Dimanche 3 août 2014 à 7:59

Psychologie, comportement

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/imgcreativite.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/EtreCreatifdemandedutemps.jpg
 
















    Je vois souvent sur Cow des blogs dont les auteurs publient des dessins des nouvelles ou des photos de diverses nature.
    Certains me paraissent très bien et méritent qu’on les regarde ou qu’on les lise. J’ai vu avec plaisir certaines photos ou dessin de jeunes qui me paraissent doués.   
    D’autres ne sont pas très bons, mais c’est tout de même une heureuse initiative, car donner libre cours à son imagination, sortir quelque chose de soi est bénéfique, et cela vaut beaucoup mieux que de se lamenter et de ressasser des idées noires.
    Le seul problème alors est de ne pas se prendre pour un grand artiste.
    Le pire dans ce domaine sont ceux qui se croient grands musiciens, alors qu’ils composent à partir d’un ordinateur et c’est lui qui fait tout l’accompagnement et qui veille à ce que certaines règles d’harmonies soient respectées, de telle sorte que le musicien je pourrais sans doute en faire autant sur mon Mac, qui est vraiment très doué pour cela. Mais ni lui ni moi n’écrirons une symphonie comme celles de Haydn ou Beethoven.

    Il m’arrive assez souvent de discuter de la créativité et je m’aperçois qu’on n’enseigne plus ce qu’elle est dans les cours de philo de terminale.
    On s’imagine en général que la créativité c’est faire du nouveau à partir de rien. C’est inexact. Pas plus que pour les bactéries de Pasteur, la génération spontanée n’existe pas; ce n’est qu’une impression, une illusion, un mythe.

    Comme pour toute action, pour être créatif il faut être motivé. Par ailleurs l’environnement : famille, amis, éducation, expérience, personnalité, peuvent avoir une influence.
    Mais un facteur important provient de ce qu’on a acquis, car Il faut disposer d’un minimum de connaissances dans un domaine pour pouvoir être créatif, car la création provient du rapprochement d’idées que l’on a déjà en mémoire (et que d’autres n’ont pas rapprochées (au moins à notre connaissance).
    Le fait d’avoir beaucoup de connaissances est important, mais une spécialisation excessive comporte le risque de s’enfermer étroitement dans les connaissances acquises et se ressemblant, et de ne plus être en mesure de sortir des chemins déjà tracés.

    Parmi les capacités intellectuelles, deux qualités, la pensée divergente et la flexibilité mentale, jouent un rôle important dans la créativité :

    La « pensée divergente » est un processus mental qui permet de produire de nombreuses idées à partir d’un stimulus unique. Plus une personne livre d’idées
quand on lui pose un problème, plus elle a de chances de découvrir, dans le lot, une idée
nouvelle et originale.
    La pensée divergente semble faire intervenir les lobes frontaux notamment le cortex préfrontal. Certains chercheurs pensent que les personnes très créatives disposeraient d’une plus grande quantité de « neurones dits associatifs » dans le cortex,
neurones établissant des connexions entre les six couches corticales; la pratique de la créativité pourrait développer de telles connexions.

    La « flexibilité mentale » est la souplesse et la mobilité d’esprit qui permettent de trouver différentes solutions à un problème et d’envisager un problème sous des angles différents, de changer d’angle d’attaque, de se dégager des habitudes de pensées.
    Un neuromédiateur, la noradrénaline module l’étendue des réseaux neuronaux consacrés à une tâche mentale et un grand nombre de réseaux associatifs stimulerait les associations d’idées, lesquelles permettent de trouver des solutions inédites à un problème en associant des idées d’une façon nouvelle. En outre, les neurones qui libèrent
de la noradrénaline, localisés dans le locus coeruleus, ont des prolongements qui atteignent le cortex cérébral et plus particulièrement les lobes pariétaux inférieurs qui participent au stockage de données mémorisées.
    Enfin, la qualité de la communication entre les deux hémisphères cérébraux serait déterminante chez les personnes présentant de très hauts niveaux de créativité. Il semblerait que les faisceaux de communication entre les deux hémisphères comprises dans le corps calleux, soient plus nombreuses pour elles.

http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau3/encours.jpg

    En matière de comportement et de personnalité, plusieurs facteurs jouent :
    D’abord la créativité représente un effort : il faut donc ne pas être rebuté par le travail, et être motivé. Elle nécessite aussi attention et concentration.
    Par ailleurs la curiosité intellectuelle est très importante, car elle est la condition nécessaire pour acquérir des connaissances, en s’intéressant à ce qu’on apprend, mais elle est aussi une conséquence de la flexibilité mentale, car elle consiste aussi à s’intéresser à des domaines et des idées diverses.
    En ce qui concerne les préférences cérébrales, les personnes de préférences de perception « global » G, sont en général plus créatives, car par rapport à la personne de préférence opposée « sensitive » S, qui analysent les éléments de façon séquentielle analytique et détaillée, alors que les G, percevant globalement, sont plus susceptibles de pensées divergentes associant des données de natures différentes.

    Les psychologues ont souvent des avis divergents sur le rapport entre la créativité et le respect de règles, du fait que la créativité exige que l’on sorte des sentiers battus. Cependant la liberté totale n’est pas favorable, car on perd de vue l’objectif poursuivi et l’esprit diverge alors dans tous les sens. Un certain respect des règles est nécessaire, pour orienter les idées dans le biut recherché.
   
    Mais une chose est certaine, on peut s’exercer à être créatif; le résultat sera différent selon les qualités des personnes dans ce domaine, mais il y aura progrès dans tous les cas
Par jazz le Dimanche 3 août 2014 à 10:30
bonjour Jean-pierre
mon blog "jazz" fête ses six ans , que le temps passe vite
bien amicalement et A+ du troubadour Emmanuel
Par coldtroll le Dimanche 3 août 2014 à 22:18
être entouré compte aussi énormément. je n'aurais jamais pondu le dernier artwork sans l'équipe des asticow.
d'ailleurs, en septembre, je lance le prochain projet, si on part dans la direction que je propose, ça risque d'être un nouveau challenge...

pour le dernier, l'histoire de pirates, je m'étais pas mal documenté. en amont, j'ai eu un boulot de recherches assez conséquent, afin de me familiariser avec les bateaux et la vie des pirates. Au final, on ne retransmet qu'une infime partie de ce qu'on a pu apprendre, mais c'est très enrichissant.
Par Nuanda le Mercredi 6 août 2014 à 12:38
C'est rigolo, j'ai effectivement remarqué que je n'écrit jamais autant que dans ces périodes où je lis énormément.
Sûrement un mix entre la motivation apportée par la lecture de jolis textes, et la "remise en route" de ma mémoire linguistique :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3267670

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast