Mardi 26 avril 2011 à 8:22

Anecdotes

J’ai assisté à Carnac à un concours hippique de saut d’obstacles, mais j’ai été déçu, il n’y avait que des chevaux pour concurrents.
    Evidemment, Carnac n’est pas en Allemagne.!
    Voilà une histoire de vache-cheval qui devrait intéresser mes correspondantes qui font de l’équitation.
    Elle m’a rappelé quand j’avais 11 ou 12 ans et que je chevauchais des vaches dans le Béarn de mon enfance, en essayant de descendre en marche avant qu’elles ne m’emmènent dans la mare.
    Mais je ne faisais pas du jumping.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/vachecheval.jpg

    Une jeune allemande, Regina Mayer a toujours demandé un cheval pour Noël à ses parents... qui ont toujours refusé.
    Du coup, l'ado de 15 ans a décidé de dresser sa vache Luna à l'équitation et ensuite au saut d'obstacles !

    Regina avait d'abord tenté de dresser un autre veau, Lilly. Trop récalcitrante. Luna s'est avérée nettement plus coopérative.
    La jeune Bavaroise a commencé par l'emmener en forêt avec une longe. Au bout de six mois, elle sellait sa compagne.
    Aujourd'hui Luna trotte, galope, franchit sans broncher les obstacles que lui construit la jeune Allemande.
    Désormais, Régina ne veut pas de cheval, elle est très satisfaite de sa vache.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/sCOWJUMPJUMPINGCOWlarge300.jpg

    Luna promène régulièrement sa cavalière. Elle croit qu'elle est un cheval..
    Luna passe son temps à suivre les chevaux , mais ceux-ci n'ont pas l'air intéressés. Les vaches, elles, n'apprécient guère cette dissidente, à qui elles décochent un coup de sabot de temps à autre.
    Luna se sent donc un peu solitaire et elle avait même pensé voir un psy !
Mais finalement on a regardé ses préférences cérébrales, on lui a montré qu’elle était introvertie et elle s’est accommodée de sa personnalité.

    La jeune fille a bénéficié des conseils d'une experte, Anna Wilftafsky. Après des études de philo et de sciences sociales, cette jeune femme s'est mise à parler à l'oreille des vaches avec une grande douceur.
    Elle a monté la première école pour vaches de Suisse à Kilchberg (près de Zurich), pour donner la possibilité aux vaches de montrer toutes leurs capacités, et pour aussi montrer aux humains comment on peut former le bétail.
    Dans cet endroit unique, les vaches apprennent à dérouler un tapis rouge, à effectuer des sauts d'obstacle, à grimper sur un podium et, surtout, à se faire monter, comme un bon cheval de manège.
    Pour les faire obéir Anna associe trois éléments: l'ordre vocal, le mouvement de sa baguette devant l'oeil et le déplacement du corps sur et la pression des jambes, comme pour un cheval.
    Le facteur jeu est très important chez les vaches : il faut que la vache se laisse conduire et suive avec plaisir.
    Les récompenses font bien entendu aussi partie des ingrédients utiles pour qu'une vache vous obéisse au doigt et à l'oeil. : chaque fois qu'elle a fait quelque chose de juste, elle a droit à deux biscottes et des caresses.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/vache011.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/vache2.jpg












    Plus tôt est le contact entre maître et veau, plus la bête sera docile.
    Dès qu'un veau naît, Anna passe une demi-heure à ses côtés, le caressant et lui parlant, Plus tard, on s'assied sur l'animal couché pour le caresser ou le nourrir puis on le fait monter par un cavalier léger ou un enfant.
    L'étape finale consiste à ce que la vache se fasse monter sans que personne ne la tienne à la longe.

    Et il paraît que les vaches sont sûres et calmes, beaucoup moins trouillardes que les chevaux. «Les vaches ont des cornes et elles le savent ! »
    Fidèles et affectueuses, elles sont toutefois plus combatives et plus volontaires. Question rapidité, il est certain que les canassons sont les champions. Le rythme de la vache, c’est la marche. Ne craignant pas de s’enfoncer dans la neige ou un marais, le bovin a toutefois un pas plus sûr que celui du cheval. La vache n’est cependant pas un animal d’endurance et tourner en rond dans un manège est ennuyeux et fatigant pour elle. Elle ne s’y amuse pas : il faut la promener dans la campagne !
   Je sens qu'à glorifier ainsi les vaches, je vais me faire incendier par mes correspondantes cavalières.

    Si vous voulez voir un film d’équitation  “à vache” allez sur
http://www.youtube.com/watch?v=OIQDvZdmTO8
Par alyane le Mardi 26 avril 2011 à 9:05
Animal qui a certainement des possibilités qu'on ne connait pas.
Mais pourquoi pas?
Mes peluches réagissent très bien à leurs noms, je n'aurais jamais pensé à ça auparavant et chacun a son petit caractère.
Par Hello-Goodbye le Mardi 26 avril 2011 à 10:10
Et puis, pourquoi pas après tout ?
J'adore, c'est trop mignon :)
Par coldtroll le Mardi 26 avril 2011 à 14:08
iiiiiiiiiiiiiihaaaaaaaaa !
elle est marrante, cette histoire. comme quoi les vaches sont pas si tartes et les gosses eux, sont vraiment têtus !
Par Jimie le Mardi 21 février 2012 à 10:50
sachant qu'il n’existe pas de selle adaptée au dos des vaches je n'ose pas imaginer les dégât sur cette pauvre vache sur le long terme...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3103854

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast