Mercredi 11 novembre 2020 à 12:01

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/B9725200595Z120201109191604000GOQH1K36G10.jpg

          Je suis heureux de la victoire de Jo Biden, ou plus exactement, de la défaite de Trump.

          J’avoue ne pas comprendre comment beaucoup d’américains ne se rendent pas compte que leur président était la risée de tout le monde à l’étranger, et que, si on riait des âneries qu’il proférait, c’était dommageable pour l’image de leur pays.
           Je veux bien comprendre qu’un républicain répugne à voter pour un démocrate, mais c’est ahurissant que Trump ait eu autant de votes pour lui quand on se réfère à ses actes personnels et à ses tweets.

          Il est de notoriété publique qu’il passe plus de temps à jouer au golf, qu’à travailler à la Maison Blanche. et que le classement au golf dont il se vante est surévalué.
           Les journaux se sont d’ailleurs fait un plaisir de relever, dans ses tweets, toutes les affirmations inexactes, voire grossièrement mensongères et on finit par se demander quand il dit la vérité. Peut être est il incapable psychologiquement de le faire ?
           On s’étonne de sa façon de gouverner par tweets, mais c’est un mode de communication qui rend difficile d’écrire plus d’une phrase. Et quand on lit les quelques avis de Trump sur la culture, on se rend compte que c’est sans doute le président des USA le plus illettré : certes il sait lire les cours de bourse, mais je ne sais pas s’il a d’autres lectures.
          Ses bourdes en matière scientifique, et même sur les connaissances les plus élémentaires (par exemple désinfecter les poumons des malades du coronavirus avec de l’eau de javel), sont innombrables et on peut douter de la qualité de son instruction. Mais cela a des conséquences graves, en matière de lutte contre le réchauffement climatique ou la pandémie.

           Il est le seul président à pouvoir se vanter de ne pas payer d’impôts dans son pays, mais à payer 200 000 $ par an en Chine et d’oser le dire sans que cela choque. On dit d’ailleurs qu’il a de très nombreuses dettes et qu’il ne les paie jamais.
          Il est aussi le seul président à nouer des relations amicales avec les dictateurs du monde entier, parfois ennemis des USA, et à s’être fâché avec les démocraties alliées de son pays.
          Il a réussi à imposer une guerre économique qui risquait à terme de nuire à son pays, mais on se demande s’il est capable de prévoir les conséquences de ses actes.

           Selon ses dires, la presse est mensongère et l’ennemi du peuple. Pourtant quand les journalistes disent du bien de lui, sur Fox News par exemple, là elle est correcte et bénéfique.
          Et quand les événements ne sont pas favorables, ils sont minimisés et ce n’est jamais sa faute : il rend responsables les autres , notamment Obama ou les démocrates, de tout ce qui arrive de mal dans son pays; et sur le plan international, c’est la faute de l’Europe, de la Chine ou de l’Iran qu’il accuse de ne pas respecter leurs engagements, alors que c’est lui qui les a mis à mal, ou bien il fustige les « mauvais accords commerciaux » signés par ses prédécesseurs.
          Bref il fuit ses responsabilités, il a toujours la conscience limpide et les mains propres 

           Ses comportements privés sont souvent grossiers, et les présidents des Etats Unis (ou d’autres pays), parfois très machos et coureurs de jupons, se comportaient quand même de façon courtoise avec les femmes. Trump les considère comme des objets à son service notamment destinées à assouvir ses phantasmes sexuels.
          Il a sûrement une haute opinion de son sex-appeal (l’argent y est sûrement pour beaucoup) et les méchantes langues disent qu’il détient un record des frais de coiffure.

           Finalement on peut se demander si Trump est un homme psychologiquement normal tellement son égocentrisme est exagéré.
          C’est un être narcissique, qui apprécie d’être flatté et admiré à l’excès, qui adore voir et entendre tout ce qui nourrit son égo démesuré. Les moindres critiques à son égard le rendent furieux, d’où ses attaques constantes et exagérées contre ses adversaires ou ses détracteurs, mais aussi ses vantardises vis à vis de ses grandes qualités supposées et les énormes succès qu’il dit avoir remportés. Et il n’est pas prêt à reconnaître sa défaite aux élections.
           Le pire c’est qu’il passe son temps à opposer les uns aux autres, à créer la division, la confusion, la haine, le mépris et la discorde. Il a du mépris pour les personnes aucune humanité  ni compassion, (par exemple quand il sépare les enfants des parents immigrés illégalement), et il ne s’en rend pas compte : il s’en vanterait presque.

           Certes sa politique a eu certains succès à court terme, notamment ses baisses d’impôt et la dérèglementation qui ont entraîné un essor économique et une baisse du chômage, ainsi que ses succès au moyen Orient pour essayer de réconcilier Israël avec les pays arabes. Mais est ce lui qui a vraiment dirigé ces avancées ou son entourage et évidemment il s’en attribue tous les mérites. Etait il un président innovateur ou un fantoche ?
          Et je ne suis pas sûr qu’à moyen terme, sa politique d’isolationnisme aurait été encore bénéfique.

           Mais si j’étais américain, même républicain, je n’aurais pas pu voter pour Trump. Pour moi le Président, le chef de l’Etat est censé incarner les vertus de la Nation, malgré ses défauts humains, et il ne doit pas mélanger les sphères publiques et privées, ses propres intérêts financiers et ceux de l’Etat; et ses propos, mêmes anodins, doivent être mesurés : par exemple si vous menacez publiquement un fonctionnaire de ne pas se comporter d’une manière qui convient à votre agenda, si vous insultez dans un tweet un adversaire ou une femme, ce n’est pas digne de la fonction d’un chef d’Etat qui représente son pays.

           Certes je reconnais ses talents pour se mettre en avant : il produit au quotidien un récit, une attitude que l’on ne peut ignorer et il nous oblige à suivre se fantaisies; il est doué pour l’ironie et le comique de situation. Mais c’est aussi le propre des clowns et des monstres de la télévision ou du cinéma. Finalement c’est un acteur doué, mais je n’aimerais pas l’avoir pour Président.
          Un Président doit être dévoué à son pays. Les USA sont simplement un moyen de faire valoir la gloire de M. Trump, et aussi ses intérêts.

 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3280581

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast