Vendredi 20 février 2015 à 8:01

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/Unknown-copie-17.jpg

     Depuis trois jours, on parle tout le temps dans les journaux télévisés et dans la presse de la profanation du cimetière juif en Alsace.

    Bien sûr, je réprouve totalement cet acte, mais je me demande si souligner autant que c’était un cimetière juif, est une bonne chose. Je crains que cela ne fasse que renforcer le racisme, la cassure entre juifs et musulmans (qui dans cette affaire ne semblent pas en cause), et que l’on fasse un amalgame entre le terrorisme et la bêtise et la mauvaise éducation de jeunes.
    Je me demande si on se pose les bonnes questions.

    D’abord, même si je trouve inexcusable ce qui a été fait dans ce cimetière, je trouve bien plus grave, le fait qu’une directrice d’école ait été, hier, poignardée par le père d’un de ses élèves. Là il s’agit d’un adulte et de la vie d’une personne qui faisait son métier le mieux possible, c’est criminel. Que feront les enfants d’un tel père qui donne un tel exemple ?

    Et je trouve aussi grave que des élèves saccagent tout l’équipement d’une école.
C’est déjà un manque complet d’éducation et de bon sens, du respect des autres et des biens de la collectivité.
    Qu’un jeune qui est ainsi capable de casser gratuitement, par plaisir, ou pour se rendre intéressant à ses yeux ou aux yeux des autres, soit aussi capable de ne pas respecter les tombes de morts, cela ne m’étonne pas. Pourquoi aurait on le respects des morts si on n’a déjà pas celui des vivants ?
    Qu’en plus on ait des motivations racistes, cela ne fait qu’aggraver les choses.
   
    Le scandale à mon avis, ce n’est pas qu’il s’agisse d’un cimetière juif, mais que des jeunes n’aient aucun respect ni pour les vivants, ni pour les morts, ni pour les gens de religion différentes, ni tout simplement pour les biens que des personnes et l’Etat ont eu de la peine à construire, et de détruire ainsi un patrimoine cher financièrement mais aussi sentimentalement.

    Bien sûr ces jeunes vont être sévèrement punis par la justice, surtout dans le climat actuel d’inquiétude, et sans doute vont ils aller en prison ou dans un centre de redressement. C’est normal que l’on expie ses fautes, mais je ne suis pas certains qu’ils en tireront les leçons et mêmeil se peut que l’incarcération avec d’autres pire qu’eux les pourrira davantage.
    Je ne pense pas non plus qu’ils soient les seuls responsables, même s’ils étaient sous l’emprise de la boisson ou du cannabis. Je pense que leur parents le sont aussi.
    Personnellement j’estime qu’il serait peut être plus bénéfique, sauf peut être pour le meneur, de condamner ces jeunes, mais aussi les parents, à des travaux à effectuer tous les week ends, pour restaurer ce cimetière dans son état initial, avec une participation financière à l’achat des matériaux, dans la mesure de leurs moyens financiers.

    Mais surtout je crois qu’il faudrait se demander, en faisant des enquêtes sur le comportement des enfants, mais aussi des parents, comment des jeunes peuvent manquer à ce point d’éducation, de sens moral, mais aussi simplement de bon sens, pour en arriver à des actes aussi néfastes et absurdes, qui peinent d’autres de leurs semblables, leur apportent la réprobation de tous, et finalement leur apportent encore plus de préjudice à eux mêmes, pour un acte qui n’a ni signification, ni sens commun.

    Je ne sais pas si ces jeunes étaient peu intelligents, ou s’ils étaient sous l’emprise de l’alcool ou d’une drogue, mais sinon je ne comprends pas comment ils peuvent être aussi inconscients.
    J’ai vu des jeunes faire des bêtises sous l’emprise de la colère, à la suite d’altercations ou de harcèlement, mais je n’ai jamais rencontré de jeunes capables de faire des actes de destruction aussi bêtes. Je voudrais bien comprendre comment cela est possible et quelle est leur psychologie.
    Les jeunes que je connais ont reçu même si leurs parents sont laxistes, un minimum de sens moral et de bon sens pour se rendre compte qu’il y a des limites qu’il ne faut pas dépasser.
    Je ne sais que penser non plus de parents qui ont ainsi failli à leur tâche et ont laissé ainsi leurs enfants se pourrir mutuellement et commettre en fin de compte un délit majeur, car en fait, ils ont laissé se fabriquer des délinquants.
    A leur place j’aurais un énorme remord.
    Mais je ne suis pas sûr que notre société toute entière ne soit pas aussi coupable, et il faudrait étudier comment elle devrait faire en sorte que le développement de certaines mentalités ne soit pas possible, aussi bien chez les enfants que chez les adultes surtout s’ils sont des parents, responsables de ce qu’ils transmettent.
   
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3271903

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast