Lundi 6 janvier 2014 à 8:23

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/onglesimg4197img.jpg

     Lorsque je travaillais encore, il y a quelques années, je m’amusais parfois à observer certains de mes collaborateurs et notamment ceux qui , sans s’en rendre compte, torturaient leur doigts.
    Il y a ceux qui rongent leurs ongles, ceux qui passent des journées à arracher des copeaux d’ongle ou de peau, ceux qui compressent leurs doigts jusqu’à ce que leur os craquent, car ils évacuent l’air contenu dans les jointures, ceux aussi qui ont des mouvements compulsifs et remuent fébrilement leurs doigts

    Certaines de mes correspondantes se plaignent de cette manie de se ronger les ongles. et me demandent comment arrêter.
    Savent elles qu’on les appelle des onychophage (onychos = ongle en grec et phage = manger).
    C’est une manie très courante, d’après une étude réalisée par l’institut SEPREM auprès de 1000 français : 10% des français ne s’arrêteraient pas de se ronger les ongles, tandis que 30% le feraient occasionnellement.
    Et c’est une activité dangereuse car on risque des lésion des doigts, mais aussi des gencives, voire des infection si nous ne nettoyons pas suffisamment nos ongles.

    Il semblerait que cette habitude soit destinée à évacuer le stress et notamment celui dû au travail, qui semble la principale raison, mais également les soucis financiers et les amours pour les moins de 25 ans. Mais parmi les gens entre 30 et 40 ans, la tentative d’arrêt de la cigarette provoque aussi cette manie. Il semblerait que, chez les femmes, le premier enfant diminue un peu cette activité et le second enfant aurait une action très bénéfique, mais on ne nous donne pas d’explication.
    Il s’agit d’une corrélation statistique entre deux phénomènes et ce n’est pas une relation de cause à effet. On trouve par exemple une corrélation entre le nombre de prix Nobel d’une certaine nationalité et la consommation en chocolat du même pays. Mais personne n’a encore dit qu’il fallait manger beaucoup de chocolat pour avoir un prix Nobel. !!
    Les psychanalystes pensent que c’est une pulsion orale sadique (mais n’est ce pas aussi une pulsion sadique de penser aux théories de Freud ?), et les psychiatres y voient un rituel d’évacuation de l’angoisse.

    Je n’ai pas de recette miracle contre cette mauvaise habitude. Mais on peut lire que l’on peut pratiquer une « inversion d’habitudes », c’est à dire d’abord d’arriver à prendre conscience assez tôt que l’envie de se ronger les ongle survient, et alors de se livrer à une activité concurrente, qui va occuper les doigts : se tourner les pouces, tresser un scoubidou, écrire un roman.
    Je me souviens de copines qui, quand j’étais gosse, avaient des ongles revêtus d’un vernir très sombre et très amer.
    Personnellement je pense qu’il vaut mieux essayer de comprendre la source du stress et essayer de la soigner, plutôt que de vouloir enlever ses symptômes.
    Et puis, après tout, mieux vaut encore manger ses ongles que de faire de l’anorexie !
Par Choupounie le Lundi 6 janvier 2014 à 19:44
Je m'appelle Choupounie et je suis Onychophage... Mais ton article arrive juste au moment où j'essaie de me soigner. J'essaie de penser à tous les jolis vernis que je pourrais mettre quand j'aurais de jolis ongles, et j'essaie de puiser la force pour me retenir de torturer mes ongles.
Par Le-VIOC le Mardi 7 janvier 2014 à 8:25
il faut leur faire voir les opposés, de jolis doigts onglés avec du beau vernis, et un doigt avec un panaris suite à une infection...^_^
ma pauvre mère en avait fait un au pouce et après l'opération, il lui manquait une demi phalange, çà faisait une boule à la place de l'ongle, je n'ai jamais rongé mes ongles ;-)
merci pour tes vœux, reçois les miens en retour de santé surtout, à nos âges plus rien d'autre n'est primordial ;-)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3258645

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast