Samedi 19 janvier 2019 à 8:59

Drogue, alcool, addictions

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/images1-copie-1.jpg

         Après les fêtes de Noël et du nouvel an, je constate toujours les effets des festivités, parfois très néfastes.
         Bien sûr vous pouvez avoir une indigestion ou mal au foie, mais cela ne serait pas bien grave;
         Ce dont je veux vous parler, ce sont  principalementl'alcool et le cannabis.

         L'effet le plus insidieux et le plus courant est celui de quelques verres de vin, les bonnes bouteilles que l'on réserve pour les fêtes. Quatre ou cinq verres, on ne s'en aperçoit guère, surtout au cours d'un repas où l'on mange, et le danger c'est ensuite de prendre volant de la voiture.
          En temps normal plus de 30% des accidents de voiture sont dus à l'alcool et le jour du réveillon les 50% doivent être dépassés.        
          La télé nous met tout le temps en garde contre le risque mais ne donne pas beaucoup de chiffres quant aux taux d'alcoolémie, si ce n'est les limites légales de o;5 g/l de sang et O,2 pour les personnes en permis probatoire.

          La quantité d'alcool dans le sang dépend bien sûr de la quantité absorbée en centilitres (un verre plein fait le plus souvent 10 à 12 cl), du degré alcoolique de la boisson (11 à 13% pour le vin, 16 à 20 pour les apéritifs, de l'ordre de 40% pour les digestifs), du poids de l'individu, et du fait que l'on ait mangé ou bu de l'eau en même temps, encore que cela retarde plus l'absorption de l'alcool que cela ne diminue la quantité absorbée.
          Il faut se rappeler que deux verres de vin pour un homme de 75 kg risquent de faire atteindre les 0,5 g/l.
       
  L’alcool est ensuite éliminé dans l’organisme par le foie à 95% (le reste étant éliminé par les reins et une très petite quantité par les poumons), mais cela ne se fait que lentement.

          Les données moyennes approximatives suivantes peuvent être données :
          Une fois le verre d’alcool ingéré il faut 30 min pour que le taux d’alcool dans le sang soit au maximum si vous êtes à jeun et 1h lors d’un repas. Après 4 verres d’alcool (par exemple de vin) et un taux maximum estimé à 0,7g/L dans le sang, il faut en moyenne 2 heures après avoir atteint le taux maximum (pour un homme en bonne santé de 70 kg) pour revenir  sous les 0,5g/L. Ce qui fait en pratique 2h+30min = 2 h30 au moins à compter de l’absorption du dernier verre si vous avez consommez à jeun et 2h +1h= 3h lors d’un repas.

http://lancien.cowblog.fr/images/Santebiologie2/tempseliminationalcool.png

          Ce temps pour une femme sera plus important, il faudra compter 30 min de plus par sécurité, soit 3h et 3h30 respectivement. Dans le cas évoqué ci-dessus, on parle du temps pour revenir sous le taux légal maximum et non pour éliminer totalement l’alcool. Il faudra compter 6 à 10h à partir du dernier verre pour revenir à zéro, ce délai est bien sûr fonction de ce taux. Au delà d’1,5g/L dans le sang, une nuit de sommeil pourrait ne pas être suffisante pour prendre le volant !            Je voudrais maintenant parler des soirées de jeunes et d'ados.

           Dans ces soirées on a envie de faire la fête, on fume éventuellement pour faire comme les autres, on boit de l'alcool et souvent on ne se rend pas compte des quantités que l'on absorbe.
          L'alcool est souvent mélangé à des jus de fruits sans d'ailleurs que cela améliore beaucoup le goût de la boisson, mais c'est une “tradition” , et comme on a l'impression de boire un simple jus de fruit, la quantité d'alcool ingurgitée peut largement dépasser celle qui rendrait ivre.
          Ce que l'on sait moins, c'est que fumer deux “joints” rend euphorique et diminue le sens du danger, mais aussi annihile les réflexes, trouble le cerveau dans son interprétation de ce que nous voyons, et notamment fausse les impressions de vitesse. Conduire une voiture dans ces conditions est voisin d'une conduite en état d'ivresse.

          Mais je voudrais vous parler aussi d'un autre danger.
          En début d'année 2006, les premiers jours de janvier trois jeunes ados m'ont appelé à l'aide, parce qu'elles étaient très éprouvées et ne savaient pas à qui se confier.
          Les deux premières avaient bu, au point de ne plus savoir exactement ce qu'elles faisaient. Les garçons de la soirée aussi sans doute, je ne sais pas.
Mais ce qui est certain, même si elles ne pouvaient se rappeler de façon très précise ce qui s'était passé, c'est qu'ils avaient abusé d'elles et que quoiqu'ils pensent, elles n'étaient pas consentantes, et le lendemain, elles avaient l'impression d'avoir été violées !
          C'est un énorme traumatisme, et malheureusement peu de garçons de nos jours, s'en rendent compte, et il a fallu plusieurs mois pour que leur souffrance s'atténue. Et cela aurait été encore pire si elles avaient gardé cela pour elle; elles auraient alors traîné leur peine pendant de très longs mois.
          Pour la troisième, c'était moins grave, mais c'était une très mauvaise plaisanterie de ses copines qui l'a aussi profondément traumatisée pendant plusieurs jours.
          Comme les précédentes, ayant trop bu, elle était à peu près inconsciente, ses copines (pour la punir, ce qui est idiot), l'ont à moitié déshabillée et l'ont couchée sur un lit dans une chambre, et lui ont fait croire le lendemain qu'elle y était restée avec des garçons, de telle sorte que ma jeune ” guenon” se demandait ce qu'elle avait bien pu faire et subir.
          Finalement, le doute s'est vite installé et ses camarades ont avoué la supercherie.
         J'avais trouvé cette blague vraiment ignoble et indigne de copines intelligentes.

          Quant aux garçons, la seule chose que je puisse leur conseiller s'ils sont ivres, c'est de s'allonger et de dormir, mais de ne pas conduire, car ils risquent leur vie et celle de leurs passagers, et de ne pas essayer de faire alors la conquête d'une fille, car ils ne se rendent plus bien compte de ce qu'ils font, et risquent de traumatiser leur camarade de façon telle, que cela peut la pousser au désespoir, voire au suicide.

          Ce n'est pas parce qu'on est encore encore ado qu'il ne faut pas être responsable de ses actes.! Mais ce que je dis, est vrai aussi malheureusement pour certains adultes.

http://lancien.cowblog.fr/images/Santebiologie2/voiturecoalcool1.png

Par jazz-autresrimes le Samedi 2 février 2019 à 10:57
un amical bonjour par ici Jean-pierre
en espérant que tu vas bien
A+ du troubadour Emmanuel
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3279327

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast