Vendredi 30 octobre 2009 à 8:34

Notre cerveau : émotions

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs1/P3280210.jpg

    Dans le précédent article je vous ai montré qu’il fallait identifier ses émotions.
    Lorsque l’on a identifié ses émotions, il s'agit d'en comprendre les causes et les conséquences. Cette compréhension est indispensable pour pouvoir ensuite réguler ses émotions.
   

    La compréhension des émotions amène à se poser la question de ses désirs et de ses besoins.
    En effet, les émotions s'enracinent dans des désirs et des besoins qui sont ou ne sont pas satisfaits, et sont déclenchées par des événements qui ont un lien plus ou moins éloigné de ces aspirations.

    Par exemple, la tristesse peut provenir d'un besoin de partage et d'échange, de désirs d’amour ou de tendresse non satisfaits.
    Mes correspondantes se sentent souvent tristes parce qu'elles ont l’impression d’être seules, qu’elles n’ont pas trouvé l’ami ou le petit ami dont elles rêvent, ou parce qu’elles croient que les parents ne les comprennent pas et ne font pas assez attention à elles.
    Toutefois. l'événement qui déclenche l'émotion en elle- même, celle qui va faire sourdre les larmes, peut être d'une tout autre nature. Cela peut être un film, un morceau de musique, une lecture, une parole malencontreuse d’une autre personne. Tout à coup, on éclate en sanglots pour une raison apparemment anodine. La cause de cette tristesse est autre : ce ne sont que des déclencheurs d'une émotion qui a une autre cause profonde.

    Comprendre le sens des émotions, c'est évaluer ses besoins, ses désirs et dans quelle mesure ils sont satisfaits.
    Lorsque, pour une raison ou une autre, une explosion émotive se produit, il faut éviter de l'attribuer au déclencheur le plus proche, le plus évident, mais s'interroger sur les causes profondes de cette manifestation.
    Cela n’est pas vrai que pour la tristesse, mais aussi avec la colère. Quand vous accumulez trop de frustrations que ce soit avec vos parents, vos amis, votre petit ami ou dans vos études, vous vous énervez pour un rien.
    C'est aussi le cas de la joie : lorsqu'un chant d'oiseau vous rend heureuse, c'est souvent parce qu'il concrétise un état sous-jacent d'épanouissement, une réussite, une satisfaction, une victoire.
    Si vous avez beaucoup d’amitié pour quelqu’un et que cette personne a pour vous un geste de confiance et de tendresse, même anodin, ce geste peut beaucoup vous émouvoir et vous causer de la joie. C’est la constatation de cette amitié que vous souhaitez qui en est la cause profonde; le geste de votre ami(e) n’est que le déclencheur.

    Les  besoins et désirs sont les causes les plus fréquentes, mais se limiter à ceux-ci est trop restrictif. Il est évident qu’il peut y avoir aussi des événements graves qui déclenchent des émotions : une rupture, la mort d’un être cher, un accident.
    Mais derrière ces événements qui sont en partie la cause de votre émotion, c’est l’amour que vous aviez pour votre petit ami qui a rompu, l’amitié pour l’être cher qui est mort, ou la peur de la blessure ou de la mort par accident, qui sont également les causes plus profondes et inconscientes de vos émotions;
    Comprendre ses émotions, c'est comprendre en quelque sorte, sa relation au monde.
Par Paskale le Vendredi 30 octobre 2009 à 19:01
"Comprendre ses emoions"... Tu es enrhumé? ^.^

Comprendre ses émotions d’accord, les maîtriser pas d’accord. Contrôler mes émotions à toujours été un leurre.
Cela fait des années que j’applique cette méthode sans véritable succès sur le long terme.
Plus je suis "efficace" pour contrôler et comprendre mes émotions et plus les effets sont dévastateurs. 
Plus le barrage émotionnel mis en place est solide et plus sa rupture engendre une réaction émotionnelle importante. 
Cela veut dire que plus je fais d’efforts et plus ma situation semble empirer, ce qui est vraiment désespérant.
Quand l’émotion qui me parvient n’est pas d’une amplitude très importante alors je "gagne", j’arrive à la faire taire. 
Mais en revanche, lorsque je suis face à une émotion forte, celle que je ressens comme "terrible" alors je me retrouve balayée par une tornade...
Mais que je le veuille ou pas, je n’ai pas le choix, mes émotions n'ont pas trouvé un chemin pour sortir .... Si je les retiens alors elles explosent et utilisent une autre route, celle de la colère.
Mais alors pourquoi ne puis-je pas utiliser ma raison pour contrôler et comprendre mes émotions me diras-tu? 
Je crois que tout simplement ma raison est un circuit "lent", qu’elle fait appel à la réflexion, à des souvenirs, etc, et que cela consomme beaucoup de temps . 
Alors que dans le même temps l’émotion est un circuit "ultra rapide". 
Il faudrait, pour arriver à les contrôler par cette méthode, que mon circuit lent soit plus rapide que mon circuit rapide... Cela ne facilite pas les choses ^.^
J'en ai peut-être trop dit ou mal dit, je suis la reine du hors sujet, alors une citation pour venir à ma rescousse ^.^

L'être humain semble être la seule créature qui puisse, en parlant, se créer des difficultés qui, autrement, n'existeraient pas.

* Wendell Johnson *
Par Diary-Adventures le Vendredi 30 octobre 2009 à 23:17
On dit toujours que Comprendre ses émotions est plus facile que les Contrôler. Je ne suis pas nécessairement d'accord avec tout ça. Avec le temps et les expériences de la vie, on sait comment réagir face à certaines circonstances et du coup, on se protège ou selon l'émotion en question, on en vient à moins ressentir telle ou telle chose. Comprendre c'est émotions en revanche c'est autre chose car comme tu le dis si bien, c'est délicat d'en identifier la source et cela oblige bien souvent à se concentrer sur soi-même, ce qui reste à mon sens le plus compliqué. Mais rien d'insurmontable en tout cas car c'est toujours possible, encore faut-il s'en donner les moyens.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2924547

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast