Samedi 31 août 2013 à 8:35

Psychologie, comportement

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/gaucher242.jpg

            
Autrefois c'était haro sur les gauchers. Ils étaient presque exclus de la société, comme les albinos, parce que sortant de la normalité. C'était "la main du diable" et c'est encore en partie vrai dans les pays du Moyen Orient (comme pour les homosexuels).
            Puis heureusement cette hostilité a disparu et les gauchers ont été considérés comme des personnes normales;
            Maintenant c'est l'inverse, les gauchers ont, semble t'il, tous les avantages. A tel point que certains envient les gauchers et une personne droitière se demandait si elle n'était pas un "gaucher contrarié". En fait je crois qu'elle se considérait comme plus géniale que ce que ses amis ne pensaient.
 
            C'est vrai que l'on considère qu'être gaucher a beaucoup d'avantages : les sportifs ont des réflexes plus rapides et donc sont plus performants. Des hommes célèbres sont gauchers : la majorité des présidents des Etats-Unis, de nombreux musiciens, beaucoup d'auteurs connus...; il semblerait qu'ils aient une meilleure réussite professionnelle. (cela dit ce sont des statistiques et cela ne veut pas dire que être gaucher en est la cause ! ).
            Par contre certains inconvénients aussi (mais encore statistiquement) : une durée de vie plus courte (sauf pour les sportifs), davantage d'addictions, une tendance plus grande à l'anxiété et au stress, une sociabilité moindre (certains disent qu'ils sont plus agressifs).
            En fait les gens ont retenu que les gauchers avaient une plus grande réussite, et du coup, les envient lorsqu'ils sont droitiers !
 
 
            Qu'est ce qu'un gaucher ?
            Pour la plupart des gens c'est quelqu'un qui tient sa raquette, et les principaux outils de la main gauche parce qu'il est plus adroit de cette main.
            En fait c'est plus compliqué.
            Chacun de nous a des préférences manuelles, mais aussi du pied pour shooter, de l'œil pour viser; et pas forcément les mêmes. Une façon de croiser les bras aussi, le bras préféré par dessus. En principe pour un droitier, toutes ces préférences sont à droite et pour un gaucher, à gauche.
            Un autre problème est celui de la parole : en principe les centres de Wernicke et de Broca sont dans l'hémisphère gauche : c'est vrai pour les droitiers et pour une partie des gauchers : mais pour les "vrais" gauchers, ces centres sont dans l'hémisphère droit.
            Il est difficile de dire quelle est la proportion de gauchers, car le recensement est limité : on pense qu'il y a entre 8 et 10 % de vrais gauchers, mais que cette proportion atteint 15 à 1§ % si on compte ceux dont la latéralisation de la parole reste à droite, (environ 60% des gauchers), et si l'on compte ceux dont la préférence manuelle est peu marquée (les ambidextres), on dépasse les 30 %.
            Mais cette proportion est assez variable selon les pays et l'hostilité de l'éducation vis à vis des gauchers : de 3 à 27 %.
            Il y a davantage de gauchers chez les garçons que chez les filles.
            Et chez les animaux, lorsqu'il y a préférence, il y a autant de droitiers que de gauchers.
 
            Les études montrent que chez les gauchers, le faisceau d'axones qui conduit les échanges entre les deux hémisphères, le "corps calleux", comporte davantage de fibre nerveuses. Les échanges sont donc plus nombreux  que chez un droitier. C'est ce qui expliquerait que les gauchers anticipent mieux lors d'une compétition, les mouvements de l'adversaire. Comme la majorité des joueurs est composée de droitiers, ceux ci sont moins familiarisés avec le jeu "en miroir" d'un gaucher.
            En fait une partie de la plus grande habileté des gauchers à se servir des deux mains, est due au fait que bon nombre d'outils sont faits pour les droitiers (ciseaux, instruments de musique, ouvre-boites, cahiers et livres...), car ils doivent s'entraîner à se servir de leur main droite, alors que les droitiers n'ont pas à avoir un entraînement de leur main gauche.
            Il semble aussi que les gauchers soient plus sensibles au rythme et aux fréquences audibles, ce qui expliquerait leur meilleures performances en musique.
 
 
            Pourquoi est on gaucher? En fait on ne le sait pas.
            Il existe sûrement une composante héréditaire dans la transmission de cette caractéristique. Avoir un de deux parents gauchers augmente fortement les chances de l’être. Cette transmission héréditaire serait d’ailleurs plus importante si c’est la mère qui est gauchère : cela multiplie par deux la probabilité que l’enfant le soit. Mais les caractéristiques ne sont pas uniquement héréditaires.
         L'éducation a évidemment un rôle, mais assez faible quant à l'habileté d'utilisation des membres préférés (un gaucher aura du mal à se comporter en droitier, même s'il y arrive plus facilement que le droitier à se servir de la main gauche.
         On pense aussi qu'il y aurait un problème hormonal au moment de la formation du fœtus, qui pourrait intervenir. Un taux élevé de testostérone favoriserait le développement de l'hémisphère droit (dominant chez le gaucher).
 
 
            Un gaucher contrarié :
            Il faut bien distinguer deux choses :
 
            Les personnes qui sont gauchères et qui supporte mal de l'être parce qu'elles ne sont pas dans la majorité, ou parce que leur environnement (parents, camarades), le leur reproche.
Il semble que ce soit davantage le cas pour les filles que pour les garçons, qui cherchent plutôt à profiter des avantages correspondants.
            Il est certain que le gaucher doit, s'il veut ne pas être trop gêné, soit se servir de sa main droite avec certains outils, soit acquérir des outils spéciaux, en général onéreux (et qui ne peuvent servir aux droitiers de la famille).
 
            Les personnes qui avaient tendance à être gauchères et que l'on a obligées à se servir de leur main droite. On prétend qu'elles sont traumatisées par cette éducation : bégaiements, tics, difficultés d'écriture.... et qu'ils auraient un "mal à l'âme".
            Aujourd'hui, on les contrarie peu, C'était plus le cas il y a soixante dix ans et j'en ai connu beaucoup qui se servaient surtout de leur main droite. Ils ne m'ont jamais parus traumatisés, mais à cette époque, il n'y avait pas de psys !.
            Je pense néanmoins que les personnes contrariées vont avoir plus de difficultés à se servir de leur main droite pour les tâches courantes de la vie et vont donc se montrer plus maladroites. Elles en souffriront donc comme d'une infériorité.
            Par contre je pense qu'il faut apprendre aux gauchers à écrire de la main droite. En effet, l'écriture est faite pour un droitier, et la mode étant maintenant de ne plus jamais contrarier un enfant, je connais de nombreux jeunes, dont une de mes petites filles, qui écrivent de la main gauche, en tenant le stylo par au dessus, pour voir ce qu'on écrit. Ils écrivent mal et lentement, et cela les a handicapé dans leurs études supérieures; où il faut prendre rapidement des notes de cours.
Par alyane le Samedi 31 août 2013 à 9:59
Je suis une gauchère mais à tendance ambidextre développée pour certaines choses. J'"cris plus vite à l'ordi qu'à la main. Je peux lire ne miroir et inversé des processus sans problème. Mais mon œil directeur est à droite.
Par jazz le Samedi 31 août 2013 à 11:04
coucou Jean-pierre
moi aussi je suis gaucher ,cela est bien sympathique pour la musique de bien développer aussi bien le jeux de la main gauche que celui de la main droite . pour couper du (pain,viande---) je me sers aussi bien de la gauche que de la droite)

te proposant de découvrir sur 'jazz" le musicien terje Rypdal
bon w end et A+ du troubadour Emmanuel
Par maud96 le Samedi 31 août 2013 à 13:27
Ayant un moment (15 jours !) dû vivre "gauchère" (rupture du ligament du pouce suite à chute en vélo), je m'amuse encore certains jours à vivre "en gauchère". On peut être très adroite de la main gauche tout en étant droitière : suffit de s'exercer... De toute manière, si on en croit l'expression "passer l'arme à gauche", on finit tous gauchers :))
Par coldtroll le Dimanche 1er septembre 2013 à 18:56
pareil que maud...
à la fin, j'écrivais pas trop mal de la main gauche. lentement, certes, mais c'était lisible.

la grande mode en ce moment, c'est dire "je suis ambidextre", alors que les gens ne le sont pas. ils se curent le nez avec l'index de la main gauche et ça leur parait déjà être un exploit formidable. mais si on leur colle un stylo dans les mains, aucune hésitation, c'est la main droite.
parfois, au ping pong, j'aime bien prendre ma main gauche, ça ne va pas au-delà. d'ailleurs, être gaucher, ce n'est pas que la main : pour moi, il y a tout le bras qui fonctionne avec : lancer une balle de tennis à la main m'est plus difficile et moins naturel avec la main gauche.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3249316

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast