Dimanche 1er juin 2008 à 8:45

Solitude, Ennui, Absence



    Dans le précédent article, j'avais montré que, alors que les enfants ne s'ennuyaient que très rarement, c'était au contraire un phénomène naturel chez les adolescents et même chez les adultes, dû à un manque d'attention et de concentration et à un désintérêt pour la tâche que l'on effectue ou pour un environnement qui ne vous apporte pas suffisament de stimulations.

    Toutefois nous avons vu que certains individus étaient plus prédisposés que d'autres à l'ennui (par exemple les extravertis).

    Chez certains adolescents cependant, cette propension à l'ennui, qui au départ est normale, devient chronique.
    Les chercheurs ont aussi étudié cette tendance.
    Ils ont trouvé qu'elle s'accompagnait souvent d'un manque de confiance en soi, d'une propension à ne pas comprendre ou admettre ses sentiments et sa vie émotionelle et du coup à surveiller en permanence ses humeurs.
    Un ennui “existentiel” peut apparaitre quand une personne renonce à ses buts, à ses rêves pour des raisons matérielles, ou sous la pression d'autrui.
Chez les jeunes c'est aussi l'incapacité normale et courante de ne pas savoir ce qui vous rendra heureux, qui peut conduire à cet état de désintéressement de ce qui vous entoure et de la vie.
    Les statistiques montrent que la probabilité de trouver un réconfort dans l'alcool, le canabis, voire les drogues dures, est plus fréquent chez ces personnes qui s'ennuient de façon systématique.
    De même certains jeunes qui s'ennuient de façon chronique ont recours à la nourriture pour s'occuper, ce qui aboutit le plus souvent à la boulimie et parfois à l'obésité.

    L'ennui est souvent associé à la solitude et pourtant ce n'est pas la même chose, mais effectivement l'ennui peut naître de la solitude ou du sentiment d'être seul(e). En fait l'enfant et l'adolescent, quand ils sont seuls font la même chose, laisser aller leurs pensées au gré de leur fantaisie, mais si c'est facile pour l'enfant, cela a l'air plus difficile pour l'adolescent, qui alors s'ennuie.
    Un ennui chronique peut effectivement résulter d''une mise à l'écart par rapport aux autres, que ce soit famille ou camarades, ou d'échecs sentimentaux répétés.

    Certains parents envoient leur enfant chez le psychiatre parce qu'il s'ennuie trop souvent. C'est la plupart du temps une erreur. Un ennui chronique n'est pas signe de dépression.
    Certes les personnes en dépression s'ennuient car elles n'ont plus goût à rien et ne savent plus comment réagir, comment s'intéresser à quelque chose.
La dépression leur ote volonté et attention et les médicaments qu'on leur donne aggravent plutôt cet aspect.
    Mais les personnes en dépression ont un mal être beaucoup plus imporatnt que le seul ennui.

    On peut se poser la question : comment combattre l'ennui.
    Mais on peut même se demander si l'ennui non chronique, celui qui nous prend normalement parfois tous, cet ennui est il si néfaste que cela, notamment à l'adolescence ? Faut il vraiment supprimer l'ennui ou simplement savoir comment occuper ces périodes.?

    C'est ce à quoi je voudrais réfléchir dans mon prochain article et avoir votre avis.

Par maud96 le Dimanche 1er juin 2008 à 12:55
A mon avis, on combat l'ennui quand on est toujours "en projet"... mais des projets réalisables, concrets, des choses à faire dans les jours qui viennent. L'ennui... je connais pas trop et je crois n'avoir jamais connu : trop de choses "m'excitent"...
Mais c'est vrai qu'il m'arrive de "tomber" par hasard sur des blogs où, dès qu'un bout de vacances et de w.e. se pointe, certains se plaignent de leur "ennui"... Je ne comprends pas trop, surtout aujourd'hui, avec l'ordi, la télé, les livres, etc... Je suppose qu'il s'agit surtout de moments de "solitude" et d'apathie : incapables d'ex-ister s'il n'y a pas plein de "copains" autour ! Je suis peut-être un peu "sévère" ?
Par touchthesky le Dimanche 1er juin 2008 à 21:12
Bah je sais pas autant le dire franchement je m'ennuie pas je passe mon temps à être heureuse triste ou bof mais quand j'ai rien à faire je révise (c'est super rare que j'ai rien à faire^^) c'est un bon conseil non? transphormer son ennuie en quelque chose d'enrichissant. (désolée aujourd'hui j'ai pas d'inspiration)
Par Maybe.Be le Lundi 2 juin 2008 à 2:19
Je pense pas qu'il faille supprimer l'ennui personnellement.. Ce serait bête. Ce serait supprimer le 'bonheur' d'avoir plus tard quelques choses à faire. Je crois que c'est un peu comme tout. Serait-on à aussi heureux à faire quelque chose qui nous plaisir si entre deux on n'avait pas un moment où on s'ennuie légèrement. Je crois que oui. Comme pour tout. Il faut connaître le négatif pour savoir profiter du meilleur. C'est peut-être. Sûrement même. Bête comme façon de voir. Mais je sais pas.. On relativise comme on peut hein !

[ Oui je sais c'est tout à fait une heure pour poster un com' ! Mais bon.On relativise comme on peut. Et on s'occupe la nuit comme on peut aussi ! En tout les cas. J'aime bien ce sujet sur l'ennui. Ca m'intéresse beaucoup. Merci à vous de prendre le temps de traiter ce sujet .]
Par Simiane le Mardi 9 avril 2019 à 17:09
Bonjour,

Merci pour votre texte.

Personnellement, je m'ennuie cruellement depuis ma toute petite enfance et ma mère disait déjà de moi que je n'étais pas normale. À l'âge adulte (j'ai maintenant 42 ans), rien n'a changé : tout m'ennuie et je passe mon temps à démissionner de tous les emplois que j'occupe périodiquement. J'ai essayé des milliers de projets, tellement de voies différentes, mais rien n'y a fait : je finis toujours par m'ennuyer ferme et partir, hyper déçue.
Quand j'étais petite, les autres m'ont fichue à l'écart car pour eux, j'étais trop différente (trop grosse, trop gentille, trop instruite, trop, pas assez, trop, pas assez, etc.). Bref, je n'ai jamais trouvé de place, jamais pu communiquer ni avec mes parents, ni avec les "amis" : je faisais plutôt office de confidente universelle, mais quand je parlais de mes intérêts, pfffuit... tout le monde s'en allait. À présent, je n'ai plus d'amis et je ne sors quasiment plus. À quoi bon ? Je préfère lire et continuer à m'instruire sans but, vu que je ne peux rien partager avec ce monde étrange... et que tout m'ennuie.

Bonne continuation.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2579324

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast