Vendredi 18 juillet 2008 à 8:31

Sexualité, Homosexualité

    Quand j'ai récupéré internet et j'ai trouvé sur ma messagerie de très nombreux mails concernant mes anciens articles.
    Deux mails me demandent ce que je pense de l'éducation des enfants de couples homosexuels.
    Je suis un peu embarrassé pour répondre car je n'ai aucune expérience de la question, n'ayant pas connu de couple homosexuel ayant élevé des enfants.
    La réponse que je vais vous donner est donc totalement subjective.

    Pour les parents je pense qu'élever des enfants qu'on soit couple hétéro ou homo, ne change pas grand chose. Il faut se répartir les rôles, les écouter, les aider et les aimer. Je ne pense pas que cela soit un problème de sexe, mais de capacités personnelles, qu'on soit homme ou femme.

    Pour les enfants c'est différent.
    Si les parents remplissent bien leur rôle, je ne pense pas qu'à l'origine l'enfant se sente moins bien dans un couple homoparental.
    Par contre il y a la comparaison avec les copains et les parents des copains.
    L'enfant va évidemment se sentir “pas comme les autres”. Ce n'est pas forcément bien grave.
    Plus gênant sont les remareques, les réflexions, voire les sarcasmes des copains et même de leurs parents.
    L'enfant peut alors devenir à la limite, un bouc émissaire.

    C'est la situation actuelle. Comment va t'elle évoluer.
    Vu mon âge j'ai connu une époque où les familles recomposées étaiuent considérées comme une exception, une curiosité, voire une anomalie par certains.
    Les enfants de parents divorcés et encore plus ceux de parents divorcés et remariés, qui avaient donc en commun des enfants de lits différents, étaient considérés comme des exceptions, comme des “bêtes curieuses”, un peu comme les enfants de couples homoparentaux d'aujourd'hui.
    De nos jours une famille recomposée ou monoparentale est devenue aussi “normale” qu'une famille de parents non-divorcés et les copains n'y apportent plus aucune attention.
    Je pense donc que dans 10 ou 15 ans, il en sera de même pour les enfants de couples homoparentaux.

    Par contre je pense que la séparation des parents, (ou le divorce) qu'ils soient ou non du même sexe, sera tout autant un élément perturbateur danbs le vie d'un enfant ou d'un adolescent.

Par kaa le Vendredi 18 juillet 2008 à 8:54
Tu rejoins mon point de vue sur la question.
Si je ne doute pas qu'un enfant soit heureux et aimé de parents homosexuels, j'ai plutôt peur de la réaction des autres. Et chacun sait que les enfants ne se font pas de cadeaux entre eux.
Alors a-t-on le droit de prendre ce risque pour l'enfant qu'on veut aimer ? Peut-on prendre ce risque de voir sa vie détruite par les moqueries incessantes des autres ? L'assumera-t-il lui ?
Je pense que , même si la société évolue dans le bon sens, il y a toujours des "cons" qui feront du mal !!!
Par mamour44444 le Vendredi 18 juillet 2008 à 9:14
la pire des plaies : le divorce
un traumatisme, qu'on le veuille ou non, pour les enfants
la méchanceté des enfants entre eux...............en effet à ne pas négliger
la nature humaine..........ne se refait pas ainsi quand c'est de l'innée
Par yumenokatachi le Vendredi 18 juillet 2008 à 9:32
Moi je suis contre l'adoption pour les homosexuels. Tant que leur homosexualité ne concernent qu'eux, je ne vois pas le problème. Mais à partir du moment où ça touche un enfant, ça devient grave je trouve. Les gens diront qu'au fur et à mesure, ça passera comme une normalité mais en attendant ce moment, beaucoup d'enfants auront déjà été adoptés. Il aura déjà été blessé et c'est pas parce que la chose sera devenue commune qu'il se sentira mieux. Pour le bien de l'enfant, je suis contre.
Par *Elodie* le Dimanche 20 juillet 2008 à 13:49
Par rapport à l'enfant, je pense qu'il n'y a pas que le problème du regard des autres.
Ce qui importe aussi, c'est le cadre qu'apporte les parents/la famille. La famille est pour un enfant son premier groupe social, c'est là qu'il commence à apprendre. Apprendre comment se comporter avec les autres, à trouver sa place, à se faire des repères. Et l'impact est plus important qu'on ne le croit (personnellement, j'ai pris conscience il y a peu que je reproduis exactement le même schéma lorsque je suis en groupe que, petite, en famille!).

Par ailleurs, les parents sont pour un enfant un repère et un modèle. Un enfant a tout autant besoin d'une figure paternelle que d'une figure maternelle. Les familles recomposées (lorsque ca se passe bien, bien sûr) le permette: le beaux-père/la belle-mère peut prendre le rôle de la figure paternelle/maternelle perdue. En revanche, les familles monoparentales et les parents homosexuels, là, c'est un autre problème...

Par f-royable le Jeudi 24 juillet 2008 à 20:21

Par yumenokatachi le Vendredi 18 Juillet 2008 à 09:32
Moi je suis contre l'adoption pour les homosexuels. Tant que leur homosexualité ne concernent qu'eux, je ne vois pas le problème. Mais à partir du moment où ça touche un enfant, ça devient grave je trouve. Les gens diront qu'au fur et à mesure, ça passera comme une normalité mais en attendant ce moment, beaucoup d'enfants auront déjà été adoptés. Il aura déjà été blessé et c'est pas parce que la chose sera devenue commune qu'il se sentira mieux. Pour le bien de l'enfant, je suis contre.

-----------
o_O je vois pas en quoi l'homosexualité des parents concernerait l'enfant... dans tes propos on a l'impression que l'homosexualité est une maladie contagieuse mortelle, c'est pas parce que les parents sont homos que l'enfant le sera, faut arrêter de croire que nous sommes la nouvelle peste noire! en attendant, le jour où les gens cesseront de penser bêtement comme toi, on aura fait un énorme pas!

A part ça je suis d'accord avec lancien, du moment que les parents les aiment, les écoutent, les aident et leurs donnent une bonne éducation, c'est ce qui compte! et puis personnellement, je pense qu'un enfant élevé dans une famille homoparentale devient plus tolérant et respectueux car il aura appris que la différence n'est pas une mauvaise chose... contrairement à d'autre dont je ne citerai pas le nom une seconde fois...
Par MiMiNe le Dimanche 27 juillet 2008 à 10:54
Je connais un couple homosexuel avec un enfant et cela se passe très bien... après est ce que c'est parce qu'il a un père à côté personne ne sait et ne sera. Mais je pense qu'un enfant aurait une vie bien plus structuré avec deux parents qu'ils soit du même sexe ou non que de devoir vivre qu'avec un seul (divorce, décès,etc.) donc je suis tout à fait d'accord avec ta dernière phrase.
Par memecamouille le Lundi 4 août 2008 à 21:33
J'ai beaucoup de retard à rattraper...
Mais je voulais réagir à cet article (oui, je ne réagis que sur les articles traitant d'homosexualité mais ça m'intéresse...).
Je crois...
Non. D'abord je voudrais préciser que des études ont été menées et qu'on a constaté que les enfants élevés par un couple homo ne souffraient pas plus que les autres de troubles divers, de mal-être, etc.
Bien sûr, le regard des autres ne sera pas facile à accepter pour l'enfant. Mais là, ce ne sont pas les parents qui sont en cause, mais la société en général.
J'avais vu une saynète sur la famille homoparentale. Je crois que si on explique bien les choses aux enfants, tout se passe bien. Evidemment, y a les "la mère de bidule, elle est gouine !", "le père de truc, il est pédé !". Ce n'est jamais agréable à entendre. Mais une fois qu'on est passé au-delà, où est le problème ? Le problème, il vient des autres.
Si l'enfant comprend que ses parents s'aiment et l'aiment, c'est le plus important. Les parents homos sont capables de parfaitement éduquer leurs enfants et de leur apporter l'amour et l'attention dont ils ont besoin. Le tout est de briser les tabous, de parler. Alors oui, j'espère que la société évoluera pour qu'une famille homoparentale soit considérée comme une famille comme les autres.
Et puis j'ai lu sur un forum, à propos des commentaires des autres enfants, le témoignage d'une maman homo, dont le fils est au collège : "Concernant les blagounettes des potes au collège j'ai tué le truc dans l'oeuf en fin d'année en appelant tous les parents de ses potes parceque l'un d'entre eux avec crier en classe "la mère de jérem est gouine !"

Par memecamouille le Lundi 4 août 2008 à 21:34
et comme on fait "semblant" d'être en colloc (ma chérie est fonctionnaire à la commune ou on vit, je suis conseillère municipale issue d'une vieille famille du village etc ... en ligne de mire de tout le monde donc c'est plus simple comme ça !) j'ai dit au parents qu'ils s'envoyer des vannes tout le temps et que ça pouvait plus durer ! du coup la maman du gars en question l'a obligé à faire des excuses publiques à mon grand ! ça l'a un peu rassuré il a vu que je laissai personne lui faire du mal !"
Au fond, c'est ça le plus important, non ? Ne pas laisser les autres faire du mal à ses enfants...
Par Heart.Of.St0ne le Samedi 16 janvier 2010 à 9:36
[Je réagis à cet article même si il date :s]

A mon avis il suffit juste d'expliquer la situation à l'enfant et aux autres. Essayer d'avoir des sortes de "réunion" avec l'école pour en parler .. C'est au regard des autres de changer et non pas aux couples de se retenir .. de se rendre malheureux pour ça..
Si on ne passait pas par un moment comme ça rien n'évoluerait .. comme vous l'avez dit avant les familles recomposées étaient mal vues... enfin bref...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2629010

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast