Samedi 24 août 2013 à 8:28

Divers

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/haricotvertpotager.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne2/Haricotvert1.jpg




















  
          Vous mangez sans doute tous et toutes des haricots verts. Vous savez sûrement aussi que ce sont des gousses non parvenues à maturité du haricot commun que l'on appelle du nom bizarre de "Phaseolus vulgaris" (ce nom a été attribué par le botaniste Linné et provient du grec "phasélos", qui veut dire nacelle), et qui est originaire d'Amérique centrale, mais est acclimaté dans nos régions depuis des centaines d'années.
            Le mot haricot est spécifiqe du français, et désignait initialement la graine, mangée depuis encore plus longtemps, et proviendrait d'après Littré, de la recette du "héricot de mouton", qui vers 1400 ne contenait que des navets, mais qui à partir de 1630 peuvent être accompagnés de "fèves d'aricot"
            Mais on peut aussi lui attribuer une origine plus ancienne car chez les Aztèques, cette plante s'appelait "ayacot".
 
            La gousse du haricot est un fruit sec, qui pousse à partir de la fleur, et elle est formée de fibres longitudinales appelées le "fil" et de lames obliques appelées "parchemin".
            Les haricots verts que nous mangeons sont cueillis très tôt avant que les fils ne grossissent et durcissent. Puis les graines apparaissent. Ce sont des variétés "naines à filet"
            Vous avez sans doute aussi mangé des haricots "beurre" plus gros, et jaunes.
            Les haricots "mangetout" ont une gousse sans parchemin, qu'on mange au stade de la graine naissante. J'avoue ne pas les aimer beaucoup.
 
http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/haricotramantselmazebre.jpg            Il existe une variété particulière de haricots verts qui est excellente, ce sont les haricots verts Selma Zèbre, qui sont verts, zébrés de lignes noires. Ils sont plus fermes et plus fins.
Mais on en trouve malheureusement presque plus, sauf dans quelques coins de Bretagne, car ce sont des haricots grimpants sur rame, et on ne peut les ramasser à la machine. Ils sont donc plus chers et moins rentables.
            Certains en région parisienne, les appellent "noirs de deuil", mais c'est une astuce, car il s'agit de la ville de Deuil la Barre, en Val d'Oise, car on y aurait cultivé de tels haricots autrefois (dit on ?).
 
  







           Vous vous demandez quelle mouche me pique de vous parler de haricots verts. C'est que j'ai découvert des "haricots caméléons". Ce sont des haricots de couleur noire, un peu violette, analogue aux haricots verts très fins, et stupeur, quand on les cuit normalement à l'eau bouillante, ils deviennent vert foncé !
            A part cela ils sont excellents au plan du goût !
            J'ai trouvé sur internet que c'était la variété "Purple Teepee". Je n'ai pas compris ce que la tente indienne venait faire dans cette galère, malgré une petite recherche sur internet.


 Avant cuisson                                                                                 Après cuisson
 
            http://lancien.cowblog.fr/images/Bretagne2/1004085.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Images2/1004077.jpg
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3248805

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast