Jeudi 24 octobre 2013 à 7:57

Le bonheur

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/Unknown-copie-13.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures3/vache98.jpg













    Je n’aime pas beaucoup Facebook.
Certes je m’en sers pour avoir parfois des nouvelles ou pour correspondre avec des personnes éloignées dans des régions où certaines messageries sont peu efficaces.
    Mais je suis mal à l’aise devant tout ce qui est écrit de personnel, devant les réflexions de bas niveau et en langage très vulgaire qui y circulent.Cela me fait le même effet que lorsqu’une personne, assise en face de moi dans le métro, téléphone suffisamment fort pour que tous entendent, et raconte ses prouesses de sa dernière nuit, ou rompt avec son petit ami en langage assez fleuri.
    Alors je vais dire du mal de la face de bique (que personne ne se vexe, je ne parle que de biques et pas de gentilles cabrettes !!)
   
    Plus de 500 millions de personnes discutent tous les jours sur Facebook. On pourrait penser qu’elles y trouvent leur pied !
    Des psychologues de l'Université du Michigan à Ann Arbot, et de l'Université de Louvain, en Belgique, ont demandé cinq fois par jour pendant deux semaines à 83 utilisateurs très fanas de Facebook, comment ils se sentaient sur le moment et s'ils étaient satisfaits de leur vie.
    Ils ont constaté que plus une personne utilisait Facebook entre deux questions, moins bien elle se sentait ensuite et plus elle interagissait sur le réseau social pendant les deux semaines, et plus son niveau de satisfaction avait diminué. L’utilisation de Facebook aurait ainsi un impact négatif sur le bien-être de ceux qui l’utilisent, sans que cela dépende du nombre d'amis, ni des motivations pour utiliser le réseau social.
    On pourrait croire que c’est un certain effet de la communication, indépendant du réseau; mais ce mal-être ne se manifeste pas après des contacts «directs» entre personnes, en dehors du web.
   
    J’avoue que cela me fait un peu penser aux addictions dont je parlais il y a quelques jours.
    Donc ne rêvons pas, Facebook et Twitter ne nous ouvrirons pas les portes du nirvana.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3253278

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast