Lundi 18 juillet 2011 à 8:52

Politique, économie, religion.

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/CERBEREFINANCIER.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/humouragencesnotationete.jpg
    Je ne suis pas expert en économie loin de là !
    J’essaie juste de me tenir au courant et d’essayer de comprendre.
    Bien entendu, comme tous, j’entends parler des problèmes de dettes nationales, des ennuis de la zone euro et de la faillite des finances publiques des pays et notamment de la Grèce.
    Des articles lus sur divers journaux et notamment le Courrier international, m’ont inquiété, quant au rôle des “agences de notation”, qui semblent gérer à notre place l’avenir de nos économies nationales.
    J’essaie de vous résumer le problème.


    Une Agence de notation financière est une agence de notation chargée de la notation financière des acteurs économiques, sociétés, banques, Etats.
    Les notations de ces agences sont étudiées attentivement par les marchés financiers, comme on a pu le constater lors de la crise grecque de 2010 et dans les remous européens actuels (Grèce, Portugal).
    Les agences de notation existent depuis les années 1920, mais leur nombre s’est réduit, carla structure de marché a considérablement évolué et s’est beaucoup compliquée.
     En 2010 sont répertoriées 150 agences de notations financières dans le monde mais peu ont une vocation mondiale (c'est-à-dire notant banques et sociétés industrielles transnationales ou des pays souverains). Il y en avait 7 en 1975, il en reste 3 en 2004, « The Big Three » (les 3 grandes) qui réalisent 94 % du chiffre d’affaires de la profession : Moody's et Standard & Poor's détiennent chacune 40% du marché, Fitch Ratings 14%.
    On notera donc que ces trois agences de notation qui mènent le monde, financier et économique sont toutes américaines et que leur indépendance est loin d’être garantie. Ce sont des spociétés privées qui font payer leurs évaluations à leurs clients, et il a été dit, lors de la crise des surprimes immobiliers, que les recettes de Moody’s provenaient à 80% de banques, pour la notation de titres immobiliers, d’autant mieux vendus que ces cotations étaient élévées.
    De plus ces agences sont opposées à l’euro car elle lui reprochent que les pays ne peuvent plus émettre de la monnaie comme ils le souhaiteraient, pour contrer une grave crise budgétalre et économique, ce que n’hésitent pas à faire les Etats Unis, en émettant des dollars à foison.

    Pourquoi les agencesont-elles autant de pouvoir?
    Parce que les institutions européennes et la Banque centrale européenne (BCE) leur ont donné ce pouvoir. La BCE fonde ses décisions d'accorder des liquidités aux banques commerciales sur la note attribuée à la dette des Etats. Cela signifie que ces agences privées nord-américaines décident de ce que la BCE peut faire ou pas.
     Cela me paraît inacceptable et la Réserve fédérale des Etats-Unis ne tolérerait certainement pas que ce soient trois agences européennes qui décideraient de ses actions.
    La BCE pourrait fort bien réduire le pouvoir de ces agences en refusant de se fonder sur leurs notations. Si elle ne le fait pas, elle continuera à conférer un pouvoir énorme à des gens irresponsables qui ont déja fait des erreurs dans le passé, entre autres, n’ont pas su anticiper la crise des subprimes aux Etats-Unis, et ont un préjugé contre l’Europe, concurrent des Etats Unis.
    Le 4 juillet, Moody's a rétrogradé la dette du Portugal au rang "spéculatif', dégradant ainsi la note de ce pays. C'est une décision très malheureuse parce qu'il serait néeessaire de donner une chance au gouvernement portugais de pouvoir appliquer son programme de limitation de sa dette. Les agences de notation, rendent les choses plus difficiles pour ce pays de façon irresponsable.
    Des experts financiers disent même qu’elles fonctionnent de façon très mécanique et que les modèles mathématiques économiques qu'elles utilisent sont des plus sommaires.

    Tous les pays européens ont plus ou moins des politiques d’austérité pour restreindre leur dette. Celle de la Grèce paraît particulièrement sévère et suscite la colère du peuple grec.
    Cette politique n’a pas été pour le moment efficace et on peut se demander s’il n’y a pas une limite à l’austérité.
    L’avis d’un expert (Paul de Groove, professeur d’économie à l’Université de Louvain) : “Dains un pays en récession, cette course à l'austérité provoque l'effondrement de la croissanee économique, ce qui n'a évidemment pas pour conséquence de réduire le niveau de la dette, bien au contraire. Et les agences de notation disent - cela ne fonctionne.pas, donc on baisse la note-. On entre ainsi dans une spirale négative et pernicieuse. Les gouvemements s'enferrent dans.la même politique au líeu de tenter de sortir de l'impasse. “


   
ll serait temps de mettre en oeuvre la proposition de création d'une agence européenne.
    La Chine, n'a pas attendu. Elledispose depuis un cartaln tempsdesapropre institution, “Dagong”,  qui vient de dégrader la note... des bons du Trésor américain.
Par kaa le Lundi 18 juillet 2011 à 11:49
Ce que je trouve lamentable, c'est que des financiers au pouvoir extraordinaire puisse spéculer sur des pays, n'hésitant pas à mettre en difficulté les populations qui n'ont rien demandé.
Par kaa le Lundi 18 juillet 2011 à 11:50
correction : lire "puissent" à la place de "puisse" ^^
Par coldtroll le Mardi 19 juillet 2011 à 11:01
je ne connaissais pas ! c'est scandaleux de confier autant de pouvoir (un pouvoir tout relatif, en plus, puisqu'il n'a que la valeur qu'on veut bien lui accorder) à une "élite" qui doit s'en mettre plein les poches au passage.

concernant la dette de la grece, je me demande bien comment la france peut débloquer de telles sommes qu'elle n'a pas (creusant dans le même temps sa dette déjà colossale). l'argent devient à ce point fictif qu'il ne signifie plus rien.
Par lalileloluly le Mercredi 20 juillet 2011 à 12:30
Quel article de quel édition ?
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3123811

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast