagerie et à la recherche documentaire, (vive gogole!) et que l’amitié ne pouvait naître que si on était physiquement en contact avec une personne et que l’on discutait réellement avec elle.
    Mais mes petits enfants m’avaient montré des blogs où de jeunes ados se plaignaient de leur tristesse, et à mon grand étonnement j’avais découvert un univers sombre, parfois au bord du gouffre et du suicide. J’avais commencé à parcourir les blogs, laissé quelques commentaires et je pensais que ces jeunes me traiteraient de «vieux c.. arriéré», qui se mêlait de ce qui ne le regardait pas. A mon grand étonnement, on m’a demandé de l’aide et j’ai donc décidé, encore plein de scepticisme de créer mon blog. Après quelques essais qui ne m’ont pas plu (édition pas facile, climat pas très convivial), je me suis fixé au début 2005 sur Tchatcheblog, où j’ai tenu deux ans.

    J’ai fait alors une découverte extraordinaire : on pouvait discuter sur bien des choses d’abord sur le blog, puis les lecteurs vous écrivait sur votre messagerie et on finissait pas entretenir des conversations sur plein de choses, qui vous faisaient connaître assez bien les personnes, et même lier des amitiés. Quelques correspondantes de l’époque m’écrivent encore, plus de 8 ans après.
    A l’époque j’avais comme lecteurs surtout des lycéens et lycéennes, certains qui étaient dans des environnements assez difficiles, notamment parentaux, d’autres, les plus nombreux, qui avaient de gros chagrins d’amour, et qui en souffraient beaucoup sur le moment. ALors j’ai essayé de leur remonter le moral, de les aider à résoudre leurs problèmes, ; ils avaient confiance en moi, et me racontaient volontiers leurs malheurs et j’&arrivais à les aider.
    J’ai découvert alors que c’était un rôle très attachant, que malgré mon âge, je pouvais encore comprendre les jeunes et être un peu utile. Et puis l’amitié cela fait chaud au coeur, même pour un vieil homme; j’avais un peu l’impression d’avoir des petits enfants en plus, virtuels bien sûr, et qui m’appelaient «papynet». (Si vous ne le savez pas une papinette est une cuillère en bois pour faire la cuisine).
    J’ai eu aussi quelques parents comme correspondant(e)s.
    Mais la pub a sévi sur Tchatcheblog, y est devenue assez insupportable, et l’atmosphère moins conviviale et la plupart de mes lecteurs et lectrices ont émigré sur cow et m’en vantaient les mérites. 

    Le premier octobre 2006, j’ai essayé de faire un article (non paru) et j’ai constaté que l’éditeur était plus facile que celui que j’utilisais précédemment. Le 3 octobre 2006, j’ai commencé mon blog !
    Mes correspondant(e)s m’ont suivi et j’ai peu à peu étendu mon auditoire, avec une catégorie nouvelle un peu différente des personnes qui me demandaient par mail, d’écrire sur un sujet donné notamment scientifique ou psychologique.
    Peu à peu cow est devenu ma nouvelle famille blogueste.
    J’ai apprécié la convivialité du site, qui est très agréable, même si la publicité y sévit aussi.
La seule chose que je critique sur cow, qui pourrait être modifié et je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas fait car je ne suis pas le seul à le demander, c’est la nullité de l’annuaire.
    Quand une personne vous écrit, que ce soit par commentaire ou mail, avec son pseudo, celui-ci ne correspond que rarement à l’adresse du blog et il n’y a pas moyen de remonter au blog et donc de répondre, sauf si elle a laissé une adresse mail. Pour arriver à répondre, il faut alors se transformer en Sherlock Holmes et j’ai souvent échoué, n’ayant pas de Watson pour m’aider.
    J’ai peu à peu vieilli puisque j’ai 81 ans, (un an par an, pas plus !!), mais ces contacts me passionnent toujours.
    Par contre mon «public» a considérablement évolué.
    Si j’ai presque autant d’ados dans les lycées, ceux ci ne me contactent plus en général pour lutter contre leurs ennuis et peines de cœur : il me demandent des articles techniques ou généraux ou de l’aide pour leurs TPE en classe (j'ai même parfois participé à des devoirs de maths, de physique ou de philo !).
    J’ai par contre beaucoup plus de jeunes,  qui ont entre 20 et 27 ans et ce sont eux qui, le plus souvent ont des problèmes et m’en parlent.
    Et puis maintenant d’assez nombreux adultes plus âgés, dont certains fidèles pour lesquels j’ai de l’amitié.
    Mais la grande différence avec mes anciens blogs, c’est que je ne connais pas plus de la moitié de mes lecteurs et lectrices, qui sont venus par hasard, ayant trouvé mon blog sur Google, et qui viennent ensuite régulièrement et m’écrivent parfois pour faire une remarque ou me demander une explication.

    Alors aujourd’hui, tous ces lecteurs et lectrices, connus et inconnus, occasionnels ou fidèles, ceux aussi pour lesquels j’ai beaucoup d’amitié, je les remercie, car il m’auront apporté une certaine motivation, ils m’auront permis de travailler certains sujets et d’essayer de conserver ma cervelle pas trop endommagée, et ils m’auront surtout apporté bien des émotions et fait chaud au cœur.
    J’ai essayé d’apporter un peu à certain(e)s d’entre vous, mais vous m’avez, vous, apporté bien plus, en contribuant à ce que ma vieillesse soit heureuse.
    C’est de cela que je voulais vous remercier aujourd’hui, et j’espère que je resterai encore parmi vous quelques temps, tant que cette terre veut encore bien du vieux ouistiti que je suis et qui appelle parfois ironiquement mais avec bienveillance, certaines de ses correspondantes, ses «guenons».

Samedi 24 août 2013 à 8:28

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/haricotvertpotager.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne2/Haricotvert1.jpg




















  
          Vous mangez sans doute tous et toutes des haricots verts. Vous savez sûrement aussi que ce sont des gousses non parvenues à maturité du haricot commun que l'on appelle du nom bizarre de "Phaseolus vulgaris" (ce nom a été attribué par le botaniste Linné et provient du grec "phasélos", qui veut dire nacelle), et qui est originaire d'Amérique centrale, mais est acclimaté dans nos régions depuis des centaines d'années.
            Le mot haricot est spécifiqe du français, et désignait initialement la graine, mangée depuis encore plus longtemps, et proviendrait d'après Littré, de la recette du "héricot de mouton", qui vers 1400 ne contenait que des navets, mais qui à partir de 1630 peuvent être accompagnés de "fèves d'aricot"
            Mais on peut aussi lui attribuer une origine plus ancienne car chez les Aztèques, cette plante s'appelait "ayacot".
 
            La gousse du haricot est un fruit sec, qui pousse à partir de la fleur, et elle est formée de fibres longitudinales appelées le "fil" et de lames obliques appelées "parchemin".
            Les haricots verts que nous mangeons sont cueillis très tôt avant que les fils ne grossissent et durcissent. Puis les graines apparaissent. Ce sont des variétés "naines à filet"
            Vous avez sans doute aussi mangé des haricots "beurre" plus gros, et jaunes.
            Les haricots "mangetout" ont une gousse sans parchemin, qu'on mange au stade de la graine naissante. J'avoue ne pas les aimer beaucoup.
 
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/haricotramantselmazebre.jpg            Il existe une variété particulière de haricots verts qui est excellente, ce sont les haricots verts Selma Zèbre, qui sont verts, zébrés de lignes noires. Ils sont plus fermes et plus fins.
Mais on en trouve malheureusement presque plus, sauf dans quelques coins de Bretagne, car ce sont des haricots grimpants sur rame, et on ne peut les ramasser à la machine. Ils sont donc plus chers et moins rentables.
            Certains en région parisienne, les appellent "noirs de deuil", mais c'est une astuce, car il s'agit de la ville de Deuil la Barre, en Val d'Oise, car on y aurait cultivé de tels haricots autrefois (dit on ?).
 
  







           Vous vous demandez quelle mouche me pique de vous parler de haricots verts. C'est que j'ai découvert des "haricots caméléons". Ce sont des haricots de couleur noire, un peu violette, analogue aux haricots verts très fins, et stupeur, quand on les cuit normalement à l'eau bouillante, ils deviennent vert foncé !
            A part cela ils sont excellents au plan du goût !
            J'ai trouvé sur internet que c'était la variété "Purple Teepee". Je n'ai pas compris ce que la tente indienne venait faire dans cette galère, malgré une petite recherche sur internet.


 Avant cuisson                                                                                 Après cuisson
 
            http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne2/1004085.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1004077.jpg

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast