http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/Synesthesia.png

             Une de mes correspondantes m'a posé des questions sur la synesthésie.
            Comme c'est quelque chose d'assez mystérieux et que la plupart d'entre vous n'en n'ont probablement jamais entendu parler, je vais faire un article sur ce sujet que j'avais déjà abordé à propos des hallucinations (pour le différencier de celles-ci), le13 février 2009.
 
            La synesthésie est une correspondance, précise et stable à travers le temps, entre les représentations provenant de plusieurs sens (ou des caractéristiques différentes d'un même sens, par exemple forme et couleur pour la vue).
            Une personne atteinte de synesthésie est appelée synesthète
            Les personnes concernées ne s'aperçoivent généralement que tard dans leur vie, de cette particularité alors qu’une telle caractéristique de mélange de sensations est assez répandue (quelques % de la population).
            Elle a été découverte en 1812 par le médecin Georges Sachs, mais na été étudiée par les psychologue qu'à partir de 1982 et plus récemment par les neurobiologistes.           
 
            L'exemple le plus courant est la vision de lettres ou de chiffres en couleur, alors qu'ils sont écrits en noir et avec une couleur différente attribuée aux divers chiffres ou lettre. (par exemple le 1 est vu rouge, le 2 bleu, le 3 vert, le 4 mauve etc...).
C'est ce que l'on appelle la synesthésie "graphèmes-couleurs".
C'est une correspondance personnelle; un autre synesthète aura une correspondance différente.
 
            Mais il en existe bien d'autres formes :
                        - par exemple, des notes de musique sont associées à des couleurs, spécifiques à chaque personne concernée;                        
                        - des lettres, des phonèmes ou des mots à des sensations gustatives ou des odeurs;
                        - des suites de nombres peuvent prendre des formes particulières dans l'espace,  toujours les mêmes (par exemple en arc de cercle);
                        - dans certains cas rares des mots ou des sensations du toucher sont associées à des émotions ou des sentiments
            On a trouvé des cas bizarres : une personne dont la rétine anormale ne pouvait voir certaines couleurs, les voyait néanmoins quand elle lisait certaines lettres, preuve que l'oeil n'était pas en cause, mais la région du cerveau qui distingue les couleurs à l'arrière de la tête (zone V4 de l'aire d'interprétation visuelle, qui mesure les proportions de rouge, de bleu et de vert, trois types de neurones de la rétine étant habituellement sensibles à ces couleurs).
            Les estimations de la proportion de synesthètes ont grandement varié, allant de 1 synesthète sur 20 personnes (Galton, 1883) à un rapport aussi peu élevé que 1/25.000 (Cytowic, 1989). La plus large étude réalisée suggère une prévalence de 1/2000 au moins (Baron-cohen et al., 1996),
            Aujourd'hui on pense que le phénomène est beaucoup plus courant pour la synesthésie "graphème-couleur" qui pourrait atteindre 1%. et peut être plus.
 
            Il ne semble pas que cette particularité soit héréditaire au sens habituel.
Certes certaines familles comportent plusieurs synesthètes, mais pas forcément de la même catégorie, que cette particularité saute parfois plusieurs générations et on connaît des jumeaux homozygotes dont l'un est synesthète et pas l'autre.
            On penche actuellement une cause initiale épigénétique, pour des gènes qui seraient présents chez de de nombreuses personnes, mais qui ne seraient activées que par un gène de l'ADN silencieux, sous l'effet d'une cause inconnue, au début de la gestation de l'enfant ou dans la prime enfance.
 
 
            La synesthésie n'est pas une maladie physique, ni une, ni une anomalie psychique.
            C'est purement physique et à "la construction". du cerveau.
            Le phénomène est inconscient (on n'a pas prise dessus par la volonté), et il est stable et ne s'aggrave pas, ni ne diminue.
            Malheureusement on ne peut pas y faire grand chose et cela ne se soigne pas, si ce n'est faire accepter par la personne cette légère gêne.
.
            Quand le cerveau se forme antre le 2ème et le 3ème mois de grossesse, les dendrites et les axones des neurones poussent, sous l'effet de facteurs de croissance et ils sont guidés sur un substrat de cellules autres (astrocytes notamment), par des marqueurs chimiques.
            Ces marqueurs mènent les axones au voisinage des centres avec lesquels le centre auquel appartient le neurone doit être en contact (ce centre pouvant être un groupe de neurone appartenant à un centre plus important).
            Mais c'est au voisinage seulement (quelques microns) qu'un signal chimique arrête la croissance de l'axone et les jonctions finales (synapses), entre axones et dendrites, se font au hasard. C'est pourquoi les cerveaux de deux jumeaux même homozygotes (ADN identiques) ne sont pas tout à fait les mêmes.
            On pense que dans le cas de la synesthésie, certaines jonctions, qui n'existent pas habituellement entre certains centres, se sont faites, du fait probablement d'une anomalie initiale au niveau des facteurs de croissance et des marqueurs qui guident le développement des axones;.           
            Par la suite et jusqu'à la naissance et même par la suite au cours de l'apprentissage de la première année, de très nombreuses synapses, voire certains neurones vont disparaître.
            En effet la nature a pour règle de faire des jonctions en surplus et celles utiles qui servent souvent restent et se renforcent et les autres disparaissent.
            Normalement les jonctions entre centres différents des sens n'ont pas d'utilité sauf certaines (par exemple un son qui va diriger la vue sur un objet), mais celles là passent en général par des relais, tel le thalamus et les centres amygdalien et le cortex frontal.
            Celles qui, du fait du hasard se seraient formées disparaissent, faute d'emploi.
            Il est possible également que dans le cas habituel, les jonctions inadéquates entre centres des sensations sont éliminées, et qu'elles ne le soient pas toutes dans le cas des synesthètes. Mais on ne sait pas pourquoi.
 
            La possibilité de liaisons parasites s'explique facilement dans le cas de la la synesthésie "graphèmes-couleurs", les deux zones des centres de reconnaissance des caractères (lettres, chiffres...), et des centres V4 de la vue reconnaissant les couleurs, étant très voisines (voir le schéma).
            Pour l'ouïe et les odeurs, les zones ne sont pas trop éloignées.
            Dans les cas plus complexes, on pense qu'il y a des relais compliqués au niveau du cerveau émotionnel ou avec le centre de Geschwind, qui est responsable de la mémoire des mots (mémoire sémantique).

http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau1/2371621.jpg
 
           
Par alyane le Mardi 5 mars 2013 à 10:47
Le compositeur Olivier Messiaen voyait la correspondance entre les notes et les couleurs après son séjour dans un camp de prisonniers pendant la deuxième guerre mondiale.
Par Sorbienn le Lundi 11 mars 2013 à 14:34
Pourquoi semblez-vous déplorer que ça ne se soigne pas si vous précisez juste avant que ce n'est pas une maladie ? (je suis énervante hein, hahaha)
Ce n'est pas du tout une gêne. Plus je prends conscience de ça et plus le monde autour de moi me semble délicieux.^^
La synesthésie peut disparaître quand on fait une dépression (mais réapparaître ensuite).
Par Sorbienn le Jeudi 14 mars 2013 à 12:04
Je pense qu'il n'est pas possible de trouver ça gênant, car on n'imagine simplement pas percevoir autrement (moi perso je n'arrive pas à comprendre comment on ne peut pas voir un bruit, et ce n'est pas faute d'avoir essayé). Mais après je ne sais pas, ça dépend des gens.
Par Jean Champeaux le Vendredi 7 août 2020 à 5:45
Je vous remercie pour votre article, je suis persuadé d’avoir énormément appris
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3232904

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast