Samedi 20 juin 2009 à 8:34

Vivre sa vie

 http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs1S/Fleurs4/1001246.jpg

   J’aime bien après les épreuves du bac réfléchir un peu aux épreuves de philo ou aux problèmes de maths.
    Certains des sujets de philo de cette année ne sont pas tellement éloignés de certains thèmes que je traite sur mon blog; alors je vais faire quelques articles sur ces questions, mais ne prenez surtout pas cela pour des corrigés des épreuves. Ce ne sont que des réflexions personnelles sur les problèmes posés.


    Est il absurde de désirer l’impossible?

    J’ai d’abord une interrogation sur le mot impossible. Car certaines choses peuvent paraître impossibles aujourd’hui mais seront réalisables demain. On avait prédit que les trains patineraient sur les rails quand il pleuvrait, que le plus lourd que l’air ne volerait jamais, et on entrevoit aujourd'hui la possibilité de modifier les émissions radioactives des noyaux des atomes, et donc les déchets radioactifs, ce qui aurait paru, il y a dix ans, un rêve d’alchimiste ! Scientifiques et techniciens doivent donc se rappeler que ce qui est impensable aujourd’hui sera peut être possible demain, à condition de faire travailler son imagination,
de ne jamais perdre le désir d’aboutir et de poursuivre inlassablement les recherches qui semblent pouvoir peut être, ouvrir des voies nouvelles.

    Mais si nous prenons impossible au sens absolu du terme, certes il paraît évident qu’il est absurde de croire réalisables une chose, un événement impossibles, même si leur réalisation correspondrait à nos plus grands souhaits. Il nous faut donc bien distinguer (et ce n’est pas toujours facile) ce qui est réalisable, probable, possible, peu probable ou impossible, compte tenu des éléments d’information et de décisison que nous possédons.
    Cela dit,  avons nous vraiment les éléments déterminants ?

    Mais pour autant rêver de choses impossibles est il absurde?
Vous mes guenons et moi quand j’étais jeune, nous avons tous rêvés de fées, d’amours extraordinaires, de prouesses sportives, artistiques ou scientifiques, de voyages, de la vie que nous aurions plus tard....
    La plupart de ces rêves n’ont aucune chance de se réaliser et nous le savons bien, mais nous faisons semblant d’y croire ! Ils entretiennent notre moral, notre espoir en l’avenir, même s’il sera autre, et stimulent notre imagination. Etre dans une petite bulle est parfois reposant à condition de ne pas y rester trop longtemps, pour ne pas nous complaire dans un monde irréel.

    Et ces rêves sont ils stériles? J’ai toujours pensé que non et je vous ai souvent dit qu’il faut rêver, puis faire le tri de ses rêves et garder ceux qui pourraient avoir quelques chances d'être réalisables, puis d’analyser ces pensées pour essayer d’en faire des projets, et essayer de se donner les moyens de les réussir.
    Bien des rêves qui au départ me paraissaient une utopie, se sont ainsi tranformés peu à peu en projets et se sont réalisés. Certes il y a un risque d’échec, mais qui ne tente rien n’a rien, et rien ne se serait réalisé si, à l’origine, je n’avais pas désiré l’impossible.

    Bien entendu le désir de l’impossible a aussi ses dangers, car si tous nos rêves sont de cette nature, le nombre d’échecs que nous risquons de rencontrer est grand et ceux-cinous marqueront psychologiquement, nous faisant perdre notre confiance en nous et donc entraîneront une certaine démoralisation.

    Au fond désirer l’impossible n’est supportable et bénéfique, que si l’on est conscient du fait que son rêve est impossible et si on peut le faire évoluer vers quelque chose de plus réaliste.
    Enfin certains désirs impossibles seul, peuvent se réaliser à deux ou à plusieurs.
    Je me souviens, étant jeune ingénieur, de cette phrase du patron de notre groupe de recherches :
“ Je sais que tout ce qui est possible, à vous tous, vous allez le réaliser. D’ici quelques temps il vous faudra vous attaquer à l’impossible. Pour les miracles par contre, il faudra attendre plus longtemps. ! “

Par maud96 le Samedi 20 juin 2009 à 9:25
Je sens que tu aurais eu une bonne note ! mais le bac, à ton époque, ça devait être autre chose...
Par an0nym0usss le Samedi 20 juin 2009 à 23:59
Jaurais tant aimé avoir un sujet comme ça en philo au bac, le rêve! A condition de ne pas tomber dans le Hors sujet!
J'aime bien la réflexion sur le mot impossible!
Je n'y aurait pas pensé tout de suit, mais cela meparait évident!
Au vu de mon histoire personnelle, rien n'est vraiment impossible si on se donne tout les moyens pour l'avoir.
Ou sinon, si on l'a eu ce désir, ou cet objet du désir... Bah c'est que peut être ce qui nous paraissait fou et impossible ne l'est peu être pas tant que ça?
Bref j'aurais aimé avoir ce sujet au bac moi!
Par Hazel le Dimanche 21 juin 2009 à 13:09
Bonjour !
Le blog littéraire Le Hangar à organisé un concours sur le thème du corps, les cinq textes finalistes sont désormais sélectionnés, vous pouvez aller voter pour celui qui vous plait le plus !
Pour pourez, vous aussi, participer au prochain concours du Hangar (pas de date prévue pour l'instant). Le Hangar est un blog littéraire qui organise non seulement des concours mais publie des texte d'internautes et des critiques de livres ainsi que l'actu littéraire.
Vous pouvez nous rejoindre en vous créant un profil et en vous abonnant a la newsletter.

A bientot sur http://le-hangar.com/

Hazel du Hangar.
Par glandeur-rockmantique le Mercredi 8 juillet 2009 à 10:02
J'aime beaucoup cet article.
On vit dans un monde "réifié" où l'on voudrait nous faire croire qu'il n'y a qu'une seule réalité, alors que chacun a la sienne et que La Réalité n'existe pas. Alors rêver d'horizons impossibles (les fées dont tu parles par exemple) n'a rien de stérile : a chacun le droit de choisir les couleurs avec lesquelles il veut dessiner son monde. Alors bien sûr que c'est un peu n'importe quoi, et que ça n'existe pas "en vrai", mais tant que ça rend l'existence plus facile parce que plus jolie, on s'en fout.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2863645

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast