Samedi 21 août 2010 à 9:49

Zoologie, botanique, évolution

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/caprelle.jpg

    En allant à la pêche aux crevettes avec mes petits enfants, j’ai vu dans l’eau une caprelle accrochée dans une algue par ses pattes crochues.
    C’est un joli petit crustacé d’un cm de long, aux formes bizarres, qui doit son nom à une vague ressemblace avec une chevrette (caprella en latin) et qui se déplace d’algue en algue.
    Alors je fais cet article en pensant à Maud, “chevrette nomade” , mais ce que je vais décrire n’a rien à voir avec elle.

   
Ces crustacés se nourrissent surtout de zooplancton
    Les grandes et les petites antennes de la cabrelle se trouvent sur sa tête et elle a deux pattes-pinces-machoires devant la bouche.
    Le coeur s’étend sur tout le dos de la bête et en regardant bien on voit circuler le sang dans ce corps translucide.
    Les biologistes disent que deux lamelles apparaissent sous le ventre des femelles et que les oeufs descendent entre ces lamelles qui bougent et les agitent sans doute pour les oxygéner.  A l’éclosion, les petites larves sortent en se glissant entre les lamelles.
    .J'avoue ne jamais avoir vu cela, mais je crois qu'il faudrait une grosse loupe et dans la mer, ce n'est pas facile à manier lol.

    Il y a sûrement beaucoup de ces petits crustacés en Bretagne car en faisant très attention, on finit par en voir en examinant les algues. Mais ils sont très petits (quelques millimètres) et transparents alors, on ne les voit pas facilement surtout quand on ne les connaît pas.
    Et puis ce n’est pas comestible comme les crevettes : trop petit et rien à manger. Il vaut mieux d’ailleurs ne pas essayer de les détacher car ils sont bien accrochés aux algues et on les casse et on les tue en les détachant.
    Vous verrez mieux comment est faite une caprelle sur cette photo professionnelle d'un laboratoire d'étude marin.

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/caprellasp.jpg

    Evidemment la chasse à courre aux crevettes dans les mares ou sous les tabliers de fer qui supportent les huïtres est beaucoup plus amusante. Il faut pousser doucement sans lui faire peur avec une main, la crevette vers son autre main qu’il faut alors refermer brusquement.
    Cela ne fonctionne pas à tout coup et ce n’est pas très efficace si vous comptez là dessus pour votre hors d’oeuvre. Il vaut mieux alors prendre le filet à crevette et racler le fond.
    Mais c’est bien plus passionnant à la main.!
Par kaa le Samedi 21 août 2010 à 10:47
Je préfère la première photo, plus "naturelle"
Par maud96 le Dimanche 22 août 2010 à 11:08
En Italien (que j'ai chance de parler), c'est "caprina" et non "caprella" qui se rapporte aux chevrettes. Mais je reste inquiète : si tu penses à moi chaque fois que tu rencontres un minicrustacé dans l'Atlantique, je risque de devenir pour toi une obsession :))
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3030449

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast