Samedi 15 janvier 2011 à 8:13

Sciences et techniques

   Lorsque vous atteignez 45 ans, votre vue de près commence à baisser. Votre cristallin ne veut plus se contracter autant que lors que vous étiez plus jeune.Vous devez tenir votre livre de plus en plus loin pour pouvoir lire. Sauf qu’un jour vos bras ne sont plus assez longs pour atteindre la distance voulue. Vous voilà presbyte : vous commencez à utiliser des lunettes de lecture.

    Seulement voilà, progressivement, votre vision de loin décline elle aussi. Il vous faut une autre paire de lunettes pour voir à distance.
Alors, lassé de changer sans cesse de lunettes et surtout d’avoir tout le temps les deux étuis avec vous (quand vous n’en oubliez pas l’un sur votre bureau !), vous adoptez les verres progressifs.
    Nouvel ennui, voir sur l’écran d’ordinateur. Avec un portable encore l’écran est petit et assez loin, posé sur la table. Mais avec un grand écran, plus proche en outre à la verticale, sur le bureau, la distance au milieu et aux 4 coins n’est pas la même et vous passez votre temps à hocher la tête comme un petit culbuto, pour arriver à voir très distinctement sur tout l’écran.
    De plus votre verre progressif interpole votre vison moyenne de façon proportionnelle entre votre vue de loin et celle de près, mais votre oeil peut avoir des caprices différents.

http://lancien.cowblog.fr/images/Objetsdivers/lunettes.jpg
   
    J’ai lu sur le “courrier international” un petit article sur une invention qui est peut être prometteuse d’avenir et j'ai été voir sur le site du fabricant où j'ai trouvé ce dessin.
    Des lunettes ajustables manuellement qui reproduisent la capacité naturelle de l’œil à zoomer : une espèce de cristallin artificiel en quelque sorte : les “Superfocus”, conçues par Stephen Kurtin, sont composées de deux lentilles et l’interstice entre les deux, est rempli d’une solution à base de silicone. Un curseur situé sur le milieu de la monture entre les supports de verres, permet rapprocher ou d’éloigner les deux lentilles, de comprimer le liquide et de déformer la membrane intérieure afin d’en modifier la courbure et d’ajuster la lentille à votre vision.
    Vous pouvez donc en fonction des besoins avoir une vision nette à toutes distances.
    Les lentilles en plastiques aux deux extrémités peuvent être ajustée sur la vision de loin ou de près et vous ajustez ensuite selon votre occupation.
    Inconvénients : d’une part ces lunettes n’ont qu’un type de montures rondes, car pour d’autres formes, la membrane flexible ne pourrait conserver une forme sphérique lors de sa compression et d’autre part le prix car ces lunettes sont peu fabriquées : 895 dollars.
    Vu ce prix je crois que j’aime mieux me faire faire des lunettes spéciales pour voir à la distance de mon écran, ce sera moins cher et plus pratique.
Par Ebeth le Samedi 15 janvier 2011 à 10:31
Mon professeur de philosophie avait 4 paires de lunettes sur son bureau, je ne sais pas si c'était pour voir tous les élèves correctement à tour de role, mais elle en changeait en permanence en parlant.
Par maud96 le Samedi 15 janvier 2011 à 12:31
Hem... (dubitatif !) : à une température de -14°, comme en ce moment à Montréal, je me demande bien comment ce "gel" se comporterait !... Il risque de "geler" !
Par kaa le Samedi 15 janvier 2011 à 15:34
Je confirme que la vue baisse après 45 ans =)
Par alyane le Samedi 15 janvier 2011 à 18:19
Seuls les myopes sont avantagés par la venue de la presbytie, car elles ne les touchent que tardivement...
Par Hello-Goodbye le Lundi 17 janvier 2011 à 11:21
Ces lunettes me laissent septique.. Mais y'a de l'idée :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3078284

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast